Vies fragiles des réfugiés : migration, citoyenneté et protection temporaire en Turquie

Vies fragiles des réfugiés : migration, citoyenneté et protection temporaire en Turquie

La fragilité dans laquelle vivent depuis près de huit ans les réfugiés syriens en Turquie peut être comprise à travers le cadre structurel composé de couches politiques et juridiques non indépendantes les unes des autres et que l'on peut appeler « l'architecture de vulnérabilité". Dans cette présentation, on présentera les résultats de la recherche menée depuis six ans sur la fragilité de la vie des réfugiés syriens en Turquie, et on expliquera comment les réfugiés syriens ont réussi à s’adapter à la société turque. Les difficultés rencontrées durant ce processus, dans le cadre de ce  concept d'« architecture de vulnérabilité » évoqué plus haut seront exposées.

Feyzi Baban est titulaire d’une licence et d'une maîtrise en sciences politiques de l'Université Boğaziçi et d'un doctorat du département de sciences politiques de l'Université Carleton, Canada. Il est actuellement maître de conférence au Département de science politique et de développement international de l'Université Trent au Canada. Il est spécialisé dans les domaines des relations internationales et de la théorie politique. Ses recherches portent essentiellement sur la citoyenneté, l'immigration et le multiculturalisme. Outre ses publications « The Precarious Lives of Syrians: Migration, Citizenship and Temporary Protection in Turkey » (avec Kim Rygiel et Suzan İlcan) et Fostering Pluralism Through Solidarity Activism in Europe : Everyday Encounters with Newcomers (avec Kim Rygiel), ses articles ont été publiés dans des livres et dans les revues académiques telles que Journal of Ethnic and Migration Studies, Citizenship Studies, European Journal of Social Theory, Global Society et Studies in Political Economy.

Détails

Date de l'événement 25/11/2021 6:00 pm
Places Illimitée
Inscrit.e.s 4
Lieu Zoom meeting

Conférencier.e.s

Prof. Dr. Feyzi Baban

Partenaire.s

Les inscriptions pour cet événement sont closes.

Conférences en ligne

Installé dans les locaux du drogmanat du Palais de France (ancienne Ambassade de France auprès de la Sublime Porte), l'Institut français d'études anatoliennes "Georges Dumézil" a succédé en 1975 à l'institut français d'archéologie d'Istanbul fondé en 1930. À l'origine orienté vers l'histoire ancienne et l'archéologie, il a ensuite étendu ses activités à la turcologie (linguistique et histoire ottomane en particulier). Il a commencé à s'ouvrir au contemporain à la fin des années 1980, notamment a