• E. Kaynar - L'état de l'empire ottoman dans la première moitié du XIXe siècle

     
    Erdal Kaynar “L’état de l’Empire ottoman dans la première moitié du XIXe siècle,” in Amis de la Bibliothèque Municipale du Blanc (ed.): Léon de Laborde. Voyage en Asie Mineure. De Constantinople au Taurus et à la côte de Cilicie. Le Blanc : Amis de la Bibliothèque Municipale du Blanc, 2013, p.10-26. ISBN 978-2-9542107-1-1 30€
     
    Ce périple en Orient est né à l'initiative d'Alexandre de Laborde (1773-1842), fils d'un banquier de Louis XV, haut-fonctionnaire et comte de l'Empire, puis député sous la Restauration et la Monarchie de Juillet, un esprit éclairé passionné par l'art et les publications illustrées. Il emmena avec lui son fils Léon (1807-1869) dans un voyage d'environ six mois (juin 1826-janvier 1827) en Asie Mineure, à la découverte d'un certain nombre de villes (Smyrne, Constantinople, Brousse, Nicée, Afioum-Carahissar, Konieh, Tarse, Ayas...) et de sites antiques (Aizani, Hiérapolis, Aphrodisias...). Leur périple se poursuivit en Syrie (janvier 1827-mai 1827) et, pour Léon de Laborde, jusqu'en Arabie Pétrée (février-mai 1828). Quelques années après son retour en Europe, Léon de Laborde publia ses dessins sous le titre de Voyage en Orient, ouvrage qui se divisait entre Le Voyage de l'Asie Mineure et Le Voyage de la Syrie.
    Présentation de l'ouvrage sur notre blog Dipnot : http://dipnot.hypotheses.org/304
  • Ernest Chaput 1882-1943

    Le 16 avril 1943, s'éteignait à Dijon, Ernest Chaput, Pro­fesseur de Géologie, Minéralogie et Géographie Physique à l'Université.
    Avec lui disparaissait un Maître dont les étudiants n'oublie­ront jamais ni le dévouement, ni la bienveillance, ni les lumineuses leçons ; un savant d'une grande érudition, dont l'autorité s'étendait depuis longtemps au delà de nos frontières ; un esprit d'une vaste culture, toujours avide de savoir et de comprendre.
    En hommage à celui qui lui avait consacré jusqu'au bout le meilleur de son activité et de son cœur, la Faculté des Sciences de Dijon a pris l'initiative de réunir, en une plaquette, quelques pages dictées par une affectueuse admiration à ceux qui ont suivi dans sa féconde carrière l'Universitaire, le Géologue, le Géographe, l'Ex­plorateur trop tôt disparu.
    Une souscription parmi ses amis, ses collègues, ses élèves a permis de publier ces feuillets où sont évoquées la vie et l'œuvre d'un Maître qui a bien servi la cause de la Géologie et de la Science fran­çaise.

    ifealogopetitCote bibliothèque IFEA : VH 313

     
    Cette page se veut hommage à la carrière scientifique d'Ernest Chaput, en présentant sa bibliographie établie dans le volume d'hommage édité par la Faculté des Sciences de Dijon à qui nous empruntons la citation ci-dessus.
    Les articles disponibles en ligne sont signalés par l'icône pdficon largeet un lien vers l'article en téléchargement/lecture en ligne 
    L'icôneifealogopetitsuivi d'une cote alphanumérique indique que l'ouvrage/l'article fait partie des collections de la bibliothèque de l'IFEA
     
    En complément, un article récent retraçant les années qu'Ernest Chaput a passées en tant que professeur à l'Université d'Istanbul et son apport à la discipline en Turquie : Mehmet Akif CEYLAN, pdficon largeTürkiye coğrafyasına katkıda bulunan yabancı bilim adamları: E. Obst, Th. Lefebvre ve E. Chaput in Avrasya İncelemeleri Dergisi (AVİD), II/1 (2013), 311-351

     
     
    1907
    Sur un ancien cours de la Loire pliocène. C.R. Ac. Sc., t. 145, 18 novembre 1907, pp. 892-894.
     
    1908
    Sur les alluvions quaternaires de la Loire et de l'Allier. C.R. Ac. Sc., t. 147, 6 juillet 1908, pp. 89-91.
     
    1911
    Les anciens glaciers. Bull, de la Segusia, Société d'Hist. Nat., Villefranche(Rhône), 5 p., 1 fig. 19*3
    Essai de synchronisation des alluvions anciennes de la Loire et de ses affluents. C.R. Ac. Sc., t. 156, 27 janvier 1913, pp. 358-360.
     
    1914
    Feuille de Bourges au 320.000e. Bull. Serv. Carte géol. France, 136, t. XXIII (1913-1914), paru en 1914, pp. 8-12.
     
    1917
    Recherches sur les terrasses alluviales de la Loire et de ses principaux affluents. Thèses Fac. Se. Lyon, Ann. Université Lyon, nouvelle série, 1, fasc. 41, 303 p., 23 fig., 3 pl., 1 carte en couleur à 1/600.000e.
     
    1918
    Réponse à quelques observations de M. DOLLFUS. C.R. somm. Soc. Géol. Fr., n° 7, 8 avril 1918, pp. 75-76.
    Les Coraux constructeurs de récifs. Muséum d'Histoire Naturelle de Lyon, Notices pour les visiteurs, 1918, pp. 5-6.
     
    1919
    pdficon largeLes variations de niveau de la Loire et de ses affluents pendant les dernières périodes géologiques. Ann. de Géographie, t. XXVIII, n° 152, 1919, pp. 81-98, 3 fig.
    Remarques sur les origines et la classification des Desmoeeras. C.R. Ac. Sc., t. 169, 22 septembre 1919, pp. 540-542.
     
    1920
    Remarques sur le rôle des décrochements dans la tectonique de la Côte-d'Or. C.R. Ac. Sc., t. 170, 28 juin 1920, pp. 1586-1588.
    Révision de la feuille Saint-Jean-de-Maurienne au 1/80.000e. Bull. Serv. Carte géol. France, 140, t. XXIV (1919-1920), paru en 1920, pp. 87-90. (En collaboration avec M. GIGNOUX.)
     
    1921
    Observations sur les alluvions anciennes de la Seine. C.R. Ac. Sc., t. 172, 3 janvier 1921, pp. 77-79.
    Observations sur les alluvions anciennes de la Seine (deuxième note). C.R. Ac. Sc., t. 172, 10 janvier 1921, pp. 117-119.
    Sur les terrasses alluviales de la Loire. C.R. somm. Soc. Géol. Fr., n° 8, 18 avril 1921, pp 112-113.
    Sur la stratigraphie des dépôts quaternaires du Nord de la France. C.R. somm. Soc. Géol. Fr., n° 14, 7 novembre 1921, pp. 198-199. (En collaboration avec Ch. DEPÉRET.)
    Sur les faunes et les industries humaines des dépôts quaternaires du Nord de la France. C.R. somm. Soc. Géol. Fr., n° 17, 19 décembre 1921, pp. 229-230. (En collaboration avec Ch* DEPÉRET.)
    Analyses d'ouvrages. XXVe-XXIXe Bibliographie géographique des Géographes français (1915-1919), paru en 1921.
     
    1922
    Les Desmocératidés du Paléocrétacé ; Révision du genre Desmoeeras. In W. KILIAN, Contributions à l'étude des Céphalopodes paléocrétacés du Sud-Est de la France. Mém. pour servir à l'explication de la Carte géol. détaillée de la France. Ministère des Travaux publics, Paris, Imp. Nationale, 1920, paru en 1922, pp. 167-188, 1 pl.
    Le sens des synthèses géologiques en Bourgogne. Mém. Ac. Sc., Arts et Belles-Lettres Dijon, 5e série, t. IV, 1922, pp. 309-329.
    pdficon largeObservations géologiques sur la Montagne de Bar (Côte-d'Or). Ibid., pp. 465-472, 1 fig.
    Analyse des travaux récents de M. R. CHARPIAT sur I° les Potamides tertiaires ; 2° les alluvions quaternaires dans la vallée inférieure de la Marne. Bull. Ac. Sc., Arts et Belles-Lettres Dijon, 1922, pp. 174-176.
    Comptes rendus d'excursions de la Société Bourguignonne d'Histoire Naturelle et de Préhistoire en 1922 : I. De Mâlain à Pont-de-Pany ; II. De Lantenay au Val-Suzon. Bull. Soc. Bourguignonne d'Hist. Nat. et de Préhistoire, 10e année, n° 3, pp. 6-8 et 12-15, 7 fig.
    Des alluvions de la Seine maritime et les terrasses correspondantes. Congrès de Rouen, 1921, paru en 1922, pp. 481-483.
     
    1923
    Observations complémentaires sur les alluvions et les terrasses de la Loire. Bull. Soc. Géol. et Min. de Bretagne, t. IV, fasc. 2, 1923, pp. 101-112.
    Existence de sables albiens et de poudingues calcaires sur les hauts plateaux de la Côte-d'Or. C.R. Ac. Sc., 1.176, 23 avril 1923, pp. 1164-1165. (En collaboration avec L. PERRIAUX.)
    Le sol de la Bourgogne. In L'Université de Dijon et la Bourgogne (Livret de l'Étudiant). P. Berthier, Dijon, 1923, pp. 93-103, 3 fig., 1 pl.
    Excursions géologiques autour de Dijon : I. Dijon à Talant ; II. Mâlain-Baulme-la-Roche — Le Puits XV. 1 br. in-8°, 15 p., 2 fig., Darantiere, Dijon, 1923. Voir aussi Bourgogne-Morvan, Bull, trimestriel du Syndicat d'Initiative et de Tourisme de Dijon et de la Côte-d'Or, IIIe série, juillet 1922, n° 1, pp. 3-10; janvier 1923, n° 3, pp. 12-16; janvier 1924, n° 1, pp. 12-16.
    Révision de la feuille de Chalon-sur-Saône au 1/80.000e (Terrains secondaires). Bull. Serv. Carte géol. France, 146, t. XXVI (1921-1922), paru en 1923, pp. 87-97, 1
    Analyses d'ouvrages. XXXe-XXXIe et XXXIIe Bibliographie géograph. des Géographes français (1920-1921 et 1922), paru en 1923.
     
    1924
    A propos des grès sauvages de l'Yonne. C.R. somm. Soc. Géol. Fr., n08 1-2, 7 janvier 1924, pp. 13-14.
    Révision de la feuille de Chalon-sur-Saône au 80.000e (Terrains primaires et secondaires). Bull. Serv. Carte géol. France, 151, t. XXVII (1922-1923), paru en 1924, pp. 91-94.
    Recherches sur les terrasses alluviales de la Seine entre la Manche et Montereau. Bull. Serv. Carte géol. France, 153, t. XXVII (1922- 1923), paru en 1924, pp. 281-422, 22 fig., 5 pl.
    Nouvelles observations sur la corrélation des terrasses fluviales et des industries paléolithiques. C.R. somm. Soc. Géol. Fr., n° 7, 7 avril 1924, pp. 64-66. (En collaboration avec Ch. DEPERET.)
    Deux types de nappes alluviales : terrasses monogéniques et terrasses polygéniques. C.R. Ac. Sc., t. 178, 23 juin 1924, pp. 2187-2188.
    Observations géologiques sur la Côte et l'Arrière-Côte de Nuits-Saint-Georges (Côte-d'Or). Bull. Soc. Bourguignonne d'Hist. Nat. et de Préhistoire, 12e année, n° 2, 1924, pp. 1-4, 1 fig.
    Les plaines alluviales de l'Ouche et des Tilles, près Dijon. Mém. Ac. Sc., Arts et Belles-Lettres Dijon, janvier 1924, pp. 1-8, 1 carte.
    D'origine des terrasses de la Garonne. Bull. Soc. Géol. Fr., 4e série, t. XXIV, 1924, pp. 449-461, 4 fig.
    Révision des feuilles de Chalon-sur-Saône et de Mâcon au 1/8o.oooe. Bull. Serv. Carte géol. France, 158, t. XXIX (1924-1925), paru en 1924, pp. 21-24.
    Caractères tectoniques de la Bourgogne orientale. C.R. 57e Congrès Soc. Sav., 1924, Section Sciences, pp. 124-127. Voir aussi Mém. Ac. Sc., Arts et Belles-Lettres Dijon, janvier-mars 1926, pp. 150-152.
    Position stratigraphique de l'Oolithe corallienne de la Côte-d'Or. Ibid., pp. 125-129. Voir aussi Mém. Ac. Sc., Arts et Belles-Lettres Dijon, janvier-mars 1926, pp. 153-154.
    Présentation d'ouvrages. C.R. somm. Soc. Géol. Fr., n° 15, 17 novembre 1924, pp. 156-157-
    Analyses d'ouvrages. XXXIIIe Bibliographie géograph. Ass. des Géographes français (1923), paru en 1924.
    La circulation des eaux souterraines en Bourgogne. La Terre de Bourgogne, 4e année, n° 2, 10 janvier 1925, pp. 18-19.
    D'origine des terrasses de la Garonne ; Réponse à une note de M. DENIZOT. C.R. somm. Soc. Géol. Fr., n° 10, 18 mai 1925, pp. 135-136.
    D'industrie humaine des alluvions dans les vallées inférieures de la Vienne et de la Creuse. C.R. somm. Soc. Géol. Fr., n° 14, 9 novembre 1925, pp. 200-202.
    Analyses d'ouvrages. XXXIVe Bibliographie géograph. Ass. des Géographes français (1924), paru en 1925.
    Révision de la feuille de Dijon au 80.000e. Bull. Serv. Carte géol. France, 162, t. XXX (1925-1926), paru en 1926, pp. 49-52.
    Les alluvions des méandres encaissés d'Elbeuf et de Rouen. Bull. Soc. Sc. Nat. d'Elbeuf, 1925, paru en 1926, 10 p., 2 fig., 1 carte.
    Indications sommaires sur l'existence de terrasses polygéniques dans la vallée de la Loire. Bull. Soc. Géol. et Min. de Bretagne, t. V., fasc. 2-4, 1924, paru en juin 1926, pp. 197-200, 1 fig.
    Analyses d'ouvrages. XXXVe Bibliographie géograph. Ass. des Géographes français (1925), paru en 1926.
     
    1927
    Recherches sur l'évolution des terrasses de l'Aquitaine. Bull. Soc. Hist. Nat. Toulouse, t. LVI, IER trimestre 1927, pp. 17-100, 21 fig., 4 pl.
    pdficon largeLes principales phases de l'évolution de la vallée de la Seine. Ann. de Géographie, t. XXXVI, n° 200, 1927, pp. 125-135, 2 fig.
    Analyses d'ouvrages. XXXVIe Bibliographie géograph. Ass. des Géographes français (1926), paru en 1927.
     
    1928
    Études sur l'évolution tectonique et morphologique du col structural de la Côte d'Or. Bull. Serv. Carte géol. France, 167, t. XXXI (1927- 1928), paru en 1928, pp. 149-164, 3 fig., 2 pl.
    Le lœss sur la « terrasse inférieure » de la Garonne à l'Ouest de Toulouse. C.R. somm. Soc. Géol. Fr., n° 9, 7 mai 1928, pp. 131-132.
    Dépôts glaciaires entre la Garonne et le Ger, au Sud-Est de Montrejeau (Haute-Garonne). Ibid., pp. 132-133.
    Les terrasses des régions atlantiques françaises. Congrès international de Géographie, Cambridge, 1928. Rapport de la Commisssion des terrasses pliocènes et pléistocènes, U.G.I., n° 2, pp. 69-94.
    Livret-guide de l'Excursion inter-universitaire en Bourgogne. Mém. Ac. Sc., Arts et Belles-Lettres Dijon, 1927-1931, paru en 1928, pp. 145-186, 4 fig. (En collaboration avec R. CIRY).
    Analyses d'ouvrages. XXXVIIe Bibliographie géograph. Ass. des Géographes français (1927), paru en 1928.
     
    1929
    Révision de la feuille de Dijon au 80.000e. Bull. Serv. Carte géol. France, 176, t. XXXIII, 1929, pp. 39-40.
     
    1930
    Carte géologique de la région d'Angora à 1/135.000e. Université Stamboul, 1930. (En collaboration avec IBRAHIM HAKKİ BEY, HAMIT NAFİZ BEY, A. MALİK BEY et MUHSİN ADİL BEY). (Cette carte accompagne aussi les publications n03 64 et 72.)
    Notice préliminaire sur le Crétacé supérieur de Zekerie Köy, au Nord de Constantinople. Bull. Fac. Se. Stamboul, 6e année, n° 4, mai 1930, 16 p., 1 carte. (En collaboration avec R. HOVASSE.)
    1930 smyrne Recherches sur la structure de la région de Smyrne. Publications Inst. Géograph. Univ. Stamboul, n° 1, Istanbul, 1930, texte français 24 p., texte turc 23 p., 4 pl., 1 carte à 1/50.000E. (En collaboration avec IBRAHIM HAKKİ.) ifealogopetitCote bibliothèque IFEA : VH 312-01 (tap)
    1930 ankara eau Remarques sur la circulation et l'utilisation des eaux aux environs d'Angora. Publications Inst. Géograph. Univ. Stamboul, n° 2, Istanbul, 1930, texte français 14 p., texte turc 13 p., 1 carte à 1/300.000e. (En collaboration avec IBRAHIM HAKKİ.) ifealogopetitCote bibliothèque IFEA : VH 312-02 (tap)
    Le rôle des surfaces polygéniques dans le modelé. Congrès international de Géographie, Cambridge, 1928. Deuxième rapport de la Commission des terrasses pliocènes et pléistocènes, Florence, 1930, pp. 78-82, 3 fig.
    Diverses communications et remarques faites au Congrès international de Géographie de Cambridge, 1928. Ibid., p. 12 et 55 et Rapport du Congrès international de Géographie, Cambridge, 1928, publié en 1930, pp. 167, 168-169, 231, 236 et 254.
     
    1931
    1930 neogene const Observations sur la structure du Néogène des environs de Constantinople. Publications Inst. Géol. Univ. Stamboul, n° 5, Istanbul, mars 1931, 13 p., 3 pl., 1 carte. Traduction en turc par HAMIT NAFİZ, 10 p. ifealogopetitCote bibliothèque IFEA : VH 312-03 (tap)
    1931 tecto Esquisse de l'évolution tectonique de la Turquie. Publications Inst. Géol. Univ. Stamboul, n° 6, Istanbul, mai 1931, 55 p., 2 cartes. Traduction en turc par HAMIT NAFİZ, 51 p. ifealogopetitCote bibliothèque IFEA : VH 312-04 (tap)
      pdficon largeL'évolution du modelé de la région d'Angora. Ann. de Géographie, t. XL, n° 224, 1931, pp. 153-162, 4 fig., 3 pl. ifealogopetitCote bibliothèque IFEA : VH 312-06 (tap)
      Livret-guide du Congrès International de Géographie, Paris, 1931, Excursion B2, Vallée de la Seine. Paris, Armand Colin, 1931, 12 p., 3 fig.
    1931 notice arte ank Notice explicative de la Carte géologique à 1/135.000e de la région d'Angora (Ankara). Bull. Fac. Se. Stamboul, 7e année, n° 3, Istanbul, 1931. Voir aussi Publications Inst. Géol. Univ. Stamboul, n° 7, Istanbul, novembre 1931, 25 p., 1 carte à 1/135.000e. Traduction en turc par HAMİT NAFİZ ifealogopetitCote bibliothèque IFEA : VH 312-05 (tap)
     
    1932
    Contribution à l'étude géologique de la Turquie. C.R. somm. Soc. Géol. Fr., n° 2, 18 janvier 1932, pp. 14-15.
    pdficon largeObservations géologiques en Asie Mineure : les terrains à Fusulinidés. C.R. Ac. Sc., t. 194, 2 mai 1932, pp. 1592-1593.
    pdficon largeLe Trias de la région d'Angora. C. R. Ac. Sc., 1.194,17 mai 1932, pp. 1754-1755
    pdficon largeLe Crétacé supérieur dans l'Anatolie Centrale. C.R. Ac. Sc., 1.194, 30 mai 1932, pp. 1960-1961.
    Observations sur quelques volcans de l'Anatolie Intérieure. C.R. 65e Congrès Soc. Sav., 1932, Section Sciences, pp. 155-156.
    Observations sur l'hydrographie de l'Asie Mineure. Ibid. Comité trav. historiques et scientifiques ; Bull. Section de Géographie, 1932, t. XLVII, pp. 163-166.
    Contribution à l'étude géologique de la Turquie. Bull. Soc. Géol. Fr., 5e série, t. II, 1932, pp. 9-16. 1933
    Compte rendu de l'Excursion B2 dans la vallée de la Seine. C.R. Congrès international de Géographie, Paris, 1931, t. II, fasc. 1, Travaux de la Section II, paru en 1933, pp. 175-196, 1 fig.
    Études sur l'évolution du modelé de l'Anatolie et delà Thrace. Ibid., pp. 641-650, 3 fig.
    Observations à diverses communications faites au Congrès international de Géographie, Paris, 1931. Ibid., pp. 81, 433, 515, 541.
    Présentation d'une carte d'ensemble au millionième des terrasses des grandes vallées françaises. C.R. Congrès international de Géographie, Paris, 1931, t. II, fasc. II, Travaux de la Section III, paru en 1933, PP-759-762.
    Contribution à l'étude des terrains anté-néogènes de l'Anatolie Centrale. Bull. Soc. Géol. Fr., 5e série, t. II, paru en 1933, pp. 285-292, 3 pl. (En collaboration avec Albert MICHEL-LÉVY.)
    pdficon largeL'Anthracolithique dans l'Anatolie centrale. C.R. Ac. Sc., 1.197,13 novembre 1933, pp. 1134-1135.
    Révision des feuilles de Mâcon et de Beaune au 80.000e. Bull. Serv. Carte géol. France, 190, t. XXXVIII (1933), pp. 31-32.
     
    1934
    Observations sur le modelé des hauts plateaux de Fanges (Côte-d'Or). Bull, scientifique de Bourgogne, t. III, 1933, paru en 1934, pp. 79-81.
    Le méandre de Gölcük près du Bosphore. Publications Inst. Géograph. Univ. Istanbul, n° 3, Istanbul, 1934, texte français 5 p., texte turc 5 p. - 3 fig.- (En collaboration avec IBRAHIM HAKKİ.)
    Nouvelles observations sur les terrains néogènes de l'Ouest d'Istanbul. Publications Inst. Géol. Univ. Stamboul, n° 9, Istanbul, 1934, 9 p. (En collaboration avec HAMIT NAFİZ.)
    La transgression du Miocène marin en Asie Mineure. C.R. 66e Congrès Soc. Sav., pp. 146-147, 1933, paru en 1934.
     
    1935
    pdficon largeL'Éocène du plateau de Galatie (Anatolie Centrale). C.R. Ac. Sc.,  t. 200, 25 février 1935, pp. 767-768.
    pdficon largeLes plissements tertiaires de l'Anatolie Centrale. C.R. Ac. Sc., t. 201, 23 décembre 1935, pp. 1404-1405.
    Feuille de Bourges (n° 18) à 1/320.000®, publiée par le Service de la Carte géologique de la France, 1935. (En collaboration avec P. LEMOINE, P. JODOT, J. DARESTE DE LA CHAVANNE, G. LECOINTRE, G. LE VILLAIN.)
     
    1936
    pdficon largeObservations géologiques dans les régions méridionales de l'Anatolie Centrale. C.R. Ac. Sc., t. 202, 13 janvier 1936, pp. 148-149, 1 fig.
    Voyages d'études géologiques et géomorphogéniques en Turquie. Mém. Inst. français d'Archéol. Stamboul, II, Paris, 1936, 312 p., 37 fig., 28 pl. ifealogopetitCote bibliothèque IFEA : COLL I M02
     
    1937
    Observations nouvelles sur quelques caractères tectoniques de la région de l'Ouche en amont de Dijon. Bull, scientifique de Bourgogne, t. VI, 1936, paru en 1937, pp. 73-77, 2 fig.
    Les inondations de Chambolle. Communication à la Soc. Bourguignonne d'Hist. Nat. et de Préhistoire, séance du 14 janvier 1936. Ibid., p. 121.
     
    1938
    Feuille géologique de Dijon (n° 112) à 1/8o.oooe, 2e édition, publiée par le Service de la Carte géologique de la France, 1937, imprimée en 1938. (En collaboration avec R. CIRY.)
    Feuille géologique de Chalon-sur-Saône (n° 137) à 1/80.000e, 2e édition, publiée par le Service de la Carte géologique de la France, 1938. (En collaboration avec C.'ROUYER et J. VIRET.)
    pdficon largeLe Permien et l'Éocène dans le Sud-Ouest de l'Anatolie intérieure. C.R. Ac. Sc., t. 206, 30 mai 1938, pp. 1663-1664.
    Tertiàr in VON BUBNOFF, Geologische Jahresberichte, Bd. I, 9, 1938, pp. 429-448. (En collaboration avec M. GIGNOUX.)
     
    1939
    Feuille géologique de Lisieux (n° 30) à 1/80.000e, 2e édition, publiée par le Service de la Carte géologique de la France, 1939 (Alluvions anciennes de la Seine et gisements tertiaires du Sud-Est de la feuille). (En collaboration avec A. BIGOT, L. DANGEARD et ONFRAY.)
    Légende de la feuille géologique de Bourges (n° 122) à 1/80.000e (Terrains quaternaires). Réimpression publiée par le Service de la Carte géologique de la France, 1939.
    Révision de la feuille de Beaune au 1/80.000e. Bull. Serv. Carte géol. France, 199, t. XL (1939), pp. 123-125.
    Les faunes de mollusques des terrains à Hipparion gracile de Küçük Çekmece près Istanbul (Turquie). Bull. Soc. Géol. Fr., 5e série, t. VIII, 1938, paru en 1939, pp. 363-388, 4 pl. (En collaboration avec S. GILLET.)
    pdficon largeObservations sur les terrains crétacés et tertiaires du Taurus oriental. C.R. Ac. Sc., t. 208, 26 juin 1939, pp. 2091-2092.
    Symptômes de prolongation des mouvements tauriques dans l'Est de la Phrygie. C.R. XVIIe Congrès géologique international, 1937, t. II, Moscou, 1939, pp. 429-431, 1 fig.
    Au pays des tombeaux phrygiens. Mém. Ac. Sc., Arts et Belles-Lettres Dijon, 1938, paru en 1939, pp. 45-51, 1 fig., 2 pl. ifealogopetitCote bibliothèque IFEA : VH 312-07 (tap)
     
    1940
    Le Bosphore. Conférence faite le 17 janvier 1940 au Poste national de Radiodiffusion de Radio-Paris et publiée à Istanbul en mars 1940.
     
    1941
    Pliocène et Quaternaire entre Bligny-sous-Beaune et Volnay (Côte-d'Or). Bull, scientifique de Bourgogne, t. IX, 1939-1940, paru en 1941, pp. 119-120.
    Les alluvions quaternaires de Chagny (Saône-et-Loire). Ibid., pp. 121- 123. (En collaboration avec J. ENSELME.)
    Phrygie, Exploration archéologique faite et publiée sous la direction de M. Albert GABRIEL, tome I, Géologie et Géographie Physique, in-40, de Boccard, Paris, 1941, pp. i-x et 1-144, 9 fig-, 5 pl-, 1 carte en couleur à 1/400.000e. (Cette carte et l'explication qui s'y rapporte ont fait, en outre, l'objet d'un tiré à part spécial, sous le titre : Carte géologique sommaire des bordures de l'Anatolie Centrale entre la vallée du Porsuk et l'Eber Gölü, avec Notice explicative.) ifealogopetitCote bibliothèque IFEA : COLL I M08-01
     
    1943
    Observations sur la solifluction actuelle aux environs de Dijon. Bull. scientifique de Bourgogne, t. X, 1941-1944, fasc. I, paru en 1943, pp 1-4.
    Feuille géologique de Beaune (n° 125) à 1/80.000e, 2e édition. (En collaboration avec R. CIRY.)

     

  • Ernest Chaput'nün (1882-1943) bilimsel çalışmaları

    - Ernest Chaput'nün anısına Dijon Bilimler Fakültesi tarafından 1944'te yayımlanan eserin ilk sayfasından 

    Jeoloji, mineraloji ve fiziki coğrafya hocası Ernest Chaput, 16 nisan 1943'te Dijon'da hayata veda etti.
    Onunla birlikte öğrencilerinin fedakarlık, iyilik ve parlak eğitimini hiçbir zaman unutmayacağı bir üstadı, sözü çoktandır sınırlarımızı aşmış son derece birikimli bir bilim adamını, öğrenmek ve anlamak için her daim istekli, yüksek donanımlı bir zihni kaybettik. 
    Dijon Bilimler Fakültesi, bu kurum için ömrünün sonuna kadar faaliyet ve gönlünü adamış zatın anısına aramızdan çok erken ayrılan jeolog, coğrafyacı, kaşifin verimli kariyeri süresinceki takipçileri için sevgi ve hayranlıkla kaleme alınmış yazıları derlemiştir. 
    Ernest Chaput'nün yaşam ve eserinin resmedildiği bu derlemenin basımı, jeoloji ve Fransız bilimi için layıkıyla çalışmış üstadın dost, iş arkadaşları ve öğrencilerinin bir araya gelişi sayesinde mümkün olmuştur. 
    ifealogopetitIFEA Kütüphanesindeki konumu: VH 313

    Bu sayfa, Ernest Chaput'nün bilimsel çalışmalarını anmayı ve de araştımacının eserlerini tanıtmayı amaçlamaktadır. Yazarın eserlerinin dökümü yukarıdaki alıntının kaynağı olan Dijon Bilimler Fakültesi'nin Ernest Chaput 'nün bilimsel çalışmaları anısına yayımladığı kitapçıktan alınmadır. Belirtilmiş çevrimiçi makaleler pdf şeklinde indirilebilir ya da makaleye doğrudan bir bağlantıyla ulaşılabilinir. 

    Ayrıca, Ernest Chaput'nün İstanbul Üniversitesi'nde görev yaptığı seneler ve Türkiye'ye jeoloji ve coğrafya alanlarında sağladığı getirilerden bahseden yeni bir makale de bulunmaktadır : Mehmet Akif CEYLAN,  Türkiye coğrafyasına katkıda bulunan yabancı bilim adamları: E. Obst, Th. Lefebvre ve E. Chaput in Avrasya İncelemeleri Dergisi (AVİD), II/1 (2013), 311-351

  • Finkel/MacLean/Landry - "The Making of the Evliya Çelebi Way" - 19/10/2015

    Lundi 19 octobre 2015 à 18h à l'IFEA
    Caroline Finkel (historienne, Istanbul), Donna Landry (Université de Kent), Gerald MacLean (Université d'Exeter)

    The Making of the Evliya Çelebi Way

    Turkey's first (and so far only) long-distance equestrian route, the Eviya Çelebi Way, was officially declared open In October 2013, at a ceremony in the historic village of Babasultan on the lower slopes of Uludağ. The Mayor of Bursa Büyükşehir Belediyesi presided, in his capacity as signatory to an agreement to support the route and make it operational.

    The EÇW Project began with the aim of re-enacting Evliya’s travels across Ottoman Anatolia, to reconnect people with the Ottoman past and horse culture. In 2009 an international team of academics and equestrian enthusiasts pioneered the EÇW from Hersek (Yalova) to Simav via Iznik, Bursa, Kütahya and Afyon, following Evliya’s 1671 haj route. Equestrian tourists have ridden the route most years since, and hikers and bikers are using it too.

    The guidebook to the Way was published in English and Turkish in 2011, the 400th anniversary of Evliya's birth, and talks about a TV series are currently in progress. The EÇW is managed by the Antalya-based Culture Routes Society, founded in 2012, and is slowly inspiring local communities along its length to develop the route in their area.

    An exciting development is the prospect of integration of parts of the EÇW (and also the St Paul Trail and Lycian Way) into an European long-distance route. Under development since 1992, the Via Francegina from Canterbury to Rome is now Europe’s second most famous European Cultural Route. The next stage in its development is to extend it across the Balkans to former Constantinople,  from there across Anatolia to Demre on the southern Turkish coast, and thence further east. The CRS is partnering the EAVF (European Association of the Via Francegina) in the Turkish part of this endeavour and hopes to start a pilot project next year.

    Our presentation will discuss the cultural aspects of the EÇW, and some of the many complexities of establishing and developing this route.

  • Hommage à Osman Hamdi Bey10/05/10

    Hommage àOsman Hamdi Bey
    Lundi 10 mai 2010 à l'UNESCO à Paris

    La délégation turque auprès de l'UNESCO organise une commémoration pour le centenaire de la mort d'Osman Hamdi Bey.
    Y sera présenté Le voyage à Nemrut Dağ d'Osman Hamdi Bey et d'Osgan Efendi (1883), préparé pour l'édition dans la collection de l'IFEA Varia Anatolica par Ethem Eldem. Séance sous la haute présidence de son excellence Gürcan Türkoğlu, ambassadeur permanent de la Turquie auprès de l'UNESCO.

  • J.P. Grélois : Monuments byzantins disparus et retrouvés : la contribution des voyageurs (XVIe-XVIIIe s.)

    Dès le Moyen Âge, le territoire de l’Empire byzantin — et avant tout Constantinople, sa capitale — a vu passer des voyageurs venus de tous horizons, diplomates, marchands, prisonniers, pèlerins, missionnaires, qui ont parfois laissé des récits. Lors de leurs visites, les guides leur racontaient des historiettes à propos des bâtiments, des statues, des ruines, des sites… et leur vantaient l’abondance des reliques conservées dans les sanctuaires,

    Pierre Gilles (1489-1555) est le premier voyageur à confronter systématiquement les informations et observations recueillies in situ avec les textes anciens, classiques et byzantins. Il séjourna dans l’Empire ottoman, et surtout à Istanbul, entre 1544 et 1552. Revenu finir ses jours à Rome, c’est dans les bibliothèques de cette ville qu’il élabora son œuvre, en grande partie grâces aux manuscrits alors inédits. Son Bosphore de Thrace et sa Topographie de Constantinople restent une base essentielle pour la connaissance des monuments de la capitale et de ses environs immédiats - malheureusement pour nous sans la moindre illustration.

    Nous suivrons en trois occasions une démarche inspirée de Pierre Gilles. Partant des sources byzantines qui documentent trois monuments, nous les reconnaîtrons dans les témoignages de voyageurs de l’époque ottomane (16-18e siècles) complétés par des gravures et dessins contemporains.

    Le monastère de la Vierge Pammakaristos — aujourd’hui Fethiye camii — sera notre premier exemple. Siège du patriarcat grec orthodoxe après la conquête (1455 à 1588), le complexe de bâtiments a été particulièrement visité et décrit par les voyageurs allemands (XVIe siècle). En combinant les informations que nous fournissent les diverses descriptions, nous pouvons nous faire une image quasi-complète de l’église, avant les aménagements liés à sa transformation en mosquée. Des gravures représentent des éléments aujourd’hui complètement disparus (mobilier, décors).

    Le deuxième exemple est une église qui a complètement disparu, Saint-Jean du Dihippion. Probablement construite au commencement du viie siècle, elle se dressait à l’entrée de l’Hippodrome (At meydanı). Elle est connue par les sources byzantines jusqu’à la fin de l’Empire. Dès la seconde moitié du xve siècle, les documents ottomans et les récits de voyages la désignent comme l’une des ménageries où l’on gardait les fauves du Sultan (Arslanhane). Un texte encore inédit, rédigé à l’occasion de son démantèlement en 1609, donne des précisions sur son architecture et son décor.

    Nous terminerons par un complexe monumental de Bursa lié aux origines de l’État ottoman. Un grand monastère dédié à saint Jean Baptiste existait à l’angle nord-est de l’acropole. Lorsque Orhan prit la ville en 1326, il fit d’une dépendance de l’église le tombeau de son père Osman : c’est ce que les chroniqueurs ottomans appellent la Coupole d’Argent (Gümüşlü Kümbet). Après la mort du conquérant, son fils Murat Ier l’ensevelit dans l’église elle-même (Orhan türbesi). De 1588 au tremblement de terre de 1855, des voyageurs — une trentaine — décrivent telle ou telle partie de l’ensemble dont ils reconnaissent l’origine byzantine. Ces témoignages souvent fragmentaires ne permettaient guère de se faire une idée du complexe architectural, jusqu’à ce que soient découverts et publiés trois dessins exécutés entre 1675 et 1835.

    {flv}conf_byz/2006/grelois2006_tr{/flv}
  • J.P. Grélois: Kaybolmuş ve yeniden bulunmuş Bizans anıtları: Seyyahların katkısı (XVI.-XVIII.yy'lar) (güncel değil)

    Dès le Moyen Âge, le territoire de l’Empire byzantin — et avant tout Constantinople, sa capitale — a vu passer des voyageurs venus de tous horizons, diplomates, marchands, prisonniers, pèlerins, missionnaires, qui ont parfois laissé des récits. Lors de leurs visites, les guides leur racontaient des historiettes à propos des bâtiments, des statues, des ruines, des sites… et leur vantaient l’abondance des reliques conservées dans les sanctuaires,

    Pierre Gilles (1489-1555) est le premier voyageur à confronter systématiquement les informations et observations recueillies in situ avec les textes anciens, classiques et byzantins. Il séjourna dans l’Empire ottoman, et surtout à Istanbul, entre 1544 et 1552. Revenu finir ses jours à Rome, c’est dans les bibliothèques de cette ville qu’il élabora son œuvre, en grande partie grâces aux manuscrits alors inédits. Son Bosphore de Thrace et sa Topographie de Constantinople restent une base essentielle pour la connaissance des monuments de la capitale et de ses environs immédiats - malheureusement pour nous sans la moindre illustration.

    Nous suivrons en trois occasions une démarche inspirée de Pierre Gilles. Partant des sources byzantines qui documentent trois monuments, nous les reconnaîtrons dans les témoignages de voyageurs de l’époque ottomane (16-18e siècles) complétés par des gravures et dessins contemporains.

    Le monastère de la Vierge Pammakaristos — aujourd’hui Fethiye camii — sera notre premier exemple. Siège du patriarcat grec orthodoxe après la conquête (1455 à 1588), le complexe de bâtiments a été particulièrement visité et décrit par les voyageurs allemands (XVIe siècle). En combinant les informations que nous fournissent les diverses descriptions, nous pouvons nous faire une image quasi-complète de l’église, avant les aménagements liés à sa transformation en mosquée. Des gravures représentent des éléments aujourd’hui complètement disparus (mobilier, décors).

    Le deuxième exemple est une église qui a complètement disparu, Saint-Jean du Dihippion. Probablement construite au commencement du viie siècle, elle se dressait à l’entrée de l’Hippodrome (At meydanı). Elle est connue par les sources byzantines jusqu’à la fin de l’Empire. Dès la seconde moitié du xve siècle, les documents ottomans et les récits de voyages la désignent comme l’une des ménageries où l’on gardait les fauves du Sultan (Arslanhane). Un texte encore inédit, rédigé à l’occasion de son démantèlement en 1609, donne des précisions sur son architecture et son décor.

    Nous terminerons par un complexe monumental de Bursa lié aux origines de l’État ottoman. Un grand monastère dédié à saint Jean Baptiste existait à l’angle nord-est de l’acropole. Lorsque Orhan prit la ville en 1326, il fit d’une dépendance de l’église le tombeau de son père Osman : c’est ce que les chroniqueurs ottomans appellent la Coupole d’Argent (Gümüşlü Kümbet). Après la mort du conquérant, son fils Murat Ier l’ensevelit dans l’église elle-même (Orhan türbesi). De 1588 au tremblement de terre de 1855, des voyageurs — une trentaine — décrivent telle ou telle partie de l’ensemble dont ils reconnaissent l’origine byzantine. Ces témoignages souvent fragmentaires ne permettaient guère de se faire une idée du complexe architectural, jusqu’à ce que soient découverts et publiés trois dessins exécutés entre 1675 et 1835.

    {flv}conf_byz/2006/grelois2006_tr{/flv}
  • Trabzon vitrini

    Aralık 2012

    pres trabzon180Geçen ay size dört üniversitesi olan Kayseri şehirini tanıttık.  Bu ay sizi, sekiz başkonsolosluğu olan liman kenti Trabzon ile tanıştırmak istiyoruz. http://dipnot.hypotheses.org/649

  • Un chercheur à l'honneur Jean-Louis Bacqué Grammont 20-21/05/10

    Un chercheur à l'honneur
    Jean-Louis Bacqué Grammont
    (professeur émérite, CNRS)
    Jeudi 20 mai à 18H30 au musée de Pera
    "Quelques regards sur Üsküdar aux XVIe et XVIIe siècles"
    Conférence en français avec traduction simultanée.
    Vendredi 21 mai à 18H à l’IFEA
    "Les regards sur l'Amérique de Katib Çelebi et d'Evliya Çelebi"
    Conférence en français.