Aux sources de l’alévisme : l'évolution des doctrines abdāl et bektachi

Aux sources de l’alévisme : l'évolution des doctrines abdāl et bektachi

Aux sources de l’alévisme : l'évolution des doctrines abdāl et bektachi

Zeynep Oktay Uslu (Université du Bosphore) 

Dans la Turquie moderne, l’alévisme, auquel adhère dix à trente pour cent de la population, est à la fois une dénomination religieuse et une identité sociale. L’histoire des croyances alévies s’incarne dans le corpus d’œuvres connu sous le titre de « littérature alévie-bektachie », avec sa propre multitude de genres, de terminologie et de symbolisme, ainsi que ses propres conventions esthétiques. Ce corpus négligé est en fait crucial pour la compréhension du développement des traditions religieuses vernaculaires en Anatolie et dans les Balkans. Cet exposé va donner un aperçu de l'évolution historique des aspects de la doctrine alévie entre les 14e et 17 e siècles, à travers une analyse d’œuvres littéraires écrites par des auteurs appartenant à deux groupes des derviches relevant de courants majeurs de la doctrine alévie: les bektachis et les abdāls de Rūm. Cette étude contient une analyse doctrinale des œuvres de cinq abdāls (dont quatre bektachis) datant de la fin du 14e au début du 17e siècle. Ce sera lors de ce siècle-là que les les abdāls intégreront l’ordre officiel bektachi.  Ma communication va se concentrer sur des ouvrages de Ḳayġusuz Abdāl (au nombre de onze) et de ses successeurs, à savoir Ṣādıḳ Abdāl (le Dīvān), Yemīnī (le Fażīlet-nāme), Şemsī (le Deh Murġ), et Vīrānī (le Risāle et le Dīvān). L’exposé  montrera que les croyances shi’ites « extrémistes » et imamites existaient dans le milieu turkmène anatolien bien avant la propagande safavide. La doctrine de Muḥammad-ʿAlī, ainsi que la vénération des douze imams et des ahl al-bayt étaient déjà présentes dans ces cercles au 14e siècle. En outre, les tendances antinomiennes, exprimées par une critique ouverte des notions exotériques de l'islam, ont été un marqueur majeur du tempérament abdāl et bektāşī dès les premiers jours de ces groupes et ont continué à l'être au 17e siècle.

Intervention en français

Détails

Date de l'événement 07/12/2020 6:00 pm
Places Illimitée
Inscrit.e.s 0
Lieu Zoom meeting

Conférencier.e.s

Zeynep Oktay Uslu

Université du bosphore

Les inscriptions pour cet événement sont closes.

Conférences en ligne

Installé dans les locaux du drogmanat du Palais de France (ancienne Ambassade de France auprès de la Sublime Porte), l'Institut français d'études anatoliennes "Georges Dumézil" a succédé en 1975 à l'institut français d'archéologie d'Istanbul fondé en 1930. À l'origine orienté vers l'histoire ancienne et l'archéologie, il a ensuite étendu ses activités à la turcologie (linguistique et histoire ottomane en particulier). Il a commencé à s'ouvrir au contemporain à la fin des années 1980, notamment avec la mise en place d'un Observatoire Urbain d'Istanbul (OUI). En 1994, l'IFEA a créé un Centre d'études caucasiennes. En 2003, ce centre s'est délocalisé à Bakou où l'IFEA possède désormais une antenne, installée au sein de l'Ambassade de France en Azerbaïdjan. En 2005 a été mis sur pied un Observatoire de la vie politique turque (OVIPOT). L'IFEA fait partie du réseau des vingt-sept instituts de recherche en sciences humaines et sociales dépendant de la Sous-Direction de la coopération scientifique, universitaire et de la recherche du Ministère des Affaires étrangères. Les études y concernent un vaste territoire, qui s'étend des confins orientaux de l'Europe aux abords de l'Asie centrale. Elles s'inscrivent dans une chronologie longue, allant de la préhistoire aux grands Empires, et de la naissance des États-nations aux redéfinitions identitaires d'aujourd'hui.C'est dire que l'IFEA offre un profil très diversifié, propice aux échanges entre disciplines : les sciences humaines et sociales (anthropologie, démographie, géographie, histoire, sociologie, science politique et économique, voire musicologie) y voisinent avec les techniques de l'archéologie et du classement et de l'analyse des textes écrits. Établissement à compétence régionale, l'Institut développe des programmes couvrant le Caucase et les Balkans.L'IFEA est présent sur le portail Persée pour ses publications archéologiques : http://www.persee.fr/collection/anatvet diffuse ses collections contemporaines sur Open Edition : http://books.openedition.org/ifeagd/ Institut Français d'Études Anatoliennes Georges Dumézil