Moving Stones. Europe’s Neolithic Bridge: Anatolia

En bref

L'IFEA est un Institut de recherche français en Turquie. Dépendant du MEAE et du CNRS, il a pour vocation de faciliter, de fédérer et d'impulser des recherches en sciences humaines et sociales. C'est une structure de services et d'accueil des chercheurs. L'institut propose une programmation scientifique ouverte au public. 

logo cnrsMEAEifre

La mission de prospection effectuée en Cappadoce rupestre a été réalisée par Anaïs Lamesa (boursière TÜBITAK), dans le cadre de ses recherches de doctorat.

Greme_paysage3Trois grands axes ont orienté cette étude.   Le premier axe est prospectif. Il permet de recenser les églises rupestres byzantines de Cappadoce, inachevées ou en cours de creusement. Le deuxième axe est technique. Une étude tracéologique systématique a été effectuée dans chaque monument. Enfin, le troisième axe est ethnologique. Des entretiens avec des professionnels de la pierre ou de simples paysans ont été menés. Une expérimentation d’extraction traditionnelle de deux blocs, dans deux carrières différentes, a également été réalisée.

Ces deux missions se sont déroulées sur quatre mois (entre mai et octobre).   Elles ont permis de recenser des églises inachevées ou en cours de creusement, ces monuments n’ayant jamais été publiés sous cet angle ; ils ont donc été découverts ou redécouverts. L’étude technique a fait émerger les grandes phases de réalisation des monuments rupestres byzantins cappadociens. Des entretiens avec des carriers, tailleurs de pierre ou simple paysans ont mis en exergue une pérennisation du savoir-faire technique de l’époque byzantine jusqu’à nos jours.

Cette mission a été possible grâce à l’aide de nombreuses personnes, notamment mes directeurs de thèse H. Çetinkaya et C. Jolivet-Lévy, les directeurs des musées et les maires des différents villages visités. Une prise en charge de l’école doctorale de l’EPHE, section V en 2009 a aidé à sa réalisation ainsi qu’une bourse offerte par l’IFEA en septembre 2009.