Müşerref Yardım, Islam et Démocratie. Les fondements de la pensée politique des islamistes de la période pré-républicaine: le cas de Said Nursî, Les Cahiers du Bosphore LXXXI, Istanbul, 2014, ISIS/IFEA 184p. ISBN 9789754285208

Tunç Yıldırım, Une période emblématique du cinéma turc – le cinéma de Yeşilçam (1948-1971) Istanbul, 2014, ISIS Press/IFEA, Les Cahiers Du Bosphore LXXX, 499 p., ISBN - 9789754285192

Diplômé de "l'École doctotale d'histoire de l'art, cinéma" de l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1), Tunç Yıldırım est maître de conférences à l'Université Arel d'Istanbul depuis l'année universitaire 2012-2013. Il est l'auteur d'articles portant sur l'histoire culturelle du cinéma turc entre la fin des années quarante et le début des années soixante-dix.

B. Fliche - H. Bayard-Çan (dir.) "Turquie. De l'État à l'intime" Ethnologie française Vol. 44-2 (2014) http://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise.htm
 
Marqué par la diversité de ses populations, "l'Empire de la différence" a connu un long XIXe siècle qui s'arrête en 1923, à l'avènement de la République. Obsédée par la quête d'une homogénéité territoriale, elle demande à l'anthropologie de construire la Turquie dans la continuité du discours nationaliste des Jeunes Turcs. Les années 1960 et 1970, comme les deux coups d'État, accroissent la méfiance publique vis-à-vis de la discipline. Toute évocation de la différence est soupçonné de séparatisme, de sorte que ce sont surtout des chercheurs étrangers, ou travaillant hors de la Turquie, notamment aux États-Unis, en Angleterre ou en France, qui ont pu mener des travaux. Il a fallu attendre les années 1980 pour que puisse s'écrire une anthropologie soucieuse de rendre compte de la différence, sans volonté de la réduire. Aujourd'hui dénationalisée, mais très vive politiquement, l'anthropologie en Turquie peine à voir émerger uen anthropologie de la Turquie qui reste très éclatée.
Reflet de cette situation, De l'État à l'intime se focalise sur l'État et la chose publique, pour arriver aux questions de l'intime, tout en montrant les relations étroites qui unissent ces deux pôles. Les politiques publiques occupent ici une place centrale, qu'il s'agisse des réformes menées par le gouvernement dans les domaines de la santé, de l'agriculture, du logement, de l'aménagement territorial, ou encore des récentes politiques sociales concernant les femmes, les enfants ou les anciens combattants. Dans le contexte de l'islamisation progressive de la société, liée à la présence au pouvoir depuis plus de dix ans du parti conservateur religieux AKP, la question des femmes et de l'identité, notamment religieuse, au cœur des réflexions sur la construction du lien social, est traitée dans plusieurs articles.

IFEA Dosyaları'nın "Günümüz Türkiyesi" dizisinde yer alan Istanbul Bibliography / İstanbul Bibliyografyası 2000-2013 isimli yeni sayısını beğeninize sunmaktan mutluyuz. Yayının, 1960-2000 yıllarını kapsayan eski bir sayının devamı niteliğinde olduğunu da hatırlatalım.

Istanbul Bibliography/İstanbul Bibliyografyası 2000-2013'e bir eklemede mi bulunmak istiyorsunuz ? Önerinizi This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it adresine göndererek dosyaların güncellenmesine katkıda bulunabilirsiniz. ref supp biblio

Dosyaları indirmek için, aşağadaki görsellere ya da linklere tıklayınız

Ce dossier examine en suivant la chronologie les relations entre la Turquie et la Syrie depuis la fin des années 1940. L'objectif principal est de remettre en perspective les événements actuels. Malgré une frontière terrestre commune de plus de 800 kilomètres, une histoire longue partagée et des continuités dans le peuplement de part et d'autre de la frontière, les deux Etats-nations ont entretenu des rapports houleux dès l'apparition de la Syrie sur le théâtre des Etats indépendants. L'éphémère rapprochement de 2002-2010 est ainsi contextualisé, de même que le sont les relations bilatérales  au sein de dynamiques régionales impliquant l'Etat d'Israel, l'Irak, l'Iran ou les populations kurdes.

Juliette Dumas, Sabine Frommel (dir.) Bâtir au féminin ? Traditions et stratégies en Europe et dans l'Empire ottoman Paris, Picard / IFEA, 2013, 304p 25pl. ISBN 9782708409538

Bâtir au féminin sonne comme une provocation pour l’époque moderne, tant la place des femmes dans le domaine du patronage architectural peut sembler limitée entre le XVe et le XVIIIe siècle. Pourtant, si l’Europe chrétienne et l’Empire ottoman musulman se retrouvent dans une distribution sexuée des rôles – aux hommes revient l’implication dans la vie publique et politique, aux femmes l’action dans la sphère domestique –, de notables exceptions sont admises pour les femmes de l’élite, notamment quand elles appartiennent aux maisons régnantes. Les contributions regroupées dans ce volume se fondent sur une mise en perspective du patronage des femmes par rapport à celui des hommes et l’impact des liens existants avec un père, un frère, un mari ou un fils au sein des réalisations féminines. En Orient comme en Occident, l’art de bâtir constitua un moyen privilégié pour les femmes de rivaliser avec les hommes sur la scène officielle et d’établir une stratégie visuelle qui permette aux reines, régentes et princesses de glorifier leurs origines, leur identité ou leur statut. Si l’architecture palatiale fut un domaine très prisé des grandes dames européennes, l’architecture religieuse doit beaucoup à celles de l’Empire ottoman où de nombreuses mosquées furent édifiées grâce au mécénat féminin. Ces confrontations mettent en lumière les écarts mais aussi les analogies pouvant exister entre la France des Valois ou des Bourbons et la Russie de Catherine II, ou entre les principautés italiennes et les réalisations architecturales des concubines des sultans ottomans, rendant possible une meilleure compréhension des traditions orientales et occidentales susceptible d’approfondir le dialogue entre celles-ci.

Olivier Henry (ed.) 4th Century Karia. Defining a Karian identity under the Hekatomnids, Varia Anatolica XXVIII, Istanbul, Paris, IFEA - De Boccard 2013 ISBN 978-2-36245-008-2

The origins, identity and political behaviors of the Karians remain the subject of intense discussion among specialists. The political organization of Western Asia Minor during the 4th century BC offers an opportunity to explore such questions; it was during this period that local dynasts, the Hekatomnids, reached a position of authority in the region that allowed them to fully express their political ambitions and to promote their own material culture.

Analyses of various aspects of this material culture have led scholars to describe the Hekatomnids in very different ways. They have been portrayed both as Persian dynasts and Proto-Hellenistic Kings, although they were neither Greek nor Persian. This ambiguity is the result of attempts to approach the cultural identity of 4th century Karia in the light of the cultural power of its neighbors, rather than as the result of an intricate process of cultural interaction that included both local traditions and foreign borrowings.

Hekatomnid Karia is representative of the complex phenomenon of hybrid cultures that would later flourish in the Hellenistic World. Gathering specialists on Karian research, each offering a different approach, this book aims to cover a wide number of sources, from archaeological to geographical and historical. The collection of essays provides an interdisciplinary perspective, intended to revitalize discussions of the cultural dynamics relevant to 4th century Karia.

Catherine Marro (dir.), After the Ubaid. Interpreting changes from the Caucasus to Mesopotamia at the dawn of urban civilization (4500-3500BC). Papers from The Post-Ubaid Horizon in the Fertile Crescent and Beyond, International Workshop held at Fosseuse, 29th June-1st July 2009, Istanbul, Paris, IFEA - De Boccard 2012 ISBN 9-782362-450075

The time period between the end of the Ubaid and the beginning of the Uruk expansion is one of the least known, yet most important eras in the ancient history of the Middle East. This era, which is often referred to as the "Post-Ubaid" period, is marked by major structural changes such as the rise of social hierarchies, technological innovations and economic reorganisation, which eventually led to the emergence of proto-states and cities. The recent finding of "Post-Ubaid-related" sites in regions deemed to be located far beyond the Ubaid purview, such as Cilicia, Cappadocia or the south Caucasus, has added another dimension to this picture: these sites suggest that the organic relationships more or less implicitly established between the "Post-Ubaid horizon" and the Ubaid world may in fact be much weaker than once thought. Through a systematic review of contemporary artefacts retrieved from recent and less recent excavations in the south Caucasus, eastern Anatolia and the Fertile Crescent, this book is an attempt to assess the available data from a broader, that is not Mesopotamian-specific, perspective.

Olivier Henry (éd.), Archéologies et espaces parcourus. Premières Rencontres d'Archéologie de l'IFEA Istanbul, 11-13 Novembre 2010, Istanbul, Institut Français d'Études Anatoliennes, 2012, 173p, ISBN 978-2-36245-006-8


Sous la responsabilité scientifique d’Olivier Henry les Rencontres  d’archéologie de  l’IFEA 2010 se sont déroulées du 11 au 13 novembre 2010. Cette première édition qui avait pour thème 'Archéologies et Espaces Parcourus'ont près de 35 interventions scientifiques données par 50 participants de 9 nationalités différentes. Les sujets abordés ont couvert l'ensemble des périodes depuis la préhistoire jusqu'à la période médiévale et ont présenté un large éventail des domaines de l'archéologie en Turquie (recherche de terrain, recherche en musée, histoire, histoire de l'art, géographie historique, numismatique, épigraphie, architecture, etc.).

Ce volume rassemblant les actes de ces premières Rencontres inaugure les collections électroniques de l'IFEA.

Kitaplar ve Koleksiyonlar Menu

French (Fr)Turkish (Tr)