Conférences en ligne : Histoire

Séminaire "Mers ottomanes"
Lundi 9 décembre 2013 à 18h à l'IFEA
Jean-Charles Ducène (Directeur d’études EPHE)
" Les mers imaginées : le legs des géographes arabes (XVIe s.)"
Intervention en anglais


Dr. Cathy CHATEL (Geographer, UMR ESPACE) & Pr. François MORICONI-EBRARD (Geographer, CNRS, UMR ESPACE) (both managers of e-Geopolis global program).

"Population distribution and settlement structures in Europe from XIXe century to nowadays".
Jeudi 31 Octobre 2013 à 17h30 à l'IFEA
Intervention en anglais
Jean-Louis BACQUÉ-GRAMMONT
Lundi 30 septembre 2013 à 18h à l'IFEA
"La mer noire, hospitalière par antiphrase, d’après deux rescapés"
 
Depuis l’Antiquité, la mer Noire est réputée pour ses humeurs changeantes et la violence avec laquelle elle les déploie, ainsi que l’attestent de nombreux témoignages. Nous souhaitons examiner ici ceux de deux voyageurs qui en réchappèrent au XVIIe siècle : le Français Julien Bordier et l’illustre Evliyâ Çelebî.

Jean-Louis Bacqué-Grammont (directeur de recherche émérite CNRS)
Quelques cas de distorsion mémorielle dans l'historiographie ottomane : Rhodes et Otrante (1480), Malte, etc.
mardi 4 juin 2013 à 18h à l'IFEA

Intervention en français

Comme on peut s’y attendre, l’historiographie officielle, quel que soit le pays concerné, fait la part belle aux succès de ses armes ainsi qu’à ceux de ses héros qui s’y distinguèrent. En revanche, les revers ne sont que succinctement évoqués et la responsabilité, rejetée sur des commandants incapables, l’adversité des éléments ou les moyens déloyaux de l’adversaire. Les chroniqueurs ottomans n’échappent pas à cette règle universelle, mais leur vision comparée de quelques désastres significatifs n’a pas encore été entreprise. Nous voudrions tenter d’avancer un pas prudent sur ce terrain mal assuré.

Charlotte Deweerdt (doctorante l’Université de Provence, Aix-en-Provence U1)
Gestion du risque, maîtrise du feu à Alexandrie (1855-1920) : histoire croisée de l’assurance et de la fabrique urbaine
lundi 27 mai 2013 à 18h à l'IFEA 

Intervention en français

La recherche que je réalise dans le cadre de mon doctorat, en histoire contemporaine de l’Égypte, porte sur l’étude des transformations de la ville d’Alexandrie durant la seconde moitié du XIXe siècle jusqu’aux années 1920. L’articulation de ces thématiques diverses, économiques, sociales et urbaines, est le résultat de la construction de mon objet à partir de l’étude de l’assurance qui procure à la fois des archives inédites et des nouvelles questions de recherche.
Mon intérêt porte sur la compréhension des réformes de la propriété foncière et immobilière en lien avec la production de l’espace, et j’envisage l’assurance, notamment la branche "incendie" comme une activité qui se positionne historiquement au carrefour de ces processus. Ainsi, la notion de « risque » (sa construction et ses usages) est appréhendée par l'étude circonstanciée de la maîtrise et de la lutte contre le feu, et des différents acteurs, privés et publics, impliqués.
Dans le cadre de mon séjour à l’IFEA, je travaille sur la dimension comparatiste de cette étude avec Istanbul, et souhaite vous présenter les résultats intermédiaires et les pistes de travail dégagées. Je reviendrai donc sur l’aspect méthodologique en présentant un état des lieux de l’historiographie mobilisée, les archives et questions qui soutiennent cette démarche.

Marie Vogel (ENS Lyon), Noémi Lévy-Aksu (BOUN)
Le "community policing" (police de la communauté urbaine) en Turquie et en France. Expériences historiques au tournant du XXème siècle et reprises contemporaines
lundi 6 mai 2013 à 18h à l'IFEA

Interventions en français

Marie Vogel "Une pratique policière sans visibilité: le "community policing" en France (1890-1930)" 
Noémi Lévy-Aksu "Variations policières sur la proximité: du service à la société (1909-1914) au "toplum destekli polis" (2003-2013)"

Patrice Pomey (CCJ Aix-en-Provence)
Beyond the excavation to the Museum : the replica of the greek shipwrecks of the Jules-Verne in Marseilles and the Prôtis project
mercredi 29 mai 2013 à 18h à l'FEA 

Intervention en anglais

En 1993, les fouilles du port antique de Marseille mettaient au jour deux épaves grecques archaïques du VIe siècle avant J.-C. Leur étude par le Centre Camille Jullian (Aix-Marseille Université – CNRS) a permis de restituer les navires d’origine.
Les épaves, après avoir été traitées, seront présentées dans le nouveau Musée d’Histoire de Marseille et la réplique navigante d’une des épaves est en cours de construction pour être prête à naviguer à la fin de l’été prochain.

In 1993, two archaic Greek shipwrecks of the 6th century BC were found during the excavations of the ancient phaven of Marseilles. Their study by the Centre Camille Jullian (Aix-Marseille University - CNRS) allowed to reconstruct the original vessels.
Wrecks, after being processed, will be presented in the new Musée d'Histoire de Marseilles and a sailing replica of one of the wrecks is under construction to be ready to sail at the end of the next summer.

Ségolène Débarre (CNRS UMR 8504)
Hybridations and circulations: the case of Ottoman cartography in the 19th century
Lundi 29 avril 2013 à 18h00 à l'IFEA

Intervention en anglais

Amidst growing economic and political rivalry between European powers, the work of German cartographers was crucial to developing German influence in the Orient. Using published and manuscript travel books and private and official correspondence, I analyse how the maps were made and what political, economic and cultural objectives of the Prussian government lay behind them. I point out that the interest and the imagination associated with the Anatolian territory evolved jointly on the German and on the Ottoman side, which invites to consider the history of the cartography of this region in a connected manner, as the study of an "tool" serving two Empires, the Ottoman and the German. At last, I show that the Ottoman cartography was never exclusively linked to one single foreign power but used intentionally of all kind of possible circulations as way to become gradually more independent. 

Basile Khoury (docteur en histoire de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth)
Le congrès arabe de 1913 à Paris
mardi 2 avril 2013 à 18h à l'IFEA

Intervention en français

L’idée de donner à la question arabe plus d’envergure avait germé dans la pensée des universitaires syriens, qui s’étaient regroupés en un parti qu’ils appelèrent «Jeune-Arabe». Ils eurent l’idée d’organiser une conférence dans un cadre géographique démocratique et neutre. Dans la préparation de ce projet, ils furent soutenus essentiellement par le «Parti de la Décentralisation Administrative Ottomane» et par le «Club de réformes de Beyrouth». Ils rédigèrent une convocation à un congrès panarabe, en juin 1913. La conférence traitera des préparations du congrès, de ses revendications et de sa relation avec le « Comité Union et progrès ».

EdhemEldemProf. Dr. Edhem Eldem (BOUN)
Innovation, Emulation, or Illusion? Art, Archaeology, and Osman Hamdi
jeudi 14 mars 2013 à 19h à l'IFEA

Intervention en anglais

dans le cadre du séminaire Cultural Encounters in the Muslim World (14th-19th C.) co-organisé avec l'Orient-Institut


Début
Précédent
1
Page 1 sur 2