ARCH OTTO AUTRES OUI ODC
Maissam Nimer (MireKoç)
Refugee integration into the education system
Thursday October 26 2017, 6pm,
DEPO/Tütün Deposu
The talk will be delivered in English

This introductory talk will highlight the mechanisms of integration of Syrian refugees in the education system in Turkey, at a school level and at a university level, focusing on difficulties faced and solutions. It will also include a brief comparative overview with the Lebanese education system, to lay the groundwork for a discussion session with the participants and for the upcoming talks in the series in the next months.
Présentation d'ouvrage
Jeudi 12 octobre 2017 à 18h à l'IFEA
Bayram Balcı
(IFEA) présentera son nouvel ouvrage
Ruşen Çakır (Medyascope TV) sera discutant

Renouveau de l'islam en Asie centrale et dans le Caucase paru chez CNRS éditions
interventions en français et en turc

inscription avant le 12 octobre à midi : https://www.inscription-facile.com/form/VzyZe9yq0TG6vauY0dFO

Transformations de l’islam en Asie centrale et dans le Caucase depuis la fin de l’ère soviétique

Soumises à l’œil de Moscou et au contrôle étroit du fait religieux durant toute la période soviétique, les sociétés centrasiatiques et leur rapport à l’islam ont connu des parcours quasiment similaires. L’isolement du reste du monde musulman, arabe, turc, iranien et sud-asiatique et l’expérience soviétique ont favorisé l’émergence d’une forme d’islam originale et distincte, ayant ses propres caractéristiques. La fin de l’URSS en 1991 a été une date charnière, qui marque la rupture avec le système et l’idéologie soviétique et inaugure une période de transition délicate faite de profondes transformations tant politiques, économiques et sociales que culturelles et religieuses. Ces mutations ont été à la fois voulues et imposées par la fin de l’empire et l’exigence de construire une souveraineté nouvelle, alors que ni les populations ni les élites locales n’y étaient préparées.

La construction d’une identité nationale et culturelle propre, via l’identité religieuse, figure au premier rang des tâches des nouveaux Etats depuis la fin de l’ère soviétique. Elle coïncide aussi dans le temps avec l’entrée des Etats d’Asie centrale et du Caucase dans le phénomène de la mondialisation du religieux, qui rend ces sociétés plus perméables aux influences extérieures. Ainsi, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, les diverses forces et dynamiques sociales et religieuses tiraillent et influencent l’islam traditionnel et favorisent l’émergence d’un nouvel Islam dans chaque pays.

De nombreux travaux, réalisés tant par des analystes occidentaux que locaux, ont décrit ces nouvelles formes d’islam. Or, très peu d’entre eux abordent dans un même effort d’analyse croisée les dynamiques internes et externes à l’œuvre dans cette nouvelle recomposition et comparent les influences islamiques provenant de Turquie, d’Iran, de la péninsule arabique et du sous-continent indien. Or, elles contribuent à l’extrême diversification et pluralisation de l’islam de ce vaste espace géographique.

Mardi 31 octobre 2017 à 17h à l'IFEA
Göksel Aymaz
(Université de Marmara), Kristian Feigelson (Université Paris III), Bengi Muzbeg (chercheur indépendant), Mehmet Öztürk (Université de Marmara), Ayşe Toy Par (Université Galatasaray)
Interventions en français et en turc

inscription avant le 31 octobre à midi : https://www.inscription-facile.com/form/tSq1VJj7HoeGLWGSB2uf

Au centenaire de la révolution soviétique, "Caméra politique" se penche non seulement sur les tendances politiques et cinématographiques dans l'Union soviétique mais aussi sur la situation dans d'autres pays (France, Espagne, Allemagne de l'Est, Hongrie, Yougoslavie, pays d'Asie centrale, Chine, Cuba, Brésil). L'histoire politique des pays sous l'emprise d'un Etat-parti qui, tout au long du XXe siècle, s'est transformé d'abord d'une utopie en l'homo sovieticus scientifique qui a fini par dégénérer en cauchemar et s'éteindre, est examinée sous l'angle cinématographique. L'ouvrage édité par Kristian Feigelson en France a été traduit en turc et publié par les éditions Hayalperest en 2017. Lors de la rencontre, les chercheurs en cinéma discuteront autour de la question suivante : «Dans quelles mesures le cinéma politique a eu des répercussions en Turquie?"

Vendredi 28 juillet 2017 à 18h à l'IFEA
Ulaş Bayraktar

intervention en turc
Dans le cadre du séminaire « Sociologie politique de la Turquie contemporaine »

inscription avant le 28 juin à midi : https://www.inscription-facile.com/form/CVIheUV0eTxNfwe2RYZm

Türkiye’de Yerel Başkanlık Sistemi

Ulusal düzeyde yoğun tartışmalara sebep olan başkanlık sisteminin Türkiye’nin yerel siyaset ölçeğinde çoktandır tecrübe edilmekte olduğu sunuşun temel tezi olacak. Nitekim başat yerel yönetim kuruluşu olan belediyelerin, merkezi yönetimin vesayet hatta güdümünde kentsel konulardan sorumlu bir hizmet makamı olmaktan, ekonomi ve siyasette yaşanan değişiklikler sonucu, çok önemli bir iktidar alanını temsil eder hale geldiklerini ve bu sürecin de belediye başkanlarını yerel siyaset içinde hegemonik bir konuma taşıdığını iddia edeceğim. Bu iddiayı temellendirmek için önce belediyelerin geçirdiği dönüşümü hızlıca ele alıp, sonrasında belediye başkanların sahip oldukları yeni iktidar alanının nasıl yerel siyasetin tümüne yayılarak bir yerel başkanlık rejimi tesis etmiş olduğunu tartışacağım.


Mardi 20 juin 2017 à 19h à l'IFEA
Ceren Sözeri
(Université de Galatasaray), Eylem Yanardağoğlu (Université Kadir Has), Gülener Kırnalı (Medyascope), Cem Aydoğdu (140journos)
intervention en turc

inscription avant le 20 juin à midi : https://www.inscription-facile.com/form/0rYMmiY5UfRRiwKj2JLA

Türkiye'de medya ve alternatif medyanın ortaya çıkışı

Le champ médiatique en Turquie a subi de nombreux bouleversements ces dernières années. C’est dans un contexte difficile que de nouvelles plateformes indépendantes se constituent, sur Internet notamment, pour continuer à assurer la diffusion d’une information se voulant plus complète et objective comme Medyascope, T24 ou Gazete Duvar… En lutte contre le phénomène dit de « Post-truth », les sites de fact-checking tentent quant eux d’assainir l’environnement médiatique (Teyit.org). D’autres sites encore, comme 140journos, se proposent d’éditer et de coordonner un journalisme citoyen reposant notamment sur l’image. De quoi l’émergence des médias alternatifs est-elle le symptôme ? Quels sont leurs principes et comment se distinguent-ils dans le paysage médiatique actuel ? Nous tenterons de trouver des réponses à ces questions grâce à l’intervention de  journalistes et d’universitaires : Ceren Sözeri (Université de Galatasaray), Eylem Yanardağoğlu (Université Kadir Has), Gülener Kırnalı (Medyascope), Cem Aydoğdu (140journos).

Lundi 12 juin 2017 à 18h à l'IFEA
İsmet Akça

intervention en turc
Dans le cadre du séminaire « Sociologie politique de la Turquie contemporaine »

inscription avant le 12 juin à midi : https://www.inscription-facile.com/form/oivKboI9SfSyHCC7eYEy

AKP Döneminde Ordu-Siyaset İlişkileri

Türkiye siyasetinde ordunun politik rolü her zaman ama özelikle de 1980 sonrasında önemli bir araştırma ve tartışma konusu olmuştur. 2000’li yıllardaki sivilleşme reformları demokratik bir devlet formuna ve demokratik sivil denetime yol açmamış, devlet aygıtını kontrol amacıyla polis-yargı merkezli yeni bir güvenlik devleti ortaya çıkmıştır. 15 Temmuz darbe girişimi ve sonrası ordunun demokratik sivil denetimi tartışmaları yeniden gündemdedir. Bu sunuşta 2000’lerde ordu-siyaset ilişkilerinin gelişimi alt dönemlere ayrılarak ve belirleyici iç ve dış dinamikler ele alınarak tartışılacaktır.

Mercredi 7 juin à 18h à l'IFEA
Sinan Logie et Yoann Morvan présenteront İstanbul 2023, à l'occasion de la parution en turc de l'ouvrage.
Emrah Altınok (Université Bilgi) sera discutant.
interventions en anglais et en turc

inscription avant le 7 juin à midi : https://www.inscription-facile.com/form/qAtxJtE9rl86rW1H4lut

Le programme proposé accueillera différentes personnalités dont le travail a porté, ces dernières années, sur l’étalement urbain d’Istanbul. Yoann Morvan et Sinan Logie parleront de leurs parcours pédestres dans le cadre de l’écriture de leur ouvrage Istanbul 2023, publié en 2014 aux éditions B2 (Paris) et récemment traduit et édité en turc par les éditions İletiṣim. La modération sera assurée par Emrah Altınok, docteur en urbanisme. Le propos portera sur les différentes approches d’études de la mégalopole du Bosphore.


en savoir + sur l'ouvrage
Vendredi 5 mai 2017 à 18h à l'IFEA
Alper Kaliber
(Université de Kemerburgaz)
intervention en anglais
Dans le cadre du séminaire « Sociologie politique de la Turquie contemporaine »

inscription avant le 4 mai : https://www.inscription-facile.com/form/XP7WUPsd1VQssNo2FFHa

Understanding the Post-Failed Coup Turkey: From State of Emergency to Permanent State of Exception

Turkey is currently ruled under a state of emergency declared soon after the failed coup attempt of 15 July 2016 and extended recently for another three months by late April. Throughout the nine months of the state of emergency that have provided Turkish state elites with sweeping new powers, the Turkish government has issued several  decrees having the force of law without any oversight by the national parliament. Drawing on these decrees,  nearly 150,000 people were fired, suspended or arrested, several left-wing and pro-Kurdish radio and television outlets were closed, dozens of academics calling for resumed peace talks in the Southeast of Turkey were dismissed, several columnists and journalists were imprisoned. Although the Turkish government announced that the emergency decrees would solely be about the attempted coup-related issues, the titles and content of the decrees were defined in a way as to target diverse opposition groups in Turkey.

This conference argues that Turkey is about to fall into the ‘emergency trap’ where the state of emergency has turned out to be a permanent ‘state of exception’ institutionalized through excessively securitized practices of the Turkish statecraft. Following Agamben, the state of exception (SoE) may be defined as a paradigm of government where the laws and norms of democratic regime are suspended by state elites demanding not to be held responsible as they break these laws and norms when facing a crisis. With the recently approved constitutional amendments granting considerable executive and legislative powers to presidency, the SoE is about to institutionalize as the dominant paradigm of rule in contemporary Turkish politics. These constitutional amendments grant the president the authority to issue decrees having force of law in a wide range of issues, to declare the state of emergency, to dissolve the parliament and recognise a broad authority over the judiciary.

While in European cases SoE has been applied as temporary suspension of the laws in force and has not led to a radical reorganization of the juridical and political order, in Turkey it is instrumentalized by the Turkish ruling elite to replace the parliamentary system with the presidential one. This shift is justified through an excessively securitized discourse where Turkey is waging its second war of independence against diverse terrorist organizations supported by the Western states. Evidence from the Turkish case reveals that there exists an intimate relationship between securitization and the ‘state of exception’.  It also shows that the demand for exceptionalism is voiced by the ruling elite as well as other securitizing actors including pro-government media outlets, social media commentators and trolls allegedly linked to the ruling Justice and Development Party (AKP) government.

Nell Gabiam (Université Iowa)
intervention en anglais
Philippe Bourmaud (IFEA) sera discutant
Dans le cadre du séminaire « Sociologie politique de la Turquie contemporaine »

inscription avant le 11 mai : https://www.inscription-facile.com/form/zFFCX51HoJ2EzbBZ8Hud


Palestian Refugees and the War in Syria: From Relative Intergration to Secondary Exile

Before the ongoing war, there were about 560, 000 Palestinians living in Syria, mostly refugees and descendants of refugees from the 1948 Arab–Israeli war. Legally entitled to public employment, health, and education, they were, in many respects, integrated into Syrian society. However, they continued to maintain a strong sense of Palestinian identity and many of them continued to live in areas designated as “camps.” With the onset of the war in Syria, at least 20% of Syria’s Palestinian population have fled the country, becoming once again refugees, and more than half of the remaining Palestinian population are internally displaced. Drawing on past fieldwork with Palestinians living in Syria and recent interviews with Palestinians displaced by the war and who are now living in various parts of the Middle East and Europe, my presentation examines the effects the war on Syria’s Palestinian population. It not only details the war’s material effects but also addresses the extent to which the war has impacted the sense of belonging and identity and the political claims of Palestinians from Syria.

Palestinian Refugees and the War in Syria: From Relative Integration to Secondary Exile

Lundi 22 mai 2017 à 18h à l'IFEA
Jean-Baptiste Le Moulec

inscription avant le 18 mai à midi : https://www.inscription-facile.com/form/X7i89lbod4oCWnnTIy5x

La politique extérieure turque dans le monde arabe (1998-2017) : experts et acteurs de terrain

La présentation reprendra mon itinéraire de recherche, entre terrains, questionnements et littérature, depuis 2012 et jusqu’à mars 2017. Présentant tout d’abord la construction de mon objet de recherche de doctorat, la production de savoirs sur le monde arabe en Turquie et ses liens avec la politique extérieure turque à l’ère de l’AKP, j’exposerai les raisons objectives -et subjectives- de la poursuite de la recherche dans un pays du monde arabe. S’agissant donc d’une sociologie des « experts » du monde arabe turc et du décryptage de l’économie sociale et politique de leurs rapports aux pouvoir politique, je présenterai mon terrain turc, effectué entre octobre 2012 et mars 2016, en soulignant l’intérêt d’une telle recherche au-delà du seul périmètre de la politique étrangère, dans une perspective de déconstruction de l’État et de son fonctionnement. Après avoir présenté mes principales conclusions de thèse, je m’expliquerai sur l’intérêt de mener une recherche sur des acteurs opérationnels, de terrain, après un travail sur les experts et formulateurs de politique, a fortiori dans un pays arabe éloigné de la Turquie : le Maroc. Revenant sur une enquête de terrain récente, je tenterai une analyse à chaud des entretiens effectués à Rabat et Casablanca en avril 2017 auprès de diplomates et hommes d’affaires turcs opérant au Maroc. Pour ce faire, j’évoquerai notamment les récits et l’historiographie mis en avant par les interrogés pour expliquer l’activisme turc dans ce pays.

Mercredi 10 mai 2017 à 18h à l'IFEA
Bülent Yazıcıoğlu
(artiste photographique)
intervention en turc

inscription avant le 9 mai : https://www.inscription-facile.com/form/pdbFXbg4UJrQVCobB6W2

Anadolu'da bir kayıp zaman sesi: Diyarbakır ve Hevsel Bahçeleri

Diyarbakır, M.Ö. 3000-M.Ö. 1260 yılları arasında hüküm süren Hurri – Mitanni egemenliğinin ardından, 27 uygarlığa daha ev sahipliği yapmış, Mezopotamya'dan Anadolu'ya geçiş teşkil eden konumuyla bir açık hava müzesini andırmakta. Tarihi varlığını 7000 yıldır sürdüren, 5 700 metre uzunluğunda ve 12 metre yüksekliğindeki şehir surları ile birlikte özgün işlevini binlerce yıldır koruyan, 700 hektarlık Hevsel Bahçeleri, UNESCO tarafından Temmuz 2015'te dünya kültür mirası ilan edildi. Dicle Nehri, On gözlü köprü ve Kırklar Dağı ise birbirini tamamlayan ve Diyarbakır’da bir zamanlar yaşayıp artık çoktan göçüp gitmiş olan 27 uygarlığın sessiz çığlığının mühürlendiği birer değer niteliğinde. Çevre ve Şehircilik Bakanlığı’nın bu bölgeyi "rezerv yapı alanı" ilan etmesi, bölgede büyük bir tedirginlik yaratmış durumda. Konu hakkında farklı görüşler söz konusu. Sanatçı, tarih yazımına odaklanmasa da, fotoğraf sanatının ışık tutacağı bu görsel sosyoloji çalışması ile Hevsel Bahçeleri’nin tartışmalı geleceğine ışık tutmaya çalışılacak…

Présentation d'ouvrage
Mardi 25 avril à 18h à l'IFEA
Yaşar Adnan Adanalı
(Université tehnique de Berlin)
Gecekondu Gazetesi: Türkiye'nin Enformel Kentleşme Haberlerini Arşivlemek
intervention en turc

inscription avant le 24 avril : https://www.inscription-facile.com/form/qOXnivsVBlmyvZjmxJzk
Mardi 27 avril 2017 à 18h à l'IFEA
Ayşen Uysal
présentera son ouvrage Sokakta Siyaset. Türkiye’de Protesto Eylemleri, Protestocular ve Polis, İletişim, 2017
dans le cadre du séminaire "Sociologie politique de la Turquie contemporaine"

inscription avant le 26 avril : https://www.inscription-facile.com/form/VRudvgVE6MU05dHmKWH5

À propos de l'ouvrage : http://www.iletisim.com.tr/kitap/sokakta-siyaset/9412#.WM-YBtKGOiM
Mercredi 22 février à 18h30 à l'IFEA
Projection de documentaire
En présence du réalisateur Antoni Yalap

Inscription avant le 21 février : https://www.inscription-facile.com/form/NvFBnU0BLMcVOWigFdWG

Père Aloÿs, le dernier capucin français résidant à Constantinople

Les jeunes envoyés à la paroisse Saint Louis entre les années 1959 – 1975 par leur évêque, venaient des frontières de l’Iraq et de la Syrie. C’était des adolescents, fils bergers de villages montagnards, isolés qui vivaient en autarcie. Encerclés par l’Islam, ils se trouvaient culturellement déracinés. Ils ignoraient l’électricité, le service d’eau, le journal, la publicité tout comme les informations, la musique ou les chants qui passaient à la radio. Arrivant à Istanbul, ces jeunes plus terrorisés qu’émerveillés par la nouveauté, le premier point d’ancrage pour eux était le frère Aloÿs. Il tenait par nécessité et avec simplicité un rôle d’affection maternelle et d’autorité paternelle. Il était pour eux “Père Aloÿs”.
Lundi 9 janvier 2016 à 14h30 à l'IFEA
Nicolas Ressler-Fessy
(Université Paris VIII)
Dans le cadre de présentations des boursiers de courte durée

Inscription avant le 9 janvier : https://www.inscription-facile.com/form/RB7t9IyfDEV0lK22rsgb

Se recomposer face aux incertitudes et aux jeux troublés. Des reconfigurations en cours au sein du patronat « Kayseriote » ?

Après avoir décrit à l’occasion d’une précédente bourse de courte durée, le fonctionnement des organisations patronales au niveau national, nous tenterons ici de présenter la structuration de ces organisations à un niveau local, dans la manière dont elles pèsent et entendent jouer dans les rapports économico-politiques d’une métropole régionale. Pour illustrer ce propos, la ville de Kayseri constitue un terrain de recherche privilégié à plus d’un titre. De ville modèle de l’Islam politique et de la réussite économique promue par l’AKP, Kayseri incarne aujourd’hui l’image d’une ville marquée par la proximité avec la communauté de F. Gülen, notamment de part l’importance des réseaux économiques qui étaient liés à la Cemaat. Kayseri offre ainsi un point de vue sur la diversité des réseaux économiques existants et sur la manière dont ils se reconfigurent dans le contexte actuel, alors que la mairie entend toujours porter l’image de la « ville des entrepreneurs ».


Présentation d'ouvrage
Lundi 12 décembre 2016 à 18h à l'IFEA
Can Candan
(Université de Boğaziçi) et Suncem Koçer (Université Kadir Has)
Interventions en anglais

Inscription jusqu'au 12 décembre à 10h : https://www.inscription-facile.com/form/sjkRziRWLtdsMUPq3Ylv

Présentation d'ouvrage en présence des éditeurs Can Candan et Suncem Koçer :
Kurdish Documentary Cinema in Turkey. The politics of identity and resistance (Cambridge Scholars Publishers, 2016)

pour plus d'informations sur cet ouvrage : http://www.cambridgescholars.com/kurdish-documentary-cinema-in-turkey

Lundi 12 décembre 2016 à 14h30 à l'IFEA
Deniz Pelek
(BOUN-Université Paris VIII)
Intervention en turc

Inscription avant le 12 décembre : https://www.inscription-facile.com/form/CnBuhUuFkzHUneiS180A

Etnisite mi yoksulluk mu? Kırda eşitsiz güç ilişkilerinin yeniden tahsisi: Suriyeli mevsimlik tarım işçileri örneği

Bu çalışma Suriyeli mevsimlik tarım işçilerinin iş piyasasında maruz kaldıkları eşitsiz güç ilişkilerini incelemektedir. Türkiye 2011 yılından beri güney komşusu Suriye’deki savaş dolayısıyla yoğun bir göç almaktadır. Yaklaşık 2 milyon civarı Suriyeli göçmenin Türkiye’de yaşadığı tahmin edilmektedir. Suriyeliler yaygın bir şekilde mevsimlik tarım işçisi olarak çalışmaktadır. Bu çalışma, Suriyeli mevsimlik tarım işçilerinin uğradıkları sömürü açısından diğer işçilerle göreceli olarak iş piyasasındaki kırılgan konumunu analiz etmektedir. Farklı etnik işçi grupları arasında eşitsiz güç ilişkilerinin tarım iş piyasasında nasıl yeniden üretildiği ve sonuçlarının neler olduğu çalışmanın temel soruları arasında yer almaktadır. Bu çalışma kalitatif araştırma yöntemlerine dayanmaktadır. Yarı yapılandırılmış mülakat ve katılımcı gözlem teknikleri uygulanmıştır. Suriyeli tarım işçilerinin ağırlıklı olarak istihdam edildiği Manisa’da 2013 ve 2014 yılının yaz aylarında ve Adana’da 2013 Eylül ve 2015 Şubat ayında saha çalışması yapılmıştır. Bu kapsamda, Suriyeli, ve Türkiyeli yerli, Kürt ve Roman işçiler, dayıbaşları ve üreticilerle toplam 150 mülakat yapılmıştır. Uygun görüşmecileri bulmak amacıyla kartopu örneklemi yöntemi kullanılmıştır. Bulgular ışığında, Suriyelilerin Türkiyeli diğer işçilere göre ücret, çalışma saatleri ve barınma koşulları açısından daha ayrımcı pratiklere maruz kaldıklarını ve en kırılgan konumda oldukları ileri sürülmektedir.

Jeudi 24 novembre 2016 à 18h à l'IFEA
Umut Sari
(ENS Lyon), Marie Vogel (ENS Lyon/Université de Galatasaray)
Dans le cadre du Séminaire "Recompositions, représentations et usages de l’environnement en Turquie et dans son voisinage"

Inscription avant le 23 novembre : https://www.inscription-facile.com/form/BwhENu9YX7qYvD39xzK2

"Gökçeada : Espace social, usages de la nature, et mobilisations environnementales"

Les analyses en sciences sociales sur la question environnementale tendent à se focaliser prioritairement et  très légitimement sur les grands projets/grands enjeux/fortes mobilisations et sur les grands récits qui l’accompagnent. Le point de vue proposé par cette présentation est autre par l’espace choisi et la perspective retenue. Comment les logiques néolibéral et développementaliste pèsent-elles dans des contextes où la perspective de « grands projets » est peu pertinente, où les enjeux sont autrement composés et où existe un potentiel pour d’autres formes de développement ?  Comment l’espace naturel est-il perçu, mobilisé et requalifié (matériellement, symboliquement) par les habitants ? Dans quelle mesure et comment la thématique environnementaliste s’articule-t-elle aux appartenances sociales locales et à leur redéfinition ? Gökçeada, par son l’insularité, son capital environnemental fort et son histoire spécifique offre un terrain intéressant pour un tel questionnement.

La présentation à deux volets repose sur une recherche terminée (M2)  qui porte directement sur les mobilisations environnementales à Gökçeada et une recherche en cours plus large dans sa thématique (gestion publique, usages de la nature et transformations des appartenances sociales) qui vise à saisir comprendre comment les usages de la nature/de l’environnement  (au sens large du terme) sont différenciés socialement, thématisés selon les appartenances sociales locales.

Avec ces deux entrées, l’objectif  de cette présentation est de contribuer à rendre compte des formes et logiques ordinaires de la construction sociale de l'environnement et de la nature en Turquie, et de réintroduire la biopolitique comme une dimension discrète de celle-ci.

Mercredi 2 novembre 2016 à 18h à l'IFEA
Ferhat Kentel (Université de Şehir), Murat Öztürk (Université de Kırklareli), Perrin Öğün (Université de Kadir Has)
Dans le cadre du Séminaire "Recompositions, représentations et usages de l’environnement en Turquie et dans son voisinage"
Intervention en anglais

Inscription avant le 1er novembre : https://www.inscription-facile.com/form/Qczlsn299zmzlw56RZVj

"Socio-Economic and Cultural Reproduction of Rural Space"

This paper will present transformation of the rural space based on the findings of the research project “The Socio-economic and Cultural Transformation of Rural Space: Modernising and Disappearing Traditional Spaces and Meanings[1]. The main argument/problematic of the research is how the villagers cope with the substantial modernist ideological discourse of “unavoidable end of the village”. A considerable majority of the villagers believe and/or are convinced that “one day the villages and villagers will disappear”; however, there is also a strong minority of villages trying to develop new ways of challenging to this “destiny” and shows success. Their success is not only in “surviving” but in finding and inventing new tactics in order to create a new way of life in the villages.

According to the research findings, rural socio-economic and cultural transformations depend on multiplicity of factors which arise indifferent forms. From economic perspective, the impacts of land quality and size, irrigation, agricultural products and non-agricultural income types, agricultural mechanisation and other technologies on total rural income level and economic changes are examined. From spatial perspective, interaction with cities, non-agricultural activities in rural, spillover effects (cultural, economic and political) from city and abroad on rural life and space are questioned. Additionally, the effects of education, remigration, distance /proximity to city, media and development in rural on the changing features of rural life and settlements are investigated. Within this framework the rural gender question is also examined through: women’s participation in agricultural and non-agricultural activities and decision mechanisms, women’s aspirations and experiences of staying / leaving village, and women's experiences of village habitus in terms of subordination and resistance.


[1] This project is founded by TÜBITAK with 114K145 project number. The presented findings are based on the qualitative research conducted in 2015. A total of 60 focus groups were conducted (group of 30 women and 30 men) in 30 different villages located in 30 different cities which are representative regarding 26 statistical regions and in Turkey. In 2017 the second step will be achieved by conducting the face to face interviews with rural households.

Présentation d'ouvrage
Mardi 22 novembre 2016 à 17h à l'IFEA
Mustafa Poyraz
(Université Paris V et Paris VIII)
Intervention sociale et animation. Gestion communautaire ou éducation populaire ?
2015, L’Harmattan
Proposée par l'Axe AMiMo de l'IFEA

Inscription avant le 21 novembre : https://www.inscription-facile.com/form/0gwH1Olf1RIHdQRa63gL

À partir de l’observation des relations d’interaction entre les résidents de banlieues françaises et les intervenants sociaux, ce livre examine le processus de socialisation des jeunes issus de l’immigration en relation avec le développement des politiques d’intervention élaborées par les pouvoirs publics. L’analyse portée dans l’ouvrage fait apparaître les paradoxes des acteurs de l'intervention sociale et politique ainsi que la complexité de créer des initiatives collectives critiques et mobilisatrices. L’auteur de l’ouvrage, enseignant à l’Université de Paris V et Paris VIII, a réalisé des observations sur une longue période dans des banlieues françaises. La présentation de l’ouvrage sera suivie de la présentation des recherches de l’auteur réalisées dans les périphéries urbaines d’Istanbul, pour une approche comparée des phénomènes sociaux observés en France et en Turquie.

Dans le cadre des intervention des boursiers de courte durée de l'IFEA
Lundi 11 juillet 2016 à 15h30 à l'IFEA
Urszula Woźniak (Université de Humboldt)
Intervention en anglais

Shifting sensitivities in the diverse mahalle spaces of neoliberal Istanbul

In this presentation, I want to shed light on the negotiation of “sensitivities” (hassasiyet) in the new landscapes of not only ethnically diverse, but also sexual and gendered mahalle spaces of today’s Istanbul. The neighbourhoods of Tophane and Kurtuluş, two mahalle which allegedly mirror the two ends of a moral axis, reflect the complexity of the current political transformations that have been shaping both Turkey as a whole and Istanbul in particular. With my analysis of neighbourhood-based battles over norms and values, I want to examine how the mounting level of polarizing public moral talk reverberates in the making of the two neighbourhood spaces, which I analyse. Instead of re-applying the Islamic-Secular dichotomy or the Muslim or gay binary (Puar 2007) as categories of analysis that obscure the multiplicity of conflicts and interests at stake, I want to contribute to the discussion on how to investigate moral antagonisms and cases of violence beyond established analytical frameworks.


Dans le cadre des intervention des boursiers de courte durée de l'IFEA
Lundi 11 juillet 2016 à 14h30 à l'IFEA
Berra Topçu (Université de Massachusetts Amherst)
Intervention en anglais

Contested Spaces and Uncertain Futures: Place, Agency, and Mobilization in Old Town Istanbul

In the past decade, Istanbul has become a key site of global and grassroots movements in the developing world for social and environmental justice. In this presentation, I use the conceptual lens of “transformational research” (Bernard and Gravlee 2014) to analyze responses to urban renewal in the historic peninsula of Istanbul, in the municipal district of Fatih. Ethnographic data was collected among expert and lay subjects, including reporters, scholar-activists, residents, city officials, and urban planners in the spring of 2015. After laying out grassroots community activism efforts among walled city residents against metropolitan and old town municipalities, I focus on the case of the urban poor neighborhood of Mevlanakapi, located by Istanbul’s historic land walls. I consider possibilities for combining ethnographic, feminist, and participatory methods to study grassroots urban mobilizations and the specific roles played by working-class women in building solidarities (Rocheleau et al. 1996). Finally, I revisit arguments for moving beyond ethnographic “thick description” (Urla and Helepololei 2014) toward long-term collaborations with community-based activists (Hyatt and Lyon-Callo 2003).

Community mural of Walled City Neighborhoods Life and Solidarity Association (Suriçi Mahalleleri Yaşam ve Dayanışma Derneği). Image retrieved from Twitter account of @SuriciYasam (https://twitter.com/SuriciYasam), posted on August 20, 2015. URL: https://twitter.com/SuriciYasam/status/634424874799398912?s=03

Conférence
Vendredi 1er juillet 2016 à 16h à l'IFEA
Norah Benarrosh-Orsoni (Universite Paris X)
Pour vous inscrire : https://www.inscription-facile.com/form/U0IEzspHkaYO2JUdgezd

"Commerce à la valise, routine et coopération aux marges d'un monde post-communiste. Premières pistes ethnographiques d'une recherche en cours de développement."

Sur la route commerciale qui relie la Turquie et la Roumanie, et à chacun de ses pôles, la marchandise et les promesses portées par son acquisition sont le principal moteur des circulations, des actions et des relations qui se nouent entre les acteurs : producteurs et transporteurs turcs, commerçantes et consommateurs roumains. Cette recherche, fondée sur l'ethnographie de cette chaine marchande, et centrée sur les biens mis en circulation, s'intéresse aux formes et aux conséquences de ce commerce transfrontalier et informel. Il s'agit notamment d'analyser les trajectoires concrètes des objets – de leur marchandisation à leur processus de singularisation par la consommation –, ainsi que les imaginaires qu’ils suscitent chez les commerçantes roumaines et leurs clients, pour tenter de comprendre comment les acteurs et les biens impliqués se constituent mutuellement comme sujets et agents d’une certaine modernité post-communiste. Dans cette intervention, je rendrai compte des observations menées à Istanbul, à Bucarest et à bord des bus, et proposerai quelques pistes d'analyse de ces premiers éléments, centrées autour des notions de routine professionnelle, de coopération et de culture de la consommation.

Conférence
Vendredi 1er juillet 2016 à 14h30 à l'IFEA
Osman Kuyumcu (EPHE)
Pour vous inscrire : https://www.inscription-facile.com/form/DZcWOGq1dKwCu3mglmL8
Intervention en turc

Lazca'nın genel durumu ve Fırtına Vadisi'nde konuşulan Lazca hakkında bilgiler

Dilleri, kemer köprüleri, dolma tipi evleri, horonları, çalgı aletleri, müzikleri, gelenek görenekleri, giyim-kuşamları ile insanlık içinde özgün bir yere sahip olan Lazlar, Güneybatı Kafkasya'nın Türkiye'ye uzanan sahil bölümünde otokton olarak yaşarlar. Laz halkı, yaşadığı coğrafyanın kendisine sunduğu imkanları kullanarak insanlık tarihine adını yazdıracak maddi ve manevi bir kültür dünyası yaratmış ancak yaratılan bu kültür kamuoyu tarafından yeterli ölçüde bilinmemektedir. Laz kültürü, 20. yüzyılın ilk çeyreğine kadar, oluştuğu yaşam alanlarında ayakta kalmayı  başarmıştır. Ancak bu dönemden sonra kendisine kan taşıyan hayat damarları kurumaya başladığı için yok olmakla yüz yüze kalmıştır. Sunumuz, Lazların geçmiş ve bugünkü durumlarını karşılaştırmalı olarak değerlendirmeyi amaçlamaktadır. Ayrıca, burada, bu kültürü yaşatmaya katkı sunmak amacıyla Fırtına vadisinde derlediğimiz konuşma kayıtları hakkında bilgilendirmeler yapılacaktır.

Fotoğraf ile ilgili bilgi:

Xincip'iji xinci (Dikkaya köprüsü). Bu ahşap köprünün bulunduğu çevre köyler, Birinci Dünya Savaşı'nda Osmanlı ve Rus askerleri arasında cereyan eden çatışmalara sahne olmuştur. Büyük savaşta, fotoğraftaki köprünün bulunduğu yerde taştan bir kemer köprü bulunmakta idi. Ancak bu taş köprü, Rus askerlerinin ilerlemesini engelleme amacıyla Osmanlı askerleri tarafından yıkılmıştır. Bunun üzerine, çevre köylerde yaşayan Lazlar, yıkılan kemer köprünün yerine tahminen 1920'li yıllarda bu ahşap köprüyü inşa etmişlerdir. Daha sonra bu ahşap köprü de eskimiş ve zamana dayanamayarak yıkılmıştır. Şu an bu tahta köprünün bulunduğu yerde, bir asma köprü bulunmaktadır.

Projection & débat "Des films kurdes, du cinéma au pluriel"
Mercredi 15 juin 2016 à 19h à l'IFEA
Projection de Bağlar,
suivie d'une rencontre avec les réalisatrices Berke Baş, Melis Birder
pour vous inscrire : http://bit.ly/baglarfilm

Les corps engagés dans un jeu collectif est une image de l'obstination et de la détermination des joueurs. Ils traduisent une volonté de vie par leur gestes et leurs respirations. Les corps se frôlent, se touchent et se déstabilisent. Les joueurs s'évitent mais se choquent. Ils sont des figures symboliques d'une situation politique meurtrie : celle du quartier de Bağlar, dans la ville de Diyarbakır.

Par la projection du film éponyme Bağlar (2015) et grâce à la présence de ses réalisatrices Berke Baş et Melis Birder, le corps et sa métaphore politique sera au cœur d'une discussion engagée par Pauline Tucoulet, et traduite consécutivement en français et en turc par Céline Pierre-Magnani.

Projection & débat "Des films kurdes, du cinéma au pluriel"
Mercredi 25 mai 2016 à 19h à l'IFEA
Projection de Mavi Ring (Le van bleu),
suivie d'une rencontre avec le réalisateur Ömer Leventoğlu
pour vous inscrire : https://www.inscription-facile.com/form/HPKXXsmrg0pWrKoM8INr

Cette deuxième séance, qui se déroulera en français et en turc, sera thématique. Enregistrer le corps humain dans ce qu’il a de plus trivial, de plus sensible et de plus prosaïque, capte le regard du spectateur et interroge sur l’imagination du réalisateur. Par une analyse esthétique du film Mavi Ring (2013) et grâce à la présence de son réalisateur Ömer Leventoğlu, le corps et les aspects techniques de sa mise en scène seront au coeur de la discussion. Qu’est-ce que ce film nous dit de l’humain, du(des) Kurde(s), d’un groupement d’hommes et de femmes sur une aire géographique spécifique et plurielle, de ses envies et de son passé ? En regardant un corps, ou des corps, dans un lieu clos, tel que le van bleu, les fantasmes et les désillusions, les désirs et les frayeurs d’hommes sont imagés. Ce film sera un moyen d’aborder, dans ce deuxième séminaire, les difficultés de définition en ce qui concerne la dénomination des films comme kurdes. Ce séminaire se déroulera à l’Institut français d’études anatoliennes (IFEA), le 25 mai 2016, à 19h.

Dans le cadre du Séminaire "AMiMo working papers"
Lundi 23 mai 2016 à 17h à l'IFEA
Gabriel Doyle (EHESS)

Missionaries and Muhacirs:
A spatial perspective on the missionary management of refugees in Istanbul
during the Balkan Wars (1912-1913)

This presentation is drawn from research completed for a Master’s degree at the EHESS in 2014-2015 under the supervision of Professor Nathalie Clayer. It will focus on the massive arrival of refugees in Istanbul during the Balkan Wars, and its consequences on the French-Catholic missionaries at work in the Ottoman capital. Based on missionary archives and the records of the Lazarist François-Xavier Lobry, Visiteur de Constantinople, the thesis aimed to study the spatial strategies of a French congregation. The analysis included constructions and enlargements of buildings as well as real estate acquisition accomplished in his term as local head of the Congregation. What emerged was an understanding of how Père Lobry and his counterparts attempted to increase the number of buildings under their administration while still perceiving them as enclaves separate from the rest of the city. The missionary schools, hospitals and asylums were to operate as legally, materially and symbolically autonomous institutions. However, with the urban crisis that occurred in 1912-1913, missionaries took part in a larger cooperation initiated by Ottoman agents. With the wide array of Catholic charity networks helping refugees as well as injured soldiers, missionaries found themselves working in unfamiliar environments such as mosques or Ottoman hospitals. This urban governance in times of exceptionality created a new urban experience for missionaries, where symbolic barriers were transcended. By analysing spatial perceptions and practices in the cityscape, the paper therefore touches on such historical debates as refugee agency, the Ottoman city and missionary endeavours. The paper is not intended for publication but as a possible blueprint of ideas for Phd research.

Dans le cadre des conférences AMiMo
Présentation d'ouvrage
Mardi 10 mai 2016 à 17h à l'IFEA
Salvatore Palidda (Université de Gênes)
uniquement sur invitation jusqu'au 5 mai 2016, en écrivant à l’adresse e-mail de l’AMiMo :  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Présentation et mise en perspective des analyses de l’ouvrage 
Governance of Security and Ignored Insecurities in Contemporary Europe,
Salvatore Palidda (éd.), London & New York : Routledge, 2016.

Ce livre décrit et analyse les changements dans la gouvernance de la sécurité en Europe abordant en particulier ses conséquences les plus importantes : la prolifération des insécurités ignorés, c’est-à-dire l'augmentation des cancers, les catastrophes environnementales, les économies souterraines (dont la reproduction des migrations irrégulières, le néo-esclavagisme, la fraude fiscale, la corruption, les violences des plus forts et en général les dommages à la res publica).  Le livre se termine par une réflexion novatrice sur le débat Anthropocène et le sommet COP21. Le directeur de l'ouvrage, professeur de sociologie à l'Université de Gênes, a commencé sa carrière académiques à l'EHESS de Paris, a dirigé l'équipe italienne dans plusieurs projets européens et il est auteurs de plus de 70 publications en français, anglais et espagnol et plus de 80 en italien. Pour une mise en perspective, la présentation de l’ouvrage sera suivie de la présentation des recherches antérieures s’inscrivant sur une longue période de celui qui l’a dirigé.

Mercredi 27 avril 2016 à 19h à l'IFEA

Seront projetés les courts-métrages :

- Ax de Kazım Öz (1999)

- Toros Canavarı de Fırat Yavuz (2011)

- Dondurma de Serhat Karaaslan (2014)

La projection sera suivie d'une rencontre avec le réalisateur Kazım Öz

Amel Remadlia (Université Alger II)
Lundi 11 avril 2016 à 14h30 à l'IFEA
Dans le cadre des présentations de bourses de courte durée

La céramique ottomane

Vue dans l’ensemble des musées archéologiques d’Istanbul

        En cours de préparation d’une thèse de doctorat en archéologie ottomane, sous le thème de : « les influences artistiques sur la céramique ottomane en Algérie et en Tunisie dans la période ottomane.», ce projet a pour objectif l’étude des différents éléments qui font la richesse de la céramique algérienne et tunisienne sur son origine et son transformation. Et pour cela je pose la question suivante :

      Est-ce que les objets qui sont dans les musées d’Alger et Tunis on été importé de la Turquie ou bien est ce qu’ils sont fabriqués localement en utilisant des matières locales par des artisans turcs ?

Je présenterai durant cette intervention l’avancée  de mes recherches lors de mon séjour à l’Ifea.

Dans le cadre du AMiMo working paper seminar 2016
Jeudi 28 avril 2016 à 17h à l'IFEA
Hatice Pınar Şenoğuz (Université de Gaziantep)

Violence and conflict across the boundaries of ethnicity:
Clashes among migrant communities after Syrian migration in Gaziantep

This paper addresses the ways in which the forms of discrimination and marginalization develop contention among the migrant communities after the arrival of Syrians in the conflict-ridden outskirts of Gaziantep. The prolonged stay of the Syrians and their outnumbering in ghettoized areas, particularly around the poor neighborhoods, changed the demography of urban settlements and escalated tension among locals into sporadic and widespread violence against refugees. These conflicts crosscut former ethnic-religious clashes among the locals, especially surrounding the ‘Kurdish question’. In the outskirts of the border city Gaziantep, for instance, refugee homes have been attacked in the late summer of 2014, which has been followed by the violent clashes between Kurdish and Turkish locals after Kobane protests that took the Kurdish locals on the street upon the ISIS offensive on this small besieged Kurdish city in the northern Syria. Yet these clashes also lead to the establishment of new social bonds and citizenship practices among these communities. 

uniquement sur invitation jusqu'au 22 avril 2016

en écrivant à l’adresse e-mail de l’AMiMo :   Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Dans le cadre des conférences AMiMo
Mardi 5 avril 2016 à l'IFEA à 17h
Adeline Braux (IFEA, Bakou)

Relocation from Russia to Azerbaijan:
adaptation experiences of young Russian-Azerbaijanis to their parents’ homeland

Around 800,000 Azerbaijanis live in the Russian Federation, among them a significant number of young second-generation people. The collapse of the USSR gave rise to these first ‘hyphenated Russian-Azerbaijanis’, who find themselves between two cultural spaces but are generally embedded in the Russian environment they have always lived in. This article focuses on the way these young people cope with relocation to Azerbaijan. Based on new material gathered during extensive fieldwork in different regions of the country, the conference will explore the issues of adaptation from a practical point of view. It will also consider the feelings of otherness and nostalgia that many young Russian-Azerbaijanis experience as they make the transition. As well as considering how they negotiate their position in their families and within local communities, the conference will deal with issues around return migration from the perspective of gender. The overall aim is to contribute to our understanding of the experience of second-generation children as they migrate to their parents’ homeland.

uniquement sur invitation jusqu'au 1er avril 2016

en écrivant à l’adresse e-mail de l’AMiMo :   Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Séminaire "AMiMo working papers"
Mercredi 16 mars 2016 à 17h à l'IFEA
Ceylan Türtük (EHESS)
"L’expérience sociale du divorce  des femmes turques immigrées en France"
uniquement sur invitation jusqu'au 10 mars 2016

« L’expérience sociale du divorce  des femmes turques immigrées en France »

Cette intervention vise à présenter les analyses d’une thèse de doctorat en sociologie en cours de préparation à l’EHESS, sur l’immigration turque en France, précisément sur le changement des rapports sociaux au sein des familles turques dans le contexte migratoire. Nous focaliserons ici notre attention sur le cas des femmes turques divorcées, en examinant en quoi le divorce constitue pour ces femmes une expérience sociale associant des normes de comportements culturels nouvelles et des stratégies d’action sur le plan administratif et social pour continuer à vivre en France où elles ont immigré après leur mariage. L’examen de ces questions est au centre d’un chapitre de la thèse que nous soumettrons dans le cadre de cette intervention. 

 

 

Walid Belbachir (Université d'Aix-Marseille)
Lundi 14 mars 2016 à 11h à l'IFEA
Dans le cadre des présentations de bourses de courte durée
https://www.inscription-facile.com/form/139Q7g16BMWAmcvm8uIK

La Banque ottomane et la réorganisation par le rail de l'espace balkanique :
quelles stratégies pour quels enjeux  ? (1856-1913)


Engagé en seconde année de thèse en histoire contemporaine sur le thème des restructurations de l'espace balkanique à la fin du XIXe siècle, sous la direction de Jean-Luc Arnaud, je présenterai durant cette intervention l'avancée de mes recherches à la lumière des fouilles entreprises au sein des archives de la Banque Ottomane. L'objectif général de mes travaux vise à comprendre les stratégies économiques, politiques et militaires, qui sous-tendent un processus de transformation territoriale décisif pour l'avenir de l'Empire ottoman dans les Balkans, la réorganisation par le rail de la Turquie d'Europe. Sur la base des fouilles menées au sein du Ottoman Bank Archives and Research Center, lieu de conservation de ce fonds d'origine privée exceptionnel, le plus important ouvert à la recherche en Turquie, cette intervention tentera de questionner la nature et l'importance du rôle de la Banque ottomane dans cette période de bouleversement des systèmes d'interdépendances et de redistribution de l'attractivité.

 

Lundi 15 févirer 2016 à 17h à l'IFEA
Armand Aupiais-L'homme (Université Paris VII)
Dans le cadre du séminaire "AMiMo working papers"
"Pentecostal churchs and international migrations in Istanbul. Findings and perspectives"
Intervention en anglais
uniquement sur invitation à l'adresse Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. jusqu'au 7 février 2016

The draft to be submitted reports the first findings of an ongoing PHD research in Anthropology. Ethnographic fieldwork is carried out since October 2013 among Christian religious groups in Istanbul. Our main problem is to understand how pentecostal organizations conciliate both global presence and local anchorage. This involves networks of religious actors we depict as immigrants and/or autochthons, drawing attention on their singular approaches of thereness and hereness. We will first propose a typology for pentecostal churches in Istanbul, based on the way international migrants take part within the division of evangelical labour. Finally, we wish to underline the diverse religious meanings given to migration paths inside churches, asking whether it shapes representations of the territories' identities, and interplays with migration projects.

This working-paper is not intended to give rise to a publication. We wish the discussion to help us finding appropriates methodological and theoretical perspectives for the coming two years.

Mardi 16 février 2016 à 17h à l'IFEA
Hedi Saïdi (Université Catholique de Lille)
"Un demi-siècle de l’immigration et de l’émigration dans les médias français et tunisiens"

Sur la base de l’analyse d’un corpus médiatique constitué à partir des années 1960 (articles de presse et émissions de journaux télévisés) et à l’appui des analyses antérieures de l’auteur (Hedi Saïdi, Une immigration face au colonialisme, le Geai Bleu, 2007 ; Histoire tunisienne, L’Harmattan, 2014 ; dir., Savoirs critiques et connaissances historiques, L’Harmattan, 2015), cette intervention vise à faire la genèse et à suivre la « carrière » des stéréotypes véhiculés dans les médias, aussi bien en France qu’en Tunisie, à propos des immigrés/émigrés et de leurs descendants. Pour ce, on s’attachera spécifiquement à contextualiser ces stéréotypes au regard de l’évolution des politiques publiques de part et d’autre.

Joël László (Université de Bâle)
Mercredi 20 janvier 2016 à 18h à l'IFEA
Intervention en anglais

Visual Semantics of the Early Turkish Republic
Representation and Power in Press Photography

In his PhD thesis, based at the University of Basel in the scope of the research project "SIBA. A Visual Approach to Explore Everyday Life in Turkish and Yugoslav Cities, 1920s and 1930s", Joël László uses press photography to analyze the political history of the early republican period. In what ways did the new regime in Ankara use press photography as a means of representation? How was the realm of the political conceived and conveyed visually? Which continuities and discontinuities can be established between the late Ottoman and the early republican period? These principal questions will be addressed in three different thematic approaches: "The cult of the leader", "parliamentary and participative forms of politics" and "dissidents and enemies of the Republic". In his talk at the Institut français d'études anatoliennes Joël László will present examples from all three sections.


Dans le cadre de AMiMo working paper seminar series 2016
Lundi 18 janvier 2016 à 17h à l'IFEA
Farkhad Alimukhamedov (Université Turgut Özal)
"International students enrolled at Turkish universities. Between student mobility and skilled migration"
Intervention en anglais

The seminar gives the opportunity to share the results from the survey conducted with African students in Ankara, which stems from a previous research by Farkhad Alimukhamedov  ("The Analysis of International Students Migration Towards Turkey", Bilge Strateji, 7, 12:117-132).The author tries to frame the question of Turkey’s increasing attempts for internationalization of its Higher Education. The paper identifies the social and demographic belonging of international students in Turkey and highlights the strategies and paths of the foreigners by underlining their social and economic life in the host society. Finally, it also draws the pathways for international students which are remodeling student mobility to skilled migration.

Dans le cadre du séminaire "Recompositions, représentations et usages de l’environnement en Turquie et dans son voisinage"
Mardi 12 janvier 2016 à 14h30 à l'IFEA
Ethemcan Turhan (Istanbul Policy Center)
"Travelling discourses, moving people: Uneasy relations between climate change and migration"
Intervention en anglais

Berin Gölönü (doctorante à l'Université de Rochester - EU)
Lundi 25 janvier 2016 à 15h à l'IFEA

Modernizing Nature/Naturalizing Modernization:
Late Ottoman and Early Turkish Republican Landscape Imagery, 1860-1939

“The Nature of Modernization: Late Ottoman and Turkish Republican landscape imagery” investigates how processes of institutional modernity are reflected in the region’s landscape imagery created between the years 1860-1939, and how these processes contribute to the formation of an Ottoman and Turkish modernism. This research project looks historical accounts that narrate the development and transformation of Ottoman and Turkish provinces and cities, and looks at how these processes are both reflected in and also enhanced by new forms of landscape imagery that emerged at this time, such as photography, painting in the Western mimetic tradition, and the successive development of modernist painting styles during the transition from Empire to Republic. It focuses on the relationship between administrative centers of government and the outlying provinces, making the argument that as capital cities and the countryside came to be more closely intertwined during this period of technological and political modernization, concepts of the city and the country became more starkly defined in contrast to one another.

The first portion of this research looks at how state sponsored photographic documentation of Ottoman rural lands in the late 19th and early 20th centuries served as both a surveillance and publicity tool in the hands of the Ottoman government in efforts to exercise more centralized administrative control over the Ottoman provinces. The second portion examines paintings of Istanbul made by Ottoman painters between the 1860s and 1914 to locate signs of the city’s growth, commercialization, and increasing integration with the provinces through trade and transportation routes. The third portion of this research focuses on the emergence of peasant iconography in Turkish Republican landscape imagery in the 1920s and 1930s and looks at look at how urban intellectuals attempted to represent the provincial periphery. Many of these images not only document a land’s ongoing transformation, but also express a will to transform the land into a more productive and developed vision of the future. In short, they utilize modernist tools and styles in the service of crafting the “modern” urban and provincial landscape on Ottoman and Turkish territories.

Berin Gölönü is a Ph.D. candidate in the Visual and Cultural Studies Graduate Program at the University of Rochester.

Lundi 14 décembre 2015 à 18h à l'IFEA
Sophie Richter-Devroe (Université d'Exeter)
Intervention en anglais

Gender and Settler Colonialism: Women's Oral Histories in the Naqab

The Naqab Bedouin have faced - historically and today - various Israeli settler-colonial practices and discourses aimed at erasing their status as natives of the land. Israeli representations of the Naqab Bedouin often stereotype them as roaming nomads without any links (and consequently rights) to the land or to other Palestinian communities. Naqab Bedouin women's oral and embodied traditions constitute an important challenge to such settler-colonial representations. Women's songs, oral poetry and performances contain important historical counter-narratives, and they also function as embodied systems of learning, teaching, storing, and, to a certain extent, transmitting this community's indigenous memories, knowledges and ways of being.

This research project is funded through an Early Career AHRC Fellowship:

http://socialsciences.exeter.ac.uk/iais/research/projects/details/index.php?id=328

The presentation will include the screening of the project's documentary film "ISLAM'S WEDDING...and other Bedouin Stories from the Naqab" (filmmaker Yiannis Kanakis). The film focuses on music and dance, as well as other types of oral and embodied performances. It uses these cultural productions as a lens through which to trace and better understand the ways in which Bedouin men and women deal with, negotiate and resist settler-colonial impositions and encroachments on their lives.

Patrice Rötig & Elif Deniz (Editions Bleu autour)
présentation d'ouvrage Une Enfance turque
Vendredi 18 décembre 2015 à 16h à l'IFEA

L’Institut français d'études anatoliennes a le plaisir de vous inviter le vendredi 18 décembre à 16 heures au lancement en Turquie du recueil de trente-trois récits d’enfance inédits, Une enfance turque qui vient de paraître en France aux éditions Bleu autour et que les éditions Everest publieront en turc début 2016. Après une description, par leur fondateur Patrice Rötig, des éditions Bleu autour et de leur fonds littéraire turc, Elif Deniz Ünal présentera ce recueil qu’elle a dirigé et animera une table ronde avec les auteurs présents.

Vente de livres et dédicaces autour d’un verre.
Événement sur invitation uniquement, merci de vous inscrire par mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Plus de renseignement sur l'ouvrage est disponible en pièce jointe, ci-dessous.

Mercredi 4 novembre 2015 à 14h30 à l'IFEA
Anaïd Donabédian (Inalco)
Intervention en anglais

"Les défis éducatifs de l'Ecole arménienne: Turquie, France, Liban, quels enjeux, quels acquis?"

Les écoles de la Diaspora arménienne trouvent toutes leur ancrage dans une tradition fondée dans l'Empire ottoman, où un réseau scolaire remarquable avait été bâti entre la deuxième moitié du dix-neuvième siècle et le début du vingtième siècle. Certaines de ces écoles ont continué leur activité sous le même nom en exil comme le Tebrotzassère, au Raincy dans la région parisienne, d'autres ont poursuivi leur activité en Turquie, comme les célèbres lycées Getronagan et Yessayan, d'autres ont été créés localement en fonction des besoins nouveaux émargeant dans la communauté.
Depuis une vingtaine d'années, elles connaissent un renouveau dans les communautés occidentales (France, Californie, Canada) où elles étaient moins nombreuses, tandis qu'elles se maintiennent de manière assez stable (relativement à la démographie de la communauté) en Turquie et au Liban. Ces écoles, qui dépendent de la politique éducative du pays (que ce soit par l'intermédiaire de contrats avec l'Etat ou tout simplement de la legislation locale), puisqu'elles permettent d'accéder aux examens nationaux, ont du faire face à des contraintes différentes pour réaliser un objectif fondateur commun, la transmission de la langue et de la culture arménienne, avec des stratégies et des résultats contrastés en fonction des réalités locales mais aussi des idéologies communautaires qui se sont construites dans chacun des contextes concernés.

Mardi 10 novembre 2015 à 18h à l'IFEA
Nicolas Monceau (Université de Bordeaux)
"Laïcité officielle versus laïcité populaire. Idéologie officielle, polarisation idéologique et perceptions sociales en Turquie"

Laïcité officielle versus laïcité populaire.
Idéologie officielle, polarisation idéologique et perceptions sociales en Turquie

Résumé de la conférence : La question de la laïcité suscite des débats récurrents en Turquie depuis la fondation de la République. Alors que la laïcité dans sa définition officielle a fait l’objet de nombreuses approches historiques et juridiques, cette conférence abordera les perceptions sociales de l’évolution de la laïcité dans la Turquie contemporaine à partir des résultats d’une enquête de terrain inédite réalisée dans différentes régions du pays auprès de citoyens ordinaires et de représentants d’organisations civiles. Comment la société turque perçoit-elle l’évolution de la laïcité ? Dans quelle mesure les débats autour de la laïcité ont-ils influencé les citoyens ? Observe-t-on une montée des clivages sociaux et religieux aujourd’hui ? La conférence présentera la variété des perceptions populaires de la laïcité à travers plusieurs enjeux et débats à l’ordre du jour de l'actualité politique et sociale de la Turquie dans les dernières années.

Dans le cadre du séminaire "Recompositions, représentations et usages de l’environnement en Turquie et dans son voisinage"
Lundi 9 novembre 2015 à 14h30 à l'IFEA
Ayşen Eren (Université de Boğaziçi)
"New Geographies Of Vulnerability Or New Geographies Of Green Energy: The Emerging Stresses On The River Valleys of Turkey With The Transformation Of Water-Energy Nexus"

The Turkish hydropower sector is going through a considerable transformation in last decade. Justified by the narratives of the national energy security and emerging energy crisis, the Turkish state is committed to liberalize the energy sector. Although first steps were taken in 1980s by incrementally allowing private investment in hydropower sector to generate electricity, in early 2000s the state launched rather a radical hydropower development program to open all the river valleys to private sector for energy production, liberalizing the development and electricity generation activities. The program mainly promotes the small-river hydropower plants (SRHP). Despite SRHPs are acclaimed as providers of green renewable energy, and therefore funded by international renewable energy funds, and further participated in carbon trade markets, they are transforming the river valleys into the geographies of energy and increasing the environmental and social vulnerability prominently. Furthermore, the state is aiming to liberalize the national electricity market in order to link it to global energy markets by changing the pricing mechanisms and connecting Turkish grid system to European energy networks. The river valleys will be exposed to new sources of stresses by this electricity market liberalization. Drawing from the PhD dissertation research, I will provide a case study by situating the river valleys and the locals living in these valleys in a political, economical, social and geographical context and critically examine their vulnerabilities in relation with the transformation of water- energy nexus in Turkey by unfolding the structures and the processes, which create and contribute to these vulnerabilities.



Dans le cadre du séminaire "Recompositions, représentations et usages de l’environnement en Turquie et dans son voisinage"
Mercredi 21 octobre 2015 à 14h30 à l'IFEA
Bengi Akbulut (chercheure indépendante)
"From "iron networks" to cemented dreams: development as in-justice"

"From "iron networks" to cemented dreams: development as in-justice"

Development is perhaps the most controversial theme that marks the debates on contemporary Turkey. And rightly so: not only because discussions on the most effective way to achieve it are heating up once again, but also because development comes with its discontents, from communities whose living spaces are destroyed by energy projects to those bearing the detrimental health impacts of industrial pollution, from residents of entire villages submerged under water with dam constructions to miners killed by the hundreds. The centrality of the idea of development, however, goes further back. Development has always been a powerful notion that has shaped the social and political sphere in the country, where catching up with the “West” and attaining the level of Western civilizations has not only been the long-lasting objective of policy-making, but also dominated the social imaginary like no other.

This talk will critically evaluate the developmental strategy operationalized in the country within the last decade and contextualize it within the history of developmentalism in Turkey. In doing so, it will emphasize how the notion of development was mobilized within state-society relationships in Turkey as well as the ways it has been worked to mark the socio-environmental inequalities it has perpetuated. The talk will also emphasize how alternative visions and critiques of development can be articulated within this context.

Dans le cadre du séminaire "Recompositions, représentations et usages de l’environnement en Turquie et dans son voisinage"
Présentation d'ouvrage "Yeni İstanbul çalışmaları: Kente politik ekoloji çerçevesinden bakmak"
Lundi 12 octobre 2015 à 17h à l'IFEA
Ayfer Bartu (Université de Boğaziçi)
Cenk Özbay (Université de Boğaziçi)
Interventions en turc

Geçtiğimiz kasım ayında yayımlanan İstanbul Çalışmaları: Sınırlar, Mücadeleler, Açılımlar (Metis, 2014), hem kentin içinde bulunduğu hallere hem de araştırma odakları, soruları ve yöntemlerindeki yeniliklere vurgu yaparak, olabildiğince geniş bir açıdan İstanbul’a bakmayı hedefliyor. Kentin "devlet eliyle" küreselleştirilmesi, "büyüme" saplantısı, neoliberalizmin kent üzerindeki baskıları, hukukun taşıdığı muğlaklıkların istismar edilişi, mülksüzleştirme, mutenalaştırma, kentin dönüşüm coğrafyası, "tehlikeli" diye mimlenmiş mahallelerdeki devlet şiddeti, Gezi Parkı direnişi ve yeni kentsel muhalefet, İstanbul'u sırtında taşıyan toplumsal emek, kentteki turizm, trafik, ulaşım sorunları, hareketlilikler, kadın istihdamında cinsiyetin etkisi, kentsel politik ekoloji, sürdürülebilirlik, LGBT hareketi, sakat bedenler, göçmenlik, seks işçiliği, ve seks sinemaları bu geniş çerçeve içinde incelenen konulardan bazıları.

Kitabı editörleri Ayfer Bartu Candan ve Cenk Özbay, bu konuşmada kitabın bölümlerinden birini oluşturan politik ekoloji konusuna odaklanarak, kente bu çerçeveden bakmanın ortaya çıkardığı soruları, araştırma yöntemlerini, disiplinler arasında ortaya çıkabilecek işbirliklerini tartışacaklar.

Lundi 19 octobre 2015 à 18h à l'IFEA
Caroline Finkel (historienne, Istanbul), Donna Landry (Université de Kent), Gerald MacLean (Université d'Exeter)

The Making of the Evliya Çelebi Way

Turkey's first (and so far only) long-distance equestrian route, the Eviya Çelebi Way, was officially declared open In October 2013, at a ceremony in the historic village of Babasultan on the lower slopes of Uludağ. The Mayor of Bursa Büyükşehir Belediyesi presided, in his capacity as signatory to an agreement to support the route and make it operational.

The EÇW Project began with the aim of re-enacting Evliya’s travels across Ottoman Anatolia, to reconnect people with the Ottoman past and horse culture. In 2009 an international team of academics and equestrian enthusiasts pioneered the EÇW from Hersek (Yalova) to Simav via Iznik, Bursa, Kütahya and Afyon, following Evliya’s 1671 haj route. Equestrian tourists have ridden the route most years since, and hikers and bikers are using it too.

The guidebook to the Way was published in English and Turkish in 2011, the 400th anniversary of Evliya's birth, and talks about a TV series are currently in progress. The EÇW is managed by the Antalya-based Culture Routes Society, founded in 2012, and is slowly inspiring local communities along its length to develop the route in their area.

An exciting development is the prospect of integration of parts of the EÇW (and also the St Paul Trail and Lycian Way) into an European long-distance route. Under development since 1992, the Via Francegina from Canterbury to Rome is now Europe’s second most famous European Cultural Route. The next stage in its development is to extend it across the Balkans to former Constantinople,  from there across Anatolia to Demre on the southern Turkish coast, and thence further east. The CRS is partnering the EAVF (European Association of the Via Francegina) in the Turkish part of this endeavour and hopes to start a pilot project next year.

Our presentation will discuss the cultural aspects of the EÇW, and some of the many complexities of establishing and developing this route.

Le mercredi 16 septembre 2015 à l'IFEA à 15h

Hala Alarishi - (docteure à l'Université Lyon II)
Au cours de la Néolithisation au Proche-Orient, les bouleversements majeurs survenus au niveau de l’organisation socio-économique des communautés humaines (sédentarisation, agriculture et élevage) se sont accompagnés de changements dans le domaine techno-symbolique. Le présent travail a permis de caractériser l’une des principales manifestations matérielles dans ce domaine, les ornements personnels, à travers l’étude des éléments de parure de six sites syriens couvrant la période entre le 12e et le 6e millénaire avant J.-C. Dans une démarche méthodologique visant à traiter la grande diversité des objets archéologiques, du coquillage à la turquoise en passant par l’os et l’argile, plusieurs protocoles d’identification des matériaux, de classification morpho-typologique et d’analyse tracéologique ont été élaborés. L’analyse des objets de parure selon cette approche intégrative a permis de mettre en évidence l’évolution des formes recherchées et des matériaux utilisés depuis le Natoufien final jusqu’au PPNB récent, mais aussi des développements et des innovations techniques concernant notamment le traitement des roches dures comme la cornaline. Grâce à l’étude des contextes archéologiques et à la reconstitution de certaines parures, les fonctions de ces objets chez les premières sociétés néolithiques ont pu être en partie identifiées. Ainsi, durant le PPNA, les parures pouvaient marquer une appartenance identitaire, parallèlement à des parures « rituelles » qui pourraient être liées à la sphère symbolique propre à cette période. A partir du PPNB moyen les parures sont aussi associées à la mort et à des pratiques funéraires particulières. Les hypothèses proposées ouvrent des perspectives de recherche qui pourront être explorées en élargissant le corpus aux régions adjacentes (Anatolie, Jordanie, etc.) et à des périodes plus récentes.

Nassima Beskri - (doctorante à l'Université d’Aix Marseille)
Le vaste domaine de l’historiographie ottomane classique concernant plusieurs périodes chronologiques des origines à l’époque classique ottomane mérite  un approfondissement systématique de certaines  chroniques ottomanes (tevârih-i âli Osman) dont quelques-unes sont encore à l’état de manuscrit et d’autres, composés en des langues autres que le turc, sont peu accessibles à des chercheurs turcs ne possédant pas toujours bien l’arabe ou le persan. Je compte particulièrement insister dans ma recherche sur la chronique Camiü’d-düvel composée par le savant turc, poète soufi et historien, Müneccimbaşı Ahmed b. Lütfullah, au 17ème siècle en langue arabe et dont seuls les premiers chapitres ont été traduits en turc. Mais à ma connaissance, ils sont inconnus en langues européennes. Or, cet auteur présente une synthèse forte intéressante de la tradition historiographique de ses prédécesseurs et de cette façon, son œuvre apparaît comme une somme des chroniques ottomanes depuis la fondation de l’Etat au 14ème siècle jusqu’au temps de Müneccimbaşı (1632 - 1702).

Le mardi 21 juillet 2015 à l'IFEA à 15h

- Katarzyna Papiez - Paris Sorbonne-Paris IV D’Adampol à Polonezköy. L’origine de la fondation du village polonais

Adampol ou Adam-köy a été fondé en 1842 sur le terrain appartenant aux Lazaristes français. Cette ferme créée pour accueillir des émigrés polonais dispersés dans l’Empire ottoman après l’insurrection avortée de 1831 a survécu aux changements du temps et existe aujourd’hui sous le nom de Polonezköy avec ses habitants parlant toujours la langue de leurs aïeux. Dans ma présentation, je souhaite traiter la question de l’identité nationale des premiers colons de la ferme, vivant dans l’Empire ottoman mais étant sujets français. L’accent sera mis sur les dispositifs mis en place par Michal Czaykowski, envoyé du prince Czartoryski à Constantinople, servant à unir les habitants polonais de la ferme et à reconsolider leur identité nationale. Je finirai par un court reportage sur la perception de l’identité polonaise par les habitants de Polonezköy aujourd’hui.

- Lucie Drechselova - EHESS Les femmes dans la politique locale en Turquie : un syndrome d’absence   

En 83 ans de l’existence de la République, il y a eu 82 femmes maires. De 1930 à 2014, 42 provinces n’ont jamais été dirigées par une femme : telles sont les statistiques de Kadın koalisyonu révélées à la veille des élections municipales de mars 2014. Malgré une faible hausse après ces élections, le pourcentage des femmes en politique locale en Turquie affiche toujours une spécificité internationale : moins de femmes sont représentées au niveau local qu’au niveau national. Pour Şirin Tekeli, figure emblématique du mouvement féministe turc des années 1980, plutôt que de la « sous-représentation », il faut parler d’un syndrome d’absence ». A partir de ce constat, il convient d’analyser les profiles et trajectoires des élues municipales qui ont accédé à ce mandat.

- Zeynep Bursa - EHESS Türk-İslam Sentezi’nin Politik ve Ekonomik Kökenleri: Aydınlar Ocağı Örneği

Türklerin tarihinin İslam tarihinden ayrılmazlığını ve İslam’ın da Türkler sayesinde ayakta kalabildiğini savunan Türk-İslam Sentezi’nin tarihi oldukça eskidir. Ne var ki, bugün geniş kesimlerin kolektif hafızasına bu terimin yerleşmesini sağlayan Aydınlar Ocağı’nın politik ve entelektüel üretimidir. 1970 yılında İstanbul merkezli kurulan Aydınlar Ocağı, 1970’li yılların iki Milliyetçi Cephe Hükümetlerinin kurulması ve 12 Eylül 1980 darbesi sonrası devletin resmi ideolojisi haline gelen Türk-İslam Sentezi’nin “think-tank” grubudur.
Bu sunumda, Aydınlar Ocağı’nın ve onun yeniden ürettiği doktrin olan Türk-İslam Sentezi’nin muhafazakar sağ politikaların üretilmesindeki rolü, laikle çatışma ve uzlaşma noktaları, dinin politik işlevi üzerinde durulacak ve aynı zamanda ekonomik planda, Ocak üyelerinin Türkiye’deki burjuvazi, tüccar, küçük esnafla ilişkiler ile ilişkileri, global ekonomiye yönelik tezleri de ele alınacaktır.
Sunumda esas olarak 1970 ve 1980’li yıllar esas alınacaktır. Bu anlamda 1980’li yılların ikinci yarısında Aydınlar Ocağı’nın Türkiye siyasetindeki politik, entelektüel ve ideolojik rolünün azalmaya başlamasının nedenleri üzerine de durulmaya çalışılacaktır.   

Jean-François Pérouse (IFEA)
Türkiye’deki sosyal bilimler ile çevre sorununun zorlu kesişmesi: bir başlangıç değerlendirmesi
Jeudi 11 juin à 14h30 à l'IFEA
intervention en turc

Türkiye’deki sosyal bilimler ile çevre sorununun zorlu kesişmesi: bir başlangıç değerlendirmesi

Bu seminer fikri, (endişe verici) aşikarlığına rağmen, çevre sorununun Türkiye’deki mevcut bağlamda sosyal bilimler tarafından henüz yeterince ele alınmadığı saptamasından doğmuştur. Bu saptamayı masaya yatırırken bu boşluğun nedenini irdelemekte yarar olduğunu düşünüyoruz. Bu yönde, ilk adım olarak bu savın/halin başlıca sebeplerini açıklamaya çalışacağız. Son dönemlerde çevre sorununun siyasileşmesinin, hâlihazırdaki durumu belirleyici olabileceği ve teknik olsun, sektöriyel olsun,çevreye dair egemen yaklaşımların olumsuz etkilerini hissettirdiği (ki bu da siyasi iktidarların pozitivist ve işlevsel beklentilerinden ileri gelmektedir) düşüncesindeyiz. Aynı zamanda sosyal bilimlerin gerektirdiği eleştirel ve refleksif/özdönüşlü yaklaşım, günümüzde çevreye dayatılmış muameleyle pek de örtüşmemektedir. Bunun ötesinde, sosyal bilimlerin gerektirdiği insan/emek odaklı, sistemik, çok ölçekli ve çok vadeli yaklaşım, herşeye rağmen egemen “çevre politikaları” ile temel bir uyumsuzluk içindedir. Çevre konusuna ilişkin çeşitli alanlardaki (siyasal bilimlerden, hukuka, sosyolojiden, coğrafyaya… ) Türkçe sosyal bilimler kaynakçasını ele alarak, gerçekleştirilmiş araştırmaların akışını betimleyip, bunları dönemlendirmeye çalışacağız.

Rencontre publique
Retour d'expériences sur le séminaire d'écriture documentaire Eurasiadoc 2015
Jeudi 11 juin 2015 à 19h à l'IFEA
rencontre en français, avec traductions de et vers le turc, l'arménien ou le russe

Retour d'expériences sur le séminaire d'écriture documentaire Eurasiadoc 2015

L'Institut français d'études anatoliennes et Ecran Libre seraient heureux de vous accueillir à une rencontre avec les participants au séminaire d'écriture documentaire Eurasiadoc* 2015. Du 1er au 13 juin, trois réalisatrices et réalisateurs arméniens et turcs travaillent à l'écriture de leurs projets de documentaires au sein d'une même formation. L'IFEA est partenaire de cette action et accueille dans sa résidence les trois participants arméniens. C'est à un échange avec les six réalisatrices et réalisateurs et avec l'encadrement d'Eurasiadoc que nous vous convions. Chacun présentera une étape de son projet de film et fera part de cette expérience qui mêle formation et rencontres, avec l'objectif commun de raconter et filmer le réel, en Turquie et en Arménie.

* : Eurasiadoc est un réseau de réalisateurs et producteurs indépendants de documentaire qui organise des formations et des rencontres de coproduction dans le Caucase, en Russie, en Asie Centrale, et cette année, en Turquie. Eurasiadoc 2015 à Istanbul est financé par l'Institut Français de Turquie. En partenariat avec la Faculté de Communication de l'Université Bilgi d'Istanbul, l'IFEA (Institut Français d'Études Anatoliennes), IKSV (Fondation de la Culture et des Arts d'Istanbul) , GAIFF (Festival International du Film d'Erevan / Abricot d'Or), Fondation Anadolu Kültür et ATCP (Plateforme du cinéma Arménie-Turquie).

Conférence doctorale
Vendredi 5 juin 2015 entre 11h-16h30 à l'IFEA

Programme de la conférence doctorale du 5 juin 2015

11h- Elen Le Chène (Cherpa, Université Aix-Marseille),

La politique d'immigration en Turquie en contexte d'adhésion à l'UE. Genèse d'une réforme et sociologie d'une institution : la DG « Administration des Migrations »

Discutantes : Noémi Lévy (Université de Boğaziçi), Claire Visier (Université de Bilgi)

12h- Maissam Nimer (Printemps, Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines),

 Le poids de l’héritage dans la fabrique de “leaders” au sein d’une université privée libanaise : étude de cas d’un groupe de boursiers

Discutants : Verda Irtiş (Université de Galatasaray), Çetin Çelek (Université de Koç)

13h- Déjeuner

14h30- Carlos Torrico Del Gadillo (Université de Laval, Québec),

Différentiations et hiérarchies sociales à la Paz, Bolivie 

Discutants : Yakan Yücel (Université de Galatasaray) ; Jean-François Pérouse (IFEA)

15h30- Jean-Baptiste Le Moulec (Cherpa, université Aix-Marseille),

Les études moyen-orientales en Turquie : champs ou communauté épistémique ?

Discutants : Didem Danış (Université de Galatasaray), Jean-François Polo (Université de Galatasaray)

 

Ali Çarkoğlu (Université Koç)
"Mass Public Opinion Dynamics towards June 7th General Elections"
Lundi 1er juin à 18h l'IFEA
Intervention en anglais

Mass Public Opinion Dynamics towards June 7th General Elections


The talk will be on the upcoming elections in June. Various dynamics shaping the vote decision will be discussed in comparison to previous elections. I will go over the some of the data that is collected in March-April 2015 to substantiate my arguments. I will try to remain as non-technical as possible.

Azat Zana Gündoğan (Université Mardin Artuklu)
Peripheral Urbanization and Social Movements: The Case of Gebze, 1965-2015
Vendredi 29 mai 2015 à 19h à l'IFEA
Intervention en anglais

Peripheral Urbanization and Social Movements: The Case of Gebze, 1965-2015

Thanks to international marketing campaigns, and recently because of the Gezi protests at its heart, Istanbul has been more central than ever in the global scene. From an imperial court through the primate city of the 1970s to today’s global-city or mega-city under globalization, Istanbul has acquired a place in the second or third tier global cities hierarchy. During this transformation, The Gebze area has become a primary node of industrialization since state’s decentralization of Istanbul-based industry in the 1960s and provides us with a case of peripheral urbanization. I argue that the predominant emphasis of centrality in the studies of global cities and city-regions puts the socio-spatial and political transformations in the peripheries at the background. Despite being labeled as merely the “backwater” of Istanbul, this satellite city has always been a hotbed of social and political contestations, ranging from unionized labor movement in the 1970s to the recent protests against top-down urban regeneration projects.

In my presentation, I will touch upon three emblematic cases from Gebze’s history of contention: the “strikes of 15-16 June 1970,” the “1994 Gebze Resistance” and political collective actions against recent phase of what David Harvey (2003) calls ‘accumulation by dispossession’: Anti-urban transformation projects. In each of these ‘moments’ (Lefebvre 1996) Gebze’s residents reclaimed the spaces of the city and turned the ‘backwater’ of Istanbul into a space of resistance and hope. My insights are based on the findings of a multi-disciplinary ethnographic and archival research that I conducted in a total of 14 months with funding from Foundation for Urban and Regional Studies and Middle East Research Competition.

Conférence
Mardi 12 mai 2015 à 18h à l'IFEA
Bayram Balcı (CNRS)
"L'Union Economique Eurasiatique, quels regards depuis l’Asie centrale ?"
intervention en turc

L'Union Economique Eurasiatique, quels regards depuis l’Asie centrale ?

Fondée par Vladimir Poutine pour permettre à la Russie de retrouver une certaine grandeur sur la scène internationale et de créer un nouveau pôle de puissance dans un monde multipolaire, l’Union économique eurasienne, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2015, est de loin le plus abouti de tous les projets intégrationnistes menés par Moscou depuis la fin de l’ère soviétique. Créée en 2010 comme une union douanière, elle rassemble la Russie, le Belarus et le Kazakhstan. A l’origine, l’Ukraine devait la rejoindre mais l’histoire a pris un tour différent et le rêve de Vladimir Poutine de voir Kiev adhérer à l’Union s’est brisé sur la place Maïdan il y a un an, remettant en cause le projet d’Union eurasienne. Ce dernier est loin d’être considéré avec enthousiasme par l’ensemble des Etats de l’ex-URSS. Ainsi, les pays d’Asie centrale se montrent réticents, voire hostiles, face à cette nouvelle union que leur propose – impose ? – Moscou.

 

Lucie Drechselova - EHESS
Doctorante en sciences politiques
Boursière de courte durée à l'IFEA avril 2015
Lunid 27 avril 2015 à 14h30


Les femmes dans la politique locale en Turquie : un syndrome d’absence   

En 83 ans de l’existence de la République, il y a eu 82 femmes maires. De 1930 à 2014, 42 provinces n’ont jamais été dirigées par une femme : telles sont les statistiques de Kadın koalisyonu révélées à la veille des élections municipales de mars 2014. Malgré une faible hausse après ces élections, le pourcentage des femmes en politique locale en Turquie affiche toujours une spécificité internationale : moins de femmes sont représentées au niveau local qu’au niveau national. Pour Şirin Tekeli, figure emblématique du mouvement féministe turc des années 1980, plutôt que de la « sous-représentation », il faut parler d’un syndrome d’absence ». A partir de ce constat, il convient d’analyser les profiles et trajectoires des élues municipales qui ont accédé à ce mandat.        

Nushaba Baghirova - Université de Strasbourg
Doctorant en sciences politiques
Boursière de courte durée à l'IFEA décembre 2014-avril 2015
Mardi14 avril 2015 à 14h30

Les frontières fermées entre la Turquie et l’Arménie : les raisons et les conséquences

Les frontières, à la fois lieux d’échanges et lignes de séparation, se trouvent au cœur de nombreuses recherches scientifiques réalisées en relations internationales. L’analyse des frontières entre pays peut en effet nous révéler l’état de leurs relations bilatérales. Dans ce contexte, l’étude des frontières turco-arméniennes, qui ont été modifiées plusieurs fois dans le passé, nous dévoile une histoire toute particulière.
Même si la Turquie a été un des premiers pays à reconnaître l’indépendance d’Erevan, il n’existe pas de rapports diplomatiques officiels entre ces deux Etats. De plus, les frontières turco-arméniennes, qui constituent la ligne frontalière la plus longue de la Turquie avec un pays sud-caucasien, sont fermées depuis 1993 suite à la décision d’Ankara.
Dans ce travail, nous nous intéressons tout d’abord aux facteurs qui ont influencé la décision turque de fermer sa frontière commune avec l’Arménie. Ensuite, nous tenterons de comprendre les répercussions de ce blocage. La décision turque a-t-elle été efficace ou existe-t-il un décalage entre l’effet souhaité et les conséquences réelles de cette fermeture?

Atelier de la recherche francophone GSÜ – IFEA : Travail et emploi
Lundi 13 Avril 2015, 15-17h30, IFEA
discutante : Didem Danış (GSÜ)

Ayça Akarçay Gürbüz, Sezgin Polat and Mustafa Ulus (GSÜ)
Dans les limbes: une analyse de la transition vers le découragement

Au cours de la dernière décennie, le nombre de travailleurs découragés est resté élevé en Turquie, tout comme le taux de chômage, en dépit d’un taux de croissance économique élevé. De plus, la part des hommes au sein de cette population de travailleurs découragés est relativement élevée par rapport à d’autres pays de l’OCDE, où le découragement est supposément lié aux disparités entre les sexes. Les travaux qui portent sur le phénomène du travailleur découragé examinent principalement le taux de transition du chômage et celui du découragement vers l’emploi. Cependant, quelques études analysent explicitement les caractéristiques des travailleurs découragés et les raisons de leur découragement, en particulier dans les pays en développement. Ce travail se penche sur les facteurs qui influencent la transition vers le découragement en Turquie, à l’aide de données transversales groupées entre 2006 et 2011. Nous tenons compte des caractéristiques individuelles et des ménages, ainsi que des différentes conditions du marché du travail local. Nos résultats indiquent que le faible niveau de qualification et les mauvaises conditions du marché du travail sont tous deux associés à un taux élevé de découragement.

Catherine Palpant (GSÜ, Chercheure associée à l'IFEA)
Formation professionnelle en Turquie : la contribution du secteur privé à l'adaptation des compétences aux besoins du marché du travail turc

​L’inadéquation des compétences aux besoins du marché du travail est un des principaux défis de l’emploi en Turquie, notamment en ce qui concerne les jeunes, sans que les politiques de formation professionnelle développées ne parviennent à répondre aux difficultés rencontrées. L’implication progressive du secteur privé, par le biais notamment des chambres de commerce et d’industrie et de grands groupes, a conduit au développement de partenariats public-privé présentant des modes de gouvernance innovants en Turquie, et dont nous étudierons les contours et les premiers effets sur les marchés du travail locaux.

Cem Özatalay (GSÜ)
La morale, le capitalisme et les luttes économico-morales en Turquie

La morale sert aujourd’hui de référent, et son absence est considérée comme un déclencheur de scandales financiers dans le cas, par exemple, des pays occidentaux ; sa présence, à l’inverse, serait la motivation qui conduirait à l’accumulation du capital et à la croissance économique des pays émergents. La Turquie, dont le taux de croissance économique atteignait près de 5,2 % par an en moyenne entre 2002 et 2012, n’était pas une exception à la tendance globale et de nombreuses recherches sont menées dans ce pays dans la problématique du rapport de la morale au développement économique depuis la dernière décennie. Cette intervention vise d’abord à développer une réflexion sur l’émergence du discours de moralisation de l’économie, et par la suite de montrer ses effets sociaux divergents, voire contradictoires en partant des données obtenues lors d’une enquête de terrain menée à Istanbul entre 2012 et 2013 auprès d’un échantillon représentatif des managers travaillant dans différents types d’entreprises capitalistes, pour pouvoir distinguer la diversité morale au sein des cadres moyens et des entrepreneurs des PME. Finalement, elle montrera que les différences qui séparent ces deux groupes sur le plan moral correspondent à la distinction faite par Luc Boltanski et Eve Chiapello entre le premier et le troisième esprit du capitalisme et qui entraînent des luttes culturelles et morales dans le champ économique.

Duygu Taşalp - INALCO
Doctorante en histoire contemporaine
Boursière de courte durée à l'IFEA mars 2015
Jeudi 19 mars 2015 à 15h
intervention en français

Cent ans après la perpétration du génocide des Arméniens de l’Empire ottoman, ce travail de recherche porte sur les écrits personnels des hommes qui ont été à l’origine de cet événement: les responsables du Comité Union et Progrès. Dans un contexte de restrictions de l’accès aux archives publiques en Turquie sur cette période, les mémoires publiés ou privés de ces acteurs peuvent nous éclairer sur leur « univers mental », sur la manière dont ils concevaient et (se) remémoraient les faits, et sur les ressorts du négationnisme actuel.

Gül Arıkan Akdağ
Université Katip Çelebi
Lundi 9 mars 2015 à 18h
intervention en anglais

Ethnicity and Elections in Turkey: Party Politics and the Mobilization of Swing Voters

The move towards a predominant party system thanks to AKP’s successes at the ballot box is one of the most important developments of the Turkish party system and debated issue among political scientists. In addition, the rising Kurdish ethnic demands and support for the pro-Kurdish parties is an important characteristic of the system. The electoral success of AKP among voters of Turkish and Kurdish origin has been mostly evaluated in the literature through the programmatic effectiveness of the party. Yet, a considerable number of studies have found support for the existence of patronage or clientelism as a tool used by Turkish political parties to consolidate and increase support. Unfortunately, a systematic analysis on the effectiveness of such a strategy or the mechanisms through which it is carried has not been conducted in the Turkish context. The aim of the book is to fulfill this gap by analyzing the use and effectiveness of the clientelistic distribution of municipal resources by AKP to consolidate or increase its support among potential swing voters of Turkish and Kurdish origin. By emphasizing the possible impact of clientelistic distribution through the partisan network, the book aims to identify a further variable in explaining the success of AKP at the ballot box for three consecutive elections.

Adnan Çelik - EHESS
Doctorant en anthropologie
Boursier de courte durée à l'IFEA février-mars 2015

Mardi 10 mars 2015 à 18h
intervention en turc

“Violence d'Etat au Kurdistan du Nord et les dimensions socio-anthropologiques des conflits intra-kurdes”

Cette présentation propose de se concentrer sur l’état de guerre des années 1990 dans les arrondissements de Kulp (Pasûr), Lice (Licê) et de Silvan (Farqîn) du département de Diyarbakır, tout en se démarquant d’une approche à grande échelle jusque-là présente dans les études kurdes. Se basant sur une ethographie de terrain plutôt que sur une approche généraliste de la période de guerre et de ses conséquences, elle adopte une optique qui étudie les années 1990 selon un contexte de relations, tout en considérant la dimension locale et historique. Pour ce faire, elle procède à une analyse profonde de cette période depuis les angles militaires, politiques et sociaux afin de révéler l’évolution des conflits. Elle prétend qu’en situation de guerre qui implique les civils, le fait de revenir sur le local ne servirait pas de détails au contexte général politique mais signifierait au contraire la considération de tout autre paramètre indépendant des liens de cause à effet à établir sur les événements. Cette présentation essaie de démontrer que faire des généralisations sur les années 1990 relève de l’impossible et ce, même pour ces trois arrondissements de Diyarbakır, vu les spécificités géographiques, les activités de guérilla, la quantité et la qualité de l’oppression étatique, l’historiographie des cent dernières années, l’évolution des conflits intra-kurdes et les diverses formes d’organisation de la société civile.

Présentation d'ouvrage - Yüz yıllık ah!
Mardi 24 février 2015 à 18h à l'IFEA
Yüz yıllık ah! Toplumsal hafızanın izinde 1915 Diyarbekir (İsmail Beşikçi Vakfı Yayınları)
en présence d'Adnan Çelik, Namık Kemal Dinç
présentations en turc

Bu çalışmayla, Diyarbakır özelinde, 1915'in kolektif hafızasını ortaya çıkarmaya, kuşaklarası aktarım ve sessizleştirme süreçlerini anlamaya ve son derece güncel bir mesele olarak süregelen 1915'in şimdide nasıl kurulduğuna, anlaşıldığına, anlatıldığına ve gerekçeklendirildiğine odaklanmaya çalıştık. Sadece Diyarbakır'da yaptığımız sözlü tarih görüşmeleri ile sınırlı olmayan; hem bölgenin 1915'teki durumunu kavramamıza olanak sağlayan tarihsel bilgi çerçevelerinden hem de Kürtlerin 1915'e dair hafızasından beslenen Kürt edebiyatından da istifade eden bir kitap çalışmasının faydalı olacağını düşündük. 1915 hafızasının izini sürerken bireylerin öznel anlatılarının tarihsel bir suçluluk kolektifinde biriktiği yüzyıllık ah duygulanımının, bugüne kadar gerçekleşmemiş olan geçmişle yüzleşmeye dair imkanlarını sorguladık. Tarih, hafıza ve edebiyat ekseninde şekillenen bu kitap; ne salt akademik bir içeriğe sahip ne de eleştirel bilgi üretiminden vazgeçen nostaljik bir anlatıdır.

Ayla Deniz - Doctorante à l'Université d'Ankara
Boursière de courte durée à l'IFEA décembre 2014
Vendredi 16 janvier 2015 entre 16h-18h
Intervention en turc


İstanbul Rus kadınlar için ulusaşırı bir alan mı? Ulusaşırı kimlik ve mekansal aidiyet açısından bir değerlendirme

 

Küresel bir kent olan İstanbul, farklı ülkelerden gelen çok sayıda göçmen grubunu barındırmaktadır ve bu gruplardan biri de, Sovyet Sosyalist Cumhuriyetler Birliği'nin dağılmasıyla İstanbul'a gelmeye başlayan Rus kadınlardır. Rus kadınlar, İstanbul'a göç ve yerleşim sürecinde, etkin bir aktör olarak Rusya ve Türkiye arasında ekonomik, politik ve sosyo-kültürel bakımdan çoklu ilişkiler kurmuş, aynı zamanda her iki ülkeye de tam olarak benzemeyen bir alan inşa etmeye başlamışlardır. Bu çalışma, İstanbul'da yaşayan Rus kadınların ulusaşırı kimlik oluşumlarını ve mekansal aidiyetlerini anlamayı amaçlamaktadır. Çalışma kapsamında, en az 10 yıldır İstanbul'da yaşayan 10 Rus kadınla, İstanbul'da faaliyet gösteren iki Rus derneği kurucularıyla ve Rus Ortodoks Kilisesi temsilcileriyle, 2014 yılı Aralık ayında derinlemesine görüşmeler gerçekleştirilmiştir. Çalışma sonucunda, Rus kadınların İstanbul'da geçirdikleri zaman, yerel halkla kurdukları ilişkiler ve Türkçeyi öğrenme süresine de bağlı olarak, yeni bir kimlik tanımlaması yaptıkları ve bu tanımlamada İstanbul'a ulusal kimliğin de önüne geçen özel bir önem atfettikleri anlaşılmıştır.

We have the pleasure to invite you to a conference given by Associate Prof. Zouhair Ghazzal (Dept of History, Loyola University, Chicago) on the Syrian wars of domination without hegemony.

The conference will take place at IFEA Conference Room
16 December 2014 at 18:30
Followed by a discussion conducted by Ass. Prof. Seda Altuğ (The Ataturk Institute for Modern Turkish History, Boğaziçi University).

Abstract:

Considering that the problems in Syrian society have been longue durée and chronic in their nature, it does not make much sense to look for any “beginning” of the current civil war in terms of deeply-seated causal elements. We relate the question of beginning to that of the imaginary: Syrians, like the rest of the Arabs, and the world at large, have been throughout 2011 consuming images of civil strife on their TV, computers, tablets and smartphone monitors. Such images have put on hold, at least temporarily, the authority and prestige of the state in the Arab world, the rule of dictators, as it is commonly known. Such prestige and authority is particularly vital for authoritarian, fascist, or totalitarian states and societies. That is to say, a great deal of what constitutes “society” does not come from its inner sense of “cohesion,” associations, cooperatives, chambers of commerce, trade, and labor, political parties, free elections, and vibrant parliamentarianism. By the 1960s, amid the failure of the Union with Egypt and the botched experience of the United Arab Republic (U.A.R.), Syria had set itself, to get out of its social and political crisis, at establishing, in line with neighboring Iraq and Egypt and other Arab states, a representative state without politics: an authoritarian dictatorship.

Zouhair Ghazzal is an Associate Professor of History at Loyola University Chicago where he teaches courses on Middle Eastern history, law, and contemporary global issues. His research interests encompass Modern history of Islam and Middle Eastern societies; Ottoman history; urban studies and Islamic law.

Seda Altuğ is an Assistant Professor at The Ataturk Institute for Modern Turkish History at Boğaziçi University, Istanbul. She is a specialist of modern and contemporary Syria. Her research interests focus on the intricate relations between state and society; minorities and borders.

Nicolas Ressler Fessy - Université Paris 8
Doctorant à l'Institut Français de Géopolitique
Boursier de courte durée à l'IFEA novembre-décembre 2014
Vendredi 19 décembre 2014 entre 14h-16h

Les organisations patronales dans l’espace géographique turc

Les trois principales associations patronales turques du MÜSİAD, de la TUSKON et du TÜSİAD prennent une place active dans les débats sur les questions économiques, sociales, et surtout politiques à l’échelle nationale. En fonctionnant comme des réseaux d’influences et d’accès à des lieux de pouvoirs, elles font l’objet d’un certain nombre de représentations, bonnes ou mauvaises -surtout évolutives - par rapport aux stratégies qu’elles développent et aux relations qu’elles entretiennent. Cependant l’enjeu ici sera de proposer, à partir de mes recherches en cours sur ce sujet, des pistes de réflexion par une approche géographique de ces organisations. Il s’agira alors de chercher à comprendre la manière dont elles s’organisent et se structurent au niveau national - via des confédérations se calquant sur le découpage régional ou des bureaux locaux dans les principales villes du pays – avant de s’intéresser à la manière dont elles agissent dans des territoires précis dans les régions centrales et sud-est de la Turquie.

Cette rencontre vise à rendre compte des questions suscitées dans les sciences sociales mondiales et dans les actions développées par des associations et ONG, par les migrations et les mobilités des populations, notamment syriennes, consécutives aux mouvements de protestations survenus dans les régions du Sud et de l’Est de la Méditerranée à partir de l’année 2011. Participeront à la conférence des chercheurs en sciences sociales issus de disciplines variées, travaillant sur les questions migratoires en Europe, aux Etats-Unis et au Moyen-Orient, avec une perspective historique et une démarche ethnographique. Une table ronde réunissant des représentants d’associations et d’ONG travaillant en contact étroit avec les populations migrantes, viendra clôturer la conférence. Les comptes-rendus des communications seront publiés sur support électronique sous forme de « Dossier de l’IFEA » et sous forme d’ouvrage collectif dans une maison d’édition anglophone.


INTERNATIONAL CONFERENCE “GUESTS AND ALIENS”
RE-CONFIGURING NEW MOBILITIES IN THE EASTERN MEDITERRANEAN POST 2011
with a special focus on Syrian refugees

Istanbul, 9th and 10th of December 2014
IFEA, Palais de France, Nur-i Ziya Sokak, 10 Beyoğlu – Istanbul Turkey

Organised by
- l´Institut Français d´Études Anatoliennes (IFEA)

- the Research Network “Re-Configurations. History, Remembrance and Transformation Processes in the Middle East and North Africa” at the Philipps-Universität, Marburg
With the support of International Organization for Migration (IOM)
programme

Conférence-débat organisée par l'ADFE Istanbul
Clémence Scalbert-Yücel, responsable de l'OVIPOT et du pôle Études contemporaines à l'IFEA
La paix après Kobanê ? Retour sur les acteurs et enjeux du processus de paix en Turquie

26 novembre 2014 à 18h30 à l'IFEA
Conférence en français
Inscription obligatoire avant le 24/11/2014 auprès de Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Olivier Givre - Université Lyon II
Lundi 13 octobre à l'IFEA à 18h

Lieux et milieux du Kurban Bayramı. Retours (à chaud) sur un terrain exploratoire à Istanbul
kurban Migros

photo par Olivier Givre

Loin de se résumer à un modèle rituel uniforme et immuable, la pratique du kurban connaît des recompositions multiples, traduisant l’enchevêtrement de différentes économies morales et d’enjeux touchant tout autant à l’accomplissement du rituel proprement dit qu’à sa place dans l’espace public. Classiquement appréhendé au prisme de la pratique familiale et de l’universalisme musulman, le rituel voit de multiples attributions de signification, parfois plurielles sinon contradictoires, tandis que ses modalités d’accomplissement semblent changer également. Dans le cadre d’un projet impliquant d’autres terrains de recherche, les enquêtes conduites à Istanbul ont permis d’explorer différentes directions : les lieux et les images du Bayram telles que diffusées dans l’espace médiatique et l’espace public (presse, sites internet, télévision, mais aussi publicité), autour des différents discours (célébration, critique, etc.) mais aussi visant à saisir l’espace urbain et l’événement rituel l’un par l’autre. L’humanitarisation de la pratique du kurban via les multiples ONG confessionnelles qui font des appels aux dons spécifiques à l’occasion du Bayram : objet d’un discours fort structuré et transversal, à l’intersection du sacré et de l’humanitaire, le rituel devient vecteur d’« expérience humaine » autant que de transfert de normes (développementalisme, prosélytisme). L’environnement « non religieux » stricto sensu du kurban, à l’instar des dimensions sanitaires et vétérinaires (hygiénisation mais aussi contrôle) et des formes de commercialisation du kurban, permettant d’analyser l’alliance du religieux et des pratiques de consommation. Loin d’une visée exhaustive, ce sont ces premières pistes que je propose de soumettre à discussion.

Bruno Elie (chercheur indépendant), dans le cadre des commémorations de la Première Guerre mondiale


Vendredi 12 septembre à 18h30 à l'Institut français d'Azerbaïdjan

intervention en français, traduction consécutive vers l'azéri

Lundi 15 septembre à 18h à lʹInstitut Goethe, 16 rue Zandukeli, Tbilissi
intervention en français, traduction consécutive vers le géorgien
http://institutfrancais.ge/fr/universites/actualites/2753/

Atelier "Global History" "Circulation de technologies et de pratiques savantes entre l'Europe et l'empire ottoman 18e-20e siècles"
Lundi 23 juin 2014 à l'IFEA - salle du bas (9h-17h)
Séminaire de travail organisé par Emmanuel Szurek (Université de Princeton), Darina Martykanova (Universidad Autónoma de Madrid) et Ségolène Débarre (Institut Français d'Etudes Anatoliennes, Istanbul) dans le cadre de l'ANR Transfaire
Événement privé sur invitation. Pour tout renseignement, écrire à Ségolène Débarre: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Atelier "Fêtes de la langue" (Dil Bayramı)
Mardi 24 juin 2014 à l'IFEA - salle du haut (9h-18h)
Séminaire de travail organisé Emmanuel Szurek (Université de Princeton) dans le cadre de l'ANR Transfaire
Événement privé sur invitation. Pour tout renseignement, écrire à Emmanuel Szurek: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Assemblée Générale de l'ANR Transfaire
25-27 juin 2014 à l'IFEA - salle du haut et salle du bas
Ateliers de travail coordonnés par Marc Aymes (CNRS, Paris), Ségolène Débarre (IFEA, Istanbul) et Benjamin Gourisse (EHESS, Paris)
Événement privé sur invitation. Pour tout renseignement, écrire à Ségolène Débarre: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Présentation de l'ouvrage "Gençlik Halleri. 2000'ler Türkiye'sinde Genç Olmak", ed. Hakan Yücel, Demet Lüküslü
Mardi 24 juin 2014 à 17h à l'IFEA - salle du bas
Participants :
Hakan Yücel (Université de Galatasaray)
Demet Lüküslü (Université de Yeditepe)
Işıl Erdinç (Université de Paris 1)
Süheyla Yıldız (Université de Strasbourg)
Gözde Aytemur Nüfusçu (Université de Galatasaray)
Interventions en turc

Vendredi 20 juin 2014 à 18h au Palais de France

Performance lyrique et poétique de Rama Mani « The Art of Hospitality », s
uivie d'un dialogue interactif

Organisé en collaboration avec l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), l’Organisation Internationale des Migrations (OIM) et l’IFEA.

Conférence en anglais, traduction en français.
Sur invitation, dans la limite des places disponibles, contacter Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

www.rama-mani.com

.

Summer School 2014 : "Human Rights – A Recurrent History" Istanbul 14 - 27 June
Mardi 17 juin 2014 à 14h à l'IFEA
Elise Massicard (IFEA)
"Challenges of Diversity: Perspectives from the Alevi Issue"
Sur invitation. Présentation en anglais
www.srii.org

Conférence de Marc Darmon
"Topologie, psychanalyse et sciences sociales"
Vendredi 13 juin 2014 à 19h à l'IFEA
Intervention en français

Conférence
Vendredi 30 mai 2014 à 19h30 à l'IFEA
Nicolas Royer-Artuso (linguiste, musicologue)

IS TURKISH A TONGUE-TWISTER?

In this talk, I will propose that Turkish Vowel Harmony (TVH) is no longer a phonological process of Turkish. TVH and, more importantly, the exceptions to it, have been a subject of intense discussions. Different models have been proposed but all of them are faced with disharmonic phenomena that are hard to handle coherently. This observation brings our attention to the sort of implications that should be drawn from the inexpediency between a more or less well understood concept and a mass of facts that are reluctant to get domesticated. In order to arrive at the conclusion that TVH is not or no longer a phonological process of Turkish, I first show some logical implications of the previous analyses of TVH.  I start with the traditional account of TVH in order to present the facts that need to be handled by a model of TVH. Some alternative models of TVH (with an emphasis on Government Phonology) are then presented. I show some of the weaknesses of these proposals. The logical consequences of these proposals then bring me to present my theoretically agnostic conclusions, something that should pave the way to a more realistic analysis, compatible with different theoretic models of language description.

Intervention en anglais

Conférence
Jeudi 8 mai 2014 à 17h à l'IFEA
Romain Lecler (Université Paris I, ENS)
"La politique audiovisuelle extérieure française (1984-2012) : une politisation par alternances"
Interventions en français

Séminaire des doctorants
Mercredi 21 mai 2014 à 10h à l'IFEA
Martin van Bruinessen (Utrecht University)
Discussion libre sur l'oeuvre de M. van Bruinessen, autour de la question : "Comment étudier l'alévisme en Turquie, enjeux et méthodes"
La discussion se fera en Anglais et Turc

Film et débat
La vie après Fukushima - Japon nord-est
En présence de l'auteur Stéphane Thibierge

Film français, couleur, 16/9, 54’, 2013 (sous-titrage anglais)

Mardi 13 mai 2014 à 19h à l'Institut Français d'Istanbul
Lien de la vidéo sur You Tube logo disponible Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Essayiste et co-traductrice de Freud depuis 1970, Janine Altounian a publié en 2009 aux PUF, un ouvrage autour d’un récit de la catastrophe de 1915 écrit par son propre père Vahram, alors tout jeune. Cette trace miraculeusement préservée va cristalliser le travail de mémoire et de transmission. Écrit en langue turque mais avec des caractères arméniens ce journal de déporté – en passe de paraître en turc aujourd’hui – est un héritage traumatique que sa fille n’a de cesse de retravailler depuis sa redécouverte. Une expérience qui doit être partagée par tous ceux qui ont à négocier avec un héritage encombrant. Bella Habip sera aux côtés de Janine Altounian et apportera son regard de psychanalyste.
Traduction simultanée.

Dans le cadre de la série de rencontres « Trajectoires et mémoires croisées – Voix des diasporas anatoliennes de France » organisée en partenariat avec l’Institut français d'Istanbul.

http://www.ifturquie.org/istanbul-fr/heritage-traumatique-et-travail-analytique/

Jeudi 3 avril 2014 à 19h à l'Institut Français d'Istanbul
MODÉRATEUR: ALİ AKAY

A l’occasion de l’exposition « A vol d’oiseau » de Selçuk Demirel, l’Institut français à Istanbul propose une rencontre qui abordera l’indépendance des médias en démocratie à l’ère des sociétés de l’information.  
Cengiz Aktar, chercheur au Centre des Politiques d’Istanbul (IPM), Ragıp Duran, correspondant du journal Libération en Turquie ainsi que Serge Halimi, écrivain, journaliste et directeur du Monde Diplomatique dans lequel paraissent régulièrement les dessins de Selçuk Demirel, interviendront au cours de cette soirée. Le dessin de presse -se jouant des barrières à la liberté d’expression- et l’expérience de Selçuk Demirel seront le point de départ de cette rencontre. Le sociologue et commissaire d’art Ali Akay  interviendra comme modérateur.  

Traduction simultanée. / Entrée libre.

http://www.ifturquie.org/istanbul-fr/independance-des-medias-et-democratie/

Conférence
Jeudi 16 avril 2014 à 14h30 à l'IFEA
Jean-François Pérouse
"Les grands défis du nouveau maire d'Istanbul"
Accueil des étudiants en architecture de l'INSA de Strasbourg à l'occasion de leur Voyage d'études à Istanbul
Une collaboration INSA-Strasbourg-IFEA-YTÜ
Sur invitation

Conférence
Vendredi 18 avril 2014 à 18 h à l'IFEA
Cyril Roussel
"La crise syrienne : éclairage par les marges kurdes"
Intervention en français

Séminaire IFEA-GSÜ
Vendredi 25 avril 2014 à 17h à l’IFEA
Aude Signoles (IEP d'Aix en Provence)
"Promouvoir un Etat Palestinien maître de soi et de son destin"
Intervention en français

Séminaire de recherche
Mardi 1er avril 2014 à 13h30 à l'IFEA
Ariane Dor, Jocelyn Martineau (élèves-conservateurs de l'Institut national du patrimoine à Paris, en stage de formation à l'IFEA)
"Les questions patrimoniales à Istanbul à travers l'exemple du quartier d'Ayvansaray"
Interventions en français. Sur invitation

Séminaire "Transfaire"
Mercredi 9 avril 2014 à 10h à l'IFEA
Emmanuel Szurek (Université de Princeton), Claire Visier (Université de Rennes 2/ Université de Bilgi)
"Traduction": "Dil bayramı": atelier de travail à partir du matériel archivistique
Accès limité

Présentation du livre "Mobilités au féminin"
Mardi 10 avril 2014 à 18h à l'IFEA
Natalia Ribas-Mateos, Didem Danış, Danielle Provençal
Mobilités au féminin. La place des femmes dans le nouvel état du monde, Natalia Ribas-Mateos et Véronique Manry (éds.), Khartala, 2014
Une collaboration IFEA-GSÜ (département de sociologie)
Interventions en français

Séminaire Erasmus
Jeudi 24 avril 2014 à 9h30 à l'IFEA
Yohanan Benhaïm
"Evolutions et acteurs de la politique étrangère"
Places limitées

Séminaire Erasmus
Jeudi 17 avril 2014 à 9h30 à l'IFEA
Elise Massicard
"La scène politique turque"
Places limitées

Séminaire Erasmus
Jeudi 10 avril 2014 à 9h30 à l'IFEA
Yohanan Benhaim, Loubna Lamrhari, Cilia Martin
Méthodologie de la recherche 2 : état d’avancement
Places limitées

Conférence
Jeudi 24 avril 2014 à 14h à l'IFEA
Jean-François Pérouse
"Introduction aux grands enjeux urbanistiques"
Accueil des étudiants de l'IATEUR (Institut d'Aménagement des Territoires, d'Environnement et d'Urbanisme de Reims) à l'occasion de leur Voyage d'études à Istanbul
Une collaboration IATEUR-IFEA-YTÜ (Université technique de Yıldız) YTÜ?
Sur invitation
http://www.univ-reims.fr/formation/ufr-instituts-et-ecoles/iateur/actualites-de-l-iateur,12201.html

Séminaire des doctorants
Lundi 10 mars 2014 à 10h30 à l'IFEA
Gabrielle Angey (IFEA)
" Expériences croisées du mouvement Gülen"
Intervention en français

Début
Précédent
1
Page 1 sur 2