Mercredi 10 janvier 2018 à 18h à l'IFEA
Işık Kuşçu-Bonnenfant
(Université technique du Moyen-Orient)
intervention en anglais

inscription avant le 10 janvier à midi : https://www.inscription-facile.com/form/aHHqwja176SwfCeLYr3U

The Uighurs of Turkey and Europe: Homeland, Identity, and Transnational Activism

Uyghur diaspora communities reside in a vast geographic area stretching from Central Asia to Turkey, from Europe to the United States and from Canada to Australia. Since the 1950s, they have engaged in a wide array of activities to transnationalize the case of Uyghurs in the homeland. This presentation will analyze how Uyghur diasporic identity and activities evolved through various mobilizing discourses, practices and frameworks effectuated by the elite. The activities of the Uyghur diaspora during three substantial time periods will be observed. Such an analysis will allow me to explain how mobilization practices and frameworks varied over time according to changing political opportunities. The article is based on fieldwork conducted in various cities in Turkey, as well as in cities in Germany, the Netherlands and France over a one-year period.



Jeudi 4 janvier 2018 à 18h à l'IFEA
Cemil Yıldızcan
(GSÜ)
Dans le cadre du séminaire « Nouvelles gouvernementalités ? »
une collaboration entre l'IFEA et la GSÜ

inscription avant le 4 janvier à midi : https://www.inscription-facile.com/form/jAD1CmrWGo5Ffyx5mk0J

« Nouvelles » gouvernementalités et « vieux » acteurs : le préfet en Turquie

Dans les années 2000, la réforme de l’État s’est posée de manière peu systématique et peu cohérente en Turquie. Le processus de réforme semble avoir remis en cause la place et la fonction de certains agents de l’État qui jouaient traditionnellement des rôles majeurs pour l’administration publique. Le vaste chantier des réformes a engendré une profonde mutation de la fonction préfectorale, ce qui a suscité une structure administrative fragmentée dans laquelle les acteurs disposant d’une certaine autonomie vis-à-vis du pouvoir central et l’échelon local désigné comme niveau stratégique pour l’octroi des services publics ont été privilégiés autour d’une nouvelle logique politico-administrative. Ceci s’est traduit progressivement par le transfert d’un certain nombre de compétences, exercées jusque-là par la direction générale des préfets dans le cadre du principe de déconcentration, soit vers les collectivités locales, soit vers les autres agents publics ou non-publics. Les préfets demeurent, cependant, encore des acteurs importants dans le nouveau dispositif malgré les changements épars initié par ce processus.

Jeudi 25 janvier 2018 entre 18h-20h, au Depo
Omar Kadkoy
(TEPAV)
dans le cadre du séminaire « Enjeux actuels des migrations »
intervention en anglais
organisé par l’Axe AMiMo de l'IFEA en collaboration avec l’Association pour les recherches sur les migrations (GAR)

The state of play: Syrians and the integration into the neighboring labor markets

The access to the labor market Syrians in the neighboring countries of Syria remains a policy-sensitive issue seven years into an ongoing civil war. In this presentation, Omar Kadkoy will go briefly through the region to showcase the initiatives and policy updates to relax the access to the national labor markets. Then, he will cover the state of play in Turkey in terms of legislation, Syrians in the labor market, and finally, he will present the case of Syrian entrepreneurs in the subjects of capital, sector breakdown, location, and what it means for the economy of Turkey.

Omar Kadkoy is a Research Associate at the Economic Policy Research Foundation of Turkey’s (TEPAV) Area Studies Program, having joined the organization in August 2014. At TEPAV, his work focuses on migration especially the socio-economic integration of the forcibly displaced population in the areas of employment, entrepreneurship, education, and housing.

Jeudi 25 janvier 2018 à 18h à l'IFEA
Alain Blum
(EHESS)

inscription avant le 25 janvier à midi : https://www.inscription-facile.com/form/3ZfAjpvs3ZB1dPtwQ5po


S'adresser aux autorités - Suppliques et requêtes des déplacés de force sous Staline

Les déplacements forcés de population furent un des moyens répressifs les plus largement utilisés en URSS durant les années staliniennes, entre 1930 et 1953. Près de 6 millions de personnes subirent ces déportations, qui touchèrent en particulier les territoires occidentaux de l'URSS. Ce fut donc l'expression répressive d'un état autoritaire, dont les successeurs de Staline eurent à régler les héritages. Le processus de libération fut lent et marqué par une forme de "dialogue" qui s'établit entre ceux qui subirent les répressions et les autorités centrales, républicaines ou locales, impliquant de nombreux acteurs. Des dizaines de milliers de lettres furent ainsi envoyées pour réclamer libération, restitution des biens confisqués, etc. L'étude de ce corpus permet de constituer une forme "d'histoire par le bas" de la sortie du stalinisme, mais aussi, dès avant la mort de Staline, de la contestation d'un arbitraire, et de remettre au centre du récit la parole des acteurs.

Alain Blum est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et directeur de recherches à l’Institut national d’études démographiques (INED).

Démographe, statisticien et historien, il travaille depuis de nombreuses années sur l’histoire des populations de l’espace russe, caucasien, centre-asiatique et centre-européen. Ses recherches actuelles portent en particulier sur la question des déplacements forcés des populations, dans la continuité d’une réflexion plus générale sur la relation entre violence politique et transformations démographiques et sociales. Il étudie ainsi aujourd’hui les trajectoires des personnes déportées d’Europe centrale et orientale vers l’URSS, en mettant un accent tout particulier sur ceux qui furent déportés d’Ukraine occidentale et de Lituanie. Il a co-dirigé Déportés en URSS. Récits d’Européens au Goulag. Paris (France), Autrement et codirigé le développement de Archives sonores – mémoires européennes du goulag (http://museum.gulagmemories.eu).

http://www.ined.fr/fr/recherche/chercheurs/Blum+Alain

http://www.cercec.fr/alain-blum/

ico newsletter