Jeudi, 06 Décembre 2018 15:25

Eric Fassin - Y a-t-il une alternative? Dépression militante et mobilisations politiques dans un monde néolibéral - 30/1/2019

Eric Fassin Eric Fassin
Mercredi 30 janvier 2019 à 18h à l'IFEA
Eric Fassin (Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis)
dans le cadre du séminaire « Sociologie politique de la Turquie contemporaine »

inscription avant le 30 janvier : https://www.inscription-facile.com/form/ha0MFvV0yfrtwZL6hZdN

Y a-t-il une alternative? Dépression militante et mobilisations politiques dans un monde néolibéral

Un peu partout dans le monde, la gauche est menacée par ce qu’on pourrait appeler la « dépression militante ».  Comment comprendre cet abattement ? Ce n’est pas seulement l’effet des défaites à répétition ; après tout, Enzo Traverso l’a rappelé, la mélancolie a toujours fait partie de l’histoire de la gauche. C’est aussi que la démocratie est aujourd’hui menacée de l’intérieur, comme le montre Wendy Brown. Ici et là, on assiste d’ailleurs à ce qu’il faut bien appeler des coups d’État démocratiques – oxymore qui dit notre condition postdémocratique. Et c’est enfin que la victoire de l’adversaire semble complète. Tout se passe en effet comme si le mantra de Margaret Thatcher avait fini par s’imposer à la gauche : « Il n’y a pas d’alternative », tout le monde en semble convaincu. Pour autant, cette issue est-elle définitive ? Il reste à penser les mobilisations récentes, mais aussi leur interprétation, à la fois symptômes et remèdes de cette dépression militante – des mouvements des places aux Gilets jaunes et à leurs prédécesseurs italiens ou brésiliens.

Lu 30 fois Dernière modification le Vendredi, 14 Décembre 2018 16:23

ico newsletter