GSÜ - Quentin Ravelli - Le crédit à risque aux origines de la crise espagnole : de l'incitation à la contestation - 26/4/2018

Jeudi 26 avril 2018 à 18h à l'Université Galatasaray, salle Yıldızhan Yayla
Quentin Ravelli
(CNRS, CMH Paris)
dans le cadre du séminaire « Nouvelles gouvernementalités ? »
une collaboration entre l'IFEA et la GSÜ

inscription : https://www.inscription-facile.com/form/ea6uEglO3NU1Wh8K6n3J

Le crédit à risque aux origines de la crise espagnole : de l'incitation à la contestation

En Espagne, les prêts immobiliers ont été distribué massivement et contribué à la privatisation rapide d’un système bancaire qu’on croyait immunisé contre les excès de la spéculation. Après une phase de croissance sans précédent dans le secteur du ladrillo - la "brique" espagnole - des millions de créditeurs ont cessé de rembourser des mensualités trop élevées pour leurs salaires réels. Les crédits ont été fini par incarner l’échec d’un modèle social fondé sur la petite propriété : des milliers de logements vides, des villes-fantômes, le surendettement et les faillites bancaires en sont les conséquences. Ainsi que les mouvements d’opposition aux expulsions, qui grandit en Espagne. Comment une marchandise financière aussi sophistiquée s’est-elle transformée en cause sociale et politique ?  (+ extraits de Bricks,  film documentaire 2017). http://www.cnrs.fr/inshs/recherche/bricks.htm




Read 288 times Last modified on Friday, 27 April 2018 09:18

ico haber bulteni