Jeudi, 18 Octobre 2012 08:13

Maroussia FERRY

Doctorante en anthropologie, Centre d’Études des Mondes Russes, Caucasien et Centre-Européen (EHESS) / Institut National d’Études Démographiques (UR12)

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Thèse en cours

« Nouvelles migrations, économie et dynamiques familiales dans l'espace post-soviétique : le cas des migrantes géorgiennes en Turquie. »

Ecole des Hautes Etudes en Sciences-Sociales. Sous la direction d’Alain Blum (INED, CERCEC) et la co-direction de Benoît Fliche (CNRS, CETOBAC)

Depuis l’ouverture des frontières de l’ex-URSS, les populations caucasiennes, souvent appauvries, ne choisissent plus uniquement la Russie comme lieu de migration. Avec la Grèce, l’Italie et l’Allemagne, la Turquie est devenue une destination importante pour les migrants. Cette évolution concerne particulièrement la Géorgie, eu égard aux mauvaises relations qu’elle entretient avec la Russie, surtout depuis le conflit de 2008, et aux facilités administratives d’entrée sur le territoire turc. La migration en Turquie permet ainsi, pour les Géorgiens, des arrangements pluriels, différentes formes d'« installations dans la mobilité » qui amènent à soulever la question du projet migratoire pensé en termes d'appréhension de la temporalité et de stratégie économique familiale. Ces migrations étant fortement féminisées, il s'agit également de comprendre leurs implications sur les structures familiales, en termes de rapports de genre, de conjugalité et de parentalité pour les migrants et leurs familles restées au pays.

Cette recherche vise ainsi à replacer le phénomène migratoire au sein de la pluralité des stratégies de vie et de survie mises en place dans un contexte d'effondrement brutal de l'économie mais aussi du statut social des personnes, de leurs identités familiales et de genre, de ce qui constituait la matière du lien social. La migration s'enchâsse, autant dans les pratiques que symboliquement, au sein des nouvelles lignes de partage social qui se sont dessinées au cours de ces vingts dernières années de crise ou de « transition ».

Ces questions sont explorées à partir d'un terrain ethnographique multi-situé, constitué des trois villes principales de Géorgie (Tbilissi, Koutaïssi et Batoumi) et d'Istanbul, au sein duquel j'observe des réseaux et des familles de migrants liés à ces différents espaces.

Thèmes de recherche

  • Migrations circulatoires géorgiennes en Turquie
  • Économie de la famille
  • Sociabilités et solidarités en contexte post-soviétique

Cursus Universitaire

  • Jeunes migrants caucasiens en France : recomposition des identifications, bagarre et conception du collectif, Mémoire de Master, Ecole des Hautes Etudes en Sciences-Sociales, Toulouse, 2010

Enseignements

  • 2013-2014
    • « Initiation à l'anthropologie » (Licence 1), Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, département de sociologie
    • « Pratique de la recherche, méthodologie de l'enquête » (Licence 1), Université de Rennes 2, département de sociologie
  • 2010-2014

Co-organisatrice du : « Séminaire d'Itinéraires et de Débats en Études Turques » [ex « Séminaire Interdisciplinaire d’Études Turques »] avec Marc Aymes (CETOBAC-CNRS),  Hayri Gökşin Özkoray (doctorant EPHE) et Lydia Zeghmar (doctorante Paris X) École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris

Publications

CHAPITRES D’OUVRAGES COLLECTIFS

2014, à paraître. « Georgian Migrants in Turkey: The Reshuffling of Gender Relations and Identities. ». Dans l'ouvrage Security, Democracy and Development in the Southern Caucasus and The Black Sea Region, co-édité par Christoph H. Stefes et Ghia Nodia, éditions Peter Lang Publishers.

PUBLICATIONS EN LIGNE

2013, « Female Migrants from Georgia: Profiles and Migratory Projects », Caucasus Analytical Digest, n°57 december 2013, Center for Security Studies (CSS), Heinrich Böll Foundation, Resource Security Institute (RSI), Research Centre for East European Studies (FSOE),numéro spécial sur les migrations, revue en ligne : www.isn.ethz.ch/Digital-Library/Publications/Detail/?ots591=0c54e3b3-1e9c-be1e-2c24-a6a8c7060233&lng=en&id=174486

COMMUNICATIONS RÉCENTES

« Parcours de mobilités géorgiennes et stratifications sociales : une approche biographique »
, 3 avril 2014, séance de l'atelier « Questions démographiques et sociales au Caucase du Sud », organisé par Cécile Lefèvre (Paris 5) et Sophie Hohmann (CERCEC)

Le Caucase entre les empires (XVIe-XXIe siècle). Impact des enjeux régionaux et des pratiques impériales sur les peuples, les États et les sociétés du Caucase, Claire Mouradian (CNRS), EHESS

« Informalité et criminalité au sein des mobilités géorgiennes. Réseaux et projets migratoires », 26 mars 2014, séance « Mobilités transnationales en Asie centrale et dans le Caucase, quelles informalités ? » avec Julien Thorez (Mondes iranien et indien, CNRS/Paris 3/Inalco/EPHE)

Mobilités transnationales, mondes économiques informels et criminels : la posture des sciences sociales face à des objets limite, Michel Peraldi et Liza Terrazzoni (CADIS, CNRS/EHESS), EHESS

« Ruptures migratoires et exil temporel : le cas des migrants de retour en république de Géorgie », 26 Février 2014, séance « Ruptures migratoires, césure historique » avec Lydia Zeghmar (Paris X)

Séminaire d'Itinéraires et de Débats en Études Turques, EHESS

« Georgian Migrants in Turkey: The Reshuffling of Gender Relations and Identities. »,12 Octobre 2012 Security, Democracy and Development in the Southern Caucasus and The Black Sea Region, Academic Swiss Caucasus Net, Kadir Has University, Istanbul, 11-13 Octobre 2012.

www.ascn.ch/en/Events/ConferenceIstanbul/mainColumnParagraphs/06/download_website.pdf

Lu 18590 fois Dernière modification le Mercredi, 21 Mai 2014 12:10