Directeurs de l'IFEA

albert-gabriel-bio

Premier directeur de l'Institut Français d'Études Anatoliennes, celui que l'ambassadeur de Turquie à Paris surnomme "le plus turc des Français" commence sa carrière en Grèce et en Égypte avant de s'établir en Turquie où il fait des aller-retours fréquents depuis 1908. C'est en 1930 qu'il fonde, avec l'ambassadeur de France en Turquie, l'Institut Français d'archéologie qui deviendra l'IFEA en 1975. 

Pour en savoir plus...

henri-seyrig-bio

Henri Seyrig est étudiant à Oxford en 1914 lorsqu’éclate la guerre. Il s’illustre sur le front de l’Est puis rejoint l’armée d’Orient en Macédoine en 1917. Passionné par la Grèce, il entre à l’Ecole d’Athènes en 1922 et effectue trois voyages en Syrie entre 1924 et 1928. Directeur des Antiquités de Syrie et du Liban sous mandat français entre 1929 et 1941, il organise les fouilles archéologiques du temple de Bel à Palmyre, du Krak des Chevaliers et du sanctuaire d’Héliopolis à Baalbek. 

Pour en savoir plus...

henry-corbin-bio

Philosophe, germaniste, iranologue, arabisant, Henry Corbin mena l'existence remplie d'un chercheur laborieux, d'un découvreur et d'un penseur aussi inspiré qu'érudit. C'est l'un des rares philosophes à traiter de l'islam iranien en général et de la gnose chiite en particulier. Élève d'Étienne Gilson et Jean Baruzi, Louis Massignon lui révèle la « théosophie orientale » de Sohravardi qui oriente définitivement sa vocation philosophique. 

Pour en savoir plus...

louis-robert-bio

Historien et archéologue français spécialiste de la Grèce antique et plus particulièrement d'épigraphie et de numismatique, Louis Robert est né en 1904 dans le Limousin. Profondément marqué par une enfance rurale, il mène ses études à Paris, au lycée Louis-le-Grand et intègre l’Ecole normale supérieure en 1924. En 1927, il devient membre de l’École Française d’Athènes. Durant les années qu'il passe en Grèce, Louis Robert ne fouille pas mais parcourt le pays et la Turquie voisine.

Pour en savoir plus...

emmanuel-laroche-bio

Linguiste et hittitologue français, Emmanuel Laroche est né à Clamart le 11 juillet 1914. Ancien élève de l'École normale supérieure et agrégé de grammaire, il réalise une thèse sur L'Histoire de la racine NEM en grec ancien (1949). Il se spécialise dans le domaine des langues et civilisations anatoliennes et en particulier le hittite.

Pour en savoir plus...

henri-metzger-bio

Né à La Tronche le 19 août 1912 et mort à Vaison-la-Romaine le 2 octobre 2007, Henri Metzger était un archéologue et helléniste français. Après des études à l'École normale supérieure et l'obtention d'une agrégation de lettres classiques, il devient membre de l'École française d'Athènes (1938-1939 ; 1940-1945) puis de l'Institut français d'archéologie d'Istanbul (1945-1947).

Pour en savoir plus...

george-lerider-bio

Georges, Charles Le Rider, né à Saint-Hernin (Finistère) le 27 janvier 1928, est un historien, bibliothécaire et administrateur français, spécialiste de la numismatique grecque, qui dirigea la Bibliothèque de France (Paris). Après l'École normale supérieure et l'agrégation, Georges Le Rider devient membre de l'École française d'Athènes (1952-1955).

Pour en savoir plus...

bacque-grammont-bio

 Né en 1941, Jean-Louis Bacqué-Grammont a étudié le turc, le persan et l’arabe à l’INALCO. Ses recherches se tournent également vers la littérature géographique ottomane. Auteur de 150 articles, ouvrages et traductions, il est membre correspondant de la Société d’Histoire turque et de la Société de la Langue turque (Ankara). On lui doit la création de la revue de l'IFEA (Anatolia Moderna, Yeni Anadolu et Varia Turcica).

Pour en savoir plus...

jacques-thobie-bio

Spécialiste de l'histoire des relations internationales contemporaines, en particulier dans l'aire moyen-orientale, Jacques Thobie fait autorité dans ces domaines. Riche et varié, son cursus relève une longue activité professorale et un engagement soutenu dans les divers aspects de la vie universitaire. A l'IFEA, il s'attacha à développer la publication des travaux de chercheurs de l'Institut en tant que directeur de la revue Anatolia Moderna, Yeni Anadolu dont il assura la sortie des numéros 3 à 5.

Pour en savoir plus...

stephane-yerasimos-bio  

Historien ottomaniste, architecte, urbaniste, Stéphane Yérasimos est mort mardi 19 juillet à l’hôpital Saint-Louis à Paris. Né le 29 janvier 1942 à Istanbul dans une famille rum, il poursuit des études d'architecture dans la prestigieuse Académie des beaux-arts (aujourd’hui l’université Mimar Sinan). À ses deux langues maternelles, le grec et le turc, s’ajoute plus tard celle de son pays d’adoption, le français.

Pour en savoir plus...
paul-dumont-bio

Historien français, Paul Dumont soutient sa thèse de doctorat d'État en 1987, à l'université de Strasbourg-II : De l’Empire ottoman à la Turquie actuelle. Études d’histoire politique, sociale et culturelle. Il travaille sur la sociabilité dans l'empire ottoman, et notamment la franc-maçonnerie, à la Turquie de l'entre-deux-guerres, ainsi que sur les voyages d'études des attachés militaires français dans les provinces orientales de l'Empire ottoman.

Pour en savoir plus...

pierre-chuvin-bio Né en 1943, Pierre Chuvin est helléniste et historien. Spécialiste de la Grèce antique et de l'Orient contemporain, il obtient son agrégation de lettres classiques (1966), étudie le turc et le grec moderne à l'Institut national des langues et civilisations orientales, devient docteur d'État (grec ancien) en Sorbonne, et professeur à l'université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand puis à Paris X (Nanterre). De 1993 à 1998, il crée et dirige l'Institut français d'études sur l'Asie centrale, basé à Tachkent.
nora-seni-bio  
Nora Şeni est née à Istanbul. Après ses études au Lycée Notre Dame de Sion, elle étudie l’économie en France. Après son doctorat publié chez Birikim en 1978, elle obtient un poste de maître de conférences au département d’urbanisme de l'’Université Paris VIII.
 
 
 
Lu 13885 fois Dernière modification le Mardi, 27 Mai 2014 16:21