• 08042010 - Bayram Balcı : La Turquie et le monde turcophone du Caucase et d’Asie Centrale : coopération culturelle, politique et religieuse

    Séminaire de recherche
    Bayram BALCI
    ( directeur de l’Institut Français d’Etudes sur l’Asie Centrale (IFEAC)
    Mardi 27 avril à 18h à l'IFEA

    La Turquie et le monde turcophone du Caucase et d’Asie Centrale : coopération culturelle, politique et religieuse
  • 10042009 - Aurélie Campana : Les déportations de masse des Thétchènes et des Tatars de Crimée

    Video konferans :
    vendredi 10 avril 2009

    Aurelie Campana - Les déportations de masse des Thétchènes et des Tatars de Crimée
     

  • 15042009 - Nicolas Faucherre : The Clan Towers of the Caucasus

    Video konferans :
    Séminaire Fortifier un lieu, une ville, un territoire: Exemples anatoliens et des régions voisine
    mercredi 15 avril 2009
    Prof. Dr. Nicolas Faucherre(Université de Nantes), The Clan Towers of the Caucasus.

    Philippe Dangles(architecte, Paris), Ani and Medieval South Caucasian Fortifications.
  • 20 mars 2009 Colloque sur La politique de l'Union Européenne vis-à-vis de la Russie après la guerre en Géorgie

    Colloque sur La politique de l'Union Européenne vis-à-vis de la Russie après la guerre en Géorgie

    Vendredi 20 mars à l'Université Chavchavadze de Tbilissi

    Organisateurs :
    L'Institut Français d'Etudes Anatoliennes à Istanbul
    L'Université Chavchavadze à Tbilissi
    L'Ambassade de France en Géorgie

    voir le programme

  • A. Braux - "Les migrations et les pays du Caucase" LDH Europe centrale et orientale

    Adeline Braux "Les migrations et les pays du Caucase" in Lettre Droits de l’Homme en  Europe centrale et orientale n°10 – mars/avril 2014, Ligue des droits de l'Homme

    Dans le contexte du désarroi des institutions européennes, il est important de rappeler la situation alarmante de l’Ukraine où le vote s’est accompagné de graves violations des droits de l’Homme, le rendant caduc aux yeux des observateurs internationaux. L’arbitraire intervention militaire russe traduit, quant à elle, le caractère autoritaire du régime de Vladimir Poutine et signe le retour vers une censure renforcée envers les médias libres non seulement en Ukraine, mais aussi en Russie. On prendra donc connaissance avec intérêt de la réaction de la FIDH au référendum du 16 mars en Crimée qui fait suite aux tensions entre l’Ukraine et la Russie.

    Outre cette actualité, le présent numéro de notre lettre tente de cerner les enjeux liés aux migrations de cette région de l’Europe ainsi que dans les républiques de l’ex-URSS sur fond d’hostilité ouverte envers les migrants et d’une réelle xénophobie en Russie. Des enjeux d’autant plus importants qu’ils sont liés à la mobilité intra et extra-européenne et aux questions qui touchent aux frontières de l’Union européenne. Parmi lesquelles on trouve bien entendu la sécurité mais également la mobilité du travail, des politiques migratoires garantissant le respect des droits fondamentaux de tous ceux qui franchissent des frontières, le « Paquet Asile » qui entrera en vigueur au second semestre de 2015, ou encore la signature, début 2014, d’un accord sur les réadmissions entre l’UE et l’Azerbaïdjan.

    Téléchargez la Lettre « Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » de la LDH n° 10

  • A. Braux - Au-delà des « Natachas » : les migrations féminines postsoviétiques à Istanbul

    Adeline Braux, "Au-delà des « Natachas » : les migrations féminines postsoviétiques à Istanbul", Femmes en migration : travail, famille - Revue Européenne des Migrations Internationales n°31/1, juillet 2015 https://remi.revues.org/

  • A. Braux - La politique migratoire de la Turquie. Vers un durcissement juridique

    Adeline Braux, "La politique migratoire de la Turquie. Vers un durcissement juridique", P@ges Europe, 14 mai 2014 La Documentation Française

    La nouvelle « Loi sur les étrangers et la protection internationale » (Yabancılar ve uluslararası koruma kanunu, loi N6458) a été adoptée le 4 avril 2013 par l’Assemblée nationale de Turquie et publiée au Journal officiel une semaine plus tard, le 11 avril 2013. Certaines dispositions, concernant notamment les permis de résidence, sont entrées en vigueur un an après. L’adoption de cette loi parachève à bien des égards une forme de transition pour la Turquie dans le domaine migratoire.

  • A. Braux - Les migrations dans l'espace mer Noire

    Adeline Braux, "Les migrations dans l'espace mer Noire", La Mer Noire, espace stratégique - Questions Internationales n°72, La Documentation française, février 2015

  • A. Braux - Moscou/Caucase : migrations et diasporas dans l’espace post-soviétique. Trajectoires sud-caucasiennes en Fédération de Russie

    Adeline Braux, Moscou/Caucase : migrations et diasporas dans l’espace post-soviétique. Trajectoires sud-caucasiennes en Fédération de Russie, Paris : Petra, 2015 346 p. ISBN: 9782847431032

    Lorsque l'Union soviétique disparaît, nombre d'observateurs s'interrogent sur un possible déferlement des masses ex-soviétiques en Europe et aux États-Unis, sans prendre en compte un phénomène pourtant bien connu en Occident : l'immigration. La Russie est ainsi très rapidement devenue un grand pays d'accueil pour nombre d'anciens citoyens soviétiques en raison de l'instabilité politique et socio-économique dans l'ex-URSS.

     

    L'immigration des ressortissants des pays du Caucase du Sud (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie) peut désormais être étudiée sur près d'un quart de siècle. Elle repose notamment sur des réseaux dont certains ont été constitués bien avant la disparition de l'URSS puis prolongés par les migrations intervenues après 1991. Perçue au départ comme une migration temporaire, masculine, elle s'est transformée en une migration d'installation. Dès lors, bien que le sentiment de contingence anime les esprits et influe sur les comportements, comment peut-on penser le durable et ses conséquences?

     

    Le double cadre de référence induit par la migration façonne non seulement les communautés concernées mais également la société russe et, au-delà, les relations régionales. Le phénomène migratoire dans l'espace post-soviétique apparaît en effet comme un puissant vecteur d'intégration et de régionalisation qui contribue à maintenir des liens, le plus souvent informels, entre ancien centre et anciennes périphéries, et à jeter des ponts inexistants auparavant.

  • Abstract Elshan Mustafayev : The Majors Assets for Turkish Foreign Policy in the Caucasus: The question of “background”

    The Majors Assets for Turkish Foreign Policy in the Caucasus: The question of “background”

    This paper aims to examine the relevance of the soft power concept for interpretation of Turkey’s foreign policy towards one of its neighboring region. The unpredictable disintegration of the Soviet Union put Turkey in front of a new regional strategic context. Criticized at the same period in the west for the lack of democracy and for the human rights abuses, Turkish political system became paradoxically an attraction, “a source of inspiration to imitate” or a model for this new geopolitical environment. Analyze the impact of the Turkish political values in the region allow us to suppose that it did not constitute an enormous asset for its foreign policy in this region. Apart from its more advanced political system than Russia and Iran, the starting point for Turkey’s future in the region was the linguistic and complex cultural kinship with six newly independent republics. Cultural diplomacy was supposed also to constitute an effective tool leading to further success of Turkey in this region’s economy, which was passing throughout economic transformation after their experience in communist system. Turkish dynamic economy, as a resource both to hard power and to soft power depending on the context according to Nye’s definition, constituted a source of attraction for many countries of the region, reinforced interestingly in its turn the legitimacy of the cultural “intervention” of Turkey, so forming a sort of “virtuous circle”. In parallel to this process that takes place inside of Turkey, the rise of the non-state actors both in the economic and in the cultural field and the charge, they took, of course indirectly, in the realization of foreign policy goals created more or less autonomous sphere out of state control in Turkey. It sometimes helps Turkish foreign policy goals in Caucasus (Turkish Private High Schools, private entrepreneurs etc.), in some cases could harm it (Chechen, Çerkez and Abkhaz Diasporas activities) or add a value or a reflection to state’s regional vision (Turkish Civil society’s and economic groups’ links with Armenia). In this sense of power shift process, there are a huge number of special different trends at the micro level, which create their own autonomous interactions with its neighborhood and that heterogeneous character don’t permit us to gather together under the same explicative notions, such as the efficiency of Turkish Soft power.

    Elshan Mustafayev is a Ph.D candidate at Political Institute of Lyon under the supervision of Mohamed-Chérif Ferjani. He pursues his researches at the GREMMO in Lyon and at the French Institute of Anatolian Research (IFEA) in Istanbul.
  • Alain Messaoudi - Pour une approche critique de la critique de l'Orientalisme par E. Said : 28/11/2011 - 02/12/2011

    Séminaire Problématiques en sciences humaines et sociales

    Alain Messaoudi (EPHE)
    Science et imaginaire français du monde arabe (Pour une approche critique de la critique de l'Orientalisme par E. Said)
    Lundi 28 novembre à Bakou
    Vendredi 02 décembre à 18h à l'IFEA
    Intervention en français

  • Appel à contribution: les 4-6 Décembre 2008 - Mémoires et exils d'Europe

    Dans le cadre du projet de recherche du contrat quadriennal 2007-2010 CNRS-Université de Bordeaux3 de l’UMR 5222 Europe-Europanisation-Européanité, et du projet de recherche du contrat quadriennal 2007-2010 MSHA/MEN, Marges, mémoire et représentations des territoires européens, le colloque international Mémoires, et exils d’Europe (des Balkans et du Caucase) vers la Turquie et de Turquie vers l’Europe

  • Aude Merlin - Ordres et désordres au Caucase : 15/04/2011

    Conférence
    Vendredi 15 avril 2011 à 18h00 à l’IFEA
    Aude Merlin (CEVIPOL - ULB)
    "Ordres et désordres au Caucase"
    Intervention en français.

  • Aurélie Campana - Violences et reconfigurations politiques au Caucase du Nord : 26/11/2012

    Aurélie Campana (Professeur de Science politique, Université Laval Professeur invité Université de Galatasaray)
    présentera une conférence intitulée
    "Violences et reconfigurations politiques au Caucase du Nord"
    lundi 26 novembre 2012 à 17h à l'IFEA
    Intervention en français

     

    Aurélie Campana est professeur agrégée à l'Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les conflits et le terrorisme depuis 2007. Ses recherches portent sur le nationalisme et les conflits identitaires dans le Caucase du Nord et les processus amenant certains groupes à passer de l'action violente vers le terrorisme.

    La conférence, qui abordera la diffusion des violences au Caucase du Nord, a pour objectif de démontrer en quoi ce conflit ne peut être analysé uniquement en tant qu'extension des guerres russo-tchétchènes et fera apparaître les autres dynamiques à l'œuvre. Elle soulignera également l'importance d'une réflexion à la croisée de la théorie et de l'empirie, mettant en lumière l'apport d'autres disciplines -telles la sociologie des mouvements sociaux- à la théorie des relations internationales

    .

  • BAKOU - Adeline Braux - Kavkaz/Israël : Retours de terrain : 11/12/14

    Adeline Braux, responsable de l'Observatoire du Caucase (Bakou),
    donnera le jeudi 11 décembre 2014 à 18h30 une conférence
    à l'Institut Français d'Azerbaïdjan, intitulée " Kavkaz/Israël : Retours de terrain ".
    Cette conférence aura lieu en français avec une traduction consécutive en azerbaïdjanais.

    Résumé et détails de la conférence :

    Entre 1980 et 2003, Israël a accueilli près d’un million de personnes originaires de l’ex-URSS. Si tous les Juifs de l’ex-URSS ne viennent pas de Russie, ils partagent dans leur grande majorité un attachement encore très fort aujourd’hui pour la langue russe et ont en commun un passé et une culture soviétique et post-soviétique qui contribuent grandement à structurer leur expérience en Israël. Parmi eux, les « Kavkazim » (c’est-à-dire les « Juifs des montagnes » originaires du Caucase oriental) ont bien peu de visibilité au sein de la société israélienne. Ils semblent évoluer au sein de réseaux parallèles, dans un monde à part où toutes les identités qui façonnent leur(s) habitus ont droit de cité : Juifs et citoyens israéliens, ils sont aussi caucasiens, (post)-soviétiques, moscovites, derbentskie (de Derbent), Qubali (de Quba), etc. Ils sont en outre intégrés pour nombre d’entre eux dans des réseaux transnationaux protéiformes inconnus des autres Juifs de l’ex-URSS et, a fortiori, des autres Israéliens.

    La conférence s’appuiera sur des données récoltées lors d’un travail de terrain conduit en Israël avec Yoann Morvan (chargé de recherche IDEMEC/Aix-Marseille) en novembre 2014.
    Ce travail de terrain a fait l’objet d’un séminaire et d’une conférence au Centre de recherche français à Jérusalem (CRFJ-
    http://www.crfj.org/?p=3194&doing_wp_cron=1417092687.7005090713500976562500).
    Conférence en français, traduction consécutive en azerbaïdjanais

  • BAKOU - Aude Merlin - De la politique européenne de voisinage au Partenariat oriental : 09/01/2012

    Séminaire Problématiques en sciences humaines et sociales

    Aude Merlin (ULB - CEVIPOL)
    "De la politique européenne de voisinage au Partenariat oriental"
    Lundi 9 janvier à Bakou
    Intervention en français

  • BAKOU - Bayram Balcı - Coopération éducative et linguistique entre la Turquie et l'espace turcophone de l'ex-l'URSS : 12/10/13

    Cycle de conférences : Différences et partages,
    Antenne de l'IFEA à Bakou (Observatoire du Caucase)
    Samedi 12 octobre 2013 à 15h à Bakou
    Bayram Balcı "Coopération éducative et linguistique entre la Turquie et l'espace turcophone de l'ex-l'URSS"

    Intervention en français

     

  • BAKOU - Étienne Peyrat - La foire commerciale de Bakou (1922-1929) : un "avant-poste" du communisme en Orient ? : 5/12/2012

    Dans le cadre du séminaire "Différences et partages" proposé par l'Observatoire du Caucase à Bakou et l'Institut Français
    Étienne Peyrat, doctorant au Centre d'histoire de Sciences-Po (CHSP), Paris
    présentera une conférence intitulée
    "La foire commerciale de Bakou (1922-1929) : un "avant-poste" du communisme en Orient ?"
    mercredi 5 décembre 2012 à 18h à l'Institut Français à Bakou
  • BAKOU & TBILISSI - Bruno Elie - Exposé sur la Grande Guerre dans le Caucase : 12 & 15/09/2014

    Bruno Elie (chercheur indépendant), dans le cadre des commémorations de la Première Guerre mondiale


    Vendredi 12 septembre à 18h30 à l'Institut français d'Azerbaïdjan

    intervention en français, traduction consécutive vers l'azéri

    Lundi 15 septembre à 18h à lʹInstitut Goethe, 16 rue Zandukeli, Tbilissi
    interventionen français, traduction consécutive vers le géorgien
    http://institutfrancais.ge/fr/universites/actualites/2753/

  • Bakou 16/03/2012 : Samra Azarnouche - Zoroastrisme et culte du feu

    Séminaire "Problématiques en sciences humaines et sociales"

    Samra Azarnouche (Collège de France)
    "Zoroastrisme et culte du feu"
    Le 16 mars 2012 à Bakou
    Intervention en azéri
  • BAKOU Adeline Braux “Caucase du Sud, Turquie, Russie : recompositions plurielles d'un espace migratoire” 18/02/14

    Cycle de conférences "Le Caucase dans la mondialisation"
    Mardi 18 février à 18h30 à l’Institut Français d'Azerbaïdjan (Bakou)
    “Caucase du Sud, Turquie, Russie : recompositions plurielles d'un espace migratoire”

    Adeline Braux (IFEA)
     
    Le grand mouvement d'échanges migratoires qui a concerné l'ensemble de l'espace Caucase du Sud/Turquie/Russie depuis la disparition de l'URSS se caractérise par une étonnante hétérogénéité et une grande complexité. Dans cette zone charnière entre Europe et Asie, entre Nords et Suds, s'imbriquent deux espaces migratoires régionaux dynamiques polarisés autour de la Turquie et de la Russie. Ces phénomènes expriment à la fois un profond bouleversement des espaces migratoires, un exemple de migrations « Sud-Sud », mais aussi une forte insertion dans des articulations anciennes entre espace soviétique et Turquie. S'y combinent des processus sociaux propres à toute migration, des processus institutionnels particulièrement intéressants à prendre en compte, des processus géopolitiques, ou tout simplement politiques très importants dans les transformations du monde contemporain.

    La conférence se déroulera en français avec traduction en azerbaïdjanais

  • BAKOU Elshan Mustafayev : La Politique extérieure de la Turquie et le Caucase depuis 2003 04/09/2013

    Mercredi 4 septembre 2013 à 18h à Bakou
    Mardi 10 septembre 2013 à 18h à Tbilissi
    Elshan Mustafayev (Lyon II)
    "La Politique extérieure de la Turquie et le Caucase depuis 2003"
    Interventions en français

  • Bakou Sohrab Dolatkhah - The Kashkay of Iran (A general introduction) : 04/07/2012

    Séminaire de recherche en sciences humaines et sociales
    de l'Observatoire du Caucase à Bakou
    Sohrab Dolatkhah (EPHE)
    "The Kashkay of Iran (A general introduction)"
    Mercredi 4 juillet 2012 à l'Institut français en Azerbaïdjan
    Intervention en anglais
  • BAKOU Table-ronde "Islam and Azerbaijan in an Era of Globalization" 14/05/2014

    Table ronde organisée en partenariat avec le Département de science politique et de relations internationales de l'université Khazar (Bakou) dans le cadre du cycle "Le Caucase dans la mondialisation"

    Page personnelle de Mohamed-Ali Adraoui, chercheur invité par l'ODC: http://www.eui.eu/ProgrammesAndFellowships/MaxWeberProgramme/People/MaxWeberFellows/Fellows2013-2014/Adraoui.aspx 

    adeline conf02
    Dr Mohamed-Ali Adraoui (Institut universitaire européen, Florence) et Dr Anar Valiev (Académie diplomatique d'Azerbaïdjan)

    adeline conf04

    Dr Mukhtar Hajizada (Responsable du département de science politique et de relations internationales de l'université Khazar ; Dr Elnura Azizova (Responsable du département des langues orientales et d'études religieuses, université Khazar) ; Dr Adeline Braux (Reponsable de l'Observatoire du Caucase) ; Mohamed-Ali Adraoui ; Anar Valiev

    adeline conf03

  • BAKOU-Laurent Vinatier "Azerbaijan at the crossroads of foreign influence: geopolitical assessment of Azerbaijan's foreign policy" 16/04/14

    BAKOU - Cycle de conférences " Le Caucase dans la mondialisation"
    Mercredi 16 avril 2014
    Laurent Vinatier
    "Azerbaijan at the crossroads of foreign influence: geopolitical assessment of Azerbaijan's foreign policy"
    Intervention en anglais


    The point  is to discuss the various attempts by the neighboring powers - Turkey, Iran and Russia - to exert political, economic and military influences on Azerbaijan. He argues that none of them is really able to get tangible results from its manipulations.The talk will be based on regular observations and field missions, in Russia and Turkey, as a research associate of the Thomas More Institute in Paris. Laurent Vinatier holds a Ph.D from the Institute of Political Studies in Paris,  and started to work under Olivier Roy's direction on the  Chechen refugees' networks in Turkey, Europe, Russia and the South Caucasus. That research then opened a lot of doors and led him to develop sound knowledge of foreign policies of the CIS countries, A post-doctoral fellowship at Bilgi University in Istanbul (2009) added the Turkish component, notably  the energy issues.

    Vinatier qafqaz 02

  • BAKÜ - Adeline Braux - Qafqaz/ İsrail :Təcrübənin nəticələri : 11/12/14

    Fransız Anadolu Araşdırmaları İnstitutunun elmi tədqiqatçısı, Bakı Qafqaz Araşdırmalar Mərkəzinin rəhbəri Adelin Bro 
    dekabr ayının 11-si, cümə axşamı, saat 18.30-da Azərbaycan Fransız İnistitutunda 
    « Qafqaz / İsrail, müşahidələrin nəticələri » adlı konfrans keçirəcək.

    Konfrans fransız dilində aparılacaq və Azərbaycan dilinə tərcümə olunacaq.

    Konfransın xülasəsi

    1980və 2003-cüillər ərzində, İsrailəkeçmiş Sovet İttifaqı ölkələrindəntəxminən birmilyon insan gəlib.Keçmiş Sovet İttifaqından gələnbütünyəhudilərRusiyadan olmasalarda, onlarınböyük əksəriyyəti hələdə rus dilinə qarşıçox güclübağlılıq nümayiş etdirirlər və sahib olduqları birgə keçmiş, sovetvəpost-sovet mədəniyyətionlara İsraildə öz təcrübələrini qurmağa çox kömək edir.
    Onların arasında"Kavkazim" (Şərqi Qafqaz əsilli, "Dağyəhudiləri") İsrailcəmiyyətində çox az görünür.
    Görünür ki, onlar paralel şəbəkələrdə inkişaf edirlər və başqa bir dünyaları var ki,oraya davranış qaydalarınıformalaşdıran bütün şəxsiyyətlərin giriş hüququ var : Yəhudilər  və İsrail vətəndaşları, onlar da qafqazlıdırlar, post–sovet vətəndaşları; moskvalılar, dərbəndlilər, qubalılar (Quba), və s. Onların əksəriyyəti həmçinin, keçmiş Sovet İttifaqı yəhudilərinin və digər yəhudilərin tanımadığı çoxşəkilli transmilli şəbəkələrə inteqrasiya olunub.
    Konfrans, 2014-ü ilin noyabr  ayında Yoann Morvan (Aralıq dənizi Etnologiya və Avropa /müqayisəli Eks-Marsel İnstitutundaelmi işçi) ilə İsraildə aparılan sahə araşdırmalarından əldə olunan məlumatlar əsasında təşkil olunacaq. 
    Bu aparılan iş YerusəlimdəFransız AraşdırmaMərkəzində konfrans və seminar məvzusu olmuşdur. http://www.crfj.org/?p=3194&doing_wp_cron=1417092687.7005090713500976562500).

    Konfrans fransız dilində aparılacaq və Azərbaycan dilinə tərcümə olunacaq

  • Boğaziçi University & IFEA - Typology, Theory: Caucasus 29/11-1/12/2012

    Typology, Theory: Caucasus is a 3-day conference on the languages of the Caucasus to be held at Boğaziçi University, Istanbul on November 29–December 1, 2012, co-hosted by the French Research Institute (IFEA). We welcome contributions on the analysis of the languages of the area, including diachronic aspects, as well as papers discussing the challenges these languages present to theoretical frameworks in linguistics.

    The first two days of the conference (Thu, Fri) will be held at Boğaziçi University (click here for a map), the last day (Sat) at the French Research Institute (IFEA) (click here for a map).

    Invited Speakers:

    • George Hewitt (SOAS)
    • Maria Polinsky (Harvard University)

    Organizing Committee:

    For the latest information regarding the conference, please visit its official website : http://www.caucasus.boun.edu.tr/

     

  • Colloque "Self Proclaimed and De Facto States : Political Economy and Relations with Tutor Powers" 26/02/2010

    Colloque "Self Proclaimed and De Facto States : Political Economy and Relations with Tutor Powers"

    Vendredi 26 février 2010,9h15-18h
    Paris, SciencesPo, Ceri-CNRS, salle de conférences

    Programme

  • Colloque La politique de l'Union Européenne vis-à-vis de la Russie après la guerre en Géorgie 20/03/2009

    Colloque sur La politique de l'Union Européenne vis-à-vis de la Russie après la guerre en Géorgie

    Vendredi 20 mars 2009 à l'Université Chavchavadze de Tbilissi

    logo-conference Organisateurs :

     

    L'Institut Français d'Etudes Anatoliennes à Istanbul

    L'Université Chavchavadze à Tbilissi

    L'Ambassade de France en Géorgie

     

     

    voir le programme

  • Colloque Les Géorgiens musulmans et l’Empire ottoman (fin XIXe°- début XXe) 03/06/2008

    L’Institut Français des Etudes Anatoliennes (IFEA, İstanbul), l’Observatoire du Caucase de l’IFEA (Bakou), avec le soutien de l’ambassade de France en Géorgie et du Centre Culturel Français Alexandre Dumas, ont le plaisir de vous convier au séminaire de recherche :

    Les Géorgiens musulmans et l’Empire ottoman de la fin du XIX° au début du XX° siècle

    Le mardi 3 juin 2008, de 16h00 à 19h00 au Centre Culturel Français Alexandre Dumas

    7-10, rue Goudiachvili (en face de la Bibliothèque Nationale)

  • Colloque Soviet Power, Society and Nationalism in South Caucasus 03-05/07/2008

    Du 3 au 5 juillet 2008, l'antenne caucasienne de l'IFEA participe à l'organisation de la convention annuelle des chercheurs travaillant sur l'Europe de l'Est et les anciennes républiques de l'URSS. Cette convention réunissant plusieurs centaines de chercheurs a lieu à Paris. En effet, en partenariat avec les organisateurs principaux  - l'ASN (Association for the Study of Nationalities), basé à l'Université de Columbia (New-York, les Etats-Unis) et Sciences-po Paris, l'antenne prend en charge l'organisation d'un des panels de la convention «Soviet Power, Society and Nationalism in South Caucasus on the Eve of the Perestroika: The 1970s and the 1980s in Georgia, Armenia and Azerbaijan ”. Le panel analyse les sociétés politiques, les élites locales et leur évolution dans les années précédant l'effondrement de l'Empire soviétique. Outre du responsable de l'antenne, l'Observatoire du Caucase a mobilisé des chercheurs issus de chacun des pays de la région (Azerbaïdjan, Arménie, Géorgie), ainsi que les collègues de CNRS. Cette table ronde bénéficie du soutien des ambassades de France de la région (Bakou, Tbilissi) et de l'Agence Nationale de la Recherche.

  • Conference "Looking Back and Ahead: An Insight into the Iranian Influence in the Caucasus" Tbilissi 1-2/10/2014

    Conference: Looking Back and Ahead : An Insight Into the Iranian Influence in the Caucasus

    October 1 & 2, 2014

    Photographs of the conference

    organized jointly by the Institute of oriental studies of Ilia University (Tbilissi) and the Observatoire du Caucase/IFEA (Baku)

    Venue: 1, Acad. G. Tsereteli St., Ilia State University, Building G, Hall 106

    Organizational Committee:
    Adeline Braux, George Sanikidze


    With the Support of
    Rustaveli National Scientific Foundation
    Institut français d'études anatoliennes/Observatoire du Caucase (Baku)
    Institut français de Géorgie
    Cultural Department of the Embassy of Iran in Georgia
    Service de coopération et d'action culturelle de l'Ambassade de France en Arménie
    Service de coopération et d'action culturelle de l'Ambassade de France en Iran

    P r o gr am m e


    October 1


    10.00-12.30
    Chair: George Sanikidze

    Welcome Addresses
    Academician Thomas V. Gamkrelidze– Head of the Scientific Council of the G. Tsereteli Institute of Oriental Studies
    Giga Zedania– Rector of Ilia State University


    Tea Shurgaia – The Reception of Persian Literature by Georgian Translators: Tendencies, Challenges, Perspectives (20th-21thc.)
    Irina Koshoridze - Oriental Buildings in the Caucasus (18th-19thc.)
    Hossein Razavi Borqei - The First Persian Language Medical Textbook in Tbilisi
    Grigol Beradze – From Tabriz to Tiflis with an Easel in Hand: On Some Iranian Artists Who Studied in Tbilisi (Late 19th – Early 20th c.)

    12.30-13.30 – Lunch

    13.30-15.30

    Chair: Grigol Beradze

    Timirlan Aytberov – Dagestani Military Campaigns of Nadir Shah in Dagestani Arabic  Sources
    Irina Natchkebia– The Role of Eastern Georgia in Napoleon’s Persian Policy in Early 19 th Century (According to French Archives)
    Ali Dehbashi– Tbilisi in Persian Itineraries and Through Enlightened Iranians
    Marina Alexidze– Members of Qajar Family in Tbilisi


    15.30-16.00- Coffee-break
    16.00-18.00


    Chair: Clément Therme

    Florence Hellot-Bellier– The Attraction of Georgia for Christian Assyro-Chaldeans of Iran
    Manana Kvachadze– Tats in Georgia: One Hundred Years of Migration and Settlement
    Solmaz Tohidi-Rustamova- The Iranian Community in Azerbaijan: A Historical Insight and New Steps in Its Formation
    Babak Rezvani - Fereydani Georgian Ethnic identity: Emic Coherence, Hegemonic and non-Hegemonic representations of Identity
    Nikoloz Nakhutsrishvili – Iranians in Post-Soviet Georgia


    19.00 -21.00
    Reception (For participants of the Conference)


    October 2
    10.00-13.00


    Chair: Adeline Braux, Head of the Observatory of the Caucasus (Baku)


    Bernard Hourcade– The Islamic Republic of Iran and the Caucasus: Looking for Partners and /or Buffer Zones
    Rudik F. Yaralyan- Ethnopolitical Aspects of Azeri-Kurdish Relations in the Framework of Nowadays’ Regional Developments
    Clément Therme- Iranian Foreign Policy Towards the South Caucasus: Between Revolutionary Ideals and Realpolitik
    Ceyhun Mahmudlu- The Role of Iran in the Peace-Building Process in Nagorno Karabakh Conflict
    George Sanikidze – Iran and Georgia: Challenges for regional Policy in the 21stc.

    For abstracts and bios see: http://www.institutfrancais.ge/fr/universites/actualites/2998

  • Conférence internationale Georges Dumézil et le Caucase 26/03/2009

    Conférence internationale "Georges Dumézil et le Caucase"

    conteslazes

     

    Jeudi 26 mars 2009 à 11h

     

    Organisateurs de la conférence:

    L'Institut de Linguistique Arnold Chikobava (Tbilissi)

    Le Ministère géorgien de la diaspora

    L'Ambassade de France en Géorgie

     

    Alexandre Toumarkine interviendra sur "Les travauxde Dumézil en Turquie et leur postérité"

     

    voir le programme

  • Entretien avec Thorniké Gordadzé sur le conflit dans le Caucase

    Entretien avec Thorniké Gordadzé, chercheur, politologue, responsable de l'Observatoire du Caucase à l'Institut français d'études anatoliennes (IFEA)

    Le conflit dans le Caucase, "un effet de la politique soviétique des nationalités"

    LE MONDE | 30.08.08 | 14h25  •  Mis à jour le 31.08.08 | 16h06

    Pour un chercheur en sciences sociales, qu'est-ce qui frappe tout d'abord dans la crise actuelle en Géorgie ?

    La guerre russo-géorgienne montre surtout la persistance du phénomène étatique. On nous annonce la disparition irréversible des Etats et des frontières avec la globalisation, mais écouter MM. Poutine et Medvedev, c'est revenir en 1938-1939, voire au XIXe siècle. Même le premier ministre français, François Fillon, a motivé le rejet des candidatures ukrainienne et géorgienne à l'entrée dans l'OTAN par le souci du respect d'un équilibre entre grandes puissances. Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas repris de tels concepts !

  • Fransız Anadolu Araştırmaları Enstitüsü (güncel değil)

    L'institut

    L’IFEA (Institut Français d’Études Anatoliennes /Fransız Anadolu Araştırmaları Enstitüsü) est un établissement français à Istanbul qui relève du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes  et du CNRS (USR 3131).
    Il a pour vocation d’impulser, de diriger des recherches en sciences humaines et sociales, en sciences de l’Antiquité, recherches qui ont pour objet les territoires de la Turquie et de l’Empire ottoman.ifea2

    Installé dans les locaux du drogmanat du Palais de France (ancienne Ambassade de France auprès de la Sublime Porte), l'Institut français d'études anatoliennes "Georges Dumézil" a succédé en 1975 à l'institut français d'archéologie d'Istanbul fondé en 1930. À l'origine orienté vers l'histoire ancienne et l'archéologie, il a ensuite étendu ses activités à la turcologie (linguistique et histoire ottomane en particulier). Il a commencé à s'ouvrir au contemporain à la fin des années 1980, notamment avec la mise en place d'un Observatoire Urbain d'Istanbul (OUI). En 1994, l'IFEA a créé un Centre d'études caucasiennes. En 2003, ce centre s'est délocalisé à Bakou où l'IFEA possède désormais une antenne, installée au sein de l'Ambassade de France en Azerbaïdjan. En 2005 a été mis sur pied un Observatoire de la vie politique turque (OVIPOT). L'IFEA fait partie du réseau des vingt-sept instituts de recherche en sciences humaines et sociales dépendant de la Sous-Direction de la coopération scientifique, universitaire et de la recherche du Ministère des Affaires étrangères. Les études y concernent un vaste territoire, qui s'étend des confins orientaux de l'Europe aux abords de l'Asie centrale. Elles s'inscrivent dans une chronologie longue, allant de la préhistoire aux grands Empires, et de la naissance des États-nations aux redéfinitions identitaires d'aujourd'hui.

    C'est dire que l'IFEA offre un profil très diversifié, propice aux échanges entre disciplines : les sciences humaines et sociales (anthropologie, démographie, géographie, histoire, sociologie, science politique et économique, voire musicologie) y voisinent avec les techniques de l'archéologie et du classement et de l'analyse des textes écrits. Établissement à compétence régionale, l'Institut développe des programmes couvrant le Caucase et les Balkans. En règle générale, ses activités sont conduites en coopération avec d'autres centres, français, européens ou locaux. Cette politique de coopération se traduit par l'intégration de membres de l'IFEA dans des équipes turques, et par l'accueil à l'IFEA de chercheurs turcs ; par la programmation de conférences, séminaires et colloques, la publication d'ouvrages largement ouverts à l'expertise locale, la mise en chantier de projets faisant intervenir des spécialistes de diverses nationalités. À côté de ses activités propres, l'IFEA contribue à la formation des jeunes chercheurs. Il leur propose des services variés : hébergement, soutien logistique aux missions, rôle d'interface avec leurs partenaires locaux, bibliothèque et documentation.

    Pôle Archéologie

    Centre de recherche et appareil de soutien aux acteurs français de l’archéologie en Turquie, l’IFEA a remis l’archéologie au cœur de ses activités de recherche en revenant au centre du dispositif de la recherche archéologique française en Turquie. Poursuivant le double objectif d’élargir nos collaborations avec des partenaires turcs et étrangers tout en offrant une visibilité accrue des recherches auprès de nos collègues et partenaires, le Pôle Archéologie s'attache tout particulièrement à mettre sur pied un réseau pérenne des IFREs de l’Est méditerranéen, sur la base de programmes communs de recherche.

    Pôle d'Études d'Histoire ottomane et turque

    Les études du Pôle Études d’histoire ottomane et turque sont vouées à l’amélioration des connaissances et des savoirs sur le fonctionnement et les particularités de la société ottomane et turque.

    Les travaux couvrent ainsi l’ensemble de la période ottomane, depuis ses origines jusqu’à la fin de l’Empire ainsi que les premières décennies de la République turque jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

    Pôle d'Études Contemporaines

    Avec son Observatoire Urbain d'Istanbul (OUI), l'IFEA étudie l’urbanisme, le patrimoine, les politiques de la ville et les mobilités.
    Son Observatoire de la Vie Politique Turque (OVIPOT) et son Observatoire du Caucase analysent les évolutions récentes en Turquie, au Caucase et dans la région de la mer Noire.
    Enfin, il développe des programmes de recherche sur les productions culturelles contemporaines (XIXè –XXIè siècles).
    Directeur: Jean-François Pérouse This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Adresse :
    Institut Français d'Études Anatoliennes
    Palais de France
    Nur-i Ziya Sokak, 10 P.K.54
    TR-34433
    Beyoğlu - Istanbul
    TURQUIE
    Email :This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Téléphone : +90 (0212).244.17.17

    Fax : +90 (0212).252.80.91
  • G. Authier - Grammaire juhuri, ou judéo-tat, langue iranienne des Juifs du Caucase de l'est

    Gilles Authier, Grammaire juhuri, ou judéo-tat, langue iranienne des Juifs du Caucase de l’est [Reihe Beiträge zur Iranistik 36], Wiesbaden, Reichert Verlag, 2012. 336p. ISBN 978-3-89500-935-8
     
    Juhuri (Judeo-Tat), the language of the so-called “Mountain Jews” of Daghestan and Azerbaijan, belongs to the Caucasian Tat group of South-Western Iranian. Its Iranian heritage, reflected by noteworthy archaisms, constitutes an important component of the language, but Juhuri has also been under the influence of Turkic and indigenous Caucasian languages since it arrived in the Caucasus more than a millenium ago. Owing to its unique history as the language of an Iranian Jewish community in the Caucasus, Juhuri exhibits many unusual and typologically rather remarkable characteristics.
    The book, based on written sources complemented by the author's fieldwork, offers a comprehensive description of the language, each feature illustrated by numerous example sentences, and concludes with sample texts and a full glossary.
  • G. Authier , T. Maisak (éds.) - TAM in East Caucasian languages

    Gilles Authier et Timur Maisak (Eds.) Tense, aspect, modality and finiteness in East Caucasian languages. (Diversitas Linguarum, 30.) Bochum: Brockmeyer, 2011. ISBN 978-3-8196-0800-1, cart. XV, 204 pp.

  • Gilles AUTHIER

    Directeur d'études à l'EPHE
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
    Responsable de l'Observatoire du Caucase à Bakou 2011- 2013

  • Gilles Authier - Les "Juhuro" et le "juhuri" : les Juifs du Caucase de l'Est et leur langue : 25/10/2011

    Gilles Authier (IFEA - Observatoire du Caucase)

    Présentation de son ouvrage sur le judéo-tat,
    "Le juhuri ou "judéo-tat", langue iranienne du Caucase de l'Est"

    le mardi 25 octobre 2011 à 18h30 à l'IFEA
    Intervention en français

  • Gilles Authier - "Juhuro" ve "juhuri": Doğu Kafkasya Yahudileri ve dilleri: 25/10/2011

    Gilles Authier (IFEA - Kafkasya Gözlem Merkezi)

    Judeo-Tat dili üzerine olan kitabının tanıtımı 
    "East Caucasian languages : general typological features and some oddities"
    25 Ekim Salı 2011'de, IFEA'da, saat 18:30'da,
    Sunum dili Fransızca'dır.

  • Gilles Authier - East Caucasian languages : general typological features and some oddities : 26/10/2011

    Gilles Authier (IFEA - Observatoire du Caucase)

    Conférence sur les langues caucasiennes,
    "East Caucasian languages : general typological features and some oddities"

    le mercredi 26 octobre 2011 à 13h à l'Université Boğaziçi (dépt Linguistique)
    Intervention en anglais.

  • Gilles Authier - East Caucasian languages : general typological features and some oddities : 26/10/2011

    Gilles Authier (IFEA - Kafkasya Gözlem Merkezi)

    Kafkas dilleri konferansı,
    "East Caucasian languages : general typological features and some oddities"
    26 Ekim Çarşamba 2011 saat 13:00'de, Boğaziçi Üniversitesi'nde 
    Sunum dili İngilizce'dir.

  • Guillaume Martin - (R)évolutions sociolinguistiques en Azerbaïdjan et en Ouzbékistan : 26/11/2009

    Séminaire de recherche:(R)évolutions sociolinguistiques en Azerbaïdjan et en Ouzbékistan : enquête auprès d'enseignants bakinois et tachkentois
    parGuillaume Martin(l’Université de Montpellier III), organisée parl'Observatoire du Caucase de l'IFEA à Bakou
    Date: le jeudi 26 novembre 2009
  • IFEA’ nın Bakü Şubesi - 2011-2012 Konferans Programı

    Kafkasya Gözlem Merkezi Araştırma Semineri

    Araştırma Alanları | İşleyiş | İletişim

    28/11 A. Messaoudi

    (ve 2/12 İstanbul’da)

    Bilim ve Fransızlar’ın hayali Arap dünyası (Edward Said’in Oryantalizm eleştirisine eleştirel bir yaklaşım)

    6/1 A. Merlin

    Avrupa Komşuluk Politikası’ndan Doğu Ortaklığı’na

    février Y. Morvan

    İstanbul kentini dönüştüren mega projeler (3.köprü ve kanal)

    16/3 S. Azarnouch

    Zerdüştlük ve ateş kültü

    avril F. Richard

    Paris Ulusal Kütüphanesi Azerice el yazmaları

    1/6 B. Lellouch

    16. yüzyıl Osmanlısı’nda ‘’ Türk olmak’’ ne ifade ediyordu ?

    Fransız Anadolu Araştırmaları Enstitüsü’nün araştırmacısı Gilles Authier tarafından gerçekleştirilen bu seminer, Kafkasya ve diasporalarıyla ilgili geniş bir yelpazeye yayılan güncel konuları insani ve sosyal bilimlerin çeşitli alanları kapsamında ele almaktadır.

    Alain Messaoudi (EPHE)

    « Science et imaginaire français du monde arabe (Pour une approche critique de la critique de l'Orientalisme par E. Said)»

    Bilim ve Fransızlar’ın hayali Arap dünyası (Edward Said’in Oryantalizm eleştirisine eleştirel bir yaklaşım)

    Sömürgeciliğin sona ermesi ve Edward Said’in denemesinden bu yana yapılan araştırmalar ve “oryantalist” sanat tasvirleri, radikal bir eleştirinin konusu oldu: bu çalışmalar, kurgusal bir Doğu yaratarak, bu bölgenin imparatorluklar tarafından denetlenmesini meşrulaştırmıştı. Fransızlar’ın eserleri ve çalışmalarının tarihi bir panoraması, bu sert tespitin nüanslarının ortaya çıkmasını sağlar: Arap dünyası hakkındaki bilgi ve tasvirler her zaman sömürgeleştirme ile paralellik göstermedi. Böylece, Fransız bilim adamları ve sanatçıların büyük bir kısmı, olumlu bir varsayımla 19.yüzyılın ilk çeyreğinde Arap dünyasına ilgi duyarlar. Önemli birkaç dönemi ve Fransız’ların Araplarla olan temaslarının bir tipolojisini tanımlamak, ilişkilerinin günlük durumunun daha iyi anlaşılmasını sağlamaktadır.

    Aude Merlin (Université de Bruxelles)

    "Avrupa Komşuluk Politikası’ndan Doğu Ortaklığı’na"

    AB’nin sınırlarının 2004 ve 2007 yıllarında Doğu’ya doğru genişlemesiyle, AB’de Avrupa’nın Doğu uç limitlerinde bulunan bölgeler için özel bir ilgi oluştu. Avrupa Komşuluk Politikası (AKP) da bu kapsamda ortaya çıktı. Bu politika sadece, Avrupa-Rus topraklarını paylaşan 6 devleti değil (2005 yılında Beyaz Rusya, Ukrayna ve Moldova’ya katılan 3 güney-Kafkasya devleti Ermenistan, Azerbaycan, Gürcistan), aynı zamanda, Avrupa-Akdeniz siyaseti doğrultusunda 10 Kuzey Afrika ve Yakın Doğu devletlerini de bir araya getirdi. Ancak, 2008 yılının Ağustos ayındaki Rus-Kafkas çatışmasından sonra, AKP parçalandı ve bir Polonya-İsveç girişimiyle ortaya çıkan Doğu Ortaklığı, Avrupa’nın doğu komşuluğu siyasetine odaklandı. Bu 6 devletin izledikleri yol birçok açıdan farklı olsa da, Doğu Ortaklığı’nın özellikle güney-Kafkasya’daki 3 devlet ile olan olası işbirliği konusunu aydınlatmaya çalışacağız. Ortaklığın başlıca meseleleri nelerdir? Sonuçlar nelerdir? İlgili ülkelerde izlenimler ve beklentiler nelerdir?

    Yoann Morvan (Observatoire Urbain d'Istanbul, IFEA)

    "Mega-projeler ve kentsel dönüşüm : İstanbul Boğaz’ına 3.köprü ve kanal projesi"

    İlk iki köprünün yapılmasının (1973 ve 1988) ciddi şekilde etkilediği mega kent İstanbul’un kentsel dokusu, gelecekteki yıllarda, daha önce yaşamadığı bir dönüşüme tanık olacak. Bu dönüşüm büyük yükselişte olan Türk ekonomisine (2010 yılında %10 büyüme) ivme veren inşaat sektörünün gelişmesini daha da tetikleyecek. Nitekim, mega projelerin temel meselelerden biri de, esaslı ulaşım probleminin paravanının ardında ikinci planda kalan bu yeni altyapıların beraberinde getirdiği toprak rantıdır. Gelecekteki olası değer artışı, kamu ve özel taşınmazları satışları arasındaki tamamlayıcılığı göstermektedir. Gerek kamu gerekse özel taşınmazların değerlenmesi, bu ekonomik-nüfussal değişimleri çok ağır yaşayan yoksul sınıfların aleyhine olcak şekilde İstanbul’da yaşayan kentli sınıfın bazı kesimlerini kazançlı çıkarmaktadır. Kısmen bu mega-projelere bağlı olarak bölgede yaşayanların mallarına zoraki olarak el konması bu olağanüstü büyümenin karanlık yüzünü oluşturmaktadır.

    Samra Azaranouch (Collège de France)

    "Zerdüştlük ve ateş kültü"

    • Ateş sunakları hakkında arkeolojik ve ikonografik veriler
    • İran dünyasında ateş tapınakları hakkındaki tanıklıklar
    • Zerdüşt metinlerinde Adur Tanrısı
    • Rituelin gelişiminin betimlenmesi, ateşin rolü.
    • 3 büyük Sasani ateşi, bunların ideolojik ve dini önemi
    • Adurbâdagân yer adı nereden gelmektedir?
    • Kültün günümüzde varlığını sürdürmesi.

    Francis Richard (BULAC)

    15. ve 16.yüzyılın ilk yarısında Tebriz Okulu: gelenek ve yenilik

    15.yüzyıl, Herat ve Şiraz okulları üzerine çok sayıda çalışma yapılmışsa da, Şah Tahmasb’ın Safevi tahtına çıkmasından önceki Tebriz ve Batı İran okulları , kitap tarihçileri ve sanat tarihçileri tarafından genellikle önemsenmemiştir. Oysaki Nestâlik yazısı Tebriz’de ortaya çıkmıştır. Tebriz ya da bölgesindeki kopyalanan elyazmalarının envanteri yapılmamıştır. Resimli elyazmalarının sayısı da nispeten azdır. 1473 yılında, Uzun Hasan egemenliği altındaki (1453–1478) Akkoyunlular’ın Osmanlılar karşısında yenilgisi, çoğu Cihan Şah ve Bağdat kütüphanelerinin mirası olan, birçok değerli veya gösterişli elyazmalasının İstanbul’a götürmelerine sebep olmuştur.

    1473 yılından sonra, Tebriz’e özgü atölyeler ve bir kütüphanenin yeniden oluştuğunu görmek şaşırtıcıdır. Bunu, Herat ve Tebriz dersleri arasındaki değiş-tokuştan ve daha önceden Tebriz’de korunmuş olan  ve günümüzde Topkapı Sarayı’nda bulunan ünlü model albümlerden anlamaktayız. Tebriz’deki 1480 ve 1502 yılları arası kitap sanatının çok güzel örnekleri mevcuttur. Safevi iktidarının başa gelmesiyle, İsmail döneminde, atölyeler varlığını korudu ve farklı etkilerin sentezi olan yeni bir üslup oluştu. Tchâdirân’dan sonra, Tahmasb egemenliğinde, Tebriz atölyesi 1540’a kadar parlak bir dönem yaşadı. Çok sayıda sanatçı, bugün dünyaca ünlü salmış elyazmalarını meydana getirdi. Bunların büyük bir kısmı günümüzde İran Azerbaycanı dışında himaye ediliyor. Bütün bu dönem için, edebi etkinliğe, kaligrafik okulların yoğun faaliyetine, süsleme ve resim sanatına göz önünde bulundurmak ilginç olabilir. Oldukça çalkantılı siyasal koşullara rağmen, belli bir süreklilik gözlemlenebilir. Kitap sanatı alanında bu dönem söz konusu olduğunda, tek bir okuldansa, şüphesiz çok sayıdaki Batı İran okullarından bahsedebiliriz.

    Benjamin Lellouch(Paris VIII)

    "16. yüzyıl Osmanlısı’nda ‘’ Türk olmak’’ ne ifade ediyordu?"

    Osmanlı’nın ulusçuluk öncesi dönemlerinde (15. ve 19.yüzyılları) ‘’Türk’’ kelimesine olumsuz bir anlam yüklendiği uzun zamandır bilinmektedir : ‘’Türk’’ kelimesi genellikle köylü, kaba, düzen ve medeniyet karşıtı ve hatta bazen, karışıklık çıkaran kişiyi ifade etmekteydi. 19. yüzyılın sonları ve 20.yüzyılın başlarında meydana çıkan Türk milliyetçiliği ‘’Türk’’ ifadesine olumlu bir anlam yükledi. Ancak, 16.yüzyılın başlarında Osmanlı egemenliği altına giren Suriye ve Mısır’da bu kelimeye olumlu bir anlam yüklenmiş olduğu göz ardı edilmektedir. Genellikle ‘’Osmanlı’’ kelimesinin eş anlamlısı olan ‘’Türk’’ kelimesi, çoğunlukla bu taşra eyaletlerinin elit askeri üyesini ifade etmek üzere kullanılıyordu. Benim sunumum, 16.yüzyılda, imparatorluğun farklı illerinde, terimin kullanımlarını netleştirecek ve farklı kullanımlarının yarattığı paradoksu açıklamaya çalışacaktır. Türk kimliğinin değişken ve kararsız karakteri üzerinde duracaktır.

  • L'IFEA

    L'institut

    L’IFEA (Institut Français d’Études Anatoliennes /Fransız Anadolu Araştırmaları Enstitüsü) est un établissement français à Istanbul qui relève du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes  et du CNRS (USR 3131).
    Il a pour vocation d’impulser, de diriger des recherches en sciences humaines et sociales, en sciences de l’Antiquité, recherches qui ont pour objet les territoires de la Turquie et de l’Empire ottoman.ifea2

    Installé dans les locaux du drogmanat du Palais de France (ancienne Ambassade de France auprès de la Sublime Porte), l'Institut français d'études anatoliennes "Georges Dumézil" a succédé en 1975 à l'institut français d'archéologie d'Istanbul fondé en 1930. À l'origine orienté vers l'histoire ancienne et l'archéologie, il a ensuite étendu ses activités à la turcologie (linguistique et histoire ottomane en particulier). Il a commencé à s'ouvrir au contemporain à la fin des années 1980, notamment avec la mise en place d'un Observatoire Urbain d'Istanbul (OUI). En 1994, l'IFEA a créé un Centre d'études caucasiennes. En 2003, ce centre s'est délocalisé à Bakou où l'IFEA possède désormais une antenne, installée au sein de l'Ambassade de France en Azerbaïdjan. En 2005 a été mis sur pied un Observatoire de la vie politique turque (OVIPOT). L'IFEA fait partie du réseau des vingt-sept instituts de recherche en sciences humaines et sociales dépendant de la Sous-Direction de la coopération scientifique, universitaire et de la recherche du Ministère des Affaires étrangères. Les études y concernent un vaste territoire, qui s'étend des confins orientaux de l'Europe aux abords de l'Asie centrale. Elles s'inscrivent dans une chronologie longue, allant de la préhistoire aux grands Empires, et de la naissance des États-nations aux redéfinitions identitaires d'aujourd'hui.

    C'est dire que l'IFEA offre un profil très diversifié, propice aux échanges entre disciplines : les sciences humaines et sociales (anthropologie, démographie, géographie, histoire, sociologie, science politique et économique, voire musicologie) y voisinent avec les techniques de l'archéologie et du classement et de l'analyse des textes écrits. Établissement à compétence régionale, l'Institut développe des programmes couvrant le Caucase et les Balkans. En règle générale, ses activités sont conduites en coopération avec d'autres centres, français, européens ou locaux. Cette politique de coopération se traduit par l'intégration de membres de l'IFEA dans des équipes turques, et par l'accueil à l'IFEA de chercheurs turcs ; par la programmation de conférences, séminaires et colloques, la publication d'ouvrages largement ouverts à l'expertise locale, la mise en chantier de projets faisant intervenir des spécialistes de diverses nationalités. À côté de ses activités propres, l'IFEA contribue à la formation des jeunes chercheurs. Il leur propose des services variés : hébergement, soutien logistique aux missions, rôle d'interface avec leurs partenaires locaux, bibliothèque et documentation.

    Pôle Archéologie

    Centre de recherche et appareil de soutien aux acteurs français de l’archéologie en Turquie, l’IFEA a remis l’archéologie au cœur de ses activités de recherche en revenant au centre du dispositif de la recherche archéologique française en Turquie. Poursuivant le double objectif d’élargir nos collaborations avec des partenaires turcs et étrangers tout en offrant une visibilité accrue des recherches auprès de nos collègues et partenaires, le Pôle Archéologie s'attache tout particulièrement à mettre sur pied un réseau pérenne des IFREs de l’Est méditerranéen, sur la base de programmes communs de recherche.

    Pôle d'Études d'Histoire ottomane et turque

    Les études du Pôle Études d’histoire ottomane et turque sont vouées à l’amélioration des connaissances et des savoirs sur le fonctionnement et les particularités de la société ottomane et turque.

    Les travaux couvrent ainsi l’ensemble de la période ottomane, depuis ses origines jusqu’à la fin de l’Empire ainsi que les premières décennies de la République turque jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

    Pôle d'Études Contemporaines

    Avec son Observatoire Urbain d'Istanbul (OUI), l'IFEA étudie l’urbanisme, le patrimoine, les politiques de la ville et les mobilités.
    Son Observatoire de la Vie Politique Turque (OVIPOT) et son Observatoire du Caucase analysent les évolutions récentes en Turquie, au Caucase et dans la région de la mer Noire.
    Enfin, il développe des programmes de recherche sur les productions culturelles contemporaines (XIXè –XXIè siècles).
    Directeur: Jean-François Pérouse This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Adresse :
    Institut Français d'Études Anatoliennes
    Palais de France
    Nur-i Ziya Sokak, 10 P.K.54
    TR-34433
    Beyoğlu - Istanbul
    TURQUIE
    Email :This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Téléphone : +90 (0212).244.17.17

    Fax : +90 (0212).252.80.91
  • le 18 juin 2008 séminaire sur "l'évolution de la notion des frontières territoriales et régionales"

    le 18 juin 2008, séminaire de Vasiliki KAPOGIANNI(doctorante à l’Université Panthéon-Assas Paris II) sur"l'évolution de la notion des frontières territoriales et régionales dans le processus de partition (Chypre, Tchécoslavaquie, Padanie, Catalogne)"à 17h à l’IFEA:

  • le 25 septembre 2007 - L'héritage impérial et colonial

    Conférence de recherche surL'héritage impérial et colonial. Une perspective socio-historique, organisé par l'IFEA, l' Observatoire du Caucase de l’IFEA (Bakou), avec le soutien de l’ambassade de France en Géorgie et du Centre Culturel Français Alexandre Dumas au centre culturel français à Goudiachvili.

  • LIOBARD Élodie - La Russie et la Turquie face à la recomposition régionale de leur périphérie commune. Conflits frontières fermées et contrôle des flux dans le Sud Caucase

    Mémoire M1 rédigé par Élodie Liobard
    sous la direction de Pascal Marchand
    Université Lyon II - Institut d'Études Politiques
    Juin 2011
    La Russie et la Turquie
    face à la recomposition régionale de leur périphérie commune.
    Conflits, frontières fermées et contrôle des flux
    dans le Sud Caucase
  • Mer Noire/Caucase

    Mer Noire/Caucase

    Retrouvez sur Radio France Internationale un reportage sur la crise géorgienne avec les participations de Thornike Gordadze, maître de conférences à Sciences-Po et responsable de l'Observatoire du Caucase de l'IFEA, Georges Sokoloff, spécialiste de la Russie ; Laure Delcour, directrice de recherches à l'IRIS et Pierre Conesa, Directeur Général de la Compagnie Européenne d'Intelligence stratégique

     

    http://www.rfi.fr/radiofr/editions/072/edition_26_20081019.asp

  • Missionnaires de l'Islam en Asie centrale. Les écoles turques de Fethullah Gülen

    Bayram BALCI, Missionnaires de l'Islam en Asie centrale. Les écoles turques de Fethullah Gülen, Paris, 2003. 301 p.

  • Nicolas Crosnier - La rénovation urbaine de Bakou comme outil géopolitique - 04/03/2013

    Nicolas Crosnier (doctorant INALCO)
    La rénovation urbaine de Bakou comme outil géopolitique, un révélateur des conflits et des représentations des différents acteurs de la société azerbaïdjanaise
    .

    lundi 4 mars 2013 à 11h à l'IFEA

    Intervention en français

    Proposition d'analyse de la société azerbaïdjanaise à travers les transformations de la capitale.
    Comme à Beyrouth ou Dubaï, le paysage urbain de Bakou connaît actuellement une vaste transformation. L'identité des acteurs de l’embellissement urbain est un premier élément précieux pour comprendre les rapports de force dans le pays, de même que l'origine des opposants aux expropriations.  Les choix faits en matière architecturale et les aspects économiques et financiers de ces projets immobiliers sont un deuxième point à étudier. Finalement cette étude permet d'esquisser le portrait géopolitique de la société azerbaïdjanaise.
    Mon exposé portera sur les politiques de rénovation urbaine dans la capitale de l'Azerbaïdjan, Bakou. Dans toutes les capitales du monde, le régime politique écrit dans les murs le récit national et met en avant son projet politique. La situation à Bakou ne déroge pas à cette réalité. La société azerbaïdjanaise est la synthèse complexe de multiples influences. Ainsi, le visage de cette ville connaît une transformation radicale depuis l'afflux de richesses consécutif à l'ouverture d'un oléoduc conçu par les Américains et les Européens. La rénovation urbaine s’accélère, les projets immobiliers se multiplient et paraissent toujours plus ambitieux. Le style «  pharaonique  » de certains édifices n'aura pas échappé au public européen lors de la retransmission du concours eurovision de la chanson fin mai 2012.
    L’intérêt de cet exposé n'est pas que descriptif, il permet de mettre en lumière des éléments constitutifs du régime en place et des rapports sociaux dans la capitale, qui seraient bien difficile à étudier selon les méthodes traditionnelles des sciences humaines. Qui veut analyser la société de l’Azerbaïdjan doit interpréter ce qui se voit et ce qui veut être vu dans la capitale, qui regroupe quasiment toutes les forces vitales du pays.


  • Nicolas Faucherre The Clan Towers of the Caucasus // Philippe Dangles Ani and the Medieval South Caucasian Fortifications 15/04/2009

    Séminaires  : Fortifier un lieu, une ville, un territoire : Exemples anatoliens et des régions voisines

    Responsables: Thomas Lorainet Deniz Beyazit

    En collaboration avec l'Orient-Institut Istanbul

     

    Mercredi 15 avril 2009, 18h00: Caucase

    Discutante: Prof. Dr. Ayda Arel

     
    Prof. Dr. Nicolas Faucherre (Université de Nantes)
    The Clan Towers of the Caucasus
     
    Philippe Dangles (Architecte dplg, Paris)
    Ani and the Medieval South Caucasian Fortifications
  • Nouvelle parution : Tchétchènes. Une diaspora en guerre

    Laurent Vinatier, Tchétchènes, une diaspora en guerre [Monde en migration], Paris, Petra, novembre 2013, ISBN : 978-2-84743-085-1

  • Nouvelle revue: Caucasus survey

    Dear friends, colleagues
    Caucasus Survey's website is now operational. The journal was presented on Novembre 12 at the Royal Institute for International Affairs at Chatham House.


    A presentation will take place at the CERI (Paris) on December 10, 17pm.
    Presidency: Sophie Shihab, Le Monde

    with

    Laurence Broers, Editor of Caucasus Survey; School of Oriental and African Studies (SOAS), London
    Caucasus Survey: A new scholarly voice for a dynamic region

    Thorniké Gordadzé,associate researcher at the CERI-Sciences Po
    L'année électorale dans les trois pays du Sud-Caucase. Ruptures et continuités

    Mayrbek Vatchagaev, Editor, Jamestown Foundation
    L'élément Nord-Caucasien dans le conflit syrien et ses possibles conséquences

    Adeline Braux, Institut Français d'Études Anatoliennes, Observatoire du Caucase, Bakou
    Caucase du Sud : recompositions plurielles d'un champ migratoire


    CERI-56 rue Jacob, 75006 Paris / Salle de conférences

  • ODC - Présentation 2011

    L'Observatoire du Caucase à Bakou

    Axes de recherche | Fonctionnement | Contact

    Statut et historique

    Créée en septembre 2002 sur initiative du MAE et dans le cadre d’une coopération entre l’IFEA et l’Ambassade de France en Azerbaïdjan, l’antenne de Bakou est entrée en activité en novembre 2003 quand son premier responsable (B. Balcı) s’est installé à Bakou pour procurer à l’IFEA une vision plus rapprochée du Caucase. Son successeur, Thorniké Gordadzé, a quitté ce poste pour devenir vice-ministre des affaires étrangeres de Géorgie en août 2010, et l'antenne a rouvert le 1er septembre 2011 avec à sa tête un linguiste, maître de conférence à l'Inalco,Gilles Authier.

    L’antenne de Bakou a une vocation régionale couvrant, entre Caspienne et mer Noire, le Caucase du Nord et le Caucase du Sud, le nord de l’Iran et les diasporas caucasiennes du Proche-Orient, de Turquie et de Russie. Actuellement, l’antenne de Bakou est une structure de recherche et un centre de promotion des contacts en sciences sociales et humaines entre la France et l’Azerbaïdjan. La Géorgie et le Caucase du Nord (Daghestan en particulier) sont en cours d’incorporation à ce réseau.

     

     Axes et champs de recherche

     

    L’antenne de Bakou mène des recherches en partenariat selon plusieurs axes : le renouveau religieux, notamment islamique, dans le Caucase post-soviétique ; les diasporas et migrations, les mouvements de population, tant intra-caucasiens qu’entre le Caucase et la Russie ou la Turquie ; la formation de l’Etat post-communiste dans le Caucase : conflits armés, sécessions et questions de souveraineté ; les minorités nationales, linguistique et ou religieuses ; les diasporas caucasiennes.

     

     Dispositif, moyens de recherche et valorisation :

     

    L’antenne dispose d’un budget que lui attribue le Ministère des Affaires étrangères via l’IFEA. Les études caucasiennes disposent de deux bibliothèques, une principale à Istanbul et une plus récente dans le bureau de Bakou. L’Antenne de Bakou est également un lieu d’accueil et d’encadrement de jeunes chercheurs de différentes nationalités. Les connaissances accumulées par le Centre sont valorisées sous diverses formes : publications en revue ; séminaires et conférences. Le Centre tisse des liens entre l'Europe et le Caucase, au niveau des institutions comme à celui des individus.

     

     Contact:

     

    Gilles Authier, Directeur de l'Observatoire du Caucase (ODC), antenne de l'IFEA Bakou : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Ambassade de France à Bakou
    Rasul Rza, 7
    Bakou
    Azerbaïdjan
    +994 (0)51 771 37 79
     

    Liens

     
    • Sciences sociales et politiques
    • Langues du Caucase
  • Orta Asya'da İslâm misyonerleri. Fethullah Gülen okulları

    Bayram BALCI, Orta Asya'da İslâm misyonerleri. Fethullah Gülen okulları, İletişim, İstanbul, 2005, 376 pages.
  • Religion et politique dans le Caucase post-soviétique

    Sous la direction de Bayram Balcı et de Raoul Motika, IFEA & Maisonneuve et Larose, 368 pages, 2007

  • Séminaire de recherche de l’Observatoire du Caucase

    Animé par Gilles Authier, pensionnaire scientifique de l’Institut Français d'Études Anatoliennes de 2011 à 2013, ce séminaire aborde un large éventail de sujets d'actualité touchant au Caucase et à ses diasporas dans les divers domaines des sciences de l'homme et de la société.

  • Séminaire libre sur le Caucase 18/06/2009

    Séminaire libre sur le Caucase

    Jeudi 18 juin à 18h à l'IFEA

    Laurent Vinatier (IEP de Paris, chercheur associé à l'Université de Bilgi) : "Les nouvelles élites diasporiques : le cas des Tchétchènes"

  • Silvia Serrano - Religion et politique en Géorgie postsoviétique - 24/05/2013

    Silvia Serrano (Université d'Auvergne)
    Religion et politique en Géorgie postsoviétique
    vendredi 24 mai 2013 à 18h à l'IFEA 

    Affluence dans les églises, présence systématique de représentants des autorités lors des cérémonies religieuses, saturation de l’espace public par des édifices culturels ou de symboles religieux : tels sont là quelques signes d’une importance accrue de l’orthodoxie en Géorgie. Mon propos est d’interroger cette effervescence, particulièrement forte en comparaison avec les autres Etats du Caucase du Sud, en tentant de comprendre non seulement les processus rationnels et délibérés dans lesquels s’engagent les élites à des fins politiques - « l’instrumentalisation » du religieux-, mais également les configurations structurelles et historiques qui placent l’orthodoxie au cœur de l’expression publique du politique.

    Les études sur le religieux au Caucase restent dominées par le prisme de la « menace », principalement quand il s’agit de l’islam, ou, en contexte chrétien, par le caractère supposé intrinsèque de la subordination des Eglises au pouvoir séculier. Aussi sont-elles restées à l’écart des recherches sur les liens entre les processus de démocratisation et la montée en puissance des acteurs religieux, tels que mis en exergue sur d’autres terrains (Afrique subsaharienne, monde arabe, etc.). Mon objectif est d’appréhender les dynamiques de politisation à l’œuvre à travers le religieux en Géorgie postsoviétique.

    Je partirai du trait le plus saillant, la visibilité des nouvelles formes de religiosité orthodoxe dans l’espace public, pour montrer comment l’orthodoxie est mobilisée dans la construction de deux types d’identités politiques, une identité « nationale » et une identité que j’appellerai « populaire », au détriment des autres cultes historiquement présents. D’une part, elle est au cœur de la reformulation d’un nationalisme religieux, dans un contexte dans lequel l’Eglise orthodoxe de Géorgie est appelée à défendre sa place sociale et symbolique alors même que les évolutions vers le pluralisme sont un défi à sa position monopolistique. D’autre part, différents acteurs sociaux se saisissent de l’orthodoxie pour introduire des clivages, non pas selon des fractures religieuses, mais au contraire éminemment politiques. L’orthodoxie est aussi ce qui permet de s’opposer à un discours et à des politiques élitaires, libérales, souvent antisociales, qui mettent à mal une part importante de la population.

    Intervention en français

  • Silvia Serrano - Sovyet sonrası Gürcistan'da din ve siyaset - 24/05/2013

    Silvia Serrano, Auvergne Üniversitesi
    "Sovyet sonrası Gürcistan'da din ve siyaset"
    24 Mayıs 2013 Cuma saat 18'de IFEA'da
    Sunum dili Fransızcadır
  • TBILISSI - Adeline Braux "Caucase du Sud, Turquie, Russie : recompositions plurielles d’un espace migratoire" 05/03/14

    Tbilissi - Cycle de conférences " Le Caucase dans la mondialisation"

    Mercredi 5 mars 2014 à 18h à l'université d'Etat Ilia, batiment G, salle 106, 1 rue Academicien G. Tsereteli, à Tbilissi
    Adeline Braux (Responsable de l'Observatoire du Caucase)
    "Caucase du Sud, Turquie, Russie : recompositions plurielles d’un espace migratoire"
    Une coopération IFEA-Institut français de Géorgie
    Intervention en français avec traduction consécutive en géorgien

    séance modérée par Tinatin Zourabishvili, directrice de recherche au Caucasus Research and Resource Center (CRRC-Tbilisi), Tbilisi

  • TBILISSI - Étienne Peyrat - Quelle histoire pour les frontières de l’Union soviétique ? Le cas de la frontière transcaucasienne (1920-1939) : 13/12/2012

    Dans le cadre du séminaire "Différences et partages" proposé par l'Observatoire du Caucase à Bakou et l'Institut Français
    Étienne Peyrat, doctorant au Centre d'histoire de Sciences-Po (CHSP), Paris
    présentera une conférence intitulée
    "Quelle histoire pour les frontières de l’Union soviétique ? Le cas de la frontière transcaucasienne (1920-1939)"
    le jeudi 13 décembre 2012 au Centre for Social Studies à Tbilissi
     

    Quelle histoire pour les frontières de l’Union soviétique ? Le cas de la frontière transcaucasienne (1920-1939)

    Les travaux historiques sur l’Union soviétique manifestent actuellement un grand intérêt pour les dimensions spatiales du pouvoir communiste, en particulier dans l’entre-deux-guerres. L’étude des frontières et régions frontalières de l’URSS s’inscrit dans cette approche, en montrant comment l’Etat soviétique a produit des formes territoriales de contrôle social et politique. L’exemple de la frontière transcaucasienne avec la Turquie et l’Iran est particulièrement emblématique. La zone frontalière apparaît, à travers les changements qui la touchent entre 1920 et 1939, comme un véritable laboratoire des pratiques administratives soviétiques et un révélateur des relations entre pouvoir et population locale.     

    Writing the History of Soviet Borders? A Case Study on Transcaucasia (1920-1939).  

    Current historical scholarship on the Soviet Union has been increasingly interested in the spatial dimensions of the Communist power, especially in the interwar period. The study of borders and borderlands in the USSR is an integral part of this evolution. It tries to show of the Soviet state produced territorial patterns of social and political control.  The Soviet Transcaucasian border with Turkey and Iran is a particularly telling example. Through its evolutions from 1920 to 1939, the border zone in the region appears as a breeding ground for new administrative practices and a privileged vantage point on the relations between Soviet authorities and the local population.

  • TBILISSI - Les sciences humaines au service du pouvoir : l'expérience soviétique en matière de la politique nationale dans le Caucase et ailleurs 18/03/2010

    Conférence de recherche :
    Les sciences humaines au service du pouvoir :
    l'expérience soviétique en matière de la politique nationale dans le Caucase et ailleurs
    Jeudi 18 mars 2010, CCF, 7, rue Goudiashvili, salle Musso Institut Français d'Etudes Anatoliennes, IFEA, Observatoire du Caucase
    Avec le soutien du Centre Culturel Francais de Tbilissi
  • TBILISSI - Nicolas Elias - Aux portes du Caucase : les musiques des montagnes pontiques : 03/10/13

    Cycle de conférences : Différences et partages
    Antenne de l'IFEA à Bakou (Observatoire du Caucase)
    Jeudi 3 octobre 2013 à 17h, au Conservatoire National de Tbilissi
    Nicolas Elias "Aux portes du Caucase : les musiques des montagnes pontiques"

    Intervention en français

     

     

  • TBILISSI « Looking back and ahead : An insight into Iranian influence in the Caucasus » 1-2/10/2014

    Cliquez pour être dirigé vers le programme de la conférence

    Partenaires :

    Reposant sur des liens pluriséculaires, le substrat persan est encore bien vivant aujourd’hui dans le quotidien et l’imaginaire des peuples du Caucase. L’histoire de la « Montagne des peuples » a en outre été profondément marquée par les événements qui ont affecté la Perse puis l’Iran, voisin aussi prestigieux que redouté. Dans le même temps, les bouleversements connus par l’Empire russe puis l’URSS au cours des siècles ont également contribué à façonner la relation entre la Transcaucasie et l’Iran. Depuis  les indépendances, la République islamique a dû composer avec trois Etats en quête de souveraineté dans une zone régulièrement troublée et toujours disputée. 

    The proposed conference aims at putting the hyphen on the various forms of the Iranian presence in the Caucasus, as far as cultural, linguistic, demographic aspects are concerned, as as well as in the geopolitical, economic and business-related fields. The Persian heritage in the Caucasus is based on links that have been existing for centuries and is still lively nowadays in everyday life and in the representations of the peoples in this region.  In addition to that, the events in Persia and then in Iran have left their marks on the history of the so-called « Mountains of languages ». At the same time, the relations between Transcaucasia and Iran have been shaped in a specific manner by historical events both in the Russian Empire and in the Soviet . Since 1991, the Islamic Republic has had to deal with three different states that have been eager to recover their sovereignty in a troubled and often disputed area. 

  • TBILISSI Conférence Georges Dumézil et le Caucase : 26/03/2009

    Conférence internationale "Georges Dumézil et le Caucase"
     
    Jeudi 26 mars 2009 à 11h
    Organisateurs de la conférence:
    L'Institut de Linguistique Arnold Chikobava (Tbilissi)
    Le Ministère géorgien de la diaspora
    L'Ambassade de France en Géorgie

    Alexandre Toumarkine : "Les travauxde Dumézil en Turquie et leur postérité"

     

  • TBILISSI Gilles Favarel – Garigues "Fighting corruption and money laundering in Russia and Europe" Aleko Kupatadze "Revolutions and Organised Crime : Georgia, Ukraine, Kyrgizistan" 29/09/2009

    Tuesday, September 29th, Tbilissi, Chavchavadze University
    At 16:00
     
    Speakers:
    Mr Gilles Favarel – Garigues(Center for International Studies and Research (CERI),
    Paris, France): “Fighting corruption and money laundering in Russia and Europe.
    Sociological analysis”
    Mr Aleko Kupatadze(Phd Candidate, University of St. Andrews, UK): "Coloured
    Revolutions and Organised Crime : Georgia, Ukraine, Kyrgizistan"
     
    Discussant:
    Mr Alexandre Kukhianidze (Tbilisi Ivane Javakhishvili State University)
     
    Moderator:
    Mr Thornike Gordadze, (French Institute of Anatolian Studies, IFEA)
  • TBILISSI Roundtable: Democracy and governance in the Caucasus: the legacy of constitutionalist movements - 14/06/2013

     

    Roundtable

    Democracy and governance in the Caucasus

    the legacy of constitutionalist movements

    June 14, 2013
    Tbilissi National Museum
    Organized by IFEA (Observatoire du Caucase à Bakou) / Institut Français de Géorgie

    While « frozen conflicts » continue to have an influence on the democratization process in the Caucasus, scholars from different countries of the region will debate in Tbilisi with French scholars about the legacy of constitutionalist movements of the early 20th century that had inspired the first Transcaucasian Republics, thus offering the opportunity to compare local contexts and specific aspirations in the framework of an interregional dialog, detached from contemporary issues.

    The roundtable will gather researchers from the Caucasus region and will be open to the public. It will take place at Ilia State University of Tbilisi and will be entitled as follows: "Democracy and governance in the Caucasus: the legacy of constitutionalist movements ". This conference will enable to think on ideological origins of the three independent republics of Transcaucasia (Azerbaijan, Armenia, Georgia, 1918-1921), that are less know than the history of revolutionary movements that led to the Bolsheviks’ victory and Russian control taking on those three countries.

    Though, the constitutionalist idea that enabled the setting up of three new states obviously did not appear ex nihilo, and 20 years after the independence of the new Republics, it is interesting to confront their institutional constructs, their successes and their limits within the framework of particular events, and these idea debates that were broadly forgotten since one century but that are definitely went down into their history. We will identify the inspiration sources of the first three independent republics’ founders, from the exiled Decembrists’ arrival to the Caucasus and their contacts with local intelligentsia’s first generations, through the recurrent reference to the first 1876 Ottoman Constitution, or through the debates of the 1905 Russian Revolution, between tenants of a classes’ alliance against despotism (Constitutional-democrats and Mensheviks) and the Bolsheviks tenants of the dictatorship of the proletariat; and the relationship with the 1906-1909 Iranian constitutional Revolution, where North Azeris and revolutionary Armenians played an important role. Finally, we will compare local contexts and specific aspirations, and evaluate the importance of the reference to the first independences and of their leaders in the reappropriation of national identity and political life of the three countries in the last 20 years.

  • The Abkhazian paradox and the Montenegrin model

    The Abkhazian paradox and the Montenegrin model
    Laurent Vinatier

    The Republic of Abkhazia, self-proclaimed and de facto independent from Georgia since 1992, lies in a very but not yet tragic paradoxical political situation. Recognized only by Russia, Venezuela, Nicaragua and a couple of non-significant countries (at least for the Eurasian region), Abkhazia, so far, owes everything to its great northern neighbour, regarding its security, its economic development and its access to the outside world. In the same time however Sukhum is binding to Moscow, seeing consequently many European doors closed. In other words, without Russia, Abkhazia is lost; with Russia, linked in too deep a strategic partnership, Abkhazia would never have the same chances as Kosovo.

    In Geneva, for one year and half until Abkhazia’s threat to withdraw from negotiations, Abkhaz representatives have been steadily trying to prove, more or less efficiently, their sincere commitment to independence. It seemed that it has not been enough. From a European and even a Turkish point of view, the following approach is promoted. An independent Abkhazia is bound to remain a Russian satellite, governed by corrupted elites organizing only an illusion of democratic progress, non-speaking about press and individual freedoms. Willing or not willing, consciously or not consciously, European officials and state member officials are comparing the South Caucasian secessionist states to Kosovo. Of course then, in their eyes a strong difference immediately appears. In one case, international organizations influence the political development of the new country. In the second, they are excluded, which made them think that the course of this candidate to a wider recognition will be a non-liberal and even an anti-western one. That’s why the only solution possible is to work towards an Abkhaz re-integration into Georgia. Turkey is also supporting that policy.

    Beyond the paradox, there are some substantial misunderstandings. To overcome them, efforts have to come from both sides.

    Abkhazia has already made many efforts regarding liberalization and democratization. Abkhaz press is quite free and the opposition is not pressurized. The last presidential election, in December 2009, has not shown any particular abuses or threats from any camps. The Russians remained on the fringe, mainly because all the candidates fit with their expectations. Abkhazian have now only to confirm those choices to allow political alternatives to build and to express themselves in the public debate. There is therefore the remaining issue of an international presence, wider than only Russian. This is an essential condition for Europeans to consider a possible policy change towards Abkhazia. Probably, it could be useful for the Abkhaz government to hire a strong public relations company, based in Europe, which would firstly promote the undeniable Abkhaz efforts to a democratic and balanced state-building, while informing them on the way to manage the heavy European administration and jungle of principles.

    On the other side, Europeans should be ready to listen. They have to understand that Abkhazia will never re-integrate into Georgia. Spending only 5 minutes there and speaking with the first taxi-driver standing at the border, will make anyone get that point. Abkhazia is building its independence, seeking any support from wherever it comes, Latin America, Iran, Turkey hopefully, Russia of course, but also from Europe. A European connection is one of the main political purposes of Abkhazian political elites. Seen from Europe, obviously, the interest cannot be economic. Abkhazia however offers the EU this opportunity to achieve with Russia a real political success in the South Caucasus, i.e managing peacefully the independent state-building of a secessionist state. European approaches to Abkhazia should add to the Kosovo juridical precedent, the Montenegrin political model.

     

  • Thornike GORDADZE

    Thorniké GORDADZE

    Thorniké Gordadzéest diplômé des Instituts d’Etudes Politiques de Paris (DEA des Aires politiques comparés en 1997) et de Bordeaux (en 1996). En 2006 il a soutenu une thèse de sciences politiques à l’IEP de Paris intitulée « Formation socio-historique de la nation géorgienne. Les legs des identités pré-modernes, les idéologies et acteurs nationalistes ». Fox fellow à Yale Center for International and Area Studies (Université de Yale, Etats-Unis  2002-2003), Thorniké Gordadzé fut chargé de divers enseignements à Sciences-po Paris.

  • TIFLIS - Étienne Peyrat - Writing the History of Soviet Borders? A Case Study on Transcaucasia (1920-1939) : 13/12/2012

    Konferans dizisi "Farklılıklar ve paylaşımlar"
    IFEA'nın Baku yayını 
    (Kafkasya Gözlem Merkezi
    Perşembe 13 Aralık 2012 saat 18.00'de Tiflis'te 

    Étienne Peyrat (Centre d'histoire de Sciences-Po (CHSP) Doktora öğrencisi, Paris)
    "Quelle histoire pour les frontières de l’Union soviétique ? Le cas de la frontière transcaucasienne (1920-1939)"
    Sunum dili Fransızca

    Quelle histoire pour les frontières de l’Union soviétique ? Le cas de la frontière transcaucasienne (1920-1939)

    Les travaux historiques sur l’Union soviétique manifestent actuellement un grand intérêt pour les dimensions spatiales du pouvoir communiste, en particulier dans l’entre-deux-guerres. L’étude des frontières et régions frontalières de l’URSS s’inscrit dans cette approche, en montrant comment l’Etat soviétique a produit des formes territoriales de contrôle social et politique. L’exemple de la frontière transcaucasienne avec la Turquie et l’Iran est particulièrement emblématique. La zone frontalière apparaît, à travers les changements qui la touchent entre 1920 et 1939, comme un véritable laboratoire des pratiques administratives soviétiques et un révélateur des relations entre pouvoir et population locale.     

    Writing the History of Soviet Borders? A Case Study on Transcaucasia (1920-1939)

    Current historical scholarship on the Soviet Union has been increasingly interested in the spatial dimensions of the Communist power, especially in the interwar period. The study of borders and borderlands in the USSR is an integral part of this evolution. It tries to show of the Soviet state produced territorial patterns of social and political control.  The Soviet Transcaucasian border with Turkey and Iran is a particularly telling example. Through its evolutions from 1920 to 1939, the border zone in the region appears as a breeding ground for new administrative practices and a privileged vantage point on the relations between Soviet authorities and the local population.

    Советские границы как исторический объект ? Пример Закавказской границы (1920-1939).

    Современные исторические исследования о Советском Союзе все больше интересуются географическими аспектами коммунистической власти, особенно в междувоенные годы. Изучение границ и пограничных регионов СССР вполне включается в эту тенденцию и показывает, каким образом Советское государство создало территориальные формы общественного и политического контролей. Ярким примером этого является Закавказская граница СССР с Турцией и Ираном. С 1920 до 1939 она служит лабораторией новых административных форм и иллюстрирует взаимоотношения между Советской властью и местным населением.

  • TİFLİS - Nicolas Elias - "Kafkaslar'ın eşiğinde Pontus Dağları'nın müziği: 03/10/13

    "Farklılıklar ve ortak noktalar" Konferans dizisi kapsamında
    IFEA Bakü Şubesi (Kafkasya Gözlem Merkezi) 
    3 Ekim 2013 Perşembe saat 17'de Tiflis Ulusal Konservatuar'ında 
    Nicolas Elias "Kafkaslar'ın eşiğinde Pontus Dağları'nın müziği"

    Sunum dili Fransızca'dır.

  • TİFLİS Roundtable: Democracy and governance in the Caucasus: the legacy of constitutionalist movements - 14/06/2013 (2)

     

    Roundtable

    Democracy and governance in the Caucasus

    the legacy of constitutionalist movements

    June 14, 2013
    Tbilissi National Museum
    Organized by IFEA (Observatoire du Caucase à Bakou) / Institut Français de Géorgie

    While « frozen conflicts » continue to have an influence on the democratization process in the Caucasus, scholars from different countries of the region will debate in Tbilisi with French scholars about the legacy of constitutionalist movements of the early 20th century that had inspired the first Transcaucasian Republics, thus offering the opportunity to compare local contexts and specific aspirations in the framework of an interregional dialog, detached from contemporary issues.

    The roundtable will gather researchers from the Caucasus region and will be open to the public. It will take place at Ilia State University of Tbilisi and will be entitled as follows: "Democracy and governance in the Caucasus: the legacy of constitutionalist movements ". This conference will enable to think on ideological origins of the three independent republics of Transcaucasia (Azerbaijan, Armenia, Georgia, 1918-1921), that are less know than the history of revolutionary movements that led to the Bolsheviks’ victory and Russian control taking on those three countries.

    Though, the constitutionalist idea that enabled the setting up of three new states obviously did not appear ex nihilo, and 20 years after the independence of the new Republics, it is interesting to confront their institutional constructs, their successes and their limits within the framework of particular events, and these idea debates that were broadly forgotten since one century but that are definitely went down into their history. We will identify the inspiration sources of the first three independent republics’ founders, from the exiled Decembrists’ arrival to the Caucasus and their contacts with local intelligentsia’s first generations, through the recurrent reference to the first 1876 Ottoman Constitution, or through the debates of the 1905 Russian Revolution, between tenants of a classes’ alliance against despotism (Constitutional-democrats and Mensheviks) and the Bolsheviks tenants of the dictatorship of the proletariat; and the relationship with the 1906-1909 Iranian constitutional Revolution, where North Azeris and revolutionary Armenians played an important role. Finally, we will compare local contexts and specific aspirations, and evaluate the importance of the reference to the first independences and of their leaders in the reappropriation of national identity and political life of the three countries in the last 20 years.

  • Y. Morvan, Tbilissi à l'heure du marketing urbain, RSE 61, juillet 2012

    Yoann MORVAN, Tbilissi à l'heure du marketing urbain,Regards sur l'Est 61 "Projets d’urbanisme à l’Est" sous la direction de Caline Bayou et Éric Le Bourhis, juillet 2012, [En ligne]

    Après le boom économique des années qui ont suivi la Révolution des roses (2003), puis le coup d'arrêt porté par la guerre avec la Russie d’août 2008, la Géorgie retrouve un nouveau souffle, à la faveur d'une croissance d'environ 6% en 2011, dont Tbilissi est le cœur. Pour ce faire, le gouvernement de M. Saakachvili tente de tout mettre en place pour favoriser le développement économique et séduire des investisseurs internationaux.

    [Suite]

  • Y. Morvan, Tbilissi, trois âges d'une ville entre nostalgie et renouveau, Urbanisme 386, sept.-oct. 2012

    Yoann MORVAN, Tbilissi, trois âges d'une ville entre nostalgie et renouveau, Urbanisme 386, sept.-oct. 2012