• 08042010 - Bayram Balcı : La Turquie et le monde turcophone du Caucase et d’Asie Centrale : coopération culturelle, politique et religieuse

    Séminaire de recherche
    Bayram BALCI
    ( directeur de l’Institut Français d’Etudes sur l’Asie Centrale (IFEAC)
    Mardi 27 avril à 18h à l'IFEA

    La Turquie et le monde turcophone du Caucase et d’Asie Centrale : coopération culturelle, politique et religieuse
  • B. Balcı & T. Liles, "Turkey’s Comeback to Central Asia"

    B. Balcı & T. Liles, "Turkey’s Comeback to Central Asia", Insight Turkey, 20(4) 2018, p. 11-26. Lien

    As regularly noted in academic sources and regional analyses, Turkey is situated at the crossroads of several regions that were historically dominated or targeted by Ottoman rulers. Regardless of what the leadership of post-Ottoman Turkey may have intended, the country has always been sensitive to political developments in the Middle East, the Balkans, the wider Black Sea region and the Mediterranean. Although never part of the Ottoman Empire, post-Soviet Central Asia has garnered equally strong interest among Turkish policymakers, not least because of ethnic, linguistic, and religious commonalities. Yet, Central Asia’s position in Turkish foreign policy has received comparatively scant analytical attention in recent years, in part due to Turkey’s deepening involvement in the Syrian civil war since 2013 and the concomitant deterioration in relations with its traditional Western allies. Nevertheless, despite foreign policy failures close to its own borders, Turkey has developed and maintained mostly positive relations with the Central Asian republics.

    This commentary provides an overview of Turkish foreign policy in Central Asia and aims to shed light on Ankara’s multifaceted approach to the region. Our main argument is that Turkey’s Central Asia policy –although initially shaped by a romanticized and unrealistic pan-Turkic worldview– witnessed a fundamental reorientation towards more achievable policy goals from the mid-1990s. While ethnolinguistic identity never completely disappeared from Turkish policy vis-à-vis Central Asia, Turkey has largely dispensed with its pan-Turkic aspirations and has increasingly relied on a sophisticated combination of bilateral relations, multilateral institutions, economic linkages, and soft power initiatives to further its aims in the region.

  • BAKOU - Bayram Balcı - Coopération éducative et linguistique entre la Turquie et l'espace turcophone de l'ex-l'URSS : 12/10/13

    Cycle de conférences : Différences et partages,
    Antenne de l'IFEA à Bakou (Observatoire du Caucase)
    Samedi 12 octobre 2013 à 15h à Bakou
    Bayram Balcı "Coopération éducative et linguistique entre la Turquie et l'espace turcophone de l'ex-l'URSS"

    Intervention en français

     

  • Bayram Balcı - L’Union économique eurasiatique, quels regards depuis l’Asie centrale ? - 12/5/2015

    Conférence
    Mardi 12 mai 2015 à 18h à l'IFEA
    Bayram Balcı (CNRS)
    "L'Union Economique Eurasiatique, quels regards depuis l’Asie centrale ?"
    intervention en turc

    L'Union Economique Eurasiatique, quels regards depuis l’Asie centrale ?

    Fondée par Vladimir Poutine pour permettre à la Russie de retrouver une certaine grandeur sur la scène internationale et de créer un nouveau pôle de puissance dans un monde multipolaire, l’Union économique eurasienne, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2015, est de loin le plus abouti de tous les projets intégrationnistes menés par Moscou depuis la fin de l’ère soviétique. Créée en 2010 comme une union douanière, elle rassemble la Russie, le Belarus et le Kazakhstan. A l’origine, l’Ukraine devait la rejoindre mais l’histoire a pris un tour différent et le rêve de Vladimir Poutine de voir Kiev adhérer à l’Union s’est brisé sur la place Maïdan il y a un an, remettant en cause le projet d’Union eurasienne. Ce dernier est loin d’être considéré avec enthousiasme par l’ensemble des Etats de l’ex-URSS. Ainsi, les pays d’Asie centrale se montrent réticents, voire hostiles, face à cette nouvelle union que leur propose – impose ? – Moscou.

     

  • Bayram Balcı - Présentation d'ouvrage - 12/10/2017

    Présentation d'ouvrage
    Jeudi 12 octobre 2017 à 18h à l'IFEA
    Bayram Balcı
    (IFEA) présentera son nouvel ouvrage
    Ruşen Çakır (Medyascope TV) sera discutant

    Renouveau de l'islam en Asie centrale et dans le Caucase paru chez CNRS éditions
    interventions en français et en turc

    inscription avant le 12 octobre à midi : https://www.inscription-facile.com/form/VzyZe9yq0TG6vauY0dFO


    Transformations de l’islam en Asie centrale et dans le Caucase depuis la fin de l’ère soviétique

    Soumises à l’œil de Moscou et au contrôle étroit du fait religieux durant toute la période soviétique, les sociétés centrasiatiques et leur rapport à l’islam ont connu des parcours quasiment similaires. L’isolement du reste du monde musulman, arabe, turc, iranien et sud-asiatique et l’expérience soviétique ont favorisé l’émergence d’une forme d’islam originale et distincte, ayant ses propres caractéristiques. La fin de l’URSS en 1991 a été une date charnière, qui marque la rupture avec le système et l’idéologie soviétique et inaugure une période de transition délicate faite de profondes transformations tant politiques, économiques et sociales que culturelles et religieuses. Ces mutations ont été à la fois voulues et imposées par la fin de l’empire et l’exigence de construire une souveraineté nouvelle, alors que ni les populations ni les élites locales n’y étaient préparées.

    La construction d’une identité nationale et culturelle propre, via l’identité religieuse, figure au premier rang des tâches des nouveaux Etats depuis la fin de l’ère soviétique. Elle coïncide aussi dans le temps avec l’entrée des Etats d’Asie centrale et du Caucase dans le phénomène de la mondialisation du religieux, qui rend ces sociétés plus perméables aux influences extérieures. Ainsi, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, les diverses forces et dynamiques sociales et religieuses tiraillent et influencent l’islam traditionnel et favorisent l’émergence d’un nouvel Islam dans chaque pays.

    De nombreux travaux, réalisés tant par des analystes occidentaux que locaux, ont décrit ces nouvelles formes d’islam. Or, très peu d’entre eux abordent dans un même effort d’analyse croisée les dynamiques internes et externes à l’œuvre dans cette nouvelle recomposition et comparent les influences islamiques provenant de Turquie, d’Iran, de la péninsule arabique et du sous-continent indien. Or, elles contribuent à l’extrême diversification et pluralisation de l’islam de ce vaste espace géographique.

  • Bayram Balcı « Situating the Gülen Movement in France and in Europe »

    Bayram Balcı « Situating the Gülen Movement in France and in Europe », Politics, Religion & Ideology, Volume 19, 2018 - Issue 1: Ruin or Resilience? The Future of the Gülen, pp. 69-80 https://doi.org/10.1080/21567689.2018.1453262

    Fethullah Gülen’s Turkish socio-religious movement has been active in Europe for over a decade in the spheres of education and interfaith dialogue. Operating outside Turkey and with relative freedom of association and expression, the Gülen movement has begun to carve out its niche in European Islam. Unlike in the United States, where supporters have chartered full-time schools, members of the Gülen movement in France and Germany mostly offer after-school tutorial services. It is within these programs that Fethullah Gülen’s moral and ethical worldview is being exposed to increasing numbers of young people of mainly Turkish descent. These activities elude easy categorization as religious commitment. Yet the Gülen movement remains an Islamic organization that is directly implicated in the religious sphere because of its explicitly universalistic and humanistic approach. Rather than aiming at literally spreading the religion of Islam, the organization works to improve Islam’s public image in Western contexts.

  • Bayram Balcı et Emmanuelle Armandon, "La Russie dans l’espace postsoviétique : une référence parmi d’autres ?"

    Bayram Balcı et Emmanuelle Armandon, "La Russie dans l’espace postsoviétique : une référence parmi d’autres ?" dans Anne de Tinguy (dir.) La Russie dans le monde, CNRS Editions, pp. 113-140. http://www.cnrseditions.fr/geopolitique/7829-la-russie-dans-le-monde.html

  • Bayram Balcı et Jean-Paul Burdy, « L’affaire Khashoggi. Quelles implications régionales et internationales pour la Turquie ? »

    Bayram Balcı et Jean-Paul Burdy, « L’affaire Khashoggi. Quelles implications régionales et internationales pour la Turquie ? », Etudes Revue de culture contemporaine, février 2019, pp.7-18. https://www.cairn.info/revue-etudes-2019-2-page-7.html

    L’assassinat à Istanbul du journaliste saoudien Jamal Khashoggi révèle la forte tension entre la Turquie et l’Arabie saoudite. Ce sont deux conceptions de l’islam sunnite qui s’affrontent. C’est aussi une question de leadership sur le monde musulman. Ce n’est pas sans lien avec la question iranienne, ni avec la position des États-Unis qui hébergent le prédicateur Fethullah Gülen, ennemi numéro un du président turc.

  • Bayram Balcı et Sylvie Taussig, « Grandeur et déclin d’une alliance entre deux structures politico-religieuses, le mouvement de Fethullah Gülen et le parti AKP de Recep Tayyip Erdoğan en Turquie »

    Bayram Balcı et Sylvie Taussig, « Grandeur et déclin d’une alliance entre deux structures politico-religieuses, le mouvement de Fethullah Gülen et le parti AKP de Recep Tayyip Erdoğan en Turquie », Critica Masonica12, décembre 2018

    Les temps de paix et d’harmonie sont bien rares entre hommes et sociétés, entre religions et cultures, entre ordre spirituel et ordre politique. La relation conflictuelle et ambiguë entre religion et politique semble inhérente entre autres à l’islam tant elle est ancrée dans son histoire depuis les origines, depuis la disparition de Mahomet, considéré comme le Prophète de l’islam et celui par qui la Révélation a été faite. Nombreux ont été ceux qui, parmi les successeurs du prophète et les califes, sont morts assassinés. Tous les empires musulmans qui se sont succédé dans l’histoire – omeyyades, abbassides, fatimides, safawides, timourides, moghols etc. – ont connu une cohabitation difficile voire sanglante entre le temporel et le spirituel. Dans l’empire ottoman, le dernier des grands empires musulmans, le pouvoir politique a toujours réussi à subjuguer la religion, tout en l’instrumentalisant pour lui conférer un rôle central. Cette suprématie de l’État sur le religieux a, par la suite et dans une certaine mesure, facilité la tâche à Mustafa Kemal Atatürk quand, dès la fondation de la république, ce dernier a imposé le système laïque. Il ne s’agissait cependant pas d’une laïcité entendue comme séparation des pouvoirs et neutralité de l’État ; l’islam, religion officielle était organisée (et le reste) dans le cadre d’un ministère du Culte, et le culte est administré par des fonctionnaires. Cette conception autoritaire de l’État et la mise sous tutelle de la religion ont donné lieu à des dérives d’autant qu’elles impliquaient que l’État définît et cantonnât le religieux...

  • Bayram Balcı, "La Turquie, l’Iran et la Russie, nouvelles forces de stabilisation du Moyen-Orient ?"

    Bayram Balcı, "La Turquie, l’Iran et la Russie, nouvelles forces de stabilisation du Moyen-Orient ?" in Anne de Tinguy (dir.),  Regards sur l’Eurasie. L’année politique  2017 / Les Études  du CERI 235-236, février 2018 lien

    Regards sur l’Eurasie. L’année politique est une publication annuelle du Centre de recherches internationales de Sciences Po (Ceri) dirigée par Anne de Tinguy. Elle propose des clefs de compréhension des événements et des phénomènes qui marquent de leur empreinte les évolutions d’une région, l’espace postsoviétique, en profonde mutation depuis l’effondrement de l’Union soviétique en 1991. Forte d’une approche transversale qui ne prétend nullement à l’exhaustivité, elle vise à identifier les grands facteurs explicatifs, les dynamiques régionales et les enjeux sous-jacents.

  • Bayram Balcı, « Asie centrale : écartelés entre les puissances »

    Bayram Balcı, « Asie centrale : écartelés entre les puissances », Alternatives économiques, janvier 2019. https://www.alternatives-economiques.fr/asie-centrale-ecarteles-entre-puissances/00087622

  • Bayram Balcı, Islam in Central Asia and the Caucasus Since the Fall of the Soviet Union

    Bayram Balcı, Islam in Central Asia and the Caucasus Since the Fall of the Soviet Union, Londres, Hurst, 2018. https://www.hurstpublishers.com/book/islam-central-asia-caucasus-since-fall-soviet-union/

    With the end of the Soviet Union in 1991, a major turning point in all former Soviet republics, Central Asian and Caucasian countries began to reflect on their history and identities. As a consequence of their opening up to the global exchange of ideas, various strains of Islam and trends in Islamic thought have nourished the Islamic revival that had already started in the context of glasnost and perestroika—from Turkey, Iran, the Arabian Peninsula, and from the Indian subcontinent; the four regions with strong ties to Central Asian and Caucasian Islam in the years before Soviet occupation.

    Bayram Balci seeks to analyse how these new Islamic influences have reached local societies and how they have interacted with pre-existing religious belief and practice. Combining exceptional erudition with rare first-hand research, Balci’s book provides a sophisticated account of both the internal dynamics and external influences in the evolution of Islam in the region.

  • Bayram Balcı, Renouveau de l’islam en Asie centrale et dans le Caucase

    Bayram Balcı, Renouveau de l’islam en Asie centrale et dans le Caucase, Paris CNRS Éditions.

    Soumises à l’œil de Moscou et au contrôle étroit du fait religieux durant toute la période soviétique, les sociétés centrasiatiques ont longtemps vécu isolées du reste du monde musulman.

    La fin de l’URSS, en 1991, est venue rompre ce confinement. Elle coïncide avec l’entrée des nouveaux États d’Asie centrale et du Caucase dans le phénomène de la mondialisation du religieux.

    Étudier dans le temps long l’islam centrasiatique et caucasien, ainsi que l’influence de la Turquie, de l’Iran, de l’Inde et de l’Arabie Saoudite sur les phénomènes religieux de cette zone, telle est l’ambition de cette riche étude qui applique la méthode de l’histoire connectée aux enjeux les plus contemporains de notre monde globalisé. Circulation des hommes et des idées, clivage entre sunnites et chiites, héritages croisés de plusieurs empires, moghol, safavide, ottoman et soviétique, poids des confréries soufies, mausolées faisant de certaines villes de grands lieux de sainteté…. Autant de thèmes abordés par Bayram Balci au fil de ce vaste tour d’horizon, qui souligne également l’influence des organisations prosélytes qui se sont répandues dans tout l’espace post-soviétique.

    À l’heure où l’islam, plus que jamais divisé, suscite controverses et incompréhensions, Bayram Balci nous invite à reconsidérer l’influence de cette religion en étudiant son développement récent dans les confins d’Asie centrale et du Caucase. Un essai majeur à la croisée de l’histoire, de l’anthropologie et de la science politique.

  • Missionnaires de l'Islam en Asie centrale. Les écoles turques de Fethullah Gülen

    Bayram BALCI, Missionnaires de l'Islam en Asie centrale. Les écoles turques de Fethullah Gülen, Paris, 2003. 301 p.

  • Orients stratégiques 9 La Turquie et ses nouveaux "alliés"

    LA TURQUIE ET SES NOUVEAUX 'ALLIÉS'

    Orients Stratégiques n°9
    Sous la direction de Jean Marcou
    GÉOPOLITIQUE, RELATIONS INTERNATIONALES, DIPLOMATIE Turquie

    Ce numéro d'Orients Stratégiquess'intéresse à ces nouveaux partenaires de la Turquie qu'on peine souvent à appeler des 'alliés'. Au niveau régional, Ankara, après avoir échoué à nouer une relation confiante avec l'Arabie saoudite, s'est trouvée de nombreuses occasions de convergences avec l'Iran et a construit avec la Russie une relation dense sur les plans économique, énergétique, diplomatique et même militaire. Des rapprochements sont intervenus aussi dans le golfe Persique et des nouvelles « alliances » ou « mésalliances » s'observent dans les aires d'expansion de la diplomatie turque, notamment dans les Balkans, dans le Caucase et en Asie centrale, en Extrême-Orient ou en Afrique.

    Avec les contributions de Jean Marcou, Jana Jabbour, Sümbül Kaya, Mohammad-Reza Djalili, David Rigoulet-Roze, Jean-Paul Burdy, Ugur Kaya, Johanna Ollier, Bayram Balci, Tolga Bilener, Selcan Karabektas


    Broché - format : 15,5 x 24 cm
    ISBN : 978-2-343-18088-5 • 18 juillet 2019 • 200 pages
    EAN13 : 9782343180885
    EAN PDF : 9782140126765


    1- Le cadre et le contexte des nouvelles alliances de la Turquie

    Permanence et mutations des alliances dans la diplomatie de la Turquie : les symptômes de l'affirmation d'une puissance moyenne émergente - Jana Jabbour
    Régime de sécurité et de lutte contre le terrorisme : les alliances à la carte de la Turquie - Sümbül Kaya

    2- Alliances et mésalliances de la Turquie dans un cadre régional

    La Turquie et son nouvel « allié » russe - Jean Marcou.
    Constances et inconstances des relations turco-iraniennes - Mohammad-Reza Djalili
    Les déconvenues des tentatives de rapprochement turco-saoudiennes : d'impossibles alliés pour une impossible alliance ? - David Rigoulet-Roze

    3- Partenaires et rapprochements en situation de crise

    Du golfe Persique à la Corne de l'Afrique et à la mer Rouge : les convergences entre la Turquie et le Qatar - Jean-Paul Burdy
    Alliés, stratégies et objectifs de la Turquie dans le confl it syrien - Uğur Kaya

    4- Alliances et mésalliances dans les aires d'expansion de la diplomatie turque

    Quelle place pour la Turquie dans les Balkans ? - Johanna Ollier
    La Turquie et ses traditionnels alliés, dans le Caucase et en Asie centrale - Bayram Balci
    La Turquie et la Chine : de plus en plus proches ? - Tolga Bilener
    Les derniers développements de la politique africaine de la Turquie - Selcan Karabektaş

  • Orta Asya'da İslâm misyonerleri. Fethullah Gülen okulları

    Bayram BALCI, Orta Asya'da İslâm misyonerleri. Fethullah Gülen okulları, İletişim, İstanbul, 2005, 376 pages.
  • Religion et politique dans le Caucase post-soviétique

    Sous la direction de Bayram Balcı et de Raoul Motika, IFEA & Maisonneuve et Larose, 368 pages, 2007

  • Séminaire de recherche de l’Observatoire du Caucase

    Animé par Gilles Authier, pensionnaire scientifique de l’Institut Français d'Études Anatoliennes de 2011 à 2013, ce séminaire aborde un large éventail de sujets d'actualité touchant au Caucase et à ses diasporas dans les divers domaines des sciences de l'homme et de la société.

  • Tüm IFEA Dosyaları

    IFEA Dosyaları iki diziden oluşmaktadır: “Günümüz Türkiyesi” ve “Şimdiki zamanda miras"

    Dizi: Günümüz Türkiyesi

    Bu dosyaların amacı Türkiye'yi yakından ilgilendiren bir konunun ya da tartışmanın çerçevesinin, kolay anlaşılabilir bir şekilde referanslar verilerek ve argümanlar öne sürülerek çerçevesinin çizilmesidir. "Hafif" ve pratik olan bu yayınlar hem uzmanlardan oluşan hem de günümüz Türkiyesi'nde değişimler üzerine bilgi sahibi olmak isteyen herkese hitap etmektedir.