• Adnan Çelik - Violence d'Etat au Kurdistan du Nord et les dimensions socio-anthropologiques des conflits intra-kurdes - 10/3/2015

    Adnan Çelik- EHESS
    Doctorant en anthropologie
    Boursier de courte durée à l'IFEA février-mars 2015

    Mardi 10 mars 2015à 18h
    intervention en turc

    “Violence d'Etat au Kurdistan du Nord et les dimensions socio-anthropologiques des conflits intra-kurdes”

    Cette présentation propose de se concentrer sur l’état de guerre des années 1990 dans les arrondissements de Kulp (Pasûr), Lice (Licê) et de Silvan (Farqîn) du département de Diyarbakır, tout en se démarquant d’une approche à grande échelle jusque-là présente dans les études kurdes. Se basant sur une ethographie de terrain plutôt que sur une approche généraliste de la période de guerre et de ses conséquences, elle adopte une optique qui étudie les années 1990 selon un contexte de relations, tout en considérant la dimension locale et historique. Pour ce faire, elle procède à une analyse profonde de cette période depuis les angles militaires, politiques et sociaux afin de révéler l’évolution des conflits. Elle prétend qu’en situation de guerre qui implique les civils, le fait de revenir sur le local ne servirait pas de détails au contexte général politique mais signifierait au contraire la considération de tout autre paramètre indépendant des liens de cause à effet à établir sur les événements. Cette présentation essaie de démontrer que faire des généralisations sur les années 1990 relève de l’impossible et ce, même pour ces trois arrondissements de Diyarbakır, vu les spécificités géographiques, les activités de guérilla, la quantité et la qualité de l’oppression étatique, l’historiographie des cent dernières années, l’évolution des conflits intra-kurdes et les diverses formes d’organisation de la société civile.

  • Adnan Çelik "L’infra-politique des Kurdes dans « les années de silence » La contrebande : un défi aux frontières étatiques"

    Adnan Çelik, "L’infra-politique des Kurdes dans « les années de silence ». La contrebande : un défi aux frontières étatiques", Études Kurdes, septembre 2018, vol.12, pp.47-78.

  • Adnan Çelik, « Cent ans de malédiction ! La confrontation symbolique relative au génocide des Arméniens dans les « contre-mémoires » des kurdes »

    Adnan Çelik, « Cent ans de malédiction ! La confrontation symbolique relative au génocide des Arméniens dans les « contre-mémoires » des kurdes » in Joceline Chabot et al. (eds.), Le génocide des Arméniens : Représentations, Traces, Mémoires, Presses de l’Université Laval, Canada, p. 135-148.

    En 2015 avait lieu le 100e anniversaire du génocide des Arméniens. Durant la Première Guerre mondiale, plus d’un million d’Arméniens ont été exterminés en raison d’une politique génocidaire instaurée et perpétrée par les autorités en place dans l’Empire ottoman. Aujourd’hui, ce drame est considéré comme l’un des premiers génocides du XXe siècle.

    Ce livre, qui réunit des chercheurs nationaux et internationaux, explore les thèmes et les questions qui animent les recherches les plus récentes sur le génocide des Arméniens. Les chapitres qui composent cet ouvrage collectif sont regroupés autour de trois axes : représentations, traces et mémoires. En privilégiant une approche multidisciplinaire, il s’agit de rendre compte des dimensions multiples de cet objet d’étude et de mettre en relief les aspects structurants des débats actuels sur le génocide des Arméniens.

  • Anthropologie en Turquie 1. La quête des origines (1885-1940)

    Cette série de présentoirs aborde l’histoire de l’anthropologie en Turquie, sans définir a prioriles contours de son domaine. Le fonds de l’IFEA contient plusieurs sources et commentaires qui informent la genèse de la discipline. On en trouvera des prémisses ottomanes dans les récits de voyage d’Andreas David Mordtmann (Mordtmann 1925 [1850-1859]) et d’Osman Bey (Eldem 2010, 2015 [1869-1885]). Mais c’est en médecin amateur des pesées de cerveaux qu’Abdullah Cevdet aurait introduit en 1890 le terme antropolociya (ilm-i beşer) en turc ottoman (Hanioğlu 1981). L’ouvrage de Yeliz Okay (2012) commente les sommes encyclopédiques sur l’humanité de Şemseddin Sami (1850-1904), Ahmed Hilmi (1865-1914), et de Satı Bey (1880-1969). Ce dernier publie en 1911 son œuvre Etnografya, premier usage du terme. On trouvera chez Y. Okay une reproduction partielle du İlm-i Ahval-i Akvam(Science des peuples et de leurs conditions), présenté comme une œuvre pionnière, écrite par Osman Hamdi Bey (1842-1910) en 1885.

    Les intellectuels de la génération suivante, en particulier les émigrés turcophones originaires de l’Empire russe proches du comité Union et Progrès, vont donner viaune nébuleuse d’associations et de revues, une impulsion considérable au sentiment d’appartenance nationale. Ils s’auto-identifient comme Turcs, resserrent “ethniquement” et étendent géographiquement leur objet d’étude. Yusuf Akçura (1876-1935), originaire de Crimée, établit dans Üç tarz-ı siyaset (Trois systèmes politiques) (1991 [1904], fr. in Georgeon 1980), la communauté de « race, de coutume et de religion » des Turcs asiatiques et européens, « une puissante nationalité politique » à unifier. La revue Türk Yurdu (La patrie turque), disponible à l’IFEA (1911-1992), est à sa fondation le versant intellectuel et savant du panturquisme. Elle contient les contributions de membres éminents de la future intelligentsia républicaine, dont Ziya Gökalp (1876-1924), auteur des Principes du Turquisme (1920, ang. 1968) et Mehmed Fuad Köprülü (1890-1966), dont plusieurs ouvrages figurent au catalogue de l’IFEA (notamment 1934, 1935). S’amorce un processus d’auto-ethnologie de la “ culture nationale ”, de ses racines anatoliennes et centrasiatiques. Ce nationalisme culturel, imprégné de turcologie européenne (Cahun 1896), identifie les populations rurales d’Anatolie à un conservatoire de la turcité. L’apparition des notions halkiyat chez Gökalp en 1913, puis folklor chez Rıza Tevfik Bölükbaşı (1869-1949) en 1914 (in Uçman 1982), indique l’émergence d’un domaine de recherche (Öztürkmen 1992) qui ne s’autonomisera que tardivement du nationalisme d’État.

    Au lendemain de la guerre d’Indépendance (1919-1922) et avec la fondation de la République (1923), la figure de l’intellectuel révolutionnaire fait place à celle du fonctionnaire savant. À Istanbul, la création en 1924 du Türkiyat Enstitüsü (Institut de turcologie) par M.F. Köprülü à la faculté de lettres de Beyazıt précède de peu celle du Antropoloji Tetkikat Merkezi (Centre d’enquêtes anthropologiques) en 1925 à la faculté de médecine de Haydar Paşa, de l’autre côté du Bosphore. Tournées vers l’étude du passé, l’anthropologie (physique) et l’ethnographie (matérielle) de l’époque se confondent largement avec l’archéologie et la préhistoire, alors en plein essor, comme l’illustre la revue Türk Tarih, Arkeoloji ve Etnografya Dergisi (Revue turque d’histoire, d’archéologie et d’ethnographie), disponible à l’IFEA (1933-1949). Le “folklore”, hérité de la philologie et centré sur la compilation de la tradition orale, s’y distingue de “ l’ethnographie ”, limitée à la collecte de la culture matérielle (Öztürkmen 1998). On retrouve cette distribution dans les ouvrages de Hamit Zübeyir Koşay (1897-1984) présents à l’IFEA (1977). Connu comme ethnographe, archéologue, linguiste, muséographe, et auteur d’un roman où il décrit un mode de vie paysan presque inchangé depuis la civilisation hittite, H.Z. Koşay a dirigé les fouilles d’Alacahöyük (1937-1939), qui associent toutes ces perspectives. Sa longue carrière savante témoigne d’une « mission politico-culturelle » (Kraiser, 2013) : définir une identité turque (Yıldız, 2001) ancrée dans un passé lointain et un espace qui s’étire de l’Asie centrale à l’Anatolie, parente éloignée des peuples basque, hongrois et finnois (1974 [1925-1972]).

    Le Centre d’enquêtes anthropologiques dirigé par Şevket Aziz Kansu (1903-1983) naturalise cette identité. Les fondateurs se chargent du « devoir d’établir la place qui revient au peuple turc parmi les races », fort de la dispersion de ses élèves « sur toute l’étendue de la Turquie » (Kansu 1940 [1925], adaptation fr. de l’auteur). Les livres de Nazan Maksudyan (2016 [2005]), Zafer Toprak (2012, voir le compte-rendu de Benoît Fliche), et Murat Ergin (2017) apportent des éléments essentiels pour comprendre ce « virage racial » au-delà de la seule « influence nazie » (Bozarslan 2013), et antérieurement à celle-ci. En plus de servir le récit national de la « migration de peuples brachycéphales » (Copeaux 1997) à l’origine de la civilisation, la raciologie positionne la Turquie dans le concert scientifique international. Le Türk Antropoloji Mecmuası(Revue turque d’anthropologie, 1925-1939) ouvre ses colonnes à nombre de Français, dont Georges Dumézil et Max Bonnafous (Maksudyan 2016). Reçu comme boursier à l’Institut Broca (Paris) en 1927, Ş.A. Kansu y mesure sous la direction du professeur Papillault les crânes de colonisés d’Afrique et d’Océanie, et participe entre 1930 et 1938 à cinq congrès internationaux en Europe (Portugal, Angleterre, Norvège, Danemark).

    Les années 1930 marquent le triomphe de l’anthropologie officielle. Le premier congrès turc d’histoire (Ankara, 1932), présidé par Y. Akçura, défend le caractère “brachycéphale” qui rapprocherait les Turcs de “l’Homme alpin”. Valorisée dès 1928 par Zeki Velidi Togan dans son Introduction à l’histoire générale turque, et Nurettin Ali Berkol dans la Revue turque d’anthropologie, la brachycéphalie est alors conçue comme un trait préservé par rapport aux races indo-européennes. Cependant Z.V. Togan (voir 1950), réservé au sujet de la “Thèse turque sur l’Histoire” soutenue par Mustafa Kemal, sera humilié et sa rigueur scientifique mise en doute, avant d’être écarté par la réforme des universités un an plus tard (Ergin 2017). La même année, le folkloriste Pertev Naili Boratav est renvoyé de l’Institut de turcologie pour avoir soutenu Z.V. Togan (Öztürkmen, 2005). La création entre 1931 et 1932 de la Türk Tarih Tetkik Cemiyeti(Société pour l’étude de l’histoire turque), des Halk Evleri(Maisons du peuple) et de la Türk Dili Tetkik Cemiyeti(Société pour l’étude de la langue turque), systématise les premières expériences de collectes ethnographiques et folkloriques, et signe le passage de la turcologie ottomane aux institutions républicaines. Celles-ci promeuvent une culture nationale recentrée sur l’Anatolie et le grand récit anthropologique de la langue-soleil (Szürek 2013), tandis que se discute en coulisse l’existence du “continent perdu” de Mu (Toprak 2012).

    Afet İnan (1908-1985) soutient en 1939 sa thèse L’Anatolie, le pays de la « race » turque(guillemets de l’auteure) dirigée par Eugène Pittard, présent au 2e congrès d’histoire turque (1937). Ce travail, aux conclusions tirées dès 1931 dans les manuels scolaires, s’appuie sur une enquête anthropométrique d’envergure nationale qui ne sera pourtant entamée que six ans plus tard, en 1937. La définition flottante de la notion de race par Ş.A. Kansu comme ensemble de « groupes à première vue semblables les uns aux autres par leurs caractères essentiels » (1946, nos italiques), rappelle combien l’anthropologie, plus que d’inventer les races ex nihilo, servait alors un gouvernement et son « ingénierie sociale » (Toprak 2012). Les théoriciens de la race ont d’ailleurs toujours fait peu de cas de cette définition, leur “science” contribuant surtout à recouvrir, avec les attributs de la nature et de l’évidence, des rapports sociaux concrets (Guillaumin 1972).

    La décennie devait se clore par le premier événement scientifique international en Turquie, le 18e congrès d’anthropologie et d’archéologie préhistorique d’Istanbul et d’Ankara (1939), projet avorté qui avait déclenché un investissement considérable dans les fouilles archéologiques. À la faveur de la réforme des universités de 1933, l’Institut d’anthropologie a déménagé en 1935 à la faculté de Langue, Histoire et Géographie de l’Université d’Ankara (DTCF), où il est devenu la première chaire (Istanbul suivra en 1940) d’enseignement de l’anthropologie générale : physique et culturelle. Nermin Erdentuğ (1917-2000, Folklor/edebiyat 2000), appelée à devenir une des premières socio-anthropologues de terrain de Turquie, en sort diplômée en 1940.

    Ouvrages disponibles à l’IFEA 

    Akçura, Yusuf. (1991 [1904]) Üç tarz-ı siyaset – Ankara : TTKB ; Tur Hm 567

    Akçura, Yusuf. (1904) Trois systèmes politiques, in Georgeon (1980) ; COLL XIII S 02

    Bozarslan, Hamit. (2013) Histoire de la Turquie, De l’Empire à nos jours – Paris : Tallandier ; Tur Cont 535

    Cahun, Léon. (1896) Introduction à l’histoire de l’Asie : Turcs et Mongols des origines à 1405 – Paris : Colin ; TUR Ha 002

    Copeaux, Etienne. (1997) Espaces et temps de la nation turque : Analyse d’une historiographie nationaliste 1931-1993 – Paris : CNRS ; Tur Cont 101

    Eldem, Edhem (Éd.). (2010) Un Ottoman en Orient, Osman Hamdi Bey en Irak, 1869-1871 – Arles : Actes Sud ; VH 294

    Eldem, Edhem (2015) Osman Hamdi Bey, İzlenimler 1869-1885– Istanbul : Doğan kitap ; Tur Ho 0964

    Emiroğlu Kudret, Aydın Suavi (ed.) (2003) Antropoloji Sözlüğü – Ankara : Bilim ve Sanat Yayınları ; Tur Gd 93

    Ergin, Murat. (2017) “ Is the Turk a White Man ? ” – Leiden : Brill ; Tur Cont 582

    Folklor/edebiyat kültür dergisi : « Sosyal Antropoloji Özel Sayısı. Nermin Erdentuğ anısına », 2000/2 ; Sc Hp 271

    Georgeon, François. (1980) Aux origines du nationalisme turc : Yusuf Akçura 1876-1935 – Paris : ADPF ; COLL XIII S 02

    Georgeon, François. (1986 [1980]) Türk Milliyetçiliğinin Kökenleri : Yusuf Akçura 1876-1935 – Ankara : Yurt ; Tur Hm 0063

    Gökalp, Ziya. (1920) Türkçülüğün esasları – Ankara : Matbuat ve İstihbarat Matbaası ; Tur Hm 20

    Gökalp, Ziya. (1968 [1920]) The principles of Turkism – Leiden : Brill ; Tur Hm 41

    Hanioğlu, Şükrü. (1981) Bir siyasal düşünür olarak Doktor Abdullah Cevdet ve dönemi – Istanbul : Üçdal ; Tur Ho 0112

    Kansu, Şevket. (1940) Türk Antropoloji enstitüsü tarihçesi (Historique de l’institut turc d’anthropologie) – Istanbul : Maarif Matbaası ; Tur Hm 113

    Kansu, Şevket. (1986 [1946]) İnsanlığın Kaynakları ve ilk medeniyetler – Ankara : TTKB ; Préh 27

    Koşay, Hâmit Zübeyir. (1974 [1925-1972]) Makaleler ve incelemeler – Ankara : Ayyıldız Matbaası ; TUR Sf 22

    Koşay, Hâmit Zübeyir. (1977) Pulur : Etnografya ve folklor araştırmaları – Ankara : ODTÜ ; Tur Sf 8

    Köprülüzade Mehmet Fuad. (1934) Türk Dili ve edebiyatı hakkında araştırmalar – Istanbul : Kanaat Kitabevi ; Tur Lh 033

    Köprülüzade Mehmet Fuad. (ed.) (1935) Türk Halkedebiyatı Ansiklopedisi– Istanbul : Buraneddhin Basımevi ; TUR Ge 10

    Kraiser, Klaus (2013). « Hamit Zubeyr Koşay et son “ roman paysan ”, Yuvaktaşı », in Clayer Nathalie, Erdal Kaynar (ed.), (2013), Penser, agir et vivre dans l’Empire ottoman et en Turquie. Etudes réunies pour François Georgeon – Paris : Peeters ; COL XVI 19

    Maksudyan, Nazan (2016 [2005]) Türklüğü Ölçmek, Bilimkurgusal Antropoloji ve Türk Milliyetçiliğinin Irkçı Çehresi 1925-1939 – Istanbul : Metis ; Tur Se 522

    Mordtmann Andreas David. (1925) Anatolien : Skizzen und Reisebriefe aus Kleinasien (1850-1859)– Hannover : Lafaire ; VH 193

    Mordtmann Andreas David. (1896) Esquisse topographique de Constantinople – Lille : Desclée De Brouwer ; Byz Ar C40

    Okay, Yeliz (2012) Etnografya'nın Türkiye'ye Girişi ve İlm-i Ahval-i Akvam. Andreas David Mordtmann, Osman Bey– Istanbul : Doğu Kitabevi ; Tur Ho 1062

    Öztürkmen Arzu. (1998) Türkiye’de folklor ve milliyetçilik – Istanbul : İletişim ; Tur Sf 66

    Szürek, Emmanuel. (2017) « Connaissez-vous la théorie de la langue-soleil ? Une histoire européenne du fantasme scientifique dans la Turquie des années 1930 », in Dejanirah Couto et Stéphane Péquignot (dir.), Les langues de la négociation, Approches historiennes– Rennes : PUR ; Sc Hp 182

    Togan, Zeki Velidi. (1950) Tarihde Usul – Istanbul : Horoz Basımevi ; Tur Ge 12

    Toprak, Zafer. (2012) Darwin’den Dersim’e Cumhuriyet ve Antropoloji – İstanbul : Doğan Kitap ; Tur Se 329

    Türk Tarih, Arkeoloji ve Etnografya Dergisi(1933-1949) ; P 038

    Türk Yurdu : Türk Ocakları Merkez Heyetinin Aylık Yayın Organıdır (1911-1992) ; P 177

    Uçman Abdullah (ed.). (1982) Rıza Tevfik’in tekke ve halk edebiyatı ile ilgili makaleleri – Ankara : Kültür Bakanlığı ; Tur Lh 067

    Yıldız, Ahmet. (2001) «  “ Ne mutlu Türküm Diyebilene ” : Türk Ulusal Kimliğinin Etno-Seküler Sınırları (1919-1938) – Istanbul : İletişim ; Tur Cont 232

    Autres références

    Guillaumin, Collette. (2002 [1972]) L’idéologie raciste –Paris : Gallimard

    Öztürkmen Arzu. (1992) « Individuals and institutions in the early History of Turkish folklore, 1840-1950 », Journal of Folklore Research – Bloomington : Indiana University Press, vol. 29, N°2, pp.177-192

    Öztürkmen Arzu. (2005) « Folklore on trial : Pertev Naili Boratav and the denationalization of Turkish folklore », Journal of Folklore Research – Bloomington : Indiana University Press, vol. 42, N°2, pp.185-216

  • Armand Aupiais-L'Homme « Les évangéliques des Suds à Istanbul »

    Armand Aupiais-L'Homme « Les évangéliques des Suds à Istanbul », Anatoli, De l’Adriatique à la Caspienne. Territoires, politique, sociétés, n° 9, « Migrants et réfugiés en Turquie, dans leur contexte historique, politique et social », sous la direction de Elif AKSAZ et Catherine WIHTOL de WENDEN

  • Armand Aupiais-L’homme, « Un pentecôtisme transnational entre migration et autochtonisation : l’Église universelle du royaume de Dieu en région parisienne »

    Armand Aupiais-L’homme, « Un pentecôtisme transnational entre migration et autochtonisation : l’Église universelle du royaume de Dieu en région parisienne », in Fer, Yannick ; Malogne-Fer, Gwendoline (eds.) Le protestantisme à Paris. Diversité et recompositions contemporaines – Genève, Labor et Fides.

    Quelles sont les dynamiques sociales, religieuses et spatiales observables aujourd’hui en terrain protestant parisien ? Quelles relations les différentes Églises protestantes entretiennent-elles dans la capitale française ? Le protestantisme à Paris est traversé par une recomposition très active, liée entre autres aux migrations. L’essor des Églises antillaises, africaines ou asiatiques, souvent d’orientation évangélique, et la diversité croissante (culturelle, mais aussi théologique) au sein de l’Église protestante unie de France bousculent l’ordre établi.

    La Nouvelle France protestante (paru en 2011 aux Éditions Labor et Fides, sous la direction de S. Fath et J.-P. Willaime) soulignait déjà l’importance des transformations en cours au sein du protestantisme français. En s’appuyant sur les nouveaux apports de la recherche en sciences sociales, et en s’intéressant à la région capitale qui concentre aujourd’hui plus d’un cinquième des protestants de France, ce livre offre un éclairage inédit sur ces changements. Il présente un panorama particulièrement riche des expériences protestantes en région parisienne, et propose des analyses précieuses sur une série d’enjeux déterminants pour l’avenir de ce protestantisme parisien, tels que l’intégration, la jeunesse, les inégalités sociales, la diversité culturelle ou les nouvelles revendications de visibilité dans l’espace public.

  • Axes de recherche des études contemporaines 2017

    Le pôle d’études contemporaines rassemble des recherches sur la Turquie contemporaine définie de manière large - de la fin de l’Empire ottoman à nos jours. Il regroupe des chercheurs issus de différentes disciplines (histoire, anthropologie, science politique, sociologie, géographie, démographie) autour de problématiques communes qui constituent ses axes de travail : 

    La recherche du pôle s’inscrit également dans les axes transversaux de l’IFEA :

    Le pôle est actuellement dirigé par Sümbül Kaya, pensionnaire scientifique à l’IFEA depuis janvier 2017 et composé de plusieurs chercheurs, doctorants et post-doctorants 

    {tab=Sümbül Kaya}

    Sümbül Kaya est politiste, responsable de l'OVIPOT et du pôle Études contemporaines de l'IFEA depuis janvier 2017. Elle travaille sur la socialisation politique des jeunes, sur l'armée et plus généralement sur la sociologie politique de la Turquie
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. Page personnelle

    {tab=Clémence Scalbert-Yücel}

    scalbert-yucelClémence Scalbert-Yücel est géographe, responsable de l'OVIPOT et du pôle Études contemporaines de l'IFEA de septembre 2014 à décembre 2016. Elle travaille sur les politiques linguistiques et culturelles, la fabrique patrimoniale et les questions minoritaires.
     Page personnelle

    {tab=Jean-François Pérouse}

    jfpJean-François Pérouse est géographe. Il travaille sur la Turquie contemporaine au travers ses dynamiques urbaines. Il assure la direction de l'IFEA depuis septembre 2012.
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.  
    Page personnelle

    {tab=Adeline Braux}

    photo abraux

    Adeline Braux a été responsable de l'Observatoire du Caucase de janvier 2014 à août 2106. Spécialiste des migrations, du droit des réfugiés et du phénomène de diasporas dans l'espace post-soviétique, elle s'inscrit dans l'axe Migrations et Mobilités.
     Page personnelle

    {tab=Elif Aksaz}

    Elif Aksaz est sociologue, elle enseigne la sociologie des migrations à l'Université Galatasaray. Elle coordonne l'axe Migrations et Mobilités (AMiMo) et travaille sur les questions relatives aux migrations, la sociabilité, le mariage et la parenté
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
     Page personnelle

    {tab=Ayşe Akyürek}

    Ayşe Akyürek effectue sa thèse de doctorat en anthropologie à l'EPHE sous la direction de Thierry Zarcone sur l'intégration de la femme aux fonctions de neyzen et semazen mévlévie au sein de la Turquie moderne. Elle a rejoint l'IFEA en octobre 2014 via le dispositif d'Aide à la mobilité.
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    {tab=Kristen Biehl}

    kristenKristen Biehl is a PhD candidate at the Institute of Social and Cultural Anthropology and the Centre on Migration, Policy and Society (COMPAS), the University of Oxford and doctoral fellow at the Max Planck Institute for the Study of Religious and Ethnic Diversity (MPI MMG) in Göttingen. Her doctoral research focuses on migration, diversification and urban spatial transformation in Kumkapı, Istanbul. She is currently a visiting scholar at IFEA, and is actively involved in the works of AMiMo research programme.
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
     Page personnelle

    {tab=Julien Boucly}

    Julien Boucly effectue sa thèse de doctorat à l'EHESS sous la direction de Nathalie Clayer sur les politiques patrimoniales à Diayrbakır. Il a rejoint l'IFEA en octobre 2015 via le dispositif d'Aide à la mobilité. Il co-anime l'OUI avec Helin Karaman et est activement impliqué dans les axes Patrimoines anatoliens et Processus culturels contemporains.

    {tab=Helin Karaman}

    Helin Karaman effectue sa thèse en sociologie à l'EHESS sous la direction de Nilüfer Göle sur la normalisation des espaces publics à Istanbul depuis les années 1980. Elle a rejoint l'IFEA en octobre 2015 où elle co-anime l'OUI avec Julien BOucly.

    {tab=Anouck Côrte-Réal}

    Anouck Côrte-Réal est post-doctorante à l'IFEA où elle coordonne le projet TRANSFAIRE et anime l'axe Libéralisation.
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. Page personnelle

    {tab=Jean-François Polo}
    Jean-François Polo est politologue, en délégation à l'Université Galatasaray. Il travaille sur la diplomatie sportive et est impliqué dans le projet TRANSFAIRE en tant que chercheur associé.
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. Page personnelle

    {tab=Claire Visier}
    Claire Visier est politologue, titulaire d'une bourse de recherche Marie Curie (Université Bilgi). Elle travaille sur les dispositifs de financement de projets européens dans le cadre de la pré-adhésion de la Turquie à l'UE. Elle est impliquée dans le projet TRANSFAIRE et anime avec Clémence Scalbert-Yücel le séminaire de recherche à destination des doctorants.
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. Page personnelle

    {tab=Lydia Zeghmar}
    Lydia Zeghmar effectue sa thèse de doctorat en anthropologie à Paris-10 sous la direction de Michael Houseman sur l'invention d'une tradition nationale, les modalités de transmission d'une éthique par l'exemple d'une communauté folklorique. Elle a rejoint l'IFEA en octobre 2014 via le dispositif d'Aide à la mobilité.
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    {/tabs}

    Ce pôle de recherche s’appuie sur deux observatoires : Observatoire Urbain d’Istanbul (OUI) et l'Observatoire de la Vie Politique turque (OVIPOT). La mission des observatoires est d’accumuler et de mettre à disposition les sources primaires de la recherche, tout en accueillant des stagiaires et chercheurs de passage.

    Le pôle Études contemporaines est impliqué activement dans la publication de l'European Journal of Turkish Studies via ses membres présents dans le comité de rédaction de la revue.

    {tab=Circulations et Migrations}

     L’axe s’articule autour de l’étude des circulations des pratiques et des savoirs d’une part, et des mobilités et migrations d’autre part. Cet axe, s’inscrivant dans une approche délibérément pluridisciplinaire, sort de l’analyse des catégories et des typologies établies pour travailler à une réflexion sur la globalisation, les phénomènes circulatoires et les dynamiques migratoires.

    En 2015-2016, l’axe organise deux séminaire : le séminaire TRANSFAIRE et le séminaire Migration (AMIMO Working Papers Seminar Series)

    Thématiques de recherche et Projets en cours

    • ANR TRANSFAIRE logo-transfaire

    Cet axe est lié au Projet ANR (2013-2016) “Matières à transfaire. Espaces-temps d’une globalisation (post-)ottomane” (acronyme  “TRANSFAIRE”), dans le cadre du programme GLOB 2012 “Métamorphoses des sociétés  –  Globalisation et gouvernance”. Il est dirigé par Marc Aymes (CNRS, CETOBAC) et coordonné, à Istanbul, par Anouck Corte-Real, chercheure post-doc.

    À l’encontre des travaux qui analysent la mise en circulation de pratiques, d’instruments, de normes et de savoirs comme étape subséquente à leur production localisée, le projet Transfaire vise à étudier les instruments techniques et symboliques produits et reproduits par la circulation.
    L’ANR TRANSFAIRE organise un séminaire de recherche à Paris (CETOBAC- EHESS) et à Istanbul (IFEA).

    • AMiMo (Axe Migrations et Mobilités) AMiMo


    L’Axe Migrations et Mobilités (AMiMo)est ancré dans une tradition de recherches menées à l’IFEA, notamment au sein du pôle d’études contemporaines, de l’Observatoire Urbain d’Istanbulet de lObservatoire du Caucase.L’AMiMo fédère des chercheurs en sciences sociales qui étudient les phénomènes migratoires et de mobilités en relation avec la Turquie et le Caucase.

    En 2015-2016, l’AMiMo organise un seminaire de recherche (AMIMO Working Papers Seminar). 

    L'équipe de l'IFEA est aussi engagée dans le projet ANR LAJEH dont l'objectif est d'approfondir la connaissance des migrations au Moyen Orient en analysant les flux actuels de réfugiés dans leur contexte historique et régional.

    {tab=Territoires}

     Cet axe vise à analyser  la fabrique politique, scientifique et imaginaire des territoires d’une part, la territorialisation des dynamiques sociales et politiques d’autre part. Cet axe s’inscrit dans une tradition de recherche à l’IFEA, notamment autour de l’Observatoire Urbain d'Istanbul fondé fin 1988. La recherche, loin de se limiter aux territoires de la métropole stambouliote, s’intéresse également auxterritoires en région.

    Thématiques de recherche et Projets en cours

    L’objectif de ce projet ANR est de mieux comprendre la manière dont se fabriquent les marges urbaines et les processus d’intégration et d’exclusion dont elles sont l’objet, dans le pourtour méditerranéen. 

    Cette thématique de recherche a été lancée avec un financement duFonds d’Alembert en octobre 2012 et continue autour de collaborations variées notamment avec le séminaire Medi-Lev (INALCO/EFA/LAU-Ehess/IFEA) et le programme MEDITER (Paris-VIII-Claudia Moatti), sur les sciences sociales de la Méditerranée. 

    • Les territoires du politique

    Dans un pays dont la formation en tant qu’État-Nation-Territoire est aussi récente, théâtre de mobilisations politiques à caractère régionaliste, les débats sur la gestion politique du territoire continuent à être vifs. La régionalisation statistique ou la mise en place d’Agences (Régionales) de Développement dans les années 2000 ont contribué à initier d’autres manières d’aborder le territoire national. Les chercheurs de l’IFEA, au sein notamment de l’Observatoire de la Vie Politique et de l’Observatoire Urbain d’Istanbul, ou encore dans le cadre de l’ANR TRANSFAIRE, s’intéressent à l’émergence des pouvoirs politiques locaux, la territorialisation des politiques publiques, ou encore aux rapports entre acteurs publics et acteurs privés dans la gouvernance urbaine et territoriale.

    L’IFEA est aussi engagé dans un programme dénommé « Le gouvernement des grandes métropoles » porté par la « Chaire Ville » de l’École des Ponts et Chaussées (Dominique Lorrain).

    Kristen Biehl, Oxford U. (COMPAS), Max-Planck Fellow

    {tab=Processus culturels}

    Les recherches collectives ou individuelles rassemblées dans l'axe  Processus culturels contemporains entendent analyser les processus culturels contemporains en Turquie dans toute leur complexité et dans un contexte de globalisation. Ce faisant, elles dépassent les oppositions souvent invoquées telles que par exemple modernité-tradition ; sécularisme-religiosité ; culture-politique ; et ré-explorent certaines thématiques centrales des études sur la Turquie, telle que le folklore, la religiosité, le genre, ou les politiques culturelles dans des perspectives neuves au-delà notamment de la perspective de construction nationale ou identitaires.

    Trois projets sont actuellement en cours :

    {tab=Médias}

     Deux projets en cours sont à mettre au crédit de cet axe qui interroge les logiques, fabriques et réceptions des productions médiatiques en Turquie et dans la région

    {tab=Libéralisation}

     Libéralisation et politique sécuritaire

    Après plus de vingt ans d’économie fermée, la libéralisation et  l’internationalisation de l’économie turque observées depuis 1980 ont profondément bouleversé le paysage national économique. L’adhésion en 1995 de la Turquie à l’ douanière a marqué en particulier son intégration dans l’espace (économique) européen sans pour autant effacer toutes les divergences économiques et politiques. Ces processus complexes ont abouti notamment à une diversification et hybridation des pratiques de financement, de production, d’échanges et de consommation, devançant parfois les structures légales.
    Dans ce contexte, les chercheurs du pôle d’études contemporaines s’intéressent aux effets politiques et sociaux de cette interpénétration croissante de la Turquie par le biais de l’économie.
     
    La recherche est développée notamment dans le cadre de l’OVIPOT et de l’OUI et s’articule autour des thèmes suivants :

    • la circulation et transformation du pouvoir à travers l’économie
    • la reconfiguration de la fabrique urbaine stambouliote à partir de pratiques marchandes et économiques 
    • la recomposition de l’État turc par le prisme des privatisations
    • les liens complexes entre la libéralisation politique, la libéralisation économique et la formation de politiques sécuritaires

    {tab=Relations extérieures}

       Projet actuellement en cours:

    Coordination : Yohanan Benhaim etArthur Quesnay 

    Partenaires

    IFPOhttp://www.ifporient.org/
    Université d'Exeter
    http://www.exeter.ac.uk/
    Université Aix-Marseille- CERIChttp://www.ceric-aix.univ-cezanne.fr/ 

    {/tabs}

    {tab=Dipnot}

    Dipnot est le blog des chercheurs de l'IFEA. Y sont proposés des analyses, comptes-rendus de lecture et réflexions en lien avec l'actualité.

    dipnot mini 

     

    Quelques remarques sur l'évolution régionale de l'emploi déclaré entre 2013 et 2014À partir des données récemment fournies par le TÜİK – transformées en cartes par Pascal Lebouteiller – on peut esquisser une brève analyse de l’évolution régionale... http://dipnot.hypotheses.org/1069


    Vahdet, une unification sous le signe de la différence ?Servant manifestement la reconfiguration en cours, « par le haut », du champ de la presse turque, l’arrivée du quotidien Vahdet marque aussi une étape... http://dipnot.hypotheses.org/1054


    Religion, Contention & State Power beyond TurkeyLet me start with a confession of sorts. I am a Dutch post-doc researcher that almost ten years ago stumbled, while living in Damascus... http://dipnot.hypotheses.org/971


    Lieux et milieux du Kurban Bayramı. Retours sur un terrain exploratoire à IstanbulLe séjour de recherche réalisé à Istanbul en amont, pendant et en aval de la « fête du sacrifice » (kurban bayramı, 4-7 octobre 2014) s’inscrit dans un projet de recherche... http://dipnot.hypotheses.org/889


    De la difficulté d’être une ONG ou une association en AzerbaïdjanL’apparence policée du régime azerbaïdjanais s’est fissurée à l’occasion du discours prononcé par le Président Aliyev au Parlement européen... http://dipnot.hypotheses.org/806


    La catastrophe de Soma-Eynez (Manisa, Égée) du 13 mai 2014 : la conséquence inévitable d’un productivisme aveugle ? Le discours du Premier ministre du 14 mai 2014 vers 16 h – soit près de 24 heures après l’accident – a plus visé... http://dipnot.hypotheses.org/739


     Le marché du gaz naturel : vers une libéralisation totale ?Le subventionnement du gaz comme frein à la libéralisation complète du marché Lorsqu’en 2001, la loi n°4646 sur le marché du gaz fut votée, l’objectif visait... http://dipnot.hypotheses.org/489


    Mise en perspective des évolutions du marché domestique du gaz naturel en Turquie depuis 2001Malgré la clémence saisonnière dont jouissent les habitants d’Istanbul ces derniers jours, les hivers sont chaque année... http://dipnot.hypotheses.org/479


    D’une bibliographie à l’autre… À propos du dernier “dossier de l’IFEA” Le 11 février 2014 était mis en ligne le numéro 21 de la série “la Turquie aujourd’hui” des dossiers de l’IFEA. Intitulé Istanbul bibliography 2000-2013, cet épais dossier... http://dipnot.hypotheses.org/470


    “Après les élections locales du 30 mars 2014, 16 000 villages vont être rayés de la carte” C’est ainsi qu’Ali Ekber Yıldırım, le chroniqueur des questions agricoles du quotidien économique “Dünya”, titre son papier en date du 14 janvier... http://dipnot.hypotheses.org/464


    Note de lecture : Écrivains de Turquie. Sur les rives du soleilÉcrivains de Turquie. Sur les rives du soleil est une anthologie d’écrivains turcs contemporains éditée par la maison d’édition Galaade1. Créée en 2005 par... http://dipnot.hypotheses.org/435


    Une nouvelle revue dans le champ de l’urbain, de l’archéologie à l’architecture : TAÇ (premier numéro Octobre-Décembre 2013) On connaît la fondation TAÇ (Türkiye Anıt Çevre Turizm Değerlerini Koruma Vakfı), vieille institution dédiée à la protection du patrimoine “naturel et culturel”, créée en avril 1976 sous l’égide... http://dipnot.hypotheses.org/427


    Compte rendu de lecture : Özcan Yılmaz – La formation de la nation kurde en Turquie L’ouvrage de Özcan Yılmaz intitulé La formation de la nation kurde en Turquie est le résultat de son travail de doctorat qu’il a effectué sous la direction... http://dipnot.hypotheses.org/420


    Les « Jardins de l’Hevsel » : patrimonialisation ou urbanisation ?Les jardins de l’Hevsel à Diyarbakır viennent d’être admis, avec le centre historique et ses murailles, sur la liste indicative du patrimoine de l’UNESCO par le Ministère turc... http://dipnot.hypotheses.org/403


    İki deniz arası – Une marche pour la villeÀ l’heure des Grands Travaux (l’inauguration du Marmaray s’est faite le 29 octobre 2013) qui symbolisent la course effrénée à l’internationalisation et l’hypermétropolisation... http://dipnot.hypotheses.org/370


    Compte-rendu de lecture Dilek Yankaya – La nouvelle bourgeoisie islamiqueLe livre de Dilek Yankaya est issu de son récent travail de doctorat dirigé par Nilüfer Göle. L’ouvrage part d’un fait dont on entend beaucoup parler... http://dipnot.hypotheses.org/364


    Cartographie de l’installation des centrales hydroélectriques en TurquieAfin de réduire ses importations d’énergie fossile qui pèsent de plus en plus lourdement dans sa balance commerciale extérieure et d’accompagner la demande croissante... http://dipnot.hypotheses.org/344


    Note de lecture. Migration around Turkey: Old Phenomena, New Research Le programme de recherche Migration Research Center at Koç University (MiReKoc), établi en 2004 avec la collaboration de la fondation suisse the Foundation for Population, Migration...http://dipnot.hypotheses.org/325


    Selam ou la mise en scène de l'action du mouvement de Fethullah Gülen à l'étranger « L’homme blanc peut-il être bon ? » se demande au début du film un enfant sénégalais face à l’indifférence des Occidentaux. C’est à cette question que le film Selam...http://dipnot.hypotheses.org/280


    La possibilité d'une paix. Le "processus de paix" en Turquie : quelques publications à signaler Ce qu’il est convenu depuis la fin de l’année 2012 d’appeler le “processus de paix” (barış süreci) et qui s’est traduit par le retrait des éléments armés...http://dipnot.hypotheses.org/271


    Compte Rendu de Séminaire « Perceptions des migrants internationaux en Turquie » Le 12 avril 2013 s'est tenu à l'université de Bilgi un séminaire portant sur la perception des migrations et des migrants internationaux en Turquie. Organisée en partenariat...http://dipnot.hypotheses.org/249


    Les variations régionales du taux de fécondité en 2010/Regional variations of the fertility rate in 2010 On sait le caractère politiquement sensible des questions démographiques dans la Turquie actuelle. Le pouvoir politique s'en saisit fréquemment à travers des déclarations...http://dipnot.hypotheses.org/208


    Televizyon dizileri kentsel dönüşümü sahiplenince.. « kayıp şehir »? Televizyon dizileri yoluyla mahalle olgusunu simgesel olarak yeniden şekillendirmeye ve bu dizilerin yeni gözde konusu olan İstanbul'un...http://dipnot.hypotheses.org/193
    Quand les séries télévisées s'emparent de la transformation urbaine... Ville perdue ? Pour la dernière fois, le 26 mars 2013, a été diffusé sur la chaîne Kanal D un épisode du feuilleton télévisé turc « ville perdue » (Kayıp şehir)...http://dipnot.hypotheses.org/184


    Jérome Cler – Turquie. Cérémonie de Djem Bektashi – La tradition d'Abdal Musa À la fois liturgie commémorant les récits fondateurs de la foi des bektashis et agape fraternelle réunissant toute la communauté, la cérémonie...http://dipnot.hypotheses.org/173


    Recherche et photographie Évolutions politiques, identité nationale, conflits sociaux, mythes collectifs... Nombreux sont les photographes...http://dipnot.hypotheses.org/165


    Les nouveaux horizons d'influence de la Turquie à travers l'indicateur des liaisons aériennes À l'heure où l'appel d'offre pour la construction du troisième aéroport international d'Istanbul...http://dipnot.hypotheses.org/45


    L'évolution depuis 2002 des investissements directs turcs à l'étranger : un indicateur de rayonnement à suivre Si l'habitude est grande d'étudier la Turquie comme un pays-cible pour les investissements directs étrangers (IDE)...http://dipnot.hypotheses.org/41


    La création de 13 nouvelles municipalités métropolitaines en Turquie par la modification de la loi n.5779 ou le triomphe écrasant de l'urbain dans l'ordre de gestion territoriale Le 11 novembre 2012 la Grande Assemblée Nationale de Turquie a finalement – après des débats très houleux...http://dipnot.hypotheses.org/37

    {tab=Bibliothèque}
    La bibliothèque de l'IFEA met chaque mois en avant une sélection d'ouvrages autour d'un thème (qu'il s'agisse de villes, de questions brûlantes, de problématiques en lien avec notre programmation scientifique, ou de la mise en valeur d'auteurs emblématiques pour nos disciplines ou ayant imprimé leur marque dans l'histoire de l'institution....).

    La Turquie et l' européenneMars 2015 Sans être exhaustive sur ce thème, la bibliothèque de l’IFEA reflète bien la production scientifique sur les questions Turquie-Europe et ses évolutions... http://dipnot.hypotheses.org/983
    La Méditerranée dans les sciences sociales et humaines turques : une discrète nouvelle venue ?
    Février 2015 La question de la Méditerranée “vue de Turquie” continue à nous préoccuper. Après le cycle de conférences... http://dipnot.hypotheses.org/981
    Planification régionale et territoriale en Turquie
    Décembre 2014 Le dernier et dixième « Plan quinquennal de développement » (Kalkınma Planı) – qui concerne la période 2014-2018 – a été rendu public au printemps... http://dipnot.hypotheses.org/911
    Autour de la relation Turquie-Azerbaïdjan
    Octobre 2014 La relation de proximité qu’entretiennent l’Azerbaïdjan et la Turquie se manifeste dans bien des domaines... http://dipnot.hypotheses.org/874
    La Turquie et ses voisins syrien et irakien
    Juin 2014 Les frontières tracées à l’issue de la signature du traité de Lausanne en 1923 ont...http://dipnot.hypotheses.org/769Tour d'horizon des Études culturellesMars 2014 La notion de « culture », plutôt que de désigner un panthéon de références doit se définir comme « les manières de vivre... Présentoir
    Une production audiovisuelle turque sous contraintes multiples : l’Histoire, l’audience, le marché, le
    politique
    Décembre 2013 En l’espace d’une vingtaine d’années le paysage audiovisuel turc (PAT) a considérablement évolué...
    Présentoir
    Marges urbaines, par-delà centre et périphérie Octobre 2013 Compte tenu du développement effréné et inégal de l’organisme urbain stambouliote, il paraît difficile...Présentoir
    Le commerce, un objet d'étude pluridisciplinaire Mars 2013 « Les clients continuent à venir chez moi car chez DIA, on fait passer les produits... Présentoir
    Politique étrangère de la Turquie Janvier 2013 Formée d’après la formule  d’Atatürk “paix à l’intérieur, paix à l’extérieu...Présentoir
    Trabzon Décembre 2012 Nous présentions le mois dernier Kayseri, la ville aux quatre universités (dont deux...Présentoir
    Kayseri À partir de ce mois de novembre 2012, le présentoir de la bibliothèque de l'IFEA sera désormais péri... Présentoir

    {/tabs}

  • B. Fliche - Clivage des habitus et production des champs sociaux : l'exemple de l'esthétique anatolienne en Turquie

    algerie socioBenoît Fliche, « Clivage des habitus et production des champs sociaux : l'exemple de l'esthétique anatolienne en Turquie », in Kamel Chachoua (dir.), L'Algérie sociologique, Hommage à Pierre Bourdieu, Alger CNRPAH, p.193-207.

    Cet article se propose de montrer que le clivage interindividuel des habitus au sein des groupes sociaux, tel que théorisé par Lahire dans La culture des individus, se retrouve en Turquie. De là naissent des tensions et des dynamiques culturelles qui, s'appuyant sur des logiques de distinction, conduisent à des transformations centrales des habitus au niveau des groupes sociaux, pouvant conduire à la formation de nouveaux champs sociaux.

  • B. Fliche - Les frontières de l'"orthodoxie" et l'"hétérodoxie" : türbe et églises à Istanbul

    Benoît Fliche, Les frontières de l'"orthodoxie" et l'"hétérodoxie" : türbe et églises à Istanbul in Religion and boundaries. Studies from the Balkans, Eastern Europe and Turkey, Galia Valtchinova (ed.), Istanbul, Isis press, 2010 388 p. - ISBN 978-975-428-412-6

  • B. Fliche N. Clayer A. Papas - L'autorité religieuse et ses limites en terres d'islam

    B. Fliche N. Clayer A. Papas (dir.) - L'autorité religieuse et ses limites en terres d'islam, [Social, Economic and Political Studies of the Middle East and Asia 110], Leiden, Brill, 2013 x, 278p ISBN 9789004244528

  • Benoît FLICHE

    Benoît FLICHE
    CR1 CNRS
     
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
  • Berna EKAL

    Doctorante en Anthropologie sociale et ethnologie (EHESS)

    Thèse : Anthropologie des discours sur la violence contre les femmes et des centres d'accueil pour femmes violentées en Turquie

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

     

  • Biray Kolluoğlu - Les transformations urbaines et la stratification sociale à Istanbul depuis les années 1990 : 24/05/2011

    Séminaire "Groupe de lecture et d'écriture en anthropologie"

    Mardi 24 mai à 18h00 à l'IFEA
    Biray Kolluoğlu
    (Sociologue Boğaziçi Üniversitesi)
    "Les transformations urbaines et la stratification sociale à Istanbul depuis les années 1990"
    Intervention en anglais

  • Charlotte Joppien "How Eskisehir became a European City - On the Innovation of Tradition in Public Space" 12/11/13

    Mardi 12 novembre 2013 à 18h à l'IFEA
    Charlotte Joppien (PhD student anthropology, Macquarie University, Sydney; Visiting Scholar at Orient Institute Istanbul; Tübitak Research Fellow)
    "How Eskisehir became a European City - On the Innovation of Tradition in Public Space"
    Intervention en anglais

  • Christian Bromberger - An anthropological approach of the Mediterranean World: 08/10/13

    Cycle de conférences "Les fabriques de la Méditerranée en Turquie"
    Mardi 8 octobre 2013 à 18h à l'IFEA
    Christian Bromberger (Anthropologue, Professeur à l'Université Aix-Marseille),
    "An anthropological approach of the Mediterranean World"
    Discutant : Edhem Eldem (Professeur, à l'Université du Bosphore)
     
    intervention en anglais
  • Fabio Salomoni Projection du film Il Leone e la Gazzella 17/02/11

    Film et Conférence dans le cadre du séminaire "Groupe d'écriture et de lecture en anthropologie "
    Jeudi 17 février 2011 à 18h à l'IFEA
    Projection du film Il Leone e la Gazzella (The Lion and the Gazelle) suivie d'une conférence débat animée par
    Fabio Salomoni(Université de Koç)
    Film en turc sous-titré en anglais
    C’est un film sur les alévis turcs. Chaque année en août, ils se retrouvent tous au Festival Hacıbektaş sur les collines du plateau anatolien. Ils y dansent et se rendent en pèlerinage sur la tombe de Hacıbektaş Veli, le saint derviche qui a su concilier les divergences, portant simultanément dans ses bras un lion et une gazelle.

  • Galatasaray Üniversitesi - Christian Bromberger - Deneyimden bilgiye : Ghilân'da bir etnolog: 09/10/13

    Conférence-débat organisée à l’occasion de la parution de l'ouvrage de Christian Bromberger, Un autre Iran, 2013, Paris, Armand Colin.
    Mercredi 9 octobre 2013 à 17h à l'Université Galatasaray, à la salle Erdoğan Teziç
    Christian Bromberger (Anthropologue, Professeur à l'Université Aix-Marseille),
    "De l'expérience à la connaissance: un ethnologue au Ghilân".
    Discutant : Nicolas Elias (IFEA)
     
    Interventions en français
  • Groupe d'écriture et de lecture en anthropologie

    Organisateur : Benoît Fliche

    Ce groupe s’est donné une double vocation : la première est de partager expérience de terrain et d’écriture en un atelier ouvert à tous. Les séances ont lieu une fois par mois. Les langues de travail peuvent être le français, le turc ou l’anglais, selon le choix de l’intervenant. L’idée n’est pas de présenter des travaux finalisés mais plutôt des « brouillons » de recherche qui peuvent être soumis à la réflexion du groupe.

    Le second objectif est d’organiser des conférences pour faire connaitre l’anthropologie de la Turquie à un public plus large que le seul monde universitaire. Lorsque cela est possible, ces conférences mensuelles s’adossent à un film documentaire. Elles peuvent se dérouler en français, turc ou anglais.

  • Hakan Yilmaz - We, Others and Othering in Turkey: Empirical Findings Based on an Opinion Poll : 14 mars 2011

    Dans le cadre du séminaire "Groupe d'écriture et de lecture en anthropologie"
    Lundi 14 mars 2011 à 18h à l'IFEA
    Hakan Yılmaz (Boğaziçi Üniversitesi)
    "We, Others and Othering in Turkey: Empirical Findings Based on an Opinion Poll.”
    Intervention en anglais.

    Dans le cadre du séminaire "Groupe d'écriture et de lecture en anthropologie"

    Lundi 14 mars 2011 à 18h à l'IFEA
    Hakan Yılmaz (Boğaziçi Universitesi)
    "We, Others and Othering in Turkey: Empirical Findings Based on an Opinion Poll.”

    Intervention en anglai

  • Hakan Yilmaz - We, Others and Othering in Turkey: Empirical Findings Based on an Opinion Poll : 14/03/2011

    Dans le cadre du séminaire "Groupe d'écriture et de lecture en anthropologie"
    Lundi 14 mars 2011 à 18h à l'IFEA
    Hakan Yılmaz (Boğaziçi Üniversitesi)
    "We, Others and Othering in Turkey: Empirical Findings Based on an Opinion Poll.”
    Intervention en anglais.
  • Histoire du poil

    Benoît Fliche, "Élements pour une trichologie turque" in Histoire du poil, MF. Auzépy, J. Cornette (dir.), Paris, Belin, 2011 350 p. - ISBN 9782701148212

     

  • L. Zeghmar "Tradition Makers. The Recognition Process of a Local Dance: From the Village to the Institutions"

    Lydia Zeghmar, "Tradition Makers. The Recognition Process of a Local Dance: From the Village to the Institutions", in Girard M., Polo JF., Scalbert-Yücel C. (eds) Turkish Cultural Policies in a Global World. Palgrave Macmillan, pp. 209-232. lien

    Since 2012 the village of Eğridere, a hamlet lying in the valley of the Little Meander in south-west Turkey, has become a key destination for zeybek lovers in the region. Zeybek is a popular musical and choreographic genre whose roots lie in the Turkish Aegean hinterland. The genre is associated with mountain life and an agropastoral social imaginary, as well as with representations of combat. In 2012 a leading figure from the Dance and Music Folklore Section of the Turkish State Music Conservatory at Ege University, Abdullah, unearthed a local dance which had not previously been consigned to the national folklore repertoire—namely, the zeybek from the village of Eğridere (Eğridere zeybeği).

     

  • Leyla Neyzi - Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey : 11/04/2011

    Séminaire "Groupe de lecture et d'écriture en anthropologie"
    Lundi 11 avril 2011 à 18h à l’IFEA

    Leyla Neyzi(Sabancı Üniversitesi)
    "Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey"
    Intervention en anglais.

  • Leyla Neyzi - Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey : 11/04/2011

    Séminaire "Groupe de lecture et d'écriture en anthropologie"
    Lundi 11 avril 2011 à 18h à l’IFEA

    Leyla Neyzi(Sabancı Üniversitesi)

    "Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey"
    Intervention en anglais.

  • Leyla Neyzi - Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey : 11/04/2011

    "Antropoloji Okumaları" kapsamında

    11 Nisan Pazartesi, saat 18:00'da, IFEA'da,
    Leyla Neyzi (Sabancı Üniversitesi)
    "Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey"

    Sunum dili İngilizce’dir.

  • Leyla Neyzi - Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey : 11/04/2011 (2)

    "Antropoloji Okumaları" kapsamında

    11 Nisan Pazartesi, saat 18:00'da, IFEA'da,
    Leyla Neyzi (Sabancı Üniversitesi)
    "Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey"

    Sunum dili İngilizce’dir.

  • Lydia ZEGHMAR

    Lydia ZEGHMAR
    Doctorante en ethnologie, bénéficiaire AMI 2014-2016

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
    http://www.mae.u-paris10.fr/lesc/spip.php?article302

    Thèse

    Les bonnes manières et le bien danser. Enquête au sein du milieu folklorique turc de Tire (Turquie), sous la direction de Michael Houseman

  • Mahir Şaul - Les immigrants africains à Istanbul : transitaires ou entrepreneurs ? : 15/06/2011

    Conférence de Mahir Şaul (professeur d'anthropologie à l'université d'Illinois, prof. invité à Boğaziçi)
    Mercredi 15 juin 2011 à 18h à l'IFEA
    "Les immigrants africains à Istanbul : transitaires ou entrepreneurs ?"
    Intervention en français

  • Maroussia FERRY

    Maroussia FERRY

    Doctorante en anthropologie, Centre d’Études des Mondes Russes, Caucasien et Centre-Européen (EHESS) / Institut National d’Études Démographiques (UR12)

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Thèse en cours

    « Nouvelles migrations, économie et dynamiques familiales dans l'espace post-soviétique : le cas des migrantes géorgiennes en Turquie. »

    Ecole des Hautes Etudes en Sciences-Sociales. Sous la direction d’Alain Blum (INED, CERCEC) et la co-direction de Benoît Fliche (CNRS, CETOBAC)

  • Nicolas Élias - De l'usage des sons. Anthropologie musicale des montagnes pontiques - 05/04/2013

    Nicolas Elias (doctorant en ethnomusicologie à l’Université Paris 10)
    De l'usage des sons. Anthropologie musicale des montagnes pontiques
    vendredi 5 avril 2013 à 15h30 à l'IFEA

    Intervention en français

    Cette thèse est une enquête sur les usages de la musique dans ce lieu singulier (par l'isolement montagnard, par la violence et la stupidité qu'on prête libéralement à ses habitants, par sa musique qui provoque en Turquie des réactions épidermiques) qu'est l'arrière-pays de Trabzon (Nord-est de la Turquie), aux portes du Caucase, tout comme (dans une moindre mesure), sur le devenir de ces mêmes musiques dans le déplacement de population qui les a installé dans le Nord de la Grèce il y a de cela presque un siècle. Soit donner à lire comment la musique à la fois fonde et exposeune communauté rurale, tout en s'attachant au glissements et aux ruptures introduits par l'exil, l'industrie musicale privée et le folklore d'Etat.

  • Olivier Givre - Lieux et milieux du Kurban Bayramı. Retours (à chaud) sur un terrain exploratoire à Istanbul - 13/10/2014

    Olivier Givre - Université Lyon II
    Lundi 13 octobre à l'IFEA à 18h

    Lieux et milieux du Kurban Bayramı. Retours (à chaud) sur un terrain exploratoire à Istanbul
    kurban Migros

    photo par Olivier Givre

    Loin de se résumer à un modèle rituel uniforme et immuable, la pratique du kurban connaît des recompositions multiples, traduisant l’enchevêtrement de différentes économies morales et d’enjeux touchant tout autant à l’accomplissement du rituel proprement dit qu’à sa place dans l’espace public. Classiquement appréhendé au prisme de la pratique familiale et de l’universalisme musulman, le rituel voit de multiples attributions de signification, parfois plurielles sinon contradictoires, tandis que ses modalités d’accomplissement semblent changer également. Dans le cadre d’un projet impliquant d’autres terrains de recherche, les enquêtes conduites à Istanbul ont permis d’explorer différentes directions : les lieux et les images du Bayram telles que diffusées dans l’espace médiatique et l’espace public (presse, sites internet, télévision, mais aussi publicité), autour des différents discours (célébration, critique, etc.) mais aussi visant à saisir l’espace urbain et l’événement rituel l’un par l’autre. L’humanitarisation de la pratique du kurbanvia les multiples ONG confessionnelles qui font des appels aux dons spécifiques à l’occasion du Bayram: objet d’un discours fort structuré et transversal, à l’intersection du sacré et de l’humanitaire, le rituel devient vecteur d’« expérience humaine » autant que de transfert de normes (développementalisme, prosélytisme). L’environnement « non religieux » stricto sensudu kurban, à l’instar des dimensions sanitaires et vétérinaires (hygiénisation mais aussi contrôle) et des formes de commercialisation du kurban, permettant d’analyser l’alliance du religieux et des pratiques de consommation. Loin d’une visée exhaustive, ce sont ces premières pistes que je propose de soumettre à discussion.

  • PARIS - Akdeniz ve levanten kent toplumları. Tarih ve antropoloji Çalıştayı 03/06/2013

    Akdeniz ve levanten kent toplumları. Tarih ve antropoloji Semineri kapsamında çalıştay
    3 Haziran 2013 Pazartesi saat 9 ve 19 arası Paris INALCO'da
    École française d’Athènes, INALCO (CREE), Fransız Anadolu Araştırmaları Enstitüsü (Istanbul) ve EHESS (IIAC-LAU) işbirliğiyle
  • PARIS - Journée d’études Sociétés urbaines méditerranéennes et levantines. Histoire et anthropologie - 03/06/2013

    La journée d’études organisée dans le cadre du séminaire Sociétés urbaines méditerranéennes et levantines. Histoire et anthropologie. 
    lundi 3 juin 2013 de 9h15 à 19h00, à la salle 5.28 du PLC Inalco 6 rue des Grands Moulins, 75001 Paris Métro : Bibliothèque François Mitterrand

    Organisé par :
    École française d’Athènes, INALCO (CREE), Institut français d’études anatoliennes (Istanbul) et EHESS (IIAC-LAU) 

    Interventions en français

  • Philippe Descola "Par-delà nature et culture" 23/10/2013

    ANTHROPOLOGIE "Par-delà nature et culture"
    par Philippe Descola
    Mercredi 23 octobre à 19h à l'Institut français
    À l’occasion de la parution en turc de son ouvrage « Par-delà Nature et Culture » aux Presses Universitaires de Bilgi, Philippe Descola, professeur au Collège de France et directeur du Laboratoire d’anthropologie sociale (EHESS) fondé par Claude Lévi-Strauss, rencontrera son éditeur en Turquie, Ferhat Taylan, autour d’un débat portant sur son ouvrage. En s’appuyant notamment sur une longue enquête ethnographique menée auprès des Achuar en Amazonie, Descola y distingue quatre ontologies (totémisme, animisme, analogisme et naturalisme) qui organisent différemment les rapports des hommes aux êtres qui les entourent, permettant ainsi d’interroger l’opposition que les naturalistes établissent entre nature et culture.
    Traduction simultanée.
  • Projection du film "Umut da biterse" 18/01/11

    Séminaire "Groupe d'écriture et de lecture en anthropologie"
    Mardi 18 janvier 2011 à 18h00 à l’IFEA

    Projection du film Umut da biterse (32'', Özkan Küçük) à 18h,
    suivie d'une conférence-débat à 18h45 animée par Nükhet Sirman (Professeur de sociologie, Boğaziçi Üniversitesi)
    Film en turc, intervention en anglais.
    Résumé : Ce film aborde la question des meurtres et des suicides des femmes à Diyarbakır.
    Son propos est de rompre avec l’approche culturaliste : se faire assassiner ou attenter à ses jours n’est pas une question de "coutume locale".

  • Religiones entrecruzadas. Lugares sagrados compartidos entre cristianos, musulmanes y judíos en el Mediterráneo

    D. Albera, B: Fliche, "Prácticas devocionales de los musulmanes en los santuarios cristianos. El caso de Estambul" in Religiones entrecruzadas. Lugares sagrados compartidos entre cristianos, musulmanes y judíos en el Mediterráneo, Dionigi Albera, Maria Couroucli (dir.), Lleida Mileno, 2010 - ISBN 978-84-9743-394-5

  • Territoires et pratiques

    Présentation de l'axe | Activités

    Chaque société développe une relation particulière avec la différence. À la différence de la France où l’égalité est le référent central, en Turquie, le signifiant maître est “unité” (birlik), cela depuis le début de la République, avec la construction de l’identité nationale turque, unitaire et unitariste. Pour rependre le titre du célèbre livre de Karen Barkey, nous sommes passés d’un “Empire de la différence” à une “République de l’a-différence”. Dans cette configuration, toute dissemblance est perçue comme dangereuse. A ce titre, elle est combattue par l’Etat car pouvant entrainer la division (bölücülük) et mettre en danger l’unité nationale. Phénomène classique, cette unité est mise en scène dans diverses patrimonialisations et est supportée par des narratives nationalistes.

    Et pourtant, des différences existent en Turquie. Dès lors, quels rapports entretient cette société avec ces différences qui la composent ? Nous prendrons pour cadre d’analyse trois grands thèmes : le territoire, le religieux et le genre. Dans ces trois domaines, l’émergence de la différence ne devrait pas créer de controverse, de par la laïcité, le droit des femmes et le dogme d’un territoire national homogène. Et pourtant, le différend est là, quotidien, parfois violent. Ce programme a l’ambition de traiter ensemble ce qui ne peut a priori se comparer, à savoir le religieux, le genre et le territoire. En effet, ces domaines entretiennent des relations entre eux. En outre, nous posons l’hypothèse que ce sont peut-être les mêmes pratiques – les mêmes actions -- qui se retrouvent, quelle que soit la “nature” de l’objet sur lequel portent ces différences. Notre perspective n’est donc pas de pointer l’opposition “discours nationaliste” vs “discours particularistes” (kurde, minoritaires etc.)” comme cela a été souvent fait, mais plutôt de comprendre comment des pratiques de la différencese manifestent dans ce contexte. Au-delà de la diversité des objets et des terrains que nous étudions, nous questionnons les pratiques de la différence (construction, reproduction, neutralisation, patrimonialisation, camouflage, négation, destruction, etc.). Il s’agit bien sûr de comprendre comment se fabrique de la différence, mais aussi d’en saisir les usages sociaux et les inscriptions dans le territoire. Car, et c’est là notre porte d’entrée, il y existe des modes spécifiques d’usageset de pratiques des frontières, des mémoires, des identifications et des disparités.

    Cet axe de recherche nécessite un effort important de modélisation qui met l’accent sur la relation à l’objet et non sur l’objet lui-même. Il s’agit d’une condition primordiale pour que s’établisse le dialogue entre les différentes disciplines présentes (anthropologie, démographie, histoire, psychanalyse, sociologie, urbanisme, etc.). Une façon, aussi, de penser les différences disciplinaires.

    Activités de recherche

    • Excursions urbaines 2011/2012 : Expressions territoriales des rapports de genre à Istanbul (pour le programme détaillé des séances se reporter à la rubrique OUI). La question du genre en Turquie alimente de nombreuses réflexions ‘académiques’ et un militantisme actif par le biais d’associations et de revues féministes ou de défense des droits des homosexuels. La redéfinition des rapports de genre dont Istanbul est sans conteste un terrain privilégié en Turquie ne peut être appréciée seulement  à travers les textes de loi, le lien entre socialisation national(ist)e et formatage autoritaire des genres, ou la question de la parité dans la représentation politique. Elle se doit d’être observée en situation, dans les interactions quotidiennes, dans la rue, les maisons, aux loisirs ou au travail. Il s’agira donc pour nous cette année d’approcher ce fait social total que sont les relations de genre à travers des institutions précises, des situations concrètes, des moments, des lieux, qu’il s’agisse de lieux culturels, cultuels, de lieux de travail, de consommation ou de ‘culture’.

    • Séminaire « Autour de l'alcool, en Turquie et dans l'Empire ottoman » (2011-2013). On boit rarement seul et boire s’inscrit le plus souvent dans une sociabilité qui ne peut jamais se réduire au simple divertissement. Au contraire, rien de moins anodin, rien qui n’engage plus, en Turquie, que le fait de boire – ou pas. C’est que l’alcool réunit autant qu’il sépare. Il réunit, et l’on pense, a maxima, au rituel alévi où le partage de l’alcool (dem) tient encore une fonction sacrée (à l’instar des premiers chrétiens) : l’alcool comme communion. Il sépare, on n’en doute pas, dans un pays à majorité musulmane, mais dans des modalités toujours plus complexes qu’une opposition binaire musulman/non-musulman (le rituel alévi l’illustre bien). Et s’il faudra bien sûr partir de l’interdit islamique qui frappe l’alcool, c’est comme terme premier d’une série de clivages qui entretiennent avec lui des rapports ambigus : soit qu’ils l’habitent – dichotomies alévi/sunni mais également entre les différentes jurisprudences du sunnisme – qu’ils l’utilisent – instrumentalisation de l’alcool par le champ politique – ou s’en accommodent – ainsi la morale prévalant parfois, qui veut qu’on tolère l’alcool mais hors-champ, dans des marges interlopes qui sont le domaine réservé des hommes. Pratique clivante s’il en est, la consommation d’alcool génère ou actualise alors des frontières confessionnelles, idéologiques, sexuelles, spatiales... frontières mouvantes dont on pourrait essayer de suivre les lignes de démarcation dans l’espace et dans le temps, de l’Empire ottoman à la Turquie contemporaine. Ce sera l’objectif de ce séminaire : proposer un espace de réflexion pluridisciplinaire autour d’une pratique somme toute mineure, qui cristallise pourtant les antagonismes et les particularismes de la société turque. La séance d’introduction, « le fait de boire », par Nikos Sigalas et Nicolas Elias, s’est tenue en novembre 2011.

    • Séminaire « Cappadoce, terre d’histoire et de culture » (À partir d’octobre 2011) : ce séminaire transversal, animé par Anaïs Lamesa, Aylin de Tapia et Lisa Montmayeur-Deheurles a pour objet le territoire de la Cappadoce et se propose de l'étudier à travers différentes époques et avec une approche interdisciplinaire (archéologie, histoire et sociologie). Il est développé dans le pôle « histoire »

    • GELA groupe de lecture et d’écriture en anthropologie.Ce groupe s’est donné une double vocation : la première est de partager expérience de terrain et d’écriture en un atelier ouvert à tous. Les séances ont lieu une fois par mois. Les langues de travail peuvent être le français, le turc ou l’anglais, selon le choix de l’intervenant. L’idée n’est pas de présenter des travaux finalisés mais plutôt des « brouillons » de recherche qui peuvent être soumis à la réflexion du groupe. Le second objectif est d’organiser des conférences pour faire connaître l’anthropologie de la Turquie à un public plus large que le seul monde universitaire. Lorsque cela est possible, ces conférences mensuelles s’adossent à un film documentaire. Elles peuvent se dérouler en français, turc ou anglais.
    • Séminaire “mémoires et mobilités urbaines”.Ce séminaire interroge le rapport entre les questions mémorielles et les dynamiques urbaines à travers les travaux contemporains. Une attention particulière est portée sur les aspects méthodologiques des recherches présentées, qui sont autant de façon de lire et d’interpréter les usages de l’espace stambouliote, à l’intersection entre les questions mémorielles et les dynamiques urbaines.
    • Workshop international "Honor in Ottoman/Turkish studies", 4 décembre 2010, Université de Bilgi-IFEA-CETOBAC (EHESS), resp. Noémi Levy et Başak Tuğ. Participants : Berna Ekal, EHESS-Paris ; Tolga Esmer, Central European University ; Anastassia Falierou, EHESS-Paris; Benoît Fliche, CNRS-IFEA ; Noémi Lévy Aksu, Boğaziçi University ; Elise Massicard, CNRS-IFEA ; Clemence Scalbert Yücel, University of Exeter ; Nükhet Sirman, Boğaziçi University ; Başak Tuğ, Bilgi University
  • Tüyün tarihi

    Benoît Fliche, "Élements pour une trichologie turque" in Histoire du poil, MF. Auzépy, J. Cornette (dir.), Paris, Belin, 2011 350 p. - ISBN 9782701148212

     

  • Univ. GALATASARAY - C. Bromberger - De l'expérience à la connaissance: un ethnologue au Ghilan : 09/10/13

    Conférence-débat organisée à l’occasion de la parution de l'ouvrage de Christian Bromberger, Un autre Iran, 2013, Paris, Armand Colin.
    Mercredi 9 octobre 2013 à 17h à l'Université Galatasaray, à la salle Erdoğan Teziç
    Christian Bromberger (Anthropologue, Professeur à l'Université Aix-Marseille),
    "De l'expérience à la connaissance: un ethnologue au Ghilân".
    Discutant : Nicolas Elias (IFEA)
     
    Interventions en français
  • Yoann Morvan - Trajectoires juives à Istanbul, le cas de Kemerburgaz 10/01/11

    Séminaire "Groupe d'écriture et de lecture en anthropologie "
    Lundi 10 janvier 2011 à 14h à l'IFEA
    Yoann Morvan
    (chercheur associé à l'IFEA)
    "Trajectoires juives à Istanbul, le cas de Kemerburgaz"
    Intervention en français