• 30102009 - Journée d'étude : l'État en Turquie au XXème siècle

    Audio konferans :

    Journée d'étude :

    l'Etat en Turquie au XXème siècle

    Contrôle social et production du citoyen

    IFEA

    Séance du vendredi 30 octobre à l'IFEA

    Journée d’étude organisée par l’ANR Transtur, avec le soutien de l’UMR 8032 « Études turques et ottomanes » et de l’IFEA.

    Matinée :

    Président de séance : Jean Marcou (OVIPOT, IFEA)
    9h00 : Allocution d’ouverture par Nora Şeni, directrice de l’IFEA
    Benjamin Gourisse (CRPS, Paris 1) : Introduction. Analyser l’Etat en Turquie

    9h30 : Première Session. Le rôle culturel de l’Etat kémaliste

    Emmanuel Szurek (CHDT, EHESS) : Administrer la langue ? La « Société de la Langue Turque » à l’époque kémaliste
    Discutant : Füsun Üstel (Université de Galatasaray)
    Birol Çaymaz (Université de Galatasaray) : Les manuels de Medenî Bilgiler (Instruction civique) à l’époque républicaine
    Discutant : Gérard Noiriel (IRIS, EHESS)

    11h15 : Deuxième session. Les institutions de coercition

    Alexandre Toumarkine (IFEA) : L’impossible neutralisation de l’armée kémaliste
    Discutant : Gérard Noiriel (IRIS, EHESS)
    Noémi Lévy (Université du Bosphore / EHESS) : Le policier, acteur de la ville à Istanbul à la fin de l’Empire ottoman
    Discutant : Vincent Dubois (IUF, IEP de Strasbourg)

    Après-midi :

    Président de séance : François Georgeon (CHDT, EHESS)

    14h15 : Troisième session. Le memur ou l’Etat en action

    Nicolas Camelio (CHDT, EHESS) : La Mülkiye sous le gouvernement démocrate (1950-1960) : multipartisme et devoirs du fonctionnaire
    Jean-François Pérouse (Université de Galatasaray, IFEA) : Raisons et réseaux d’Etat : premières hypothèses à partir d’une institution centrale exemplaire, le Devlet Planlama Teskilati (DPT/SPO)
    Discutant : Vincent Dubois (IUF, IEP de Strasbourg)

    16h15 : Quatrième session. L’Etat et ses populations

    Nikos Sigalas (IFEA) : La construction des populations suspectes dans l’Empire ottoman (1890-1918). Surveillance, discrimination juridique et migration forcée
    Laurent Mallet (Université de Galatasaray) : Nouveaux discours, anciennes pratiques : les ambiguïtés des relations entre l’Etat kémaliste et la communauté juive
    Discutant : Vincent Duclert (AHMOC, EHESS)

     

  • A. Côrte Real Pinto: Military Domination by Donations

    Anouck Gabriela Côrte Real Pinto, "Military Domination by Donations" in Aymes, M., Gourisse B., Massicard, É., Order and Compromise: Government Practices in Turkey from the Late Ottoman Empire to the Early 21st Century, Brill, 2015, 436 p. ISBN: 9789004289796

  • Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat

    Présentation de l'axe |Partenaires |Activités

    Cet axe de recherche a pour objectif d’étudier les modes de gouvernement et d’administration en Turquie et sous l’Empire ottoman depuis les Tanzimat. En se distanciant de l’idée répandue d’un État fort et autonome par rapport à sa société, cet axe interroge l’homogénéité apparenteet souvent considérée comme naturelle de « l’État », et tente d’en ouvrir la boîte noire pour mettre en lumière à la fois les divisions internes aux institutions et la porosité de la sphère administrative aux forces sociales. Résolument interdisciplinaire (histoire, science politique, sociologie, anthropologie, géographie), cet axe de recherche articule plusieurs dimensions : d’une part, une approche de sociologie historiquede l’État, avec l’étude des pratiques de l’État en tant qu’organisation bureaucratique (pratiques administratives, filières d’accès à la fonction publique) ; d’autre part, l’analyse de l’État en tant qu’espace et acteur de socialisation(production de classements, de pratiques et de représentations légitimes, nationalisation des enjeux). Enfin, il explore les politiques mises en place par les institutions, afin d’analyser les formes de l’action publique et leurs évolutions : périmètres de l’action publique ; formes d’articulation des intérêts et des acteurs non institutionnels à l’action publique ; effectivité des mesures mises en place. Cet axe s’attache à identifier les continuités et les ruptures historiques, ainsi qu’à multiplier les échelles d’analyse. Ainsi, ces interrogations sont poursuivies au niveau des institutions centrales, mais aussi des pouvoirs locaux et de l’articulation entre ces niveaux de pouvoir.

    Partenaires institutionnels

    Activités de recherche

    • Séminaire « Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat ». Ce séminaire s’organise d’une part autour de séances publiques mensuelles avec des interventions de membres de l’axe ou de chercheurs extérieurs, et d’autre part autour de séances de travail internes où sont discutés des travaux en cours.
    • Lancement d’un projet AUF « La rue comme lieu d’expression politique » à partir de 2012. Ce projet permet à la fois une approche innovante mais aussi de traiter des questions générales que sont la démocratie, la participation, les libertés publiques, le contrôle social, la définition de l’espace public selon les sociétés étudiées. Il s’agencera autour d’un séminaire thématique, d’une école d’été et d’un colloque final.
    • Journée d’études : « The un-negociated recentralization of Turkish housing policy: The mass housing administration TOKİ (Toplu Konut İdaresi) » (29 mars 2011). Cette journée d’études s’articule d’une part autour d’une excursion urbaine dans deuxopérations TOKİ contrastées (Bezirganbahçe, Kayabaşı) ; puis d’une table-ronde rassemblant différents intervenants : Jean-François Pérouse (IFEA, Université de Galatasaray), Tuna Kuyucu (Boğaziçi Üniversitesi), Deniz Altay (Bilkent Üniversitesi), Mehmet Baki Deniz (Boğaziçi Üniversitesi)
    • Journée d’études « Nommer et ordonner ? L'introduction des noms de famille en Turquie », 15 avril 2011. Interventions de Marc Aymes (CNRS/CETOBaC), Olivier Bouquet (Université de Nice Sophia Antipolis), Benoît Fliche, Élise Massicard, Emmanuel Szurek (ENS), Meltem Türköz (Işık Üniversitesi).
  • B. Fliche : La « fausse morte » et le fonctionnaire: ethnographie d'une exfoliation

    Benoît Fliche La « fausse morte » et le fonctionnaire: ethnographie d'une exfoliation in M. Aymes, B. Gourisse, É. Massicard (dir.), L'art de l'État en Turquie. Arrangements de l'action publique de la fin de l'Empire ottoman à nos jours, Paris, Karthala, 2014. p.361-374

  • Berna EKAL

    Doctorante en Anthropologie sociale et ethnologie (EHESS)

    Thèse : Anthropologie des discours sur la violence contre les femmes et des centres d'accueil pour femmes violentées en Turquie

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

     

  • C. Scalbert-Yücel - M. Girard : Heritage as a Category of Public Policy in the Southeastern Anatolia Region

    Clémence Scalbert-Yücel, Muriel Girard, "Heritage as a Category of Public Policy in the Southeastern Anatolia Region" in Aymes, M., Gourisse B., Massicard, É., Order and Compromise: Government Practices in Turkey from the Late Ottoman Empire to the Early 21st Century, Brill, 2015, 436 p. ISBN: 9789004289796

  • C. Visier: European Policies to Support “Civil Society”: Embodying a Form of Public Action

    Claire Visier, "European Policies to Support “Civil Society”: Embodying a Form of Public Action" in Aymes, M., Gourisse B., Massicard, É., Order and Compromise: Government Practices in Turkey from the Late Ottoman Empire to the Early 21st Century, Brill, 2015, 436 p. ISBN: 9789004289796

  • Çalıştay Soyadı ve yönetim. Türkiye'de soyadının yerleşmesi ve neticeleri 15/04/2011

    Workshop: "Soyadı ve yönetim. Türkiye'de soyadının yerleşmesi ve neticeleri" 

    "Tanzimat’dan bugüne Türkiye’de yönetim ve idare tarzları " semineri kapsamında 

    15 Nisan Cuma 2011'de saat 09:00-18:00 arası 
    Katılımcılar: 
    Emmanuel Szurek, EHESS/ENS
    Marc Aymes, CNRS/CETOBaC
    Olivier Bouquet, Université de Nice Sophia Antipolis
    Christian Bromberger, Université de Provence
    Meltem Türköz, Işık Üniversitesi
    Élise Massicard, CNRS/IFEA
    Benoît Fliche, CNRS/IFEA
    Samim Akgönül, Université de Strasbourg

     

  • Cemil Koçak - Erken Cumhuriyet: Arşivler, İktidar, Yönetim, Aktörler : 21/02/11

    Un chercheur à l'honneur :
    Cemil Koçak
    Séminaire "Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat"
    Lundi 21 février 2011 à 18h à l'IFEA
    Cemil Koçak
    (Université Sabancı)
    "Erken Cumhuriyet: Arşivler, İktidar, Yönetim, Aktörler "
    Intervention en turc

  • Conférence-débat MERSI Trying to understand the today's Mass Housing Administration (TOKI) 28/01/11

    Conférence-débat
    "Trying to understand the today's Mass Housing Administration (TOKI)"
    Vendredi 28 janvier 2011 à 18h à l'IFEA
    Ayşe Çavdar
    (economist and writer), Cihan Baysal (lawyer and activist), Ulus Atayurt (political commentator and writer, Express)
    This conference will be taken in English, in the frame of the MERSİ research program meeting.

  • Conférence-débat MERSI Trying to understand the today's Mass Housing Administration (TOKI) 28/01/11

    Ayşe Çavdar(economist and writer), Cihan Baysal (lawyer and activist), Ulus Atayurt (political commentator and writer, Express)
    Trying to understand the today's Mass Housing Administration (TOKI)

  • EJTS 18|2014 (Hi)stories of Honor in Ottoman Societies Controversies, Continuities, and New Directions

    "(Hi)stories of Honor in Ottoman Societies Controversies, Continuities, and New Directions" is the 18th installment of the European Journal of Turkish Studies

    Edited by Tolga Uğur Esmer, Başak Tuğ and Noémi Lévy-Aksu with an introduction by Nukhet Sırman, the papers in this issue represent an attempt by historians to tackle the concept of honour and its practice in the Ottoman Empire, from the sixteenth to the turn of the twentieth century. The workshop from which the papers in this volume are drawn included a number of papers on honour drawn from present-day Turkey. All of them show the extent to which interpersonal relations are resolved through appeals to notions of honour.
     
  • EJTS 24 | Transturcologiques. Une histoire transnationale des études turques

    Edited by Marie Bossaert and Emmanuel Szurek
    Couverture de EJTS 24, 2017
    Credits : Archives Jean Deny, EHESS, Paris.
  • Gouverner, administrer en Turquie depuis les Tanzimat

    Organisatrice : Élise Massicard
    {div float:left}{module Sem_elise}{/div}
    Ce séminaire a pour objectif d’étudier les modes de gouvernement et d’administration en Turquie et sous l’Empire ottoman depuis les Tanzimat. En se distanciant de l’idée répandue d’un État fort et autonome par rapport à sa société, il interroge l’homogénéité apparente et souvent considérée comme naturelle de « l’État », et tente d’en ouvrir la boîte noire pour mettre en lumière à la fois les divisions internes aux institutions et la porosité de la sphère administrative aux forces sociales. Résolument interdisciplinaire (histoire, science politique, sociologie, anthropologie, géographie), il articule des interrogations liées à la socio-histoire des institutions, à d’autres ayant trait à la conduite des politiques publiques.
  • J.-F. Pérouse : L'État sans le Public: quelques conjectures à propos de l'Administration du logement collectif (TOKİ)

    Jean-François Pérouse L'État sans le Public: quelques conjectures à propos de l'Administration du logement collectif (TOKİ) in M. Aymes, B. Gourisse, É. Massicard (dir.), L'art de l'État en Turquie. Arrangements de l'action publique de la fin de l'Empire ottoman à nos jours, Paris, Karthala, 2014 p.173-194

  • J.-F. Pérouse : The State without the Public: Some Conjectures about the Administration for Collective Housing (TOKİ)

    Jean-François Pérouse, "The State without the Public: Some Conjectures about the Administration for Collective Housing (TOKİ)" in Aymes, M., Gourisse B., Massicard, É., Order and Compromise: Government Practices in Turkey from the Late Ottoman Empire to the Early 21st Century, Brill, 2015, 436 p. ISBN: 9789004289796

  • Journée d'études : Armées des frontières, frontières des armées : 02/12/2011

    Journée d'études
    « Armées de frontières, frontières des armées »
    Le 2 décembre 2011, CERI, Salle Jean Monnet, 56 rue Jacob, 75006 PARIS.

    Journée d'études organisée grâce à l'aide financière de l'ANR Transtur :
    « Ordonner et transiger : modalités de gouvernement et d'administration en Turquie et dans l'Empire ottoman, du XIXe siècle à nos jours ».

  • Journée d'études Nommer et ordonner ? L'introduction des noms de famille en Turquie 15/04/2011

    Journée d'étude "Nommer et ordonner ? L'introduction des noms de famille en Turquie"

    Dans le cadre du séminaire "Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat"

    Vendredi 15 avril 2011 de 9 à 18h à l’IFEA
    Intervenants
    Emmanuel Szurek, EHESS/ENS
    Marc Aymes, CNRS/CETOBaC
    Olivier Bouquet, Université de Nice Sophia Antipolis
    Christian Bromberger, Université de Provence
    Meltem Türköz, Işık Üniversitesi
    Élise Massicard, CNRS/IFEA
    Benoît Fliche, CNRS/IFEA
    Samim Akgönül, Université de Strasbourg

  • M. Aymes B. Gourisse É. Massicard : L'art de l'État en Turquie. Arrangements de l'action publique de la fin de l'Empire ottoman à nos jours

    Marc Aymes, Benjamin Gourisse, Élise Massicard, L'art de l'État en Turquie. Arrangements de l'action publique de la fin de l'Empire ottoman à nos jours, Paris, Karthala, janvier 2014, 432p. ISBN 9782811110253

  • Matières à transfaire. Espaces-temps d’une globalisation (post-) ottomane

    Programme de recherche financé par l'Agence nationale de la recherche (réf. ANR-12-GLOB-003)

    À l’encontre des travaux qui analysent la mise en circulation de pratiques, d’instruments, de normes et de savoirs comme étape subséquente à leur production localisée, le projet Transfaire vise à étudier les instruments techniques et symboliques produits et reproduits par la circulation. Notre objectif est double. Il s’agit, d’une part, de proposer une nouvelle approche des connexions, concomitances et interdépendances dont les espaces (post-)ottomans ont pu être partie intégrante, à l‘encontre des analyses se bornant à penser les échanges en termes de diffusion et d’importation à sens unique ; et d’autre part, de dresser une chronologie révisée des modalités de gouvernance et d’extraversion de l’Empire et de la République, découplée des grandes césures qui ont marqué les histoires politiques locales ou régionales, en général considérées ipso facto comme valables pour l’ensemble de la vie politique.

    À la problématique du « transfert », qui présume de domaines censément « propres » à chacune des régions concernées, notre questionnement substitue une approche des modalités du transfaire, attentive aux processus de traduction et de coproduction des vecteurs normatifs et matériels du politique. Il veut penser les interrelations afin que, sous couvert de « transfert », ne soit pas simplement reconduite la marqueterie de régions (géométriquement et chronométriquement) incommensurables. 

    Le projet Transfaire fait fond sur les résultats et les pistes ouvertes par le groupe de recherche Transtur (« Ordonner et transiger : modalités de gouvernement et d’administration en Turquie et dans l’Empire ottoman, du XIXe siècle à nos jours »), coordonné par Élise Massicard et financé par l’ANR entre 2008 et 2012 (plus d’informations ici). Il s’en distingue en portant une attention renouvelée aux phénomènes d’extraversion, de traduction et de transferts, dont la compréhension nécessite la mise en place d’une boîte à outils théorique et méthodologique, ainsi qu’un programme consacré, que les thèmes traités et les contraintes de temps rencontrées dans Transtur n’ont pas permis d’investir. Ainsi Transfaire vient-il pérenniser une dynamique de recherche déjà lancée, afin de faire émerger des percées théoriques généralisables et de produire du savoir à forte utilité sociale, dans une période de transformation des équilibres régionaux dans lesquels sont pris les pays de l’espace post-ottoman.

    L’équipe de Transfaire regroupe 25 chercheurs et enseignants-chercheurs historiens, politistes, sociologues, anthropologues et géographes. Ses priorités se déploient selon 3 axes :

    1. les matérialités de l’objectivation politique,
    2. l’analyse des instruments normatifs de la décharge publique,
    3. Épreuves et acteurs de la traduction.

    L’organisation générale se structure autour de deux noyaux géographiques autour desquels gravitent les membres de l’équipe : l’un parisien, au Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques, l’autre stambouliote, à l’Institut français d’études anatoliennes. Sur chacun des deux sites, un correspondant permanent, recruté sur un statut de chercheur post-doctorant, veille à l’organisation logistique et scientifique des activités de l’équipe. En concertation avec le coordinateur principal du projet – Marc Aymes – les deux correspondants permanents – actuellement Ségolène Débarre et Benjamin Gourisse – assurent la synchronisation des activités des membres de l’équipe. Ils organisent les séminaires bimensuels, qui entretiennent la cohésion et l’échange au sein des groupes de travail, ainsi que les assemblées générales annuelles, au cours desquelles les difficultés rencontrées par chacun sont exposées, les travaux présentés, et les projets éditoriaux discutés.

    La communication scientifique et la valorisation passeront par plusieurs dispositifs : deux journées d’études annuelles seront organisées, ainsi qu’un colloque international de présentation des travaux de l’équipe, à la fin de la troisième année du programme ;des collaborations seront nouées avec des membres du LabEx Tepsis (Ehess / Pres Hesam), dont le Cetobac est partie prenante ; un site internet sera prochainement mis en place, au fur et à mesure que l’avancement des travaux permettra d’assurer la richesse de son contenu. 

     

  • Paris, 08-09/12/2011 Workshop Towards a transnational history of Kemalism beyond Turkey

    Workshop programsponsors_ws_kemalisme
    Lieu :
    EHESS Salle du conseil R-1 bât. Le France

    190-198 Avenue de France
    75013 Paris
  • Sümbül KAYA

    Responsable du pôle Études contemporaines à l'IFEA
    Contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

     

  • Trans-acting Matters: Areas and Eras of a (Post-)Ottoman Globalization

    Research program funded through the French Agence Nationale de la Recherche (ref. ANR-12-GLOB-003)

    As opposed to studies which analyze the diffusion and circulation of practices, instruments, norms, and forms of knowledge as a stage subsequent to their localized production, the Transfaire project aims to study symbolic and technical instruments that are produced and reproduced by circulation. Our goal is dual in nature: on the one hand, we propose a new approach to connections, concomitances, and interdependencies in which (post-)Ottoman spaces are to be considered an integral part, contrary to studies which limit themselves to considering exchange in terms of one-way diffusion and importation. On the other hand, we aim to draw up a revised chronology of the modalities of governance and extroversion of the Empire and the Republic, detached from the great rifts which have marked narratives of political history.

    Instead of employing the notion of “transfer,” which assumes that there are elements which are allegedly “specific” to each of the regions concerned, our approach focuses on modalities of “trans-action” [transfaire], and pays close attention to processes of translation and co-production of normative vehicles and of the fabric out of which politics is made. Thinking in terms of interrelations is central to this endeavour, in order to avoid that the idea of incommensurable regions be reintroduced under the guise of “transfer.”

    The project Transfaire builds upon the results and the scholarly work already yielded by the research group Transtur (“Order and Compromise: Patterns of government and administration in Turkey and the Ottoman Empire”), which was coordinated by Élise Massicard and funded through the French Agence Nationale de la Recherche in 2008–2012. Transfaire thus aims to build upon and reinforce an active research network already well in place, and to help promote the formulation of generalizable perspectives that may speak to globalization theory more broadly.

    The team of Transfaire brings together 25 researchers and professors from the fields of history, political science, sociology, anthropology, and geography. Its priorities are organized along three main lines of inquiry:

    1. The forms of materiality of political objectivization
    2. The analysis of devolutions and normative (re)investment
    3. The challenges and actors of translation.

    The general organization is structured around two geographical poles, one in Paris (at the Centre d’Études Turques, Ottomanes, Balkaniques et Centrasiatiques), the other in Istanbul (at the Institut Français d’Études Anatoliennes), around which the members of the team gravitate. At each one of the two sites a permanent correspondent, recruited as a post-graduate research assistant, sees to the organization of the team’s activities. The two permanent correspondents – currently Ségolène Débarre and Benjamin Gourisse – work together with the project’s main coordinator – Marc Aymes – to ensure the pooling and sharing of activities amongst the team members. Bimonthly seminars enhance the cohesiveness of the project’s activities; yearly work meetings, held in executive session, allow individual difficulties to be addressed, completed work to be presented, and publishing projects to be discussed by the entire team.

    Scientific dissemination and visibility will be carried out by multiple methods: academic workshops; an international conference presenting the results of completed research; public outreach activities; and the creation of a website aimed to publicize the project’s developments as they unfold.

  • Workshop - Les reconfigurations contemporaines des relations public/privé en Turquie : 12/10/2012

    Les reconfigurations contemporaines des relations public/privé en Turquie
    The reshaping of public-private relationships in contemporary Turkey

    ***

    IFEA, 12 octobre 2012
    ANR TRANSTUR – CERI (groupe sociologie historique de l’économique) – IFEA
     
  • Workshop "Honor in Ottoman/Turkish studies" 04/12/10

    Workshop "Honor in Ottoman/Turkish studies"
    Samedi 4 décembre 2010 à l'université de Bilgi (campus Santral), 10:00-18:00

    Org. Noémi Lévy Aksu(Université du Bosphore, départ. d'Histoire) et Basak Tug (Université de Bilgi, départ. d'Histoire)
    Avec le soutien du CETOBAC, EHESS-Paris), l'Université de Bilgi et l'ANR-Transtur, en coopération avec l'IFEA

  • Workshop The un-negociated recentralization of Turkish housing policy: The mass housing administration TOKİ (Toplu Konut İdaresi) 29/03/2011

    Dans le cadre du séminaire "Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat " avec l'OUI
    Mardi 29 mars 2011 9:00-18:00

    " The un-negociated recentralization of Turkish housing policy: The mass housing administration TOKİ (Toplu Konut İdaresi) "
    -Excursion urbaine 9:00-13:00 (Bezirganbahçe, Kayabaşı)
    Départ à 9h00 de l'IFEA. Le nombre de places est limité; inscription auprès d'Elise Massicard This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
    -Atelier/Workshop 14:30-18:00 à l'IFEA
    avec les intervenants: Jean-François Pérouse (IFEA, Université de Galatasaray), Tuna Kuyucu (Boğaziçi Üniversitesi), Deniz Altay (Bilkent Üniversitesi) et
    Mehmet Baki Deniz (Boğaziçi Üniversitesi)
    Interventions en turc et anglais