• 29012009 - Rifat Bali : Türkiye'de yurttaşlık

    Video konferans :
    Türkiye'de yurttaşlık
    Rıfat Bali - La citoyenneté en Turquie
    29 janvier 2009 à l'IFEA
  • Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat

    Présentation de l'axe |Partenaires |Activités

    Cet axe de recherche a pour objectif d’étudier les modes de gouvernement et d’administration en Turquie et sous l’Empire ottoman depuis les Tanzimat. En se distanciant de l’idée répandue d’un État fort et autonome par rapport à sa société, cet axe interroge l’homogénéité apparenteet souvent considérée comme naturelle de « l’État », et tente d’en ouvrir la boîte noire pour mettre en lumière à la fois les divisions internes aux institutions et la porosité de la sphère administrative aux forces sociales. Résolument interdisciplinaire (histoire, science politique, sociologie, anthropologie, géographie), cet axe de recherche articule plusieurs dimensions : d’une part, une approche de sociologie historiquede l’État, avec l’étude des pratiques de l’État en tant qu’organisation bureaucratique (pratiques administratives, filières d’accès à la fonction publique) ; d’autre part, l’analyse de l’État en tant qu’espace et acteur de socialisation(production de classements, de pratiques et de représentations légitimes, nationalisation des enjeux). Enfin, il explore les politiques mises en place par les institutions, afin d’analyser les formes de l’action publique et leurs évolutions : périmètres de l’action publique ; formes d’articulation des intérêts et des acteurs non institutionnels à l’action publique ; effectivité des mesures mises en place. Cet axe s’attache à identifier les continuités et les ruptures historiques, ainsi qu’à multiplier les échelles d’analyse. Ainsi, ces interrogations sont poursuivies au niveau des institutions centrales, mais aussi des pouvoirs locaux et de l’articulation entre ces niveaux de pouvoir.

    Partenaires institutionnels

    Activités de recherche

    • Séminaire « Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat ». Ce séminaire s’organise d’une part autour de séances publiques mensuelles avec des interventions de membres de l’axe ou de chercheurs extérieurs, et d’autre part autour de séances de travail internes où sont discutés des travaux en cours.
    • Lancement d’un projet AUF « La rue comme lieu d’expression politique » à partir de 2012. Ce projet permet à la fois une approche innovante mais aussi de traiter des questions générales que sont la démocratie, la participation, les libertés publiques, le contrôle social, la définition de l’espace public selon les sociétés étudiées. Il s’agencera autour d’un séminaire thématique, d’une école d’été et d’un colloque final.
    • Journée d’études : « The un-negociated recentralization of Turkish housing policy: The mass housing administration TOKİ (Toplu Konut İdaresi) » (29 mars 2011). Cette journée d’études s’articule d’une part autour d’une excursion urbaine dans deuxopérations TOKİ contrastées (Bezirganbahçe, Kayabaşı) ; puis d’une table-ronde rassemblant différents intervenants : Jean-François Pérouse (IFEA, Université de Galatasaray), Tuna Kuyucu (Boğaziçi Üniversitesi), Deniz Altay (Bilkent Üniversitesi), Mehmet Baki Deniz (Boğaziçi Üniversitesi)
    • Journée d’études « Nommer et ordonner ? L'introduction des noms de famille en Turquie », 15 avril 2011. Interventions de Marc Aymes (CNRS/CETOBaC), Olivier Bouquet (Université de Nice Sophia Antipolis), Benoît Fliche, Élise Massicard, Emmanuel Szurek (ENS), Meltem Türköz (Işık Üniversitesi).
  • Devlet ve État. Eski bir iktidar teriminin anlamsal kayması : 24/11/2011

    Seminer "Tanzimat’tan bugüne Türkiye’yi yönetmek”

    24 Kasım Perşembe 2011, saat 18:00’da, IFEA’da, 
    Nikos Sigalas (IFEA)
    "Devlet ve État. Eski bir iktidar teriminin anlamsal kayması” 
    Sunum dili Fransızca’dır.

  • Focales no 7 La décentralisation en Turquie

    Élise Massicard et Ulaş Bayraktar, La décentralisation en Turquie, Focales 07 août 2011, Agence Française de Développement

  • Focales no 7 Türkiye'de yerinden yönetim

    Élise Massicard ve Ulaş Bayraktar, Türkiye'de yerinden yönetim, Focales 07 Ağustos 2011, Fransa Kalkınma Ajansı

  • Gouverner, administrer en Turquie depuis les Tanzimat

    Organisatrice : Élise Massicard
    {div float:left}{module Sem_elise}{/div}
    Ce séminaire a pour objectif d’étudier les modes de gouvernement et d’administration en Turquie et sous l’Empire ottoman depuis les Tanzimat. En se distanciant de l’idée répandue d’un État fort et autonome par rapport à sa société, il interroge l’homogénéité apparente et souvent considérée comme naturelle de « l’État », et tente d’en ouvrir la boîte noire pour mettre en lumière à la fois les divisions internes aux institutions et la porosité de la sphère administrative aux forces sociales. Résolument interdisciplinaire (histoire, science politique, sociologie, anthropologie, géographie), il articule des interrogations liées à la socio-histoire des institutions, à d’autres ayant trait à la conduite des politiques publiques.
  • L’Appartenance locale et sa légitimation à l’époque ottomane

    Organisateur : Işık Tamdoğan
    {div float:left}{module Sem_isik|showtitle=1}{/div}
    La question de « l’appartenance locale et ses droits » est encore trop peu étudiée en ce qui concerne les villes ottomanes. Il n’est souvent pas aisé de comprendre les limites administratives qui délimitaient l’appartenance à la ville, ni de savoir à partir de quel moment les individus étaient considérés comme des résidents permanents par les instances administratives. Alors que les règlements administratifs semblent établir une ligne de partage très claire sur les droits (de résidence et de travail) et obligations (fiscales par exemple) des résidents permanents d’une part et des « gens de passage » de l’autre, les études sur les sources montrent bien souvent que les villes ottomanes vivaient par la grande mobilité de ses habitants, brouillant la distinction entre habitants permanents et « étrangers » ou gens de passage.
  • La création de 13 nouvelles municipalités métropolitaines en Turquie par la modification de la loi n.5779 ou le triomphe écrasant de l'urbain dans l'ordre de gestion territoriale

    Le 11 novembre 2012 la Grande Assemblée Nationale de Turquie a finalement – après des débats très houleux et même violents – adopté une loi relative à la création de 13 nouvelles municipalités métropolitaines (Büyükşehir Belediyesi), qui s'ajoutent aux 16 existantes, instituées à la suite de la loi sur les municipalités métropolitaines de 1984. Les nouvelles municipalités métropolitaines sont Tekirdağ, Balıkesir, Manisa, Aydin, Denizli, Muğla, à l'ouest du pays; et Trabzon, Hatay, Şanlıurfa, Kahramanmaraş, Mardin et Van, à l'est.

    depart metropolises

    Lire la suite sur Dipnot

  • Nikos Sigalas - Devlet et État. Du glissement sémantique d’un ancien concept du pouvoir : 24/11/2011

    Séminaire "Administrer, gouverner en Turquie depuis les Tanzimat"

    Nikos Sigalas (IFEA)
    Jeudi 24 novembre 2011 à 18h à l'IFEA
    "Devlet et État. Du glissement sémantique d’un ancien concept du pouvoir"
    Intervention en français

  • Osmanlı Toplumunda yerel aidiyetin sınırları

    Düzenleyen : Işık Tamdoğan
    {div float:left}{module Sem_isik}{/div}
    “Yerel aidiyet ve bununun hukuksal olarak nasıl meşrulaştırıldığı” osmanlı çalışmalarında henüz üzerinde az durulmuş bir konudur. Kentlere aidiyetin resmi sınırlarını çizen kuralların idarî olarak neye tekabül ettiğini anlamak ya da bireylerin hangi andan itibaren ve hangi kriterlere göre bir kentin resmî sakini olarak kabul edildiğini kavramak, çoğunlukla mümkün olmamaktadır.
  • Toplumsal Tarih mars 2012

    Toplumsal Tarih "IFEA Çalışmaları"
    Mart 2012, n. 219.
    Élise Massicard:
    "Çağdaş Türkiye'de soyadı değiştirme: Sonradan edinilen isimler"
  • Toplumsal Tarih Mart 2012

    Toplumsal Tarih "IFEA Çalışmaları"
    Mart 2012, n. 219.
    Élise Massicard:
    "Çağdaş Türkiye'de soyadı değiştirme: Sonradan edinilen isimler"