Les voies de la citoyenneté

7-10 octobre 2018 SALT Galata

Excursions urbaines

La transformation urbaine de Gaziosmanpaşa : historique, acteurs et projets

8th IFEA Archaeology Meetings

Anatolian Landscapes Inhabiting Asia Minor in Antiquity

En bref

L'IFEA est un Institut de recherche français en Turquie. Dépendant du MEAE et du CNRS, il a pour vocation de faciliter, de fédérer et d'impulser des recherches en sciences humaines et sociales. C'est une structure de services et d'accueil des chercheurs. L'institut propose une programmation scientifique ouverte au public. 

logo cnrsMEAEifre

Présentation de l'axe | Collaborations | Activités

Cet axe de recherche a pour objectif d’étudier la constitution et la circulation des savoirs à la fin de l’empire ottoman et durant la période républicaine, depuis la période des réformes ottomanes dites des tanzimat, qui surviennent aussi bien dans les domaines institutionnel et militaire qu’éducatif. Il s’agit tout d’abord de réfléchir sur les formes d’accumulation du savoir (constitution d’archives et de collections), mais aussi sur la constitution de disciplines universitaires. Celle-ci se caractérise par une dépendance aux référents européens, est d’abord subordonnée à la modernisation d’un système éducatif émancipé du cadre des medrese, qui s’appuie notamment sur la création de la première Université turque ainsi que sur la formation de structures éducatives élaborées sur le modèle des écoles françaises. Les transferts culturels de l’Europe vers l’Empire et vers la République favorisent les entreprises de renouvellement de la langue et la conception de lexiques qui forment une assise essentielle pour le développement de ces disciplines. Les savoirs scientifiques agissent dès lors comme un domaine et un enjeu de la modernisation chez les réformateurs ottomans, et comme un marqueur de la maturité et de l’autonomie scientifique et universitaire du pays durant la période républicaine, ce qui les soumet à un enjeu de construction nationale. Il s’agit d’étudier notamment la formation de certaines disciplines qui sont traversées dans leur élaboration par des enjeux nationaux, culturels et socio-politiques : Philosophie, psychologie, psychanalyse, psychiatrie. L’examen de leurs vecteurs de diffusion et de transmission (institutions éducatives, associations, programmes, politiques éditoriales, rôle des intellectuels...) et l’étude des modalités du transfert culturel qui soutient leur développement (réception des philosophies, traductions, professeurs invités, trajectoires des intellectuels, évolution des concepts...) permet de mettre à jour les considérations et enjeux extra-scientifiques qui traversent le mouvement d’institutionnalisation et de consolidation de tels savoirs. Il s’agit donc également d’étudier les représentations ainsi véhiculées – en particulier l’orientalisme - et la manière dont elles sont perçues, reçues, vécues, voire réappropriées ou contournées.

Collaborations avec des institutions

  • CETOBaC (UMR 8032 EHESS-CNRS-Collège de France)
  • IEP de Rennes
  • Université de Bilgi (Istanbul)
  • Université de Galatasaray (Istanbul)
  • Association de Psychanalyse d’Istanbul (Istanbul Psikanaliz Derneği)
  • Espace analytique Istanbul (Psikanalitikalan)
  • Lycée Notre-Dame de Sion

Activités liées à cet axe de recherche

  • Invitation de Barbara Cassin, philosophe (19 février 2011) , d’Elisabeth Roudinesco, psychanalyste (1er et 2 mars 2011) , de Charles Melman, psychanalyste (8 octobre 2011 , conférence au lycée Notre-Dame de Sion).
  • Co-organisation du colloque avec l’ENS et l’EHESS « Autour de Jean Deny. Les relations culturelles et scientifiques France-Turquie au XXe siècle », ENS, Paris, 28 et 29 mars 2010
  • Co-organisation du colloque Colloque « L’orientalisme désorienté ? La Turquie contemporaine au miroir des approches postcoloniales », Institut d’Etudes Politiques de Rennes, Rennes, 28 et 29 janvier 2010
  • Co-organisation du workshop international « De la collection aux archives : prises en faux », Istanbul, Université du Bosphore, 21-22 octobre 2010.
  • Organisation du colloque « les antidotes à l’orientalisme », Istanbul, 23-24 février 2011.
  • Séminaire IFEA intitulé « Philosophie et psychanalyse dans la Turquie moderne »
  • Groupe de travail issu des institutions qui collaborent à cet axe
  • Reprise du projet ANR « DISTUR » : Les aléas de la disciplinarisation en Turquie : le cas de la philosophie et de la psychanalyse.