Camondolar

Nora Şeni, Sophie Le Tarnec,
Camondolar, Bir Hanedanım Çöküsü,
IFEA/Kitapyayınevi, 2010 Anı ve Yaşam Dizisi, ISBN : 978-605-105-058-4

Traduction de l'ouvrage "Les Camondo ou l'éclipse d'une fortune" paru chez Actes Sud

camondo_actessud

Présentation

Considérés comme "Les Rothschild de l’Est", les Camondo, originaires de Constantinople, furent peut-être la famille juive séfarade la plus puissante de France entre le Second Empire et la Deuxième Guerre mondiale.
Leur nom est synonyme de haute finance — ils sont les bailleurs de fonds de la cour ottomane avant de devenir d’importants banquiers parisiens —, mais les Camondo furent également réputés pour leur action philanthropique et, surtout, pour leur rôle de mécènes.
Isaac, ami des impressionnistes, léguera en effet au musée du Louvre pas moins de cinquante chefs-d’œuvre de Degas, Monet, Manet, notamment, qui constitueront l’une des plus importantes donations privées jamais reçues par ce musée. C’est à sa générosité que l’on devra la construction d’un des hauts lieux parisiens de la musique lyrique : le théâtre des Champs-Elysées. Son cousin Moïse créera quant à lui l’extraordinaire musée Nissim-de-Camondo, tout entier consacré à l’art du XVIIIe siècle.
Pourtant, un mystère pèse sur l’histoire des Camondo. Pourquoi ont-ils sombré dans l’oubli ? Comment expliquer que leur nom, autrefois si prestigieux, soit aujourd’hui tombé en déshérence ?
Les auteurs de cette passionnante saga placée sous le signe permanent du tragique et où se mêlent intrigues politiques et financières résolvent avec brio "l’énigme Camondo", alliant, pour le plus grand plaisir des lecteurs, l’art de la narration à la rigueur de l’approche historique.