Transcription, translittération, traduction: les littératures de l’espace ottoman et turcophone au miroir des « univers scripturaux »

Transcription, translittération, traduction: les littératures de l’espace ottoman et turcophone au miroir des « univers scripturaux »

Etienne Charrière, Université Bilkent (Ankara)
Séance modérée par Denis Hermann (IFEA)

           
Transcription, translittération, traduction: les littératures de l’espace ottoman et turcophone au miroir des « univers scripturaux »

Bien que sa puissance symbolique et son retentissement ne puissent en aucun cas être remis en question, la « Révolution des Lettres » - à savoir la loi de 1928 qui entérine l’adoption officielle d’une version adaptée de l’alphabet latin pour l’écriture du turc - n’est pourtant que l’aspect le plus visible de ce qui constitue en fait une longue série de « crises scripturales » agitant l’Empire ottoman et la République turque et dont la portée ne se limite d’ailleurs pas à la seule langue turque.

La présente communication s’intéresse aux répercutions littéraires des multiples débats et réformes alphabétiques qui ponctuent l’histoire de l’espace ottoman et turc de la seconde moitié du dix-neuvième siècle jusqu’à nos jours. En s’inscrivant dans la lignée de travaux récents en littérature comparée qui soulignent l’importance des « univers scripturaux » (scriptworlds) comme catégorie d’analyse, cette communication examine la complexité des rapports entre les pratiques de la transcription, de la translittération et de la traduction dans le contexte littéraire plurilingue de l’Empire ottoman finissant. Dans un deuxième temps, l’analyse se porte sur l’impact des tensions scripturales ottomanes sur des pratiques contemporaines d’« hétérographie » littéraire, notamment dans la littérature turco-chypriote.

Biographie: Etienne Charrière est titulaire d’un doctorat en littérature comparée de l’université du Michigan (USA). Il est actuellement professeur assistant dans le département de littérature turque de l’université Bilkent à Ankara. Ses recherches portent principalement sur l’émergence de l’écriture romanesque dans plusieurs des communautés linguistiques de l’Empire ottoman (Grecs, Arméniens et Juifs séfarades). Il a récemment co-édité le volume Ottoman Culture and the Project of Modernity: Reform and Translation in the Tanzimat Novel (Bloomsbury, 2020).

Intervention en français

Détails

Date de l'événement 11/01/2021 6:00 pm
Places Illimitée
Inscrit.e.s 0
Lieu Zoom meeting

Conférencier.e.s

Etienne Charrière

Université Bilkent

Les inscriptions pour cet événement sont closes.

Conférences en ligne

Installé dans les locaux du drogmanat du Palais de France (ancienne Ambassade de France auprès de la Sublime Porte), l'Institut français d'études anatoliennes "Georges Dumézil" a succédé en 1975 à l'institut français d'archéologie d'Istanbul fondé en 1930. À l'origine orienté vers l'histoire ancienne et l'archéologie, il a ensuite étendu ses activités à la turcologie (linguistique et histoire ottomane en particulier). Il a commencé à s'ouvrir au contemporain à la fin des années 1980, notamment avec la mise en place d'un Observatoire Urbain d'Istanbul (OUI). En 1994, l'IFEA a créé un Centre d'études caucasiennes. En 2003, ce centre s'est délocalisé à Bakou où l'IFEA possède désormais une antenne, installée au sein de l'Ambassade de France en Azerbaïdjan. En 2005 a été mis sur pied un Observatoire de la vie politique turque (OVIPOT). L'IFEA fait partie du réseau des vingt-sept instituts de recherche en sciences humaines et sociales dépendant de la Sous-Direction de la coopération scientifique, universitaire et de la recherche du Ministère des Affaires étrangères. Les études y concernent un vaste territoire, qui s'étend des confins orientaux de l'Europe aux abords de l'Asie centrale. Elles s'inscrivent dans une chronologie longue, allant de la préhistoire aux grands Empires, et de la naissance des États-nations aux redéfinitions identitaires d'aujourd'hui.C'est dire que l'IFEA offre un profil très diversifié, propice aux échanges entre disciplines : les sciences humaines et sociales (anthropologie, démographie, géographie, histoire, sociologie, science politique et économique, voire musicologie) y voisinent avec les techniques de l'archéologie et du classement et de l'analyse des textes écrits. Établissement à compétence régionale, l'Institut développe des programmes couvrant le Caucase et les Balkans.L'IFEA est présent sur le portail Persée pour ses publications archéologiques : http://www.persee.fr/collection/anatvet diffuse ses collections contemporaines sur Open Edition : http://books.openedition.org/ifeagd/ Institut Français d'Études Anatoliennes Georges Dumézil