Moving Stones. Europe’s Neolithic Bridge: Anatolia

En bref

L'IFEA est un Institut de recherche français en Turquie. Dépendant du MEAE et du CNRS, il a pour vocation de faciliter, de fédérer et d'impulser des recherches en sciences humaines et sociales. C'est une structure de services et d'accueil des chercheurs. L'institut propose une programmation scientifique ouverte au public. 

logo cnrsMEAEifre

Présentation de l'axe | Partenaires | Activités

Cet axe de recherche a pour objectif d’étudier les modes de gouvernement et d’administration en Turquie et sous l’Empire ottoman depuis les Tanzimat. En se distanciant de l’idée répandue d’un État fort et autonome par rapport à sa société, cet axe interroge l’homogénéité apparente et souvent considérée comme naturelle de « l’État », et tente d’en ouvrir la boîte noire pour mettre en lumière à la fois les divisions internes aux institutions et la porosité de la sphère administrative aux forces sociales. Résolument interdisciplinaire (histoire, science politique, sociologie, anthropologie, géographie), cet axe de recherche articule plusieurs dimensions : d’une part, une approche de sociologie historique de l’État, avec l’étude des pratiques de l’État en tant qu’organisation bureaucratique (pratiques administratives, filières d’accès à la fonction publique) ; d’autre part, l’analyse de l’État en tant qu’espace et acteur de socialisation (production de classements, de pratiques et de représentations légitimes, nationalisation des enjeux). Enfin, il explore les politiques mises en place par les institutions, afin d’analyser les formes de l’action publique et leurs évolutions : périmètres de l’action publique ; formes d’articulation des intérêts et des acteurs non institutionnels à l’action publique ; effectivité des mesures mises en place. Cet axe s’attache à identifier les continuités et les ruptures historiques, ainsi qu’à multiplier les échelles d’analyse. Ainsi, ces interrogations sont poursuivies au niveau des institutions centrales, mais aussi des pouvoirs locaux et de l’articulation entre ces niveaux de pouvoir.

Partenaires institutionnels

Activités de recherche

  • Séminaire « Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat ». Ce séminaire s’organise d’une part autour de séances publiques mensuelles avec des interventions de membres de l’axe ou de chercheurs extérieurs, et d’autre part autour de séances de travail internes où sont discutés des travaux en cours.
  • Lancement d’un projet AUF « La rue comme lieu d’expression politique » à partir de 2012. Ce projet permet à la fois une approche innovante mais aussi de traiter des questions générales que sont la démocratie, la participation, les libertés publiques, le contrôle social, la définition de l’espace public selon les sociétés étudiées. Il s’agencera autour d’un séminaire thématique, d’une école d’été et d’un colloque final.
  • Journée d’études : « The un-negociated recentralization of Turkish housing policy: The mass housing administration TOKİ (Toplu Konut İdaresi) » (29 mars 2011). Cette journée d’études s’articule d’une part autour d’une excursion urbaine dans deux opérations TOKİ contrastées (Bezirganbahçe, Kayabaşı) ; puis d’une table-ronde rassemblant différents intervenants : Jean-François Pérouse (IFEA, Université de Galatasaray), Tuna Kuyucu (Boğaziçi Üniversitesi), Deniz Altay (Bilkent Üniversitesi), Mehmet Baki Deniz (Boğaziçi Üniversitesi)
  • Journée d’études « Nommer et ordonner ? L'introduction des noms de famille en Turquie », 15 avril 2011. Interventions de Marc Aymes (CNRS/CETOBaC), Olivier Bouquet (Université de Nice Sophia Antipolis), Benoît Fliche, Élise Massicard, Emmanuel Szurek (ENS), Meltem Türköz (Işık Üniversitesi).